Mot-clic «je souhaite dire à mon prof» Des témoignages d’élèves bouleversants


Je trouve cette idée intéressante de dire anonymement ce que les enfants voudraient que le professeur sache. Ces mots permettent à mon avis de comprendre mieux ce que vivent les enfants qui peuvent être difficiles pour eux
Nuage

 

Mot-clic «je souhaite dire à mon prof»

Des témoignages d’élèves bouleversants

 

Des témoignagnes d'élèves bouleversants

Crédit photo : Capture d’écran Mailonline.com

Kyle Schwartz enseigne à Denver.

Une enseignante du Colorado a eu une idée géniale. Elle a demandé à ses élèves de 3e année ce qu’ils voulaient qu’elle sache sur eux.

À cette question fort simple en apparence, Kyle Schwartz a obtenu des réponses étonnantes, parfois sombres, souvent émouvantes.

Mme Schwartz enseigne depuis trois ans au sein d’un quartier défavorisé de Denver où de nombreux ménages vivent sous le seuil de la pauvreté, rapporte Mailonline.com.

Ses élèves n’étaient pas obligés de signer leur mot – qui commençait par «Je souhaiterais que mon professeur sache que…», mais ils étaient invités à être le plus honnêtes possible.

Après la lecture de ces réponses poignantes, l’enseignante a proposé à ses élèves de partager leurs témoignages de manière anonyme sur la twittosphère. Ainsi est né un projet de classe qui a donné lieu à des réponses sous le hashtag #IWishMyTeacherKnew.

Ces messages bouleversants ont rapidement attiré l’attention du monde entier et une collecte de fonds a été lancée pour aider ces élèves.

Voici quelques réponses données par les élèves:

 

«Je veux que ma prof sache que je n’ai pas d’amis pour jouer avec moi»

«Je veux que ma prof sache que je n’ai pas de crayon à la maison pour faire mes devoirs»

(Capture d’écran Mailonline)

«Je veux que ma prof sache que si mon carnet n’est pas signé c’est parce que ma mère n’est pas là souvent»

(Capture d’écran Mailonline)

«Je veux que ma prof sache que je veux aller à l’université»

(Capture d’écran Mailonline)

(

Capture d’écran Mailonline)

http://tvanouvelles.ca/l

Inde :Le mystère médical du garçon aux mains géantes


J’ose espérer qu’un spécialiste pourrait le soigner gratuitement quelque part dans le monde, surtout que c’est quand même un cas dans les annales médicales.
Nuage

 

Inde

Le mystère médical du garçon aux mains géantes

 


(Crédit photo: gracieuseté, Daily Mail)

 

Les mains d’un jeune Indien de 8 ans laissent les médecins perplexes: depuis sa naissance, ses mains ne cessent de grossir et elles ont maintenant atteint une taille démesurée, rapporte le Daily Mail.

Incapable de se vêtir tout seul ou d’attacher ses propres souliers, le petit Kaleem ne peut même pas aller à l’école parce que les autres enfants se moquent de lui.

«Je ne peux pas aller à l’école parce que les autres enfants ont peur de mes mains. Plusieurs ont été méchants à cause de mon handicap. Ils disaient « Battons le garçon aux grosses mains »», raconte le jeune Kaleem.

Ses mains atteignent maintenant 33 centimètres allant de la paume jusqu’à son majeur.

Comme ses parents ne gagnent que 27$ par mois, il leur est impossible d’aller voir un médecin spécialisé. Ils ont toutefois consulté un médecin local qui n’a malheureusement pas connaissance précise dans ce domaine.

«Je n’ai jamais vu dans les journaux médicaux ou même sur Internet un cas où des mains ont atteint une telle taille», explique le Dr Ratan.


(Crédit photo: gracieuseté, Daily Mail)

Toutefois, selon le docteur, il s’agirait possiblement d’une malformation lymphatique ou encore d’un hamartome. Les deux situations seraient traitables, mais comme les parents de Kaleem sont très pauvres, il leur est impossible de confirmer le diagnostic.

Malgré ses énormes mains, Kaleem se porte plutôt bien. Ses poumons comme son coeur fonctionnent bien.

Lui-même ne sait pas s’il tient vraiment à être opéré:

«Une petite opération serait correcte, mais s’ils doivent me rendre inconscient et m’ouvrir, je ne sais pas», conclut le petit.


(Crédit photo: gracieuseté, Daily Mail)

http://tvanouvelles.ca