Le saviez-vous ► Expression : Les carottes sont cuites


Chez nous ont connait bien cette expression, mais au Québec nous avons plus tendance a dire ton chien est mort … qui veux dire la même chose
Nuage

 

Les carottes sont cuites 

 

Tout est perdu.
Il n’y a plus aucun espoir.

Pourquoi ces carottes sont-elles cuites lorsqu’il n’y a plus rien à faire pour sauver la situation ?

Remontons d’abord au XVIIe siècle.

A cette époque et encore longtemps après, la carotte est considérée comme un aliment pauvre. Mais, du fait d’une forme similaire et d’une prononciation très proche (paronymie), elle est aussi associée à la ‘crotte’. On disait d’ailleurs de quelqu’un de constipé qu’il « chiait des carottes », ce qui est extrêmement vulgaire.

Un peu plus tard, « ne vivre que de carottes », c’était « vivre très chichement ».


Cette valeur péjorative liée à la carotte est restée et, à la fin du XIXe siècle, « avoir ses carottes cuites », c’était « être mourant », mais sans qu’on sache exactement le pourquoi de cette association du bientôt mort avec ces légumes cuits, peut-être était-ce par allusion au fait que, dans les familles pauvres, les plats de viande -donc d’animal mort- étaient souvent accompagnés de carottes également cuites ?.

Toujours est-il que c’est cette notion de carottes qui marquent un état sans espoir, où on ne peut plus rien, qui est arrivée jusqu’à nous.

http://www.expressio.fr

La grotte


LA force de vivre dans notre routine, dans le confort de nos maisons, nous oublions que dehors il y a des trésors a découvrir. La nature a tellement a offrir a tous nos sens, mais nous préférons rester enfermer entre 4 murs
Nuage

 

 

La grotte


Un bédouin, pourchassé par de féroces ennemis, s’enfuit au plus profond du désert, là où il était le plus aride et où les pierres étaient les plus tranchantes. Il courut et courut jusqu’à ce qu’il n’entende plus le bruit des sabots des chevaux qui le poursuivaient et que le
silence fût enfin absolu.

 

Alors seulement il se mit à regarder tout autour de lui. Il était parvenu dans une gorge effrayante, surplombée de parois de granit et d’aiguilles de basalte sombre. Il fut surpris d’y découvrir une sorte de sentier qui grimpait à travers la gorge.

 

Il le suivit, et au bout d’un moment, il se trouva à l’entrée d’une  grotte profonde et ténébreuse. D’un pas hésitant, il se faufila dans l’obscurité.

 

 » Viens mon frère, avance ! «  l’encouragea une voix bienveillante. Dans la pénombre, le bédouin aperçut bientôt un ermite qui priait.
 » Tu vis ici ? » demanda le bédouin.
 » Comme tu le vois ! « 
 » Mais comment fais-tu pour survivre dans cette grotte, tout seul, pauvre, et loin de tout ? « 
L’ermite sourit.

 

 » Je ne suis pas pauvre, j’ai de grands trésors. « 
 » Où ça ? « 
 » Regarde-là « .
L’ermite indiqua une petite fissure au
flanc de la grotte.

 

 » Qu’est-ce que tu vois ? « 
 » Rien du tout ! « 
 » Vraiment rien du tout ?
insiste l’ermite.
 » À peine un morceau de ciel. « 
 » Un morceau de ciel ! Ne trouves-tu pas que
c’est un trésor merveilleux ?
« 

 

Et nous qui avons la voûte céleste,
nous regardons la télé !!!

Auteur inconnu

Discussion entre Colbert & Mazarin


Plus nous avançons plus c’est pareil, il semble qu’une discussion qui date de quelques siècles est toujours d’actualité aujourd’hui
Nuage

Discussion entre Colbert & Mazarin



Une citation de Colbert & Mazarin, qui n’a pas pris une seule ride.
 

COLBERT : Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou?

MAZARIN : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État?, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.

COLBERT : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?

MAZARIN : On en crée d’autres.

COLBERT :Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.

MAZARIN :Oui, c’est impossible.

COLBERT : Alors, les riches ?

MAZARIN : Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres.

COLBERT : Alors, comment fait-on ?

MAZARIN : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches? Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! c’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser? c’est un réservoir inépuisable.

Extrait du "Diable Rouge" c’était il y a 4 siècles!

Pauvre


Être pauvre ou riche, c’est pas un problème mais c’est l’attitude que nous avons devant cet état des choses … On peut être aussi mauvais que l’on soit riche ou pauvre, et être pauvre demande beaucoup de courage
Nuage

Pauvre

«La vraie misère est celle des gens qu’on croit riches parce qu’ils n’ont pas le courage d’être pauvres.»

Jean Richepin