22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays


Si le Japon m’intéresse autant, c’est que ma bru vient de ce pays. Parmi toutes ces photos Kurumi (ma petite fille) a été dans un de ces sièges assez pratiques dans des toilettes publiques lors du dernier voyage dans ce pays. Je trouve vraiment intéressante la façon de faire de ce pays. Je ne sais pas par contre si j’aimerais y vivre.
Nuage

 

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

Vous savez peut-être que le Japon abrite des animes, des lutteurs de sumo et des fleurs de cerisiers, mais qu’en est-il de leurs toilettes extrêmement innovantes ? Avez-vous déjà rêvé que votre train arrivait toujours à l’heure ? Avez-vous déjà vu des canaux de drainage qui ressemblent à des étangs de poissons koï ? Ou des distributeurs automatiques remplis d’oeufs frais ?

Ipnoze a dressé pour vous une liste de certaines inventions, pratiques culturelles et faits aléatoires sur la culture japonaise qui font du Japon une destination incontournable. Faites défiler vers le bas pour explorer cette nation insulaire et n’hésitez surtout pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires !

(source)

1. Les chauffeurs d’autobus au Japon étaient en grève, mais ils continuaient à travailler et à conduire leurs autobus tout en refusant de faire payer les passagers.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

2. La plupart des écoles japonaises n’ont pas de concierge. Au lieu de cela, ce sont les élèves qui nettoient l’école tout en montrant leur gratitude envers l’établissement et en apprenant à devenir des membres productifs de la société.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

3. Le train à grande vitesse au Japon offre une douceur de roulement incroyable.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

4. J’ai récemment donné naissance au Japon. Voici quelques-uns des plats que j’ai mangés à l’hôpital.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

5. Les plaques d’égout au Japon sont magnifiques.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

6. Vous pouvez trouver ce type de toilettes un peu partout au Japon. Lavez-vous les mains et réutilisez l’eau pour votre prochaine chasse.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

7. Les amateurs de football japonais sont restés après la partie de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 pour aider à nettoyer.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

8. Dans les trains, vous pouvez faire pivoter les sièges dans n’importe quelle direction.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

9. Il y a des sièges de bébé accrochés au mur dans la plupart des salles de bains.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

10. Une autre raison pour laquelle j’aime le Japon.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

11. J’ai oublié mon sac dans la rue à Osaka et quand je suis retourné pour aller le chercher plus tard ce jour-là, quelqu’un l’avait placé à côté d’un arbre.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

12. Une autre grande invention japonaise : les casiers à parapluie. Donc, vous n’avez pas à les transporter à l’intérieur d’un bâtiment et personne ne prend le vôtre accidentellement.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

13. La note en japonais dit : « J’ai accidentellement fait tomber votre vélo et j’ai brisé la sonnette. Je suis très désolé ».

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

14. Le nom de chaque boisson est écrit en braille sur le dessus des cannettes.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

15. Cette gomme à mâcher japonaise vient avec de petites feuilles de papier dans lesquelles vous pouvez déposer votre gomme quand vous avez terminé.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

16. Les navetteurs à Tokyo ont poussé un wagon pour sauver une femme qui était tombée et était restée coincée entre le train et la plate-forme.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

17. Dans ces toilettes au Japon, il y a un système d’information sur les toilettes occupées et vacantes.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

18. Dans les toilettes japonaises, il y a souvent un bouton qui fait jouer des sons d’eau afin que vous puissiez faire caca sans que les autres personnes vous entendent.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

19. Il y a des poissons koï qui vivent dans les canaux de drainage au Japon.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

20. Au Japon, même les cerfs sont polis.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

21. Attentes vs réalité au Japon.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

22. « D’où venez-vous ? Veuillez s’il vous plaît répondre au sondage. » Les Japonais sont tellement disciplinés.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

https://www.ipnoze.com/

Le Saviez-Vous ► «Le pain retourné», «le riz sur les mariés», «le parapluie dans la maison»… Savez-vous d’où viennent ces superstitions, vœux de chance et de malheur ?


On connait plusieurs superstitions que certains croient encore. Mais d’autres existent qui sont peut-être moins connues
Nuage

 

«Le pain retourné», «le riz sur les mariés», «le parapluie dans la maison»… Savez-vous d’où viennent ces superstitions, vœux de chance et de malheur ?

1. Que touchait-on au Moyen Age lorsque l’on « touchait du bois » ?

On touchait la croix du Christ. Toucher ce matériau était une façon de se protéger du malheur.

Deux millénaires avant notre ère, l’expression était employée chez les Perses pour invoquer Atar, génie du feu et symbole de protection des âmes.

2. Pourquoi fallait-il trinquer au Moyen Age « les yeux dans les yeux » ?

Pour éviter de se faire empoisonner. Il était courant à l’époque d’assassiner ses ennemis par empoisonnement. Aussi pour s’assurer de l’honnêteté de son compagnon de verre, on avait l’habitude de violemment entrechoquer sa chope contre la sienne, tout en ne le quittant pas du regard.

Si la chope avait contenu du poison, des gouttes se seraient alors déversées dans le contenant de l’hôte, l’obligeant à vérifier son verre et donc détourner le regard.

3. Que lançait-on à l’époque sur les mariés pour leur porter chance ? 

Des graines. Selon la tradition païenne, il était de coutume de lancer sur les mariés des graines, symbolisant la fertilité.

4. A quel siècle cessa-t-on de brûler des chats noirs, « représentations du diable »?

Le XVIIIe siècle. Jusqu’à cette époque, le chat noir était considéré comme le complice des sorcières et le symbole de Satan. Pour se protéger de ces animaux, les habitants n’hésitaient pas à les torturer et les brûler.

5. Quelle couleur ne faut-il pas porter sur la scène d’un théâtre?

Le vert. La couleur portait malheur pour trois raisons : Au Moyen Age, pour obtenir des étoffes vertes, il fallait utiliser de l’oxyde de cuivre, un composé toxique qui effrayait les comédiens qui revêtaient les habits à même la peau.

Le vert était aussi la couleur que portait le personnage de Judas dans La passion du Christ. Un rôle de traître que ne supportait pas le public, qui attendait alors l’acteur à la fin de la pièce pour le brutaliser.

Enfin, selon la légende, porter du vert serait une façon d’attirer le mauvais oeil sur soi. Molière étant mort en interprétant le Malade Imaginaire dans un costume vert. Sauf, que ce dernier n’est pas décédé sur scène mais quelques temps plus tard, vêtu d’une robe rouge.

6. D’où vient la superstition qui consiste à croire qu’il ne faut pas « ouvrir un parapluie chez soi » ?

De Londres. Au XVIIIe siècle, les parapluies à armatures métalliques apparaissent. Leurs systèmes d’ouverture, peu pratiques, provoquent souvent des accidents : des verres cassés, des bibelots éraflés… Ces mésaventures passèrent dans les croyances populaires comme l’arrivée prochaine d’un malheur.

7. De quoi « le pain retourné » est-il le synonyme  ?

La mort. Au Moyen Age, le boulanger avait coutume de réserver un morceau de pain au condamné à mort. Pour le reconnaître de toutes ses miches, il le plaçait ainsi à l’envers.

8. Quel chiffre porte malheur en Chine ?

Le 4. En chinois, le chiffre « quatre » et le mot « mort » se prononcent de la manière.

9. Quelle couleur faut-il éviter de porter en Espagne ?

Le jaune. Couleur de l’enfer pour certains, le jaune serait aussi pour d’autres, la couleur de Judas.

10. Qui « montrait du doigt » les gens au Moyen Age ?

Les sorcières. Selon les croyances populaires, les sorcières choisissaient leurs victimes en les montrant du doigt.

http://www.lefigaro.fr/

Le Saviez-Vous ► La petite histoire du parapluie


èèLe parapluie est une des inventions qu’on ne pourrait se passer surtout lors des jours de pluie.
Nuage

 

La petite histoire du parapluie

 

 

parapluie

© iStockphoto / MariaPavlova

Le parapluie serait une invention chinoise. Au 11e siècle avant Jésus-Christ, l’ombrelle (de l’italien ombrello : petite ombre) était l’apanage des nobles. Ses branches étaient faites de bambou ou de santal (un bois dur au grain fin), et sa couverture, de feuilles ou de plumes. Cette première forme de parapluie figure sur des estampes chinoises datant du 2e siècle avant Jésus-Christ.

L’invention passa ensuite en Perse, puis en Angleterre, grâce à un globe-trotter du 18e siècle, sir Jonas Hongway. Anecdote intéressante : Hongway eut du mal à convaincre les Anglais d’adopter le parapluie. Selon eux, cela faisait trop efféminé. Aujourd’hui, ils sont les premiers à arborer fièrement leur umbrella, qu’il y ait du soleil ou de la pluie!

Le parapluie pliant

L’une des révolutions importantes que connut le parapluie fut l’invention du parapluie pliant par le Français Jean Marius en 1705. Ce parapluie se repliait en trois parties et tenait dans une poche.

Par la suite, en 1930, l’Allemand Hans Haupt y ajouta le manche télescopique. Un peu plus tard, en 1991, le Taiwanais Tsun Zong Wu inventa le parapluie Futec, le premier à se replier tout seul grâce à un petit bouton situé sur son manche.

 

Finalement, en ce qui concerne l’origine du terme, parapluie est une combinaison du mot grec « para », qui signifie « se protéger contre », et du nom « pluie », dérivé du mot latin « pluvia ».

 

 

http://blogues.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► Quand l’opinion publique désapprouvait les parapluies


Le parapluie si utile en cas de pluie, n’a pas toujours été apprécié. En Angleterre, à une certaine époque, il fut considéré comme un objet ridicule surtout quand un homme l’utilisait. Sans compter que les conducteurs fiacres risquaient de perdre de l’argent les jours de pluies
Nuage

 

Quand l’opinion publique désapprouvait les parapluies

 

Jonas Hanway se rit de l'averse grâce à son parapluie (Photo: Bettmann/Getty Images)

Jonas Hanway se rit de l’averse grâce à son parapluie

Un homme excentrique appellé Jonas Hanway a commencé à porter un parapluie pour se déplacer dans Londres au début des années 1750. Il revenait alors de France ou le parapluie était en très en vogue. Son accessoire a fait grandement débat et provoqué des chocs dans l’opinion publique. On reprochait à l’objet toutes sortes de choses : qu’il était trop efféminé pour être utilisé par un homme, qu’il était une preuve de l’affaiblissement du caractère, qu’il était trop français (hérité du parasol). On trouvait que son utilisation était tabou et ridicule.

Les conducteurs de fiacre et ceux qui proposaient des services de chaises à porteur ont pris Jonas Hanway en grippe et l’ont agressé à plusieurs reprises dans la rue. Ces moyens de transport étaient très utilisés lorsqu’il pleuvait et le parapluie promu par Hanway leur semblait de nature à leur faire perdre de l’argent (ce qui était exact).

Hanway a continué d’utiliser fièrement son parapluie et il a fini par faire des émules dans toute l’Angleterre. Trois mois après sa mort en 1786 une publicité paraissait dans la London Gazette, au grand dam des conducteurs de fiacre. On y vantait « la manufacture des nouveaux parapluies inventés par Gatward », faciles à ouvrir et refermer grâce à leur mécanisme à ressort. Le progrès était en marche.

Des parapluies dans les rues de paris, 1803. Peinture par Louis-Léopold Boilly. (Photo: Public Domain)

Des parapluies dans les rues de paris, 1803. Peinture par Louis-Léopold Boilly

Jonas Hanway, Esquire, 1781. (Photo: Wellcome Images, London/CC BY 4.0)

Jonas Hanway, Esquire, 1781. (Photo: Wellcome Images, London/CC BY 4.0)

http://www.laboiteverte.fr/

Le Saviez-Vous ► LE TOP DES SUPERSTITIONS ÉTRANGES


Je ne suis pas du tout superstitieuse, un vendredi 13, un chat noir ne m’a jamais fait peur. Cependant, il est quand même curieux de voir que des gens croient à d’autres superstitions qui sont moins connu par nous
Nuage

 

LE TOP DES SUPERSTITIONS ÉTRANGES

 

chat noir

par Henri Michaud

Superstitieux vous? Allez, il y a sûrement quelques éléments qui vous dérangent. Et, parmi ces superstitions « populaires », certaines semblent bien étranges.

Vendredi 13

Vendredi 13

 On dit que, si 13 personnes sont réunies à table, l’une d’elles mourra dans l’année. Même la loterie italienne a supprimé le 13 de sa liste de chiffres « chanceux ». Et de nombreux édifices ne comptent pas de 13e étage. Adam aurait même croqué dans la pomme un vendredi 13. Êtes-vous paraskevidékatriaphobe (peur du vendredi 13)? Pour conjurer le mauvais sort, mangez des crêpes ce jour-là…

Les chats noirs

chat noir

Pauvres félins. Certains doivent se sentir délaissés, surtout ceux à la robe noire. Cette crainte de voir un chat noir traverser un chemin, une allée, remonte au Moyen-Âge. Elle est même à l’origine d’une véritable chasse aux sorcières qui a fait des milliers de morts. En fait, les chats, qui proliféraient dans les villes, étaient nourris par des femmes pauvres et solitaires… qui furent vite qualifiées de sorcières et conduites au bûcher, avec leurs chats noirs. Pas de chance!

Chez les sportifs

Les caleçons chanceux

Formule 1
Imaginez passer une fin de semaine complète sans changer de sous-vêtements… C’est le lot de quelques pilotes de course. Le pilote de F1, Felipe Massa, ne change pas de caleçon si la course, ou la séance de qualification du jour se passe bien. Et il le conservera jusqu’au prochain pépin. Heureusement, il est seul dans son cockpit.

La barbe des séries

Une autre superstition, celle-là dans la Ligue nationale de Hockey, veut que les joueurs qui participent aux éliminatoires ne se rasent pas. Selon certains, cette « tradition » remonte aux années 70 alors que la défunte AMH, plus permissive, laissait les joueurs libres de porter la barbe. D’autres attribuent la pilosité des joueurs au Suédois Björn Borg qui, en 1976, a décidé de se laisser pousser la barge jusqu’à ce qu’il soit éliminé du tournoi de Wimbledon (Angleterre). Et il est reparti avec les grands honneurs.

À la maison

Congé de vaisselle!

vaisselle
Moins connue celle-là, elle n’en demeure pas moins observée dans plusieurs pays. Saviez-vous que faire la vaisselle ou laver ses vêtements le jour de l’An provoquerait le décès d’un proche durant l’année qui s’amorce? Pas étonnant que les restaurants, du moins ceux qui sont ouverts, soient bondés. D’autres vont plus loin… Ils refusent de prendre une douche pour éviter la perte d’un être cher.

Sept ans de malheur

miroir brisé

Briser un miroir vous procure sept ans de malheur. Voilà une superstition qui a la couenne dure. Elle remonte à l’Antiquité. Vers 400 ans avant J.-C., les Grecs utilisaient des cruches de grès remplies d’eau pour se regarder… Or, si l’une des cruches glissait ou se brisait, cette personne n’avait plus d’avenir… Ce n’est que 500 ans plus tard que les Romains ont déterminé que le bris d’un miroir provoquait sept années de malheur. Chanceux, à vos marteaux!

Rangez vos parapluies!

parapluie antiquité

Ouvrir un parapluie dans une résidence est une insulte au dieu Soleil, croyaient les Égyptiens de l’Antiquité. Les parapluies s’inspiraient de la position de la déesse Nut dont le corps arqué, dit-on, protégeait la Terre. Et, s’il faisait soleil, c’était un sacrilège d’entrer dans l’ombre d’une ombrelle ou d’un parapluie. Et cette superstition est encore bien vivante aujourd’hui, un peu partout dans le monde. Toutefois, si votre toit coule…

Auto souillée, richesse assurée!

Saviez-vous qu’en Russie, si vous, votre automobile ou votre terrain est souillé par de la fiente d’oiseaux, c’est un signe de richesse et de bonne chance. Or, comme les oiseaux se « soulagent » sans regarder où tombera la fiente, il y a fort à parier que vous serez chanceux, ou riche, toute votre vie. Regardez dans votre porte-monnaie, au cas où.

Pipi interdit!

signe interdit d'uriner

Jadis, au Cachemire, on croyait que l’urine portait malheur. Donc, uriner volontairement sur son terrain était passible de condamnation à mort. En effet, le propriétaire d’un logement qui urinait sur sa propriété était immédiatement immolé. Et si un individu devait soulager une envie pressante, il devait s’excuser sincèrement et payer un devin pour qu’il purifie les lieux. Dans le cas contraire, les habitants faisaient un trou dans le logement, en extirpaient le coupable et le tuaient sur le champ. Ouf… heureusement que cette superstition est disparue!

Sauvons les araignées!

araignée

Tuer une araignée qui est entrée dans votre maison entrainera des problèmes financiers. Mais des Québécois ont trouvé un moyen de conjurer ce sort. Ils s’emparent délicatement de l’intruse et la déposent à l’extérieur en lui confiant une mission précise : « Va me chercher de l’argent! » Toutefois, personne n’a vu l’araignée revenir avec une liasse de billets entre les pattes.

http://www.canald.com/