Une Américaine nommée Marijuana obtient un doctorat sur l’impact des prénoms


L’impact d’un prénom chez un enfant peut être une expérience difficile à l’âge scolaire, mais quand le prénom est vraiment insolite, autant que les autres enfants et des adultes font leurs commentaires, même s’ils sont d’une autre ethnie. Cette femme Marijuana Pepsi Vandyck, une afro-américaine a eu une enfance difficile, mais elle a pris cette situation à son avantage et porte fièrement son prénom sans pour autant encourager d’autres parents.
Nuage


Une Américaine nommée Marijuana obtient un doctorat sur l’impact des prénoms


Crédits : The Milwau­kee Jour­nal

Repéré par Claire Levenson

Repéré sur Milwaukee Journal Sentinel

Son nom complet est Marijuana Pepsi Vandyck et elle a toujours refusé qu’on l’appelle Marie.


À 46 ans, Marijuana Pepsi Vandyck vient d’obtenir un doctorat sur un sujet qu’elle connaît intimement: l’impact des prénoms dans le cadre scolaire. Son histoire était déjà devenue virale en 2009, lorsqu’elle avait obtenu un master en éducation et expliqué à la presse qu’elle avait toujours refusé de changer de nom ou d’utiliser un surnom comme Marie. Elle pense que son prénom dur à porter lui a permis de développer une grande force de caractère et qu’il est donc en partie responsable de son succès, malgré une enfance difficile.

Aux États-Unis, les Afro-Américains des quartiers populaires ont parfois des noms atypiques et reconnaissables en tant que «noms noirs», comme Lakisha ou Jamal, et les personnes qui portent ces noms peuvent faire l’objet de discrimination. C’est sur ce thème que Marijuana Vandyck a fait son doctorat, qui est intitulé: «Prénoms noirs dans des écoles blanches: comportements des enseignants et perceptions des élèves». Pour ses recherches, Vandyck, qui dirige actuellement un programme de soutien aux étudiant.e.s défavorisé·es à Beloit College, a interviewé plusieurs élèves portant des noms inhabituels.

Un prénom unique

Ils et elles ont raconté que les profs leur posaient régulièrement des questions, ou faisaient des remarques sur leurs noms, une expérience que Marijuana connaît bien.

«Les gens en faisaient toute une histoire. Il n’y avait pas moyen d’y échapper», a-t-elle expliqué.

Marijuana n’a jamais rencontré d’autre personne portant le même nom, et elle a choisi un prénom plus classique pour son fils, Isaac.

Dans son travail auprès des étudiant·es, elle dit que son prénom est utile car il permet d’attirer l’attention sur son message. Par contre, lorsque des jeunes lui disent que Marijuana est un prénom sympa, elle leur conseille d’éviter de donner ce nom à leurs enfants.

Sur Linkedin, des producteurs de cannabis légal essayent régulièrement d’entrer en contact avec elle, mais même si elle est en faveur de la légalisation, Vandyck précise qu’elle n’a jamais fumé de joints.

http://www.slate.fr/

Pepsi va utili­ser des satel­lites pour proje­ter des pubs géantes dans le ciel nocturne depuis l’es­pace


Nous sommes vraiment inondé de publicité, c’est trop intrusif. Alors qu’en plus, ils utilisent l’espace pour leurs pubs est grotesques et c’est de la pollution nocturne sans compter de la pollution de l’espace. Si au moins cela ne serait pas pour la malbouffe ..
Nuage

 

Pepsi va utili­ser des satel­lites pour proje­ter des pubs géantes dans le ciel nocturne depuis l’es­pace

 

Crédits : StartRo­cket/Ulyces

par  Laura Boudoux

La société russe StartRo­cket a annoncé qu’elle allait prochai­ne­ment lancer dans l’es­pace des CubeSats, c’est-à-dire des nano-satel­lites, qui servi­ront de « panneau d’af­fi­chage orbi­tal ».

En asso­cia­tion avec Pepsi, l’en­tre­prise devrait ainsi pouvoir proje­ter d’im­menses publi­ci­tés dans le ciel nocturne, à la manière de constel­la­tions arti­fi­cielles. 

« Nous croyons au poten­tiel de StartRo­cket », confirme Olga Mangova, porte-parole de PepsiCo Russie, au site Digi­tal Trends. « Les panneaux d’af­fi­chage en orbite repré­sentent une révo­lu­tion pour le marché de la commu­ni­ca­tion », estime-t-elle.

La première publi­cité orbi­tale devrait vanter les mérites d’Adre­na­line Rush, « la bois­son éner­gi­sante non-alcoo­li­sée de PepsiCo Russie, une inno­va­tion de la marque qui soutient tout ce qui est non-confor­miste », annonce Olga Mangova.

Les mini-satel­lites de StartRo­cket seront placés en orbite à 450 kilo­mètres au-dessus de la surface terrestre, où ils déploie­ront des voiles en poly­es­ter d’en­vi­ron 10 m de diamètre, pour capter et réflé­chir la lumière du soleil, créant ainsi une image pixe­li­sée visible la nuit depuis la Terre.

D’après Vladi­len Sitni­kov, le PDG de StartRo­cket, les premiers tests de lance­ment devraient avoir lieu cet été, pour une première publi­cité en orbite visible dès 2021.

Un projet « peu judi­cieux » d’après Patrick Seit­zer, profes­seur d’as­tro­no­mie à l’uni­ver­sité du Michi­gan, et spécia­liste des débris spatiaux. « L’es­pace est de plus en plus encom­bré. Il y a actuel­le­ment plus de 20 000 objets en orbite, d’après l’ar­mée de l’air améri­caine. Seule­ment moins de 10 % de ces objets sont des satel­lites actifs, le reste étant des satel­lites morts, d’an­ciens corps de fusées et des pièces de vais­seaux spatiaux », explique-t-il auprès du site Astro­nomy.

Sources : PepsiCo/Astro­nomy

https://www.ulyces.co//

Pepsi va créer des chips pour femmes


Qu’est-ce qu’il ne faut pas inventer pour vendre leurs produits. À les croire, toutes les femmes sont snobs et que c’est par pudeur qu’elles ne managent pas des croustilles. Vu que cela sera dédié aux femmes, le prix sera plus chers que les sacs de chips conventionnels. Ce n’est pas moi qui vais encourager ce produit et de toute manière, c’est de la malbouffe
Nuage

 

Pepsi va créer des chips pour femmes

 

CHONESS VIA GETTY IMAGES

C’est bien connu, les femmes n’aiment pas se salir les mains et être vues en train de manger…

449

Claire Tervé HuffPost

Après le dentifrice pour femmes, les stylos Bic pour femmes… La multinationale PepsicCo, à qui l’on doit, entre autres, les marques Doritos, Lay’s, Cheetos ou encore Benenuts, a annoncé la création d’un produit révolutionnaire: les chips pour femmes. Oui, oui.

À en croire la directrice générale du groupe, Indra Nooyi, interviewée par le site Freakonomistet repérée par Quartz.la gent féminine n’attendrait que cette nouvelle pour pouvoir enfin se ruer sur les paquets de chips. Car oui, jusqu’à présent, les femmes se retiendraient… par pudeur.

« Les jeunes garçons mangent des chips, se lèchent les doigts avec allégresse, et quand ils atteignent la fin du paquet,ils versent les dernières miettes directement dans leurs bouches parce qu’ils ne veulent pas perdre ce bon goût. Les femmes aimeraient faire la même chose, mais elles ne le font pas. Elles n’aiment pas mâcher trop fort en public. Et elles ne lèchent pas leurs doigts ou vident les miettes dans leurs bouches », explique Indra Nooy.

Pour résumer, elles n’aiment pas qu’on sache qu’elles aussi se nourrissent comme des être humains.

De fait, ces nouveaux paquets « pour elle », seront adaptés à leur cible et a leur prétendus modes de consommation.

« Le paquet de chips pour femme croustillera moins, aura une odeur moins forte, et un packaging apte à être glissé dans un sac à main ».

Les femmes n’attendaient probablement que cela pour être heureuses.

La marque s’était déjà fait remarquée pour sa pub polémique avec Kendall Jenner en avril 2017.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Un homard pêché avec une image de canette de Pepsi sur une pince


Comment prendre cette situation avec un homard ayant l’image d’une canette de Pepsi sur sa pince. ? Étonnement ? Drôle ? Écœurement de voir qu’on prend la mer, les fleuves, les rivières, les lacs pour des poubelles ?
Nuage

 

Un homard pêché avec une image de canette de Pepsi sur une pince

 

«On aurait dit que l’image avait été tatouée sur le homard», explique une pêcheuse.

 

La pêcheuse Karissa Lindstrand a eu toute une surprise alors qu’elle attachait les pinces d’un homard et qu’elle s’est aperçue que l’une d’entre elles était recouverte d’une image de canette de Pepsi.

Mme Lindstrand attache les pinces des homards sur le navire Honour Bound au large de Grand Manan, au Nouveau-Brunswick, depuis maintenant quatre ans. Bien qu’elle ait vu des homards à l’allure étrange au fil des ans, c’était la première fois qu’elle en trouvait un orné d’une image.

Elle a expliqué qu’on aurait dit que l’image avait été tatouée sur le homard, mais qu’elle aurait pu facilement être retirée en grattant.

Mme Lindstrand a dit avoir pris une photo avant de mettre le homard dans une caisse, qui a été envoyée à un acheteur.

Elle a indiqué ignorer complètement comment l’image a pu se retrouver sur le homard. Elle ne sait pas non plus si cela démontre qu’il y a beaucoup de déchets au fond de l’océan.

La pêcheuse a cependant précisé qu’au cours de ses quatre années de travail à bord du navire, elle n’avait jamais vu de déchet remonter dans les pièges.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Pepsi annonce sa nouvelle boisson petit-déjeuner


Je ne suis pas d’accord, qu’on autorise des boissons de ce genre sous prétexte qu’ils contiennent des vitamines et du jus a s’annoncer comme une alternative du café pendant le petit déjeuner .. Ce serait a mon avis une catastrophes de plus dans l’alimentation surtout envers les jeunes …
Nuage

 

Pepsi annonce sa nouvelle boisson petit-déjeuner

 

kickstart

Source : Yahoo!

Dorénavant, vous pourrez agrémenter votre petit-déjeuner d’une boisson nommée Kickstart. Annoncée aujourd’hui par la compagnie PepsiCo, son goût se rapproche du Mountain Dew.

Elle contient 5 % de jus, un peu de caféine, de la vitamine B et de la vitamine C. PepsiCo a tenu à préciser qu’il ne s’agit pas d’une boisson énergisante. Pourtant, Kickstart est vendu dans des canettes semblables à du Monster avec des saveurs aussi variées que « orange citronnée énergisante » et « jus de fruits énergisant ».

PepsiCo désire ainsi offrir une alternative au thé, au café et au jus pendant le petit-déjeuner. Et pour les consommateurs qui ne désirent pas se gaver de sucre, Kickstart est composé d’édulcorants artificiels qui réduisent son total de calories à 80, soit environ la moitié du nombre observé dans une boisson gazeuse typique.

http://www.insolite.ca/

Un régime à base de Pepsi : vraiment ?


Croire que Pepsi, peut aider a maigrir est une insulte a de bonnes habitudes alimentaires .. Si cela a été permis au Japon, il faut espérer qu’au Canada cela ne passera pas .. Comment peut-on utiliser les problèmes de surpoids a des produits qui sont reconnu comme  des aliments vides et sans intérêt pour la santé
Nuage

 

Un régime à base de Pepsi : vraiment ?

 

Au Québec, le taux d’obésité  dépasse les 25 % et a plus que triplé durant les 10 dernières années pour la jeune génération.

La population est de plus en plus sensibilisée à l’importance d’une saine alimentation. Au Japon, une nouvelle campagne encourage la consommation de «fastfood». En effet, Pepsi lance un remède miracle à l’obésité, le Pepsi Spécial, qui incite à la surconsommation des boissons gazeuzes, un des principaux fautifs de cet excès de poids généralisé.  Les nutritionnistes québécois sont scandalisés par ce nouveau produit présenté comme étant la solution idéale au surpoids.

Ce produit, expliquent les nutritionnistes, contient de la dextrine. Cet ingrédient qui favorise la perte de poids, selon Pepsi. Cette substance bloque la transformation du gras dans le corps. Retrouvée dans le gruau, l’avoine ou le son, la dextrine naturelle aide en effet à diminuer la formation de gras. Cependant, les nutritionnistes québécois s’entendent sur le fait que la dextrine artificielle n’a pas cette propriété.

Le nouveau produit est craint par les professionnels de la nutrition au Québec. Ils sont convaincus que les adeptes de Pepsi augmenteraient leur consommation en se sentant moins coupables. Les faux discours pourraient en tromper plus d’un et encourager une mauvaise alimentation. Pour l’instant, il est seulement disponible sur le marché Japonais. Il reste à espérer que le Canada ne le commercialise pas.

Lavinia Duse – PasseportSanté

http://www.passeportsante.net

Le Pepsi Special fait-il vraiment maigrir?


Pis quoi encore !!! C’est tellement stupide de prendre des mauvais aliments en ajoutant un petit quelque chose qui aurait sois-disant des effets positifs sur la santé, alors que les mauvaises habitudes alimentaires  ne changent pas .. C’est tromper les gens qui j’espère ne mordrons pas a l’hameçon
Nuage

 

Le Pepsi Special fait-il vraiment maigrir?

 

20121123-082819-g

Au Japon, la multinationale Pepsi vient de mettre sur le marché une boisson censée faire brûler les graisses. Le nom de cette potion magique qui ferait perdre du poids même si elle est hyper sucrée? Pepsi Special. Hum… Nous prendrait-on pour des cruches?

La boisson gazeuse, offerte seulement au Japon pour le moment, contiendrait de la dextrine synthétique. D’après Pepsi, la dextrine synthétique procurerait un sentiment de satiété rapidement, elle permettrait de mieux contrôler la faim, le nombre de calories ingérées et donc favoriserait l’amaigrissement… 

La dextrine, présente naturellement dans certains aliments bons pour la santé comme le son, l’avoine ou le gruau, a effectivement la propriété de bloquer la quantité de graisses absorbées par le corps. Mais si ce fait a été prouvé scientifiquement, il n’en est rien pour la dextrine synthétique que contient la boisson miracle de Pepsi.

Capture d’écran 2012-11-26 à 09.11.10La page d’accueil du site web de Pepsi Special Japon

La nouvelle a créé l’indignation des nutritionnistes, tout comme les publicités. En résumé, on essaie de nous faire croire que ce n’est pas grave de manger des hamburgers et des frites, tant qu’on boit du Pepsi Special pour «équilibrer» le tout et nous empêcher de prendre du poids… Vraiment?

http://lafouinecuisine.ca/