Les personnes toxiques


Pendant notre vie, nous allons rencontrer tous rencontrer des gens qui vont nous rendre mal à l’aise, qui vont nous attristé ou encore nous énervé … Tant qu’on peut s’éloigner de ses personnes tout va mais quand nous n’avons pas vraiment le choix, il est important d’apprendre des moyens pour se préserver. Cependant si nous sommes nous même une personne toxique mieux vaut changer pour ne pas fuir les gens
Nuage

 

Les personnes toxiques
 

Pour préserver sa sérénité et sa paix intérieure il faut s’éloigner des personnes qui empoisonnent notre environnement. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile de le faire mais au moins nous pouvons « prendre notre place » et garder nos énergies pour nous plutôt que de la laisser s’écouler comme la sève s’écoule de l’arbre blessé…

Il faut s’aimer assez pour se tenir debout face à celui ou celle qui cherche à se valoriser mais en nous blessant! Il faut cesser de se complaire dans le rôle de « victime », relever la tête, s’ouvrir les yeux et AGIR! Il n’est jamais trop tard pour se donner à soi assez d’amour et ainsi vivre dans la plénitude.

Je vois, j’entends, je parle avec encore trop de personnes qui subissent leur vie plutôt que de la vivre pleinement. Cela me fait toujours mal et je voudrais tant sarcler leur coeur et les aider à arracher les mauvaises herbes mais… chacun est responsable de son petit lopin de terre.

Je peux aider en écoutant, en marchant quelques temps aux côtés de la personne. Je peux lui tendre les fleurs de l’amitié sincère. Je peux diriger vers elle des pensées lumineuses mais… elle doit elle-même faire l’inventaire de sa vie! Déjà, RECONNAÎTRE c’est une bonne chose. RÉAGIR est aussi une bonne façon de se réveiller mais AGIR est encore mieux! QUAND LES HOMMES VIVRONT D’AMOUR IL Y AURA LA PAIX SUR LA TERRE!

Vaut mieux parfois vivre seul(e) et surmonter ses peurs. Renouer avec soi-même et tourner la page vitement! Vaut mieux s’éloigner à grands pas de ces « personnes-éteignoirs »! Elles n’en valent pas la peine et comme la seule personne que je peux changer C’EST MOI… bien, je n’ai qu’à le faire. Je peux demander de l’aide et me faire confiance! La Vie est bien trop courte pour la subir! Donc, si vous rencontrez de ces êtres « toxiques » prenez votre envol en toute vitesse. Que votre vie soit douce comme mousseline et jolie comme dentelle!
Jovette Mimeault

 

LE CRITIQUEUR CHRONIQUE Rien n’est jamais assez bon pour ce « perfectionniste ». Il veut toujours avoir raison à tout prix. La meilleure tactique pour le désamorcer est de souligner les vraies raisons de son irritation.

L’ADVERSAIRE Cette personne veut absolument être la première en tout et cherche continuellement à se montrer plus maligne que vous. C’est un manque flagrant d’estime de soi. Demandez-lui calmement si ça lui fait du bien de l’emporter sur tout et pourquoi.

LA DIARRHÉE VERBALE Il impose un flux de paroles presque toujours inutiles et des récits interminables malgré votre air ennuyé. Il a besoin de se sentir important. Dites-lui que vous l’appréciez mais que parfois, il parle trop.

LE PUNCHING BAG ÉMOTIF Quelque chose ne va pas? Il cherche immédiatement quelqu’un à blâmer. Il a un sérieux problème avec ses émotions et se défoule constamment sur son (sa) conjoint(e) ou sur la personne qui habite à ses côtés. Incapable de prendre ses responsabilités, il accuse toujours les autres et les affuble de tous les torts. Lui, il est PARFAIT! Si vous avez envie de lui servir de « punching bag »émotif, c’est le partenaire idéal.

LE PORC-ÉPIC Il lance des piques. Il a souvent recours à une forme d’humour très sarcastique. Il est incapable d’être vrai et cache ses sentiments, ses émotions sous un aspect caustique. Il est préférable de l’affronter, de lui dire que vous n’avez pas à subir son comportement et ses sarcasmes.

L’EMMERDEUR PUBLIC C’est une commère souffrant d’indiscrétion aiguë. Cette personne vit pour semer la zizanie. L’emmerdeur public a également besoin de se sentir important. Interrogez-le sur ses paroles ou ses actions pour éviter de vous faire manipuler.

LA CERVELLE D’OISEAU Il a toujours les pieds dans les plats. Il dit tout ce qui lui passe par la tête sans considération pour vos sentiments. Respirez par le nez et dites-lui que son comportement est blessant et inacceptable.

LA VEDETTE Il se regarde constamment le nombril, ne parlant que de lui-même. Il est inquiet et craint le rejet. Tentez de le désamorcer, faites preuve de patience et fuyez si ça ne s’arrange pas.

LE COURANT D’AIR Ce type de personne prend ses jambes à son cou quand une situation stressante se présente. Il est allergique à l’engagement. Il a toujours peur de déplaire et de ne pas être à la hauteur. Il préfère fuir. Si vous arrivez à le coincer, utilisez la technique de l’affrontement.

LE COUTEAU DANS LE DOS Il utilise vos propres confidences contre vous. Caméléon changeant constamment de discours. Il éprouve du ressentiment à votre égard, mais n’a pas le courage d’y faire face. Faites-lui savoir franchement que vous êtes conscient de son hypocrisie.

LE TÉTEUX C’est un éternel quémandeur. Il s’intéresse à vous quand ça lui convient. Il ferait n’importe quoi pour réussir, car son estime de lui-même est un jeu. Faites-lui savoir que vous vous sentez exploité.

LE COUPABLE Et si le ou la coupable, c’était vous-même? Quand quelque chose ne va pas et qu’on veut trouver le ou la coupable, pourquoi ne pas aller se regarder dans un miroir? Car peu importe la problématique, QUI a choisi de vivre dans cette situation pour AUJOURD’HUI?

 

Tiré du livre UN HOMME ÇA NE PLEURE PAS

Ne soyez pas trop perfectionniste


Êtes-vous de ceux qui ne savent pas déléguer ? Qui aime mieux faire tout eux-même ? Qui ne sont jamais satisfait ?
C’est beau de chercher la atteindre le plus possible la perfection, mais un moment donné, il faut aussi vivre, et savoir choisir ses priorités. Oh et puis qu’est-ce que ca peut faire si tout n’est pas parfait … ?
Nuage


Ne soyez pas trop perfectionniste

« Il est important de bien faire les choses,
mais il est encore plus important de faire les bonnes choses bien. »

Avez-vous déjà rencontré une personne perfectionniste heureuse ? Les perfectionnistes sont des insatisfaits perpétuels. Vouloir que chaque partie de son travail soit parfaitement accomplie est une cause perdue. La perfection immédiate et la paix intérieure sont deux objectifs incompatibles. Voici quelques questions qui ont pour objectif de clarifier les conséquences d’un perfectionnisme exagéré :

Est-ce que globalement, je serais plus efficace si j’étais plus équilibré et moins perfectionniste ?
Est-ce que je vais regretter plus tard d’avoir fait preuve d’un perfectionnisme exagéré ?
Est-ce que j’ai passé le seuil de rendement décroissant ?

En d’autres termes, est-ce que chaque effort supplémentaire m’éloigne de l’atteinte de mes objectifs ?
En faisant preuve d’un perfectionnisme exagéré, est-ce je néglige des choses importantes en perdant beaucoup de temps essayer de tout faire la perfection ?
Est-ce que mon jugement est altéré par la fatigue ?

Conséquemment, est-ce que je suis en contrôle de moi-même ou est-ce que mon perfectionnisme exagéré (exacerbé par la fatigue)
me contrôle ?
Si je prenais une pause maintenant, est-ce que je serais plus efficace ?

En d’autres termes, est-ce qu’un peu de repos m’aiderait à mieux contrôler ma tendance au perfectionnisme exagéré ?
Qui d’autre que moi est victime de mon excès de perfectionnisme ?

Par exemple, est-ce que certains membres de ma famille seront pénalisés sans raison valable par mon absence ou ma fatigue ?
Est-ce que je serais généralement plus heureux si je n’étais pas si perfectionniste ?


Peut-être que votre fardeau de travail est élevé, mais peut-être aussi que vous en faites trop. Il n’est pas important de tout faire à la perfection. Certes, il est important de très bien faire les choses importantes. Mais tout n’est pas important.


Est-ce que vous perdez du temps à faire de la sur qualité ?

Il est bien d’atteindre le niveau de qualité nécessaire pour une tâche donnée ; mais il est inutile d’être obsédé pour toutes ces petites choses autour de vous qui ne sont pas parfaites. Une caractéristique des gens efficaces est qu’ils ont un bon sens des priorités, ils savent où mettre beaucoup d’efforts et où en mettre moins.

« Savoir quoi négliger requière une grande sagesse. »

Lorsque nous fixons notre attention sur les imperfections, nous nous éloignons de notre véritable objectif : le bonheur. Observez-vous et identifiez les moments où vous passez la frontière entre une amélioration efficace, et l’obsession de tout faire parfaitement immédiatement.

Posez-vous souvent la question : « est-ce que je suis trop perfectionniste maintenant ? ».

Aussitôt que vous identifiez un tel dépassement, prenez une pause de 10 secondes en respirant profondément et faites le point. Le simple fait de briser le rythme de vos activités change votre perspective et déjà votre obsession du perfectionnisme s’atténue un peu.
L’approche présentée dans le paragraphe précédent ne vous demande pas de renoncer à faire les choses de la bonne façon ; elle vous suggère simplement de faire taire cette obsession maladive pour toutes ces petites choses autour de vous qui ne sont pas parfaites. Il y a toujours place à amélioration, mais ce n’est pas une raison pour en faire une obsession destructrice.

« La perfection demande une éternité d’efforts,
tenter de l’atteindre en une vie est illusoire. »

Denis St-Pierre