Cette application vous rappelle cinq fois par jour que vous allez mourir


Sous l’App Store, une application pour inciter les gens à relaxer, prendre le temps de respirer pour atteindre une paix intérieure. Des notifications aléatoire 5 fois par jour pour rappeler que nous allons mourir. Est-ce morbide ? Où alors s’apercevoir que la vie tient à un fil et qu’il est important de prendre le temps
Nuage

Cette application vous rappelle cinq fois par jour que vous allez mourir

Crédits : WeCroak

Sur la page de l’App Store, on peut lire que WeCroak permet de « trouver le bonheur en contemplant sa mortalité ». 

Et le fonctionnement de l’application est simple. Chaque jour, l’utilisateur reçoit aléatoirement des « invitations à stopper son activité pour se rappeler qu’il va mourir ». Cette idée s’inspire du folklore bhoutanais, qui veut que pour qu’une personne soit heureuse, elle doit contempler sa mortalité cinq fois par jour. Et selon The Atlantic, ça marche.

Sous forme d’alerte, l’utilisateur reçoit alors cinq fois par jour le même message : « N’oublie pas, tu vas mourir. »

Et il est inutile d’essayer de prévoir le moment où cette notification va apparaître, puisqu’ « elle peut arriver à tout moment, comme la mort », explique le site du développeur.

Ce message n’arrive toutefois pas seul, il est accompagné d’une citation visant à encourager la méditation ainsi que la respiration lente. Car ne l’oublions pas, le but de WeCroak est avant tout d’apporter la paix intérieure. Pas le désespoir.

Sources : WeCroak / The Atlantic

http://www.ulyces.co

Tous connectés


C’est une attitude que j’ai toujours crue depuis très longtemps, malgré que c’est parfois difficile, pourtant, j’ai eu des anecdotes qui m’ont prouvé que cela était positif et améliorait la paix en soi et de notre entourage
Nuage

 

Tous connectés

 

 

 

Nous sommes tous connectés. Lorsque vous touchez une chose, vous touchez tout. Tout ce que nous faisons à un effet sur les autres. Par conséquent, nous devons apprendre à vivre en pleine conscience et toucher la paix à l’intérieur de chacun de nous. La paix dans le monde commence par la paix en soi!

Thich Nhat Hamb

Ne soyez pas trop perfectionniste


Êtes-vous de ceux qui ne savent pas déléguer ? Qui aime mieux faire tout eux-même ? Qui ne sont jamais satisfait ?
C’est beau de chercher la atteindre le plus possible la perfection, mais un moment donné, il faut aussi vivre, et savoir choisir ses priorités. Oh et puis qu’est-ce que ca peut faire si tout n’est pas parfait … ?
Nuage


Ne soyez pas trop perfectionniste

« Il est important de bien faire les choses,
mais il est encore plus important de faire les bonnes choses bien. »

Avez-vous déjà rencontré une personne perfectionniste heureuse ? Les perfectionnistes sont des insatisfaits perpétuels. Vouloir que chaque partie de son travail soit parfaitement accomplie est une cause perdue. La perfection immédiate et la paix intérieure sont deux objectifs incompatibles. Voici quelques questions qui ont pour objectif de clarifier les conséquences d’un perfectionnisme exagéré :

Est-ce que globalement, je serais plus efficace si j’étais plus équilibré et moins perfectionniste ?
Est-ce que je vais regretter plus tard d’avoir fait preuve d’un perfectionnisme exagéré ?
Est-ce que j’ai passé le seuil de rendement décroissant ?

En d’autres termes, est-ce que chaque effort supplémentaire m’éloigne de l’atteinte de mes objectifs ?
En faisant preuve d’un perfectionnisme exagéré, est-ce je néglige des choses importantes en perdant beaucoup de temps essayer de tout faire la perfection ?
Est-ce que mon jugement est altéré par la fatigue ?

Conséquemment, est-ce que je suis en contrôle de moi-même ou est-ce que mon perfectionnisme exagéré (exacerbé par la fatigue)
me contrôle ?
Si je prenais une pause maintenant, est-ce que je serais plus efficace ?

En d’autres termes, est-ce qu’un peu de repos m’aiderait à mieux contrôler ma tendance au perfectionnisme exagéré ?
Qui d’autre que moi est victime de mon excès de perfectionnisme ?

Par exemple, est-ce que certains membres de ma famille seront pénalisés sans raison valable par mon absence ou ma fatigue ?
Est-ce que je serais généralement plus heureux si je n’étais pas si perfectionniste ?


Peut-être que votre fardeau de travail est élevé, mais peut-être aussi que vous en faites trop. Il n’est pas important de tout faire à la perfection. Certes, il est important de très bien faire les choses importantes. Mais tout n’est pas important.


Est-ce que vous perdez du temps à faire de la sur qualité ?

Il est bien d’atteindre le niveau de qualité nécessaire pour une tâche donnée ; mais il est inutile d’être obsédé pour toutes ces petites choses autour de vous qui ne sont pas parfaites. Une caractéristique des gens efficaces est qu’ils ont un bon sens des priorités, ils savent où mettre beaucoup d’efforts et où en mettre moins.

« Savoir quoi négliger requière une grande sagesse. »

Lorsque nous fixons notre attention sur les imperfections, nous nous éloignons de notre véritable objectif : le bonheur. Observez-vous et identifiez les moments où vous passez la frontière entre une amélioration efficace, et l’obsession de tout faire parfaitement immédiatement.

Posez-vous souvent la question : « est-ce que je suis trop perfectionniste maintenant ? ».

Aussitôt que vous identifiez un tel dépassement, prenez une pause de 10 secondes en respirant profondément et faites le point. Le simple fait de briser le rythme de vos activités change votre perspective et déjà votre obsession du perfectionnisme s’atténue un peu.
L’approche présentée dans le paragraphe précédent ne vous demande pas de renoncer à faire les choses de la bonne façon ; elle vous suggère simplement de faire taire cette obsession maladive pour toutes ces petites choses autour de vous qui ne sont pas parfaites. Il y a toujours place à amélioration, mais ce n’est pas une raison pour en faire une obsession destructrice.

« La perfection demande une éternité d’efforts,
tenter de l’atteindre en une vie est illusoire. »

Denis St-Pierre