Truc Express ► Votre barbecue est-il devenu dangereux?


    Avec l’été, beaucoup de gens utilisent un barbecue. Il est important de savoir certaines choses sur l’état du barbecue avant de l’utiliser et comment prolonger la vie de l’appareil.
    Nuage


    Votre barbecue est-il devenu dangereux?

    Votre barbecue est-il devenu

    JAG_CZ VIA GETTY IMAGES

  • Par Philippe Lépine

    Il faudrait peut-être vous en débarrasser.

    Changer son barbecue, ce n’est parfois pas un luxe. N’attendez pas de craindre qu’il vous explose au visage chaque fois que vous l’allumez pour vous en débarrasser. Voici les signes qu’il est temps de fermer le couvercle de votre vieux grill pour de bon. 

    La rouille

    Le problème le plus récurrent dans le barbecue et auquel il faut remédier est l’apparition de rouille. Si certaines pièces de l’intérieur sont oxydées, il faudra les changer, les surveiller, voire se débarrasser du barbecue en entier.

    La grille et le diffuseur de chaleur (la plaque sous la grille) ne devraient jamais avoir de rouille. La nourriture en contact avec ces derniers risquerait sinon d’être contaminée par des particules métalliques. Le jus de cuisson peut rebondir sur le diffuseur rouillé et revenir sur la viande.

    «Tu ne mettrais pas ton oeuf dans une poêle rouillée, c’est la même chose avec le barbecue. Mets pas ton steak sur une grille rouillée», image le président de BBQ Québec, Maxime Lavoie.

    Selon la qualité et l’âge de votre barbecue, de la rouille de surface peut aussi apparaître dans la cuve, le couvercle et sur les brûleurs. Tant qu’elle est contrôlée, ce n’est pas dangereux. Si le métal s’écaille, on s’en défait.

    Dès que de l’oxydation de surface se manifeste, il faut cependant s’empresser de frotter la zone atteinte avec la brosse à barbecue, puis dans certains cas repolir la surface. Ça évite que la rouille s’étende ou que des particules atteignent nos aliments.

     «L’oxydation a aussi tendance à s’accélérer quand la rouille est chauffée par le barbecue», indique Maxime Lavoie.

    Brûleur fendu

    Constamment soumis à une haute température, souvent atteints par la rouille, les brûleurs peuvent craquer. Ils peuvent aussi se détacher notamment à cause d’une vis de soutien rouillée. Il devient alors essentiel d’arrêter de s’en servir.

    «Un mauvais débit d’air et de gaz peut créer des flammes démesurées qui peuvent être dangereuses et ne donnera jamais une bonne cuisson», témoigne le pro de BBQ Québec.

    Fond percé

    Si la rouille s’est attaquée à la coque du barbecue et a créé une ou des fissures, il faut dire au revoir à notre bon vieux grill. L’huile et le gras de cuisson peuvent s’échapper et prendre feu. C’est d’autant plus dangereux si les flammes atteignent la bonbonne de propane.

    Le fond de certains barbecues peut aussi menacer de défoncer. S’il est instable en raison de son assemblage bas de gamme, on s’en débarrasse. Même chose s’il est pourri en raison d’un entreposage prolongé.

    Allumage et entretien compliqués

    «On devrait se défaire de son barbecue quand on a plus de plaisir avec», dit Benjamin Alarie, chef corporatif chez WeberCanada.

    Si vous avez du mal à l’allumer, à maintenir une chaleur constante et à nettoyer l’intérieur, il est temps de passer au prochain, pense-t-il. Ça indique que l’enduit de protection est trop usé pour permettre un nettoyage satisfaisant.

    Pire, ça peut aussi signifier que les conduits reliant le propane au barbecue et aux boutons d’allumage sont percés.

    «L’usure ou encore un écureuil peuvent les endommager, explique Maxime Lavoie. Pour vérifier que les tuyaux sont étanches, on verse de l’eau savonneuse dessus. Si une bulle se forme, c’est que le gaz s’échappe et c’est dangereux.»

    Instabilité

    Si le barbecue a de la difficulté à se tenir debout, on n’attend pas qu’il nous tombe dessus et on l’envoie à l’Écocentre le plus près.

    «Un barbecue de qualité devrait se tenir droit, être capable de se faire brasser en masse sans bouger, surtout au moment du nettoyage», affirme Benjamin Alarie.

    Votre barbecue est-il devenu

    GIANG NGUYEN VIA GETTY IMAGES

    Comment prolonger sa durée de vie?

    Aucun barbecue a la même date de péremption. Certains achetés à bas prix peuvent rouiller dès la deuxième ou troisième année tandis que d’autres peuvent être fonctionnels plus de 25 ans. 

    La clé pour qu’il vieillisse en beauté est le nettoyage fréquent.

    «C’est un peu comme avec le four. Le mien, je le lave plus qu’une fois par année. Le barbecue mérite la même attention», compare Benjamin Alarie, chef corporatif chez Weber Canada.

    Pour les utilisateurs réguliers, un brossage après chaque cuisson et un nettoyage en profondeur mensuel de toutes les pièces avec une eau savonneuse sont nécessaires, selon les maîtres du grill interviewés par le HuffPost Québec.

    Si on se limite à un seul décrassage au printemps, les résidus de nourriture collent aux parois, cuisent au soleil tout l’été, et pourrissent une fois le barbecue rangé pour l’hiver.

    Pour éviter que trop d’humidité reste dans la coque du barbecue ou qu’il rouille au contact des intempéries, il est également indiqué d’opter pour une housse de protection en polymère. Ça offre une protection contre les déchirures et une bonne respirabilité.

    Autre gage de longévité : un usage à l’année

    «C’est comme une auto, si tu arrêtes de t’en servir, la laisses pourrir dans un coin, la nettoies pas et la protèges pas contre la rouille, c’est sûr qu’elle ne restera pas belle [NDLR : et fonctionnelle]», plaide Maxime Lavoie.

    https://quebec.huffingtonpost.ca/

Pourquoi le bras momifié de ce bébé est-il devenu vert ?


Des restes d’un bébé qu’une partie de l’avant-bras avec sa main momifié avec des taches vertes dans un cimetière médiéval en Hongrie. Il avait une pièce de monnaie en cuivre dans sa main pour payer l’entrée au ciel ou d’un voyage en enfer pour se baptiser. Mais pourquoi des taches vertes, pourquoi sa main est ainsi momifiée et d’autres ossements retrouver avec une pièce en cuivre ne le sont pas ?
Nuage

 

Pourquoi le bras momifié de ce bébé est-il devenu vert ?

 

Crédits : János Balázs/Université de Szeged

par Brice Louvet

Une équipe d’archéologues explique dans la revue Popular Mechanics avoir résolu le mystère d’une main momifiée et teintée de vert attachée à un corps non momifié de bébé mort il y a probablement 800 ans.

En 2005, des archéologues tombèrent sur les restes d’une excavation d’un cimetière médiéval à Nyárlőrinc, en Hongrie ; ils virent alors quelque chose d’étrange : la petite main d’un nourrisson, momifiée et teintée d’une curieuse nuance de vert. Le biologiste János Balázs, de l’Université de Szeged, et ses collègues expliquent aujourd’hui ce processus de momification rarement rapporté dans la littérature scientifique. La coupable était une pièce de cuivre qui avait été placée dans la main du bébé, peut-être pour faciliter son voyage vers l’au-delà.

Les bijoux en cuivre et autres ornements peuvent en effet provoquer une décoloration du squelette lorsque le métal oxydé s’infiltre dans les os. Une analyse chimique des os a récemment confirmé des niveaux de cuivre anormalement élevés (près de 500 fois la concentration normale). Les chercheurs ont ensuite appris que d’autres objets de la même fouille étaient conservés dans un autre musée voisin. Ils trouvèrent alors dans l’une des boîtes un pot en céramique ressemblant à ceux que l’on utilisait couramment pour ce qu’on appelle des « enterrements de pot » et une pièce de cuivre corrodée qui s’adapte parfaitement à la petite main du nourrisson.

Crédits : Balázs et coll. /Sciences archéologiques et anthropologiques

Et ainsi un triste conte émerge :

« Selon les références ethnographiques, les nouveau-nés morts sans être baptisés étaient enroulés dans une sorte de textile et enterrés dans une marmite (par exemple une cruche de lait) ou une petite boîte en bois dans des cimetières abandonnés généralement situés près des ruines des églises médiévales », peut-on lire dans un article publié en 2016. « Occasionnellement, des pièces de faible valeur étaient placées à côté du corps comme des offrandes : les pièces étaient destinées à faciliter l’entrée de l’âme au ciel ou encore à payer les frais de voyage aux enfers ou à saint Jean-Baptiste pour baptiser le défunt au ciel ».

Par ailleurs, le cuivre, bien connu pour ses propriétés antimicrobiennes, est probablement également à l’origine de la momification du bras de l’enfant (le reste du corps n’était pas momifié). Un doute subsiste néanmoins : les chercheurs expliquent en effet avoir également découvert les restes d’un autre enfant dans ce cimetière où la plupart des ossements sont datés à entre 1200 et 1600 environ. Ce dernier a également été enterré avec une pièce de cuivre, mais aucune momification n’a eu lieu.

Source

http://sciencepost.fr/

Truc Express ► Comment garder un avocat bien vert! Le meilleur truc prouvé!


Un avocat, bien sûr, le fruit, est un atout dans l’alimentation, mais le problème est de garder le reste de l’avocat le plus vert possible au moins de 24 à 72 heures, ainsi que le guacamole
Nuage

 

Comment garder un avocat bien vert! Le meilleur truc prouvé!

 

Quand on ne consomme que la moitié d’un avocat, et que l’on conserve le reste pour une autre fois, l’avocat change de couleur! Il bruni. Cette réaction normal est l’oxydation.

Le meilleur truc pour éviter que l’avocat change de couleur et d’y laisser le noyau .Donc commencez par manger la partie sans noyau. Ce truc fonctionne aussi pour l’avocat que vous aurez fait en purée ou en guacamole dans un bol, en refermant le bol et le plaçant au frigo. Mais l’avocat changera tout de même un peu de couleur.

Comme plusieurs trucs existaient pour conserver un avocat le plus vert possible sans perte, l’homme de cette vidéo à fait 6 tests pendant 72 heures.

-Un sac Ziploc en retirant un maximum d’air, ou pellicule plastique mais il restera des parties aérées, ce n’est donc pas bon.
-Badigeonner un peu d’huile d’olive sur la chaire et le ranger au frigo dans un contenant hermétique.
-Du jus de citron frais sur la chair, et le ranger au frigo dans un contenant hermétique.
-Trancher grossièrement un oignon, mettre l’avocat sur les morceaux d’oignon et le ranger au frigo dans un contenant.
-Dans l’eau et du jus de citron.
-Et finalement, le laissez à l’air libre au frigo.

Le résultat au bout de 72 heures? Vous le constaterez, par vous même! Sur la grille à la fin dans l’ordre de gauche en haut à droite au bas.

Alors les gagnants sont , à presque égalité, l’oignon qui ne change pas le goût de l’avocat parce qu’il ne touche que la pelure, et le jus de citron, tout juste après le sac Ziploc, suivi par l’huile d’olive et celui à l’air libre, et le dernier, l’eau et le jus de citron!

Et pour le peu d’oxidation qu’il y aura sur l’avocat, simplement le gratter avec une cuillère.

 

http://www.trucsetbricolages.com/

Le CD moins fiable que prévu


Si vous avez des CD avec des informations importantes, il semble qu’il serait mieux de transférer vos informations ailleurs pour plus de sureté pour conserver vos données
Nuage

 

Le CD moins fiable que prévu

 

Le CD moins fiable que prévu

Photo Fotolia

Jadis solution fiable de stockage de données, le CD serait plus fragile que prévu, selon les experts.

En effet, sa composition alliant matériaux physiques et composants chimiques le rendrait vulnérable à l’oxydation. La détérioration varierait en fonction de la marque des CD, le procédé de fabrication ainsi que la date de création.

Les signes de «vieillissement» du CD prennent l’allure de taches apparaissant sur le disque, ce qui est susceptible d’altérer ou de rendre complètement illisibles les données archivées sur celui-ci.

Ainsi, la vie d’un CD, bien que difficile à estimer, pourrait être inférieure aux 50 à 200 ans annoncés par les spécialistes. Non seulement le CD serait donc plus fragile qu’estimé, il ne durerait pas aussi longtemps que prévu.

Si vous avez des contenus importants stockés sur ce type de support, n’attendez donc pas qu’ils se détériorent avant d’effectuer un transfert sur votre ordinateur ou un disque dur externe.

http://fr.canoe.ca