É-U: de nouvelles intempéries sont attendues sur la côte nord-est


C’est bien la dernière chose que les États-Unis ont besoin après le passage de l’ouragan Sandy … d’une autre tempête qui amènerait d’autres inondations et coupures d’électricité ..Ils peinent de se relever de la semaine dernière …
Nuage

 

É-U: de nouvelles intempéries sont attendues sur la côte nord-est

Photo : La Presse canadienne (photo) AP Photo/Julio Cortez

Une longue file d’attente pour prendre le ferry entre le New Jersey et New York.

New York – Une semaine après le passage meurtrier de la tempête Sandy sur l’État du New Jersey et à New York, des problèmes attendent encore la région dans les jours prochains: de nouvelles intempéries prévues mercredi sur la côte nord-est des États-Unis, ainsi que l’afflux dans les transports en commun de banlieusards, écoliers et employés privés de voitures en raison des pénuries d’essence.

Selon le Service météorologique national (NWS) des États-Unis, une tempête accompagnée de rafales atteignant 89 kilomètres/heure et de fortes pluies, susceptibles de provoquer de nouvelles inondations, était attendue d’ici mercredi sur la côte nord-est, alors que l’élection présidentielle a lieu mardi. Les résidants doivent se préparer à de nouvelles coupures de courant, a prévenu le NWS.

Si les principales lignes de métro reliant Manhattan et Brooklyn ont été rétablies, d’autres tunnels ferroviaires, qui ont été inondés, n’ont pas encore été remis en service, malgré la mobilisation jour et nuit des techniciens.

Le métro de New York, en 108 ans d’existence, n’avait pas connu pareille catastrophe, a souligné le président de l’Autorité des transports métropolitains, Joseph Lhota. Les trains étaient si bondés, lundi, sur la ligne Long Island Rail Road que des dizaines de personnes ont été laissées sur les quais. Les trains de banlieue PATH qui relient le New Jersey à Manhattan ne roulent toujours pas, et des centaines de personnes faisaient la file au lever du jour pour prendre le traversier qui quitte Jersey City.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, s’est rendu au boulot en métro lundi matin, tout comme des milliers d’étudiants qui ont repris le chemin des classes. Environ 90 pour cent des 1700 écoles du système d’éducation public le plus important des États-Unis ont rouvert leurs portes pour la première fois depuis le passage de Sandy, il y a une semaine.

Dans le même temps, des dizaines de milliers de New-Yorkais devaient affronter le froid, avec des températures entre 1 °C et 4 °C.

Selon Michael Bloomberg, entre 30 000 et 40 000 personnes dont les habitations ont été endommagées par la tempête ou sont devenues inhabitables en raison du manque de chauffage devront être relogées — une tâche difficile dans une ville où les logements sont rares et chers.

Environ 950 000 foyers et entreprises du New Jersey se trouvaient toujours sans électricité.

Sandy a fait la semaine dernière plus de 100 morts dans 10 États de la côte-nord-est des États-Unis. La facture totale des dégâts pourrait approcher les 50 milliards $US. Cela fait de Sandy la deuxième tempête la plus coûteuse de l’histoire des États-Unis, après l’ouragan Katrina.

http://www.ledevoir.com