Le Saviez-Vous ►Top 10 des infos historiques sur les dates assez incroyables


Quelque fois, l’histoire moderne se rapproche de l’ancienne, certains éléments sont à prendre avec un grain de sel, mais d’autres points sont quand même étonnants
Nuage

 

Top 10 des infos historiques sur les dates assez incroyables

 

    Si vous galérez un peu avec tout ce qui est chronologie de l’Histoire humaine, ce top n’est pas fait pour vous aider. Au contraire, il va emmêler votre cerveau en vous affirmant que vous êtes plus proche du tyrannosaure que vous ne le pensez et que Cléopâtre aurait très bien pu manger au Burger King. Enfin c’est ce qu’on a compris. On ne sait pas. On ne sait plus…

  1. Quand les premières pyramides ont été construites, il restait des mammouths sur Terre

    Pas vraiment au même endroit, et plus pendant très longtemps, mais les derniers survivants des éléphantidés poilus ont vécu jusqu’en 1650 av. J.-C., près d’un millénaire après la construction des pyramides

    .

    mammuth

    Montage photo : Topito

  2. L’Université d’Oxford est plus ancienne que la civilisation Aztèque

    On a commencé à enseigner à Oxford dès 1096, les Aztèques n’arrivant qu’une centaine d’année après, plus de 200 ans si l’on prend comme point de départ de la civilisation la création de la cité de Tenochtitlan en 1325.

  3. On guillotinait toujours des gens en France quand Star Wars est sorti

    Star Wars est sorti aux Etats-Unis en mai 1977. La dernière exécution en France a eu lieu le 10 septembre de la même année quand Hamida Djandoubi fut guillotiné à la prison des Baumettes. Il fut d’ailleurs le dernier homme du monde exécuté à la guillotine.

    VADOR

    Montage photo : Topito

  4. Certaines baleines vivantes aujourd’hui sont nées avant la sortie de Moby Dick

    Melville a écrit son fameux roman en 1851, or on a déjà croisé d’immenses baleines boréales au large de l’Alaska âgées de plus de 200 ans. Ce qui nous inspire cette maxime philosophique : « La Nature C’est Zinzin. »

  5. Il y a plus de temps entre un Stégosaure et un Tyrannosaure qu’entre le T-Rex et vous

    Le Stégosaure broutait des fougères il y a (à peu près) 150 millions d’années. Le Tyrannosaure quant à lui rôdait sur Terre il y a 65 millions d’années. Quand on pense qu’à quelques millions d’années près vous auriez pu en chevaucher un.

    TEA-REX

    Montage photo : Topito

  6. Seules 66 années se sont écoulées entre le premier vol d’avion et l’alunissage d’Apollo 11

    En 1903, les frères Wright réalisent un vol de 59 secondes. En 1969, les américains se posent sur la Lune. Depuis on a un peu laissé tomber l’affaire mais on espère voir les mecs se poser sur Mars avant 20 ans.

  7. Cléopâtre est plus proche dans le temps de la fondation de Burger King que de la construction des pyramides

    La Grande Pyramide de Khéops a été fondée vers 2560 av. J.-C. et la reine d’Egypte aurait vécu entre -69 et -30 av. J.-C. Burger King ayant été fondé en 1953, ça lui laisse une bonne marge d’un demi-millénaire.

    cleopatre

    Montage photo : Topito

  8. Les petits fils du 10ème président des Etats-Unis sont toujours vivants

    Surprenant quand on sait que John Tyler est né en 1790 et qu’il a gouverné le pays presque 20 ans avant Abraham Lincoln. Si ces 2 petits fils sont toujours vivants aujourd’hui c’est que leur grand-père a eu un fils à l’âge de 63 ans en 1853, et que ce fils Lyon, a eu lui-même ses deux fils à 71 et 75 ans. Bon, ils ne sont pas tout frais tout frais mais ils ont le mérite d’être toujours là.

  9. Depuis la diffusion du premier épisode des Simpsons, la chaîne Fox a annulé plus de 300 autres séries

    La famille jaune fait vraiment office de dinosaure dans le paysage audiovisuel mondial avec 26 saisons et plus de 500 épisodes. Un destin que n’ont pas connu des séries comme Firefly ou Arrested Development.

  10. Quand le FAX a été inventé, la France était encore une monarchie

    Notre bon roi Louis-Philippe Ier (qui fut aussi le dernier roi de France) a régné de 1830 à 1848. Il est donc contemporain de ce bon vieux fax qui dans sa toute première version a été breveté en mai 1843 par l’écossais Alexander Bain. Peu de chance cependant qu’il ait faxé sa lettre d’abdication.

    fax-philippe

    Montage photo : Topito

Source : Distractify

http://www.topito.com

L’astrophysicien Stephen Hawking défie la science


Une maladie rare et très handicapante physiquement n’altère pas nécessairement l’intelligence. Même si je ne suis pas d’accord avec certaines des affirmations de Monsieur Stephen Hawking, cependant j’admire sa ténacité, son implication scientifique et ce malgré que son corps est très limité
Nuage

L’astrophysicien Stephen Hawking défie la science

L’astrophysicien britannique Stephen Hawking dans son bureau de l’Université de Cambridge.

Photo: AFP/London Science Museum

Agence France-Presse
Londres

L’astrophysicien britannique et auteur à succès Stephen Hawking, à qui les médecins n’avaient donné que quelques années à vivre quand il avait 21 ans, fête ses 70 ans dimanche, une vie entière consacrée à décoder le cosmos malgré son très lourd handicap physique.

Stephen Hawking, qui a vendu son best-seller Une brève histoire du temps à plusieurs millions d’exemplaires, n’est pas dupe.

«Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité», estime-t-il sur son site internet.

«Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l’univers que j’étudie», ajoute le scientifique cloué dans un fauteuil et contraint de s’exprimer via un ordinateur d’où s’élève une voix métallique.

Au début des années 60, alors qu’il étudie à Oxford, le jeune Hawking constate «qu’il semble devenir de plus en plus maladroit et tombe une ou deux fois sans raison apparente», raconte-t-il.

Après une batterie de tests, il apprend qu’il est atteint d’une maladie incurable, plus tard diagnostiquée comme la maladie de Charcot.

«Elle allait probablement me tuer en quelques années. C’était un peu le choc», se souvient-il.

Il n’a alors que 21 ans et étudie la cosmologie et la relativité à Cambridge.

«Je me suis mis à écouter du Wagner, mais les articles qui disent que je buvais trop est une exagération (…). Avant ma maladie, la vie m’ennuyait. (…) Soudain j’ai réalisé qu’il y avait plein de choses qui valaient la peine», poursuit-il.

La majorité des personnes diagnostiquées avec la maladie de Charcot, une maladie dégénérative paralysante, «vivent moins de cinq ans (…). Le fait que Stephen Hawking ait vécu avec la maladie pendant près de 50 ans en fait quelqu’un d’exceptionnel», estime Brian Dickie de l’association britannique des maladies neuro-dégénératives.

«Cependant sa renommée ne doit pas éclipser ses contributions physiques (…) car il a sans aucun doute fait plus que quiconque depuis Einstein pour améliorer le savoir sur la gravité», insiste Martin Rees, ancien président de la Royal Society, qui participera dimanche à Cambridge à une conférence en l’honneur de Stephen Hawking.

«Le grand moment "eureka" de Stephen est quand il a découvert un lien fondamental et inattendu entre la gravité et la théorie quantique (physique de l’extrêmement petit)», ajoute-t-il.

L’astrophysicien, né le 8 janvier 1942, soit 300 ans après la mort de l’un des pères de l’astronomie moderne Galilée, a réalisé des travaux sur l’expansion de l’univers, les trous noirs et la théorie de la relativité.

Dans son dernier livre «Y a-t-il un architecte dans l’univers», il démonte la théorie d’Isaac en affirmant que l’univers n’a pas eu besoin de Dieu pour être créé.

Soucieux de vulgariser ses théories complexes, il a rencontré un succès planétaire avec «Une brève histoire du temps: du Big Bang aux trous noirs» publié en 1988 aux États-Unis.

Sa notoriété lui a valu d’apparaître dans le dessin animé The Simpsons: «Votre théorie sur un univers en forme de doughnut est fascinante, Homer. Je vais peut-être vous la voler!», lance le personnage de Stephen Hawking.

Inondé de questions pour son 70e anniversaire, l’astrophysicien a estimé que

«la plus grande découverte scientifique de tous les temps» serait de détecter une vie extra-terrestre.

«S’ils décidaient de nous rendre visite, le résultat serait similaire à l’arrivée des Européens en Amérique. Ça ne s’est pas bien fini pour les Indiens», a-t-il cependant souligné dans un enregistrement diffusé vendredi par la BBC.

Mais interrogé par le magazine New Scientist sur ce qui occupait le plus son esprit, l’éminent scientifique a répondu:

«Les femmes. Elles sont un mystère total.»

http://www.cyberpresse.ca