La police britannique avait un œil sur les fans de «X-Files» et «Star Trek»


Il est difficile de croire aujourd’hui que des séries de sciences-fictions telles que X-Files et Star Trek étaient jugées dangereuses. La police britannique a même préparé des documents pour agir en cas de risques éminent de suicide collectif. Il faut croire que le bug de l’an 2000 a fait vraiment de grosses frayeurs pour l’ordre public
Nuage

 

La police britannique avait un œil sur les fans de «X-Files» et «Star Trek»

 

Star Trek Voyager.

Star Trek Voyager.

Repéré par Grégor Brandy

Scotland Yard a eu peur que des séries comme «Star Trek» et «X-Files» unissent les fans dans un même culte et que ceux-ci en viennent à semer le trouble.

À la fin des années 2000, la police britannique a semble-t-il eu peur que des séries comme Star Trek et X-Files unissent les fans dans un même culte, semblable à celui de Heaven’s Gate.

En 1997, 39 adeptes de cette secte avaient décidé de se suicider ensemble «lors du passage de la comète Hale-Bopp alors qu’ils croyaient que leur âme allait rejoindre un vaisseau spatial supposé caché derrière la comète et transportant Jésus», raconte Wikipédia.

Alors, pour éviter tout problème, la police britannique a préféré monté un dossier.C’est l’histoire complètement folle publiée le 17 mai dernier sur le site du quotidien britannique Telegraph:

«Le dossier –intitulé OVNI Nouveaux Mouvements Religieux et le Millénaire– a été conçu en réponse au suicide collectif de 39 personnes en 1997 à San Diego connu sous le nom de Heaven’s Gate. Les membres du groupe étaient “d’ardents adeptes de X-Files et Star Trek”, selon la Branche Spéciale.»

Influence sur les fans

Les documents ont été publiés par le docteur David Clarke, qui a dû attendre une dizaine d’années avant de pouvoir y avoir accès, précise The Daily Dot.

«[Cela inclut] un mémo de deux pages destinées aux agents anti-terroristes. Dans un post de blog où il évoque les documents, Clarke affirme que X-Files,Millennium, Dark Skies et Star Trek sont les séries que la police britannique considérait comme dangereuses.

Selon les documents, ces séries appuieraient sur les “boutons pyschologiques”des fans et encourageraient donc un niveau d’intérêt “sinistre” de la part de“certains groupes d’individus” qui s’intéressaient trop à de telles séries.

Pourquoi celles-ci en particulier? La police croyait apparemment qu’elles avaient une influence particulière sur leurs spectateurs parce qu’elles unissaient“différents élements de la religion, les OVNIs, les conspirations et des événements mystiques, et les intégraient dans un scénario divertissant”.»

Comme le résume Le Journal du Geek, «en clair, Scotland Yard avait peur que les Trekkies et autres fans prennent leurs séries trop à cœur et sèment le trouble. Rappelons également que l’époque était propice aux théories sur la fin du monde, avec l’arrivée imminente de l’an 2000».

http://www.slate.fr/

Des OVNI en file indienne dans le ciel russe ??


Des OVNI ? Hum ! Je suis très septique, je pencherais plus pour des avions.
Nuage

 

Des OVNI en file indienne dans le ciel russe ??

Ces mystérieux tirets blancs passionnent les ufologues. [Capture d’écran Youtube]

Des séries de pointillés lumineux évoluant dans le ciel de Russie. C’est la vidéo saisissante qui a été récemment postée sur Youtube et qui passionne le petit monde des ufologues.

Mise en ligne le 18 février, une vidéo circule sur Internet et relance les hypothèses les plus diverses sur l’existence des OVNI. Les images auraient été tournées dans la région de Vladivostok, en Russie.

On peut y observer des petits traits d’apparence lumineuse et claire, évoluant dans un ciel limpide, soit en se suivant de manière parfaitement linéaire, soit en suivant des courbes avec une grande régularité. De nombreux témoins ont pris par ailleurs des photos de l’événement.

Régularité parfaite

Toutes les images ne sont pas aussi nettes. Il peut survenir que la netteté des « pointillés » s’estombent et laisse place à ce qui ressemble davantage à des fumerolles, telles qu’on peut les observer dans les « chemtrails ».

De nombreuses hypothèses circulent : trainées laissées par des avions, exercices militaires, leurres magnétiques. Mais pour beaucoup, cela ne fait aucun doute : il s’agit bien là d’authentiques OVNI.

http://www.directmatin.fr/

Le Saviez-Vous ► Le top des disparitions mystérieuses


Des disparitions d’aviateurs, d’artistes, d’enfants, et autres qui sont demeuré des mystères, car il a été impossible de retrouver leur trace morte ou vivant
Nuage

 

Le top des disparitions mystérieuses

 

Le monde regorge d’histoires de disparitions non-élucidées. Ces affaires bien troublantes, ne laissent souvent derrière elles aucune trace, si ce n’est que des spéculations et hypothèses. Voici 10 histoires de disparitions mystérieuses, qui continuent d’intriguer et de déconcerter.

Richey Edwards

disparitions étranges

En février 1995, Richey Edwards, le guitariste des Manic Street Preachers,  un groupe punk gallois,  se volatilisa sans laisser de traces. Le musicien était attendu aux États-Unis pour débuter une tournée quand il fut aperçu pour la dernière fois quittant un hôtel de Londres pour se rendre à son appartement à Cardiff. Sans nouvelles, ses proches contactèrent les autorités. On trouva son véhicule deux semaines plus tard, abandonné  dans le parking d’une station de service.  Après 13 longues années sans aucun signe de vie de la part de leur fils, les parents d’Edwards le déclarèrent légalement mort. Sa disparition reste encore aujourd’hui inexpliquée, mais beaucoup de ses fans espèrent qu’il est bien vivant, quelque part, à profiter de son anonymat.

Les enfants de la famille Sodder

disparitions étranges

Rien n’est plus angoissant pour un parent que de perdre son enfant. Pour George et Jenny Sodder,  cette angoisse s’est multipliée par cinq la nuit du réveillon de Noël de 1945. Quand leur résidence fut la proie des flammes, les Sodder crurent perdre cinq de leurs dix enfants. Pourtant, on ne retrouva aucun corps dans les débris de l’incendie. L’absence de corps ainsi que la découverte du fil de téléphone coupé laissa présager que Martha, Jennie, Louis, Maurice et Betty n’auraient pas péri, mais plutôt qu’ils auraient été enlevés. Malgré tout, l’affaire n’a jamais été résolue, au grand désarroi de George et Jenny Sodder.

Jim Thompson

disparitions étranges

Espion américain durant la Deuxième Guerre mondiale, Jim Thompson était un homme hors du commun. Après la guerre, il s’installa en Thaïlande pour y démarrer sa compagnie de production et d’exportation de soie. Quand en mars 1967, il ne revint pas d’une promenade dans les Cameron Highlands, en Malaisie, on débuta alors une chasse à l’homme. Malheureusement, on ne retrouva aucune trace de l’homme d’affaire. Son passé en tant qu’espion laisse penser certains qu’il aurait été kidnappé. Sa disparition continue toujours d’intriguer les curieux et sa maison à Bangkok est devenue une attraction touristique.

Le vol 19

disparitions étranges

Constitué de 5 avions torpilleurs de la marine américaine, le vol 19 a capté l’attention du public en décembre 1945 en disparaissant entre la Floride et les Bahamas.  Sans nouvelle des torpilleurs, la marine envoya un hydravion à leur recherche. Celui-ci explosa dans les airs au-dessus de ce que l’on nomme aujourd’hui le triangle des Bermudes. On attribuât l’explosion à un défaut mécanique. On ne retrouva aucune trace des 5 avions et de leur équipage. C’est d’ailleurs cette histoire qui donna à cette région géographique la fameuse réputation quelle possède aujourd’hui.

La colonie de Roanoke

disparitions étranges

Roanoke était la première colonie de peuplement anglaise en Amérique. En 1587, 110 colons anglais s’installèrent sur cette île de Caroline du Nord. Quand, en 1590, un navire anglais revint approvisionner la colonie, tous les membres de celle-ci avaient disparus. Le seul indice marquant était le mot Croatoan, gravé sur un poteau. Ce mot désignait le nom d’une tribu amérindienne ainsi qu’une île non loin de Roanoke.

Amelia Earhart

disparitions étranges

Cette aviatrice américaine reconnue internationalement en 1928 pour avoir été la première femme à traverser l’Atlantique en avion, disparue alors qu’elle tentait de franchir un nouveau record.  En 1937, elle entreprit de faire le tour du globe par l’est. Malheureusement, elle et son navigateur, Fred Noonan, disparurent  quelque part au-dessus du Pacifique. N’ayant jamais rejoint son point de ravitaillement sur l’île Howland, il est presque certain que son avion manqua d’essence et termina au fond de l’océan. Pourtant, plusieurs théories voudraient qu’elle ait survécu. On dit qu’elle aurait peut-être atterrie en catastrophe sur une petite île ou qu’elle aurait été capturée par l’armée japonaise.

Louis Aimé Augustin Le Prince

disparitions étranges

Cet inventeur français était un pionnier du cinéma. En septembre 1890, il prit un train en direction de Paris. À l’arrivée de celui-ci, on ne retrouva aucune trace de lui, même ses bagages avaient disparus. L’affaire était si mystérieuse que même Scotland Yard s’en mêla. Malheureusement, on ne découvrit jamais la vérité. Une théorie avance que c’est Thomas Edison, le fameux inventeur américain, qui aurait fait disparaitre Le Prince. En compétition directe avec ce dernier pour des brevets d’inventions, on spécule qu’Edison avait tout à gagner dans cette disparition.

Frédéric Valentich

disparitions étranges

Le 21 octobre 1978, Frédéric Valentich, aux commandes d’un Cessna 182, contacte la tour de contrôle de Melbourne en Australie. Le jeune pilote déclare au contrôleur aérien qu’il est suivi par un appareil qu’il n’arrive pas à identifier. Selon ses dires, le véhicule non-identifié projette une lumière verte et métallique. La conversation est interrompue brusquement. On ne retrouvera jamais Valentich ni son avion. Plusieurs personnes ont attribué sa mystérieuse disparition aux ovnis.

Cynthia Anderson

disparitions étranges

Alors qu’elle se rendait à son travail un beau matin de 1981, Cynthia Anderson, âgée alors de 20 ans, disparue. Quand ses supérieurs se présentèrent au bureau, la jeune secrétaire ne pouvait être trouvée. Son véhicule était bien dans le stationnement du bureau, mais sa sacoche ainsi que les clefs de sa voiture elles avaient elles aussi disparues. Étrangement, un roman Arlequin se trouvait sur son bureau, ouvert sur une page racontant l’enlèvement de l’héroïne de l’histoire. Plus de 30 ans après, on ne connait toujours pas les causes de sa disparition.

D. B. Cooper

disparitions étranges 

D. B. Cooper est le pseudonyme que s’était donné un célèbre pirate de l’air. Le 24 novembre 1971, après avoir obtenu la rançon de 200 000 dollars qu’il réclamait pour relâcher les passagers d’un Boeing 727, le criminel sauta de l’avion en parachute en plein vol. Cooper ne fut jamais retrouvé…

http://www.canald.com/

A Hawaï, une piste d’atterrissage pour… ovnis


Reste à savoir, si un jour un engin spatial venant d’un autre monde va se diriger directement à cet air d’atterrissage et vont comprendre l’invitation à de bonnes relations entre les peuples de l’espace, Avec tout les problèmes que nous avons à s’entendre entre nous, peut-on penser que nous réussirons si un jour des extraterrestres viendrait sur Terre ?
Nuage

 

A Hawaï, une piste d’atterrissage pour… ovnis

 

ovnis

Le reportage décrit l’endroit : il s’agit d’un lopin de terre noir et rouge, résultat de la lave, qui « ressemble en gros à une aire d’atterrissage »Photo : capture d’écran/vidéo Wall Street Journal

INSOLITE Un reportage du Wall Street Journal rapporte qu’à Hawaï, un « sanctuaire pour les visiteurs de l’espace » a été installé sur une coulée de lave. But de l’installation ? Etablir des « relations diplomatiques » avec les extraterrestres.

C’est un bien curieux reportage qu’a publié mercredi le Wall Street Journal et qu’a repéré Courrier international : l’histoire d’un champ de lave à Hawaï où une organisation souverainiste a installé… « un sanctuaire pour les visiteurs de l’espace », ainsi qu’une aire d’atterrissage pour les ovnis. Rien que ça.

« Sanctuaire pour les visiteurs de l’espace »

Le reportage décrit l’endroit :

il s’agit d’un lopin de terre noir et rouge, résultat de la lave, qui « ressemble en gros à une aire d’atterrissage », rapporte un membre du gouvernement légal d’Hawaï, Gary Hoffeld.

Juste à côté : un « autel » de rochers noirs avec des ornements « d’apparence futuriste », assure le journaliste. Un gros panneau indiquant qu’il s’agit bien d' »sanctuaire pour les visiteurs de l’espace ».

But de l’installation ? Etablir pour le gouvernement légal d’Hawaï, qui réclame son indépendance de l’archipel annexé par les Etats-Unis en 1898, des « relations diplomatiques » avec les extraterrestres, précise le reportage.

« L’idée est d’annoncer au monde, et à l’univers, qu’Hawaï est là, Hawaï est de retour, Hawaï est un pays neutre », estime ainsi Garry Hoffeld.

http://www.metronews.fr/

OVNI ou oiseau ? Un nouveau mystère sur Mars


Ceux qui veulent absolument voir un extraterrestre vont en voir partout sur les photos de Mars que la Nasa rend public. Personnellement, je pense plus que c’est quelque chose comme une roche ou quelque chose du genre
Nuage

 

OVNI ou oiseau ? Un nouveau mystère sur Mars

 

Ce point noir identifié sur une photo publiée par la NASA fascine les passionnés. [DR / NASA]

Un point noir repéré sur une photo prise à la surface de Mars intrigue les passionnés. Phénomène naturel, pixel manquant, oiseau ou OVNI, les interprétations les plus diverses fleurissent.

Encore un nouveau mystère martien. Sur une photo publiée sur le site officiel de la NASA, l’agence spatiale américaine, des amateurs passionnés d’ufologie ont repéré un étrange point noir qui semble voler dans les airs et se confond avec une ligne de crête à l’horizon.

Ceux qui sont convaincus par les interprétations paranormales de phénomènes étranges ont tôt fait de livrer leurs interprétations, parfois péremptoires. Ainsi, sur le site référenceUfoSightingsDaily, on hésite entre deux théories. Soit il s’agirait d’un OVNI, soit d’un insecte ou d’un oiseau primitif. Et si l’on ne connaît pas la vérité, c’est parce que la NASA ne veut surtout pas faire de commentaires, estiment les auteurs.

Pixel manquant ?

Expliquer que l’agence américaine cherche à dissimuler ces phénomènes paranormaux, tout en rendant accessibles ces photos au grand public ne semble pas paradoxal aux yeux des animateurs de ce site, qui flirte parfois avec un conspirationnisme qui évoque X-Files.

D’autres explications, moins déconcertantes, peuvent sans doute être avancées, comme l’irruption d’une particule dans le champ de la caméra, ou une anomalie technique ayant conduit à l’apparition d’un pixel manquant. Mais ces pistes ne convaincront sans doute pas les partisans de la théorie de l’oiseau ou de l’insecte.

http://www.directmatin.fr/

"Les OVNIS dans les années 50 ? C’était nous !" avoue la CIA


Est-ce une surprise ? Comme je ne suis pas convaincu que des extraterrestres sont venues sur Terre, il y avait sûrement une explication rationnelle. Mais je ne dis pas que cela est impossible, mais avant il faut vraiment voir toutes les possibilités que ce soit des illusions d’optique, des phénomènes naturels ou encore comme la CIA, une machination humaine. Malheureusement à cause des secrets, des gens se sont faites étiquetter fou, alors qu’ils y avaient bien vue quelque chose d’inusité
Nuage

« Les OVNIS dans les années 50 ? C’était nous ! » avoue la CIA

 

Un avion Lockheed U-2S en vol

Par Erwan Lecomte

L’Agence de renseignement américaine a rendu public un rapport sur un programme de surveillance de l’ex-URSS à l’aide d’avions espions… ayant été pris pour des soucoupes volantes.

MIRAGES. À priori, il n’y a pas vraiment de ressemblance entre cet avion Lockheed U-2 (ci-dessus) et une soucoupe volante. Pourtant, selon la CIA, c’est bien cet appareil qui aurait mystifié de nombreux témoins à partir de la seconde moitié des années 1950. C’est ce qu’explique l’agence de renseignements américaine dans un document de 1998 déclassifié en 2014.

« Les témoignages d’activité illégale dans les années 1950 ? C’était nous ! » s’amuse la CIA dans le tweet ci-dessus.

Espionner l’adversaire à une époque où les satellites n’existaient pas

À l’époque, dans un contexte de guerre froide de plus en plus tendu, les États-Unis mettent au point un avion espion d’un nouveau genre : le Lockheed U-2. Une machine au rayon d’action de 3000 km, capable de survoler les terres du rival soviétique afin de le photographier pour collecter des informations sur son armement et ses installations. Rappelons qu’à l’époque, il n’existe pas encore de satellite espion dont les caméras peuvent mitrailler n’importe quel point du globe depuis les cieux. En effet, Spoutnik, le premier satellite artificiel de l’histoire (dépourvu de caméra) est lancé le 4 octobre 1957 par l’URSS.

La reconnaissance par des avions reste donc la méthode la plus simple pour observer l’ennemi… du moins si l’on parvient à échapper à ses radars et à son dispositif de défense antiaérienne. Et c’est précisément la mission du Lockheed U-2. Un avion révolutionnaire capable de voler à 70.600 pieds (plus de 20 km), chiffre le rapport de la CIA, soit bien au-delà de la portée des dispositifs des canons anti-aériens de l’époque. En effet, à une telle altitude, les pilotes se trouvent dans la stratosphère et doivent revêtir de véritables scaphandres pour respirer, comme on peut le voir dans ce documentaire :

TENSION. Le 1er mai 1960 l’un de ces avions sera tout de même abattu au-dessus de l’Oural, provoquant un regain de tension entre les deux superpuissances. 

Mais avant d’entrer officiellement en service à des fins d’espionnage, l’avion a été testé sur le sol américain. Les premiers tests ont commencé le 27 juillet 1955 raconte le rapport, et se sont poursuivis de manière régulière.

« Les tests à haute altitude ont eu des effets inattendus raconte le document. Dans le milieu des années 1950, la plupart des avions de lignes circulent à une altitude comprise entre 10.000 et 20.000 pieds (3 à 6 km du sol) tandis que les avions militaires tels que les B-47 et les B-57 opèrent à des altitudes inférieures à 40.000 pieds (12 km). De ce fait, dès que les U-2 ont commencé à voler, les contrôleurs aériens ont reçu une affluence de messages faisant état d’objets volants non identifiés. »

L’opération « Blue book »

« La plupart des témoignages d’OVNIS par des pilotes de ligne faisaient état d’observations au crépuscule sur des vols allant d’est vers l’ouest, lorsque le soleil venait tout juste de disparaître derrière l’horizon » poursuit la CIA. La raison ? Parce qu’à ce moment, pour un pilote d’avion, le monde autour de lui est alors plongé dans le noir. Mais ce n’est pas encore le cas pour un avion espion volant deux fois plus haut que lui… « 

Les ailes argentées de l’U-2 pouvaient alors encore réfléchir la lumière et apparaître ainsi comme une étrange lueur flottant à une altitude inconcevable pour l’époque » explique l’agence de renseignements, qui précise qu’une telle lumière pouvait même être perçue depuis le sol.

FOUDRE. C’est d’ailleurs ce qui se passa puisque les témoignages d’observations d’OVNIS affluèrent non seulement depuis les autorités aériennes mais aussi depuis le plancher des vaches. Les témoignages se multipliant, l’US Air Force et son centre de commandement à Dayton décida tout de même de les prendre au sérieux et de les recenser dans le cadre d’une opération baptisée « Blue Book ». Le lien entre les reflets sur les fuselages des U-2 et les témoignages n’ayant pas tout de suite sauté aux yeux des forces armées, ces dernières tentèrent dans un premier temps de faire le lien entre ces observations et des phénomènes naturels tels que des impacts de foudre. En vain.

Finalement, « les enquêteurs de l’opération Blue Book finirent par contacter la CIA pour connaître les trajets des vols effectués par les U-2, ce qui leur permis d’expliquer la majorité des rapports d’OVNIS«  conclut le document.

Naturellement, pour préserver la confidentialité du programme d’espionnage sur le territoire soviétique, les autorités ne fournirent pas l’explication officielle à ces étranges phénomènes lumineux… et laissèrent courir la rumeur de visite par des petits homme verts dans des soucoupes.

Pour lire le ‘’Blue Book’’ Cliquer sur le lien (en anglais)

Rapport de la CIA sur les OVNI publié par Fil_actu

http://www.sciencesetavenir.fr

ÉTATS-UNIS Les ovnis de la mythique Zone 51 n’étaient que des avions-espions


Les secrets.. Plus il y a des secrets, plus il y a des spéculations. C’est ce qui est probablement arrivé avec la Zone 51 qui a donné des idées de films de science fiction sur les OVNI. Mais la réalité serait juste une affaire d’espionnage
Nuage

 

ÉTATS-UNIS Les ovnis de la mythique Zone 51 n’étaient que des avions-espions

zone 51 ovnis

PHOTO AERIAL IMAGES / SOVINFORMSPUTNIK

La Zone 51 a servi aux tests du fameux avion-espion de la Guerre froide.

WASHINGTON – Les apparitions d’ovnis dans le ciel du Nevada, à l’origine de la mythologie entourant la mystérieuse Zone 51, n’étaient en fait que des avions-espions U-2 testés sur cette base ultra-secrète, a révélé la CIA.

Les adeptes des théories de la conspiration vont être déçus et le fantasme alimenté par Hollywood du camouflage de l’existence d’extra-terrestres par le gouvernement américain en prend un coup: la Zone 51 a servi aux tests du fameux avion-espion de la Guerre froide.

Un rapport lève le voile

C’est un rapport officiel sur l’histoire du programme U-2 entre 1954 et 1974 rédigé par deux historiens de la CIA et récemment déclassifié qui lève le voile.

Tout au long des 400 pages de ce rapport, pas une mention de l’extra-terrestre de Roswell, dont l’ovni se serait écrasé au Nouveau-Mexique en 1947 et qui, selon la légende, aurait été ensuite caché et étudié dans la Zone 51.

En revanche, cette parcelle de désert du Mojave d’une vingtaine de kilomètres de long située au nord-ouest de Las Vegas est présentée comme le berceau de l’histoire de l’appareil de Gary Powers, le pilote abattu au-dessus de l’Union soviétique en 1960.

C’est en survolant ce territoire à bord d’un petit avion Beechcraft qu’un responsable de la CIA, Richard Bissell, avait repéré en avril 1955 ce qui ressemblait à une piste d’atterrissage située sur un lac salé appelé Groom Lake.

Le terrain était situé au nord-est d’une zone appartenant à un terrain d’expérimentation de la Commission à l’énergie atomique américaine (AEC), comme le montre une carte de la région dévoilée par la CIA.

Ce n’est pas la première fois que l’agence de renseignement reconnaît l’existence de la Zone 51. Dans un document déclassifié et mis en ligne sur Internet en octobre 2012, un mémorandum datant de 1967 rédigé par le directeur de la CIA de l’époque, Richard Helms, évoque le déploiement depuis la Zone 51 de trois avions-espions au Japon pour des missions au-dessus du Vietnam.

«Comme un objet enflammé»

Dès le début des vols d’essais et d’entraînement en juillet 1955, «la haute altitude du U-2 a rapidement mené à un effet secondaire inattendu: l’augmentation phénoménale des signalements d’objets volants non-identifiés (Ovnis)», relatent les auteurs de la CIA.

À l’époque, les appareils commerciaux volaient à une hauteur de 3000 à 6000 mètres. Les U-2 volaient eux à plus de 20 000 mètres.

«De tels signalements étaient très fréquents en début de soirée de la part de pilotes commerciaux volant d’est en ouest». Le soleil était alors bas sur l’horizon, leur appareil étant «dans l’ombre».

Si un U-2 volait dans les environs à haute altitude, le soleil se reflétait sur ses ailes argentées, ce qui «apparaissait pour le pilote commercial, 12 000 mètres plus bas, comme un objet enflammé», justifient-ils. Ce phénomène pouvait également être constaté du sol.

«À cette époque, personne ne soupçonnait que le vol habité était possible à 20 000 mètres, donc personne n’envisageait de voir un objet si haut dans le ciel», expliquent-ils.

En raison du caractère ultra-secret du programme U-2, les enquêteurs de l’Air Force chargés d’enquêter sur les signalements d’ovnis «ne pouvaient répondre à ceux qui leur écrivaient la vraie raison» de ces phénomènes, justifient les deux historiens.

Dans la Zone 51 même, la sécurité assurée par la CIA était draconienne afin de préserver le secret entourant les U-2, comme elle le sera plus tard pour les avions furtifs testés sur la base de Nellis toute proche.

«Pour ne pas éveiller l’attention», écrivent les auteurs, les employés de Lockheed, le constructeur de l’U2, étaient ainsi convoyés sur la Zone 51 depuis leur usine de Burbank, en Californie, le lundi matin et rentraient chez eux le vendredi soir. Aux heures où le trafic aérien était le plus dense.

http://www.journaldemontreal.com

Pourquoi certaines personnes veulent à tout prix croire aux ovnis


Je trouve intéressant cette position envers les OVNI. Personnellement, je ne doute pas du tout qu’il y a une vie ailleurs dans l’Univers, et même dans notre voie lactée. Il ne faut pas oublier de ce qu’on qualifie d’extraterrestre peut être aussi microscopique. Il y a-t-il des êtres qui ont une intelligence dans une autre planète .. Pourquoi pas ? Mais quand il y a des témoignages d’Ovni, donc objet non-identifiable alors pourquoi sauter sur la conclusion que c’est un extraterrestre ?
Nuage

 

Pourquoi certaines personnes veulent à tout prix croire aux ovnis

E.T. téléphone maison. Crédit © United International Pictures (UIP)

Soucoupes volantes, petits êtres verts, phénomènes paranormaux : vous y croyez ? On vous explique pourquoi.

Atlantico : Régulièrement, des témoignages rapportent avoir vu des Ovnis dans le ciel qui seraient la preuve de la vie extraterrestre.

Comment expliquer ces témoignages peu réalistes ? Quels sont les profils des personnes qui témoignent ?

Jean-Michel Abrassart : La grande majorité des témoignages d’observation d’ovni s’expliquent par des méprises : les témoins observent un objet dans le ciel comme la planète Vénus, la rentrée atmosphérique d’une météorite, un lâché de lanternes thaïlandaises, la lune, un avion (etc.) et n’arrivent pas à l’identifier. Cela devient donc un « objet volant non identifié » (ovni).

Et comme la mythologie ovni est omniprésente dans notre culture, certains de ces témoins vont arriver à la conclusion que ce qu’ils ont vu est un engin extraterrestre. Les témoins qui rapportent une observation d’ovni sont des gens comme vous et moi. Il faut simplement se souvenir que nous ne sommes pas entraînés à observer le ciel, particulièrement la nuit. 

Pourquoi certains ont besoin de croire à une présence extraterrestre ?

Le soucoupisme, c’est-à-dire la croyance dans des visites extraterrestres de notre planète, a une forte tonalité religieuse. Il s’agit d’une mythologie techno-scientifique. Durant l’Antiquité les gens croyaient dans les dieux comme Zeus, au début du 20e siècle les gens croyaient dans les fées, aujourd’hui les gens croient dans des extraterrestres. En ufologie, il y a tout un panthéon d’extraterrestres qui sont supposés interagir avec les humains: les Gris, les Ummites, les Reptiliens…

Certains nouveaux mouvements religieux, comme par exemple le mouvement raëlien, surfent d’ailleurs sur le soucoupisme. Une des raisons pour lesquelles cette mythologie plait est qu’elle n’implique pas de surnaturel, contrairement à la religion chrétienne ou la croyance dans les fantômes. 

Cette croyance nous renvoie-t-elle à notre propre existence et à notre propre fin ?

Certainement! Le soucoupisme met les individus en relation avec des entités supérieures : les extraterrestres. Ces extraterrestres peuvent avoir soit une tonalité « angélique » lorsqu’ils viennent nous aider à sauver la planète de la destruction par le feu nucléaire (ou la pollution), soit une tonalité « démoniaque » lorsqu’ils viennent pour nous enlever pour nous faire subir des expériences dans leurs vaisseaux. On retrouve donc dans le soucoupisme, sous une forme naturalisée (c’est-à-dire sans surnaturel), les grands thèmes des religions.

Qu’est-ce que la parapsychologie ? Explique-t-elle ces témoignages et ces phénomènes ? 

Pour faire simple, la parapsychologie est l’étude du paranormal. C’est une discipline où il y a de nombreux débats entre les sceptiques (qui défendent comme moi qu’il est possible d’expliquer le paranormal avec des explications psychologiques et sociologiques) et des promoteurs (qui défendent qu’il existe d’authentiques phénomènes paranormaux).

La parapsychologie s’intéresse effectivement aux expériences inhabituelles comme les observations d’ovnis et les enlèvements par les extraterrestres. Par-delà le débat entre les sceptiques et les promoteurs, cette discipline peut effectivement jeter un éclairage très intéressant sur ces expériences.

http://www.atlantico.fr/

Le Saviez-vous ► Ces trésors au fond des océans


Après avoir mit le billet Plus de 1500 lingots d’argent datant de 1941 remontés du fond de la mer quoi de plus normal de s’intéresser aux découvertes faites dans le fond des mers .. Car des gens se sont spécialisées dans ce genre de recherches pour retrouver des bateaux qui auraient coulé à différentes époques de l’histoire navale
Nuage

 

Ces trésors au fond des océans

 

trésor

La gourmette de Saint-Exupéry découverte dans une calanque marseillaise en 1998.Photo : DR

Le fond des océans, qui recouvrent 75 % de la surface de la planète, recèle de trésors submergés à travers les siècles. Certains restent enfouis, d’autres refont surface, de manière parfois surprenante. Metronews vous livre ses petites perles.

La gourmette de Saint-Exupéry

Le 27 octobre 1998, au large des calanques marseillaises, un pêcheur remonte dans ses filets une gourmette en argent. On y distingue une gravure, et plus précisément un illustre nom, dont la disparition survenue le 31 juillet 1944 restait jusqu’ici mystérieuse : Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur, entre autres romans, du célébrissime Petit Prince. Des débris de l’épave de son avion seront découverts deux ans plus tard et formellement identifiés en 2004 comme appartenant au bimoteur de type Lightning P38 qu’il pilotait ce jour-là au départ de Bastia. Quant aux raisons de son crash, elles restent jusqu’ici inconnues, malgré le témoignage, jugé peu probable, d’un pilote allemand qui affirmait en 2008 avoir abattu un avion similaire ce même jour et dans la même zone.

Un ovni en mer Baltique ?

En juin 2011, une équipe d’explorateurs de fonds marins fait une bien étrange découverte en mer Baltique. A près de 80 mètres de profondeur, leur sonar détecte une immense masse cylindrique de 60 mètres de diamètre et de 3 ou 4 mètres de hauteur qu’ils ne parviennent pas à identifier. Un an plus tard, le 7 juin 2012, des plongeurs partent explorer l’objet non identifié pour obtenir des réponses à leurs nombreuses interrogations. Ils y font des découvertes encore plus déroutantes : l’objet ressemble à un champignon sur le sommet duquel sont disposées des pierres en cercle, recouvertes d’une matière semblable à de la suie. Deux faits étranges ont par ailleurs été relevés : un taux de radioactivité supérieure à la normale, mais aussi les appareils électroniques des chercheurs tombés en panne à l’approche de la masse. Pour l’heure, le mystère reste entier. Et on continue de fantasmer.

Le magot du tsunami

Le 11 mars 2011, un tremblement de terre suivi d’un tsunami dévaste les côtes japonaises, faisant près de 20 000 victimes. Quelques mois plus tard, en octobre, un bateau de pêche remonte à la surface un sac contenant plus d’un millier de billets de 10 000 yens, d’une valeur totale de 100 000 euros, au large d’Ofunato, sur la côte nord-est du pays, l’une des zones les plus ravagées par le tsunami. Pour les autorités locales, il est fort probable que cette découverte soit liée à la catastrophe, comme celles de nombreux autres coffres et enveloppes d’argent découverts depuis le 11 mars dans la région. Légalement, le magot revient à la personne qui a trouvé l’argent, au-delà d’un délai de 6 mois.

3 milliards de dollars submergés

En février 2012, des chercheurs de trésor américains ont remonté à la surface un incroyable butin localisé dans l’épave d’un cargo britannique torpillé en 1942 au large du Massachusetts. A son bord, une cargaison d’une trentaine de caisses de platine estimée à trois milliards de dollars. Cette découverte mettait fin à une attente de 4 ans, puisque en août 2008, le robot de la « Sub Sea Research » avait localisé le cargo britannique. Une aubaine, puisque le cours du platine explose depuis le début des années 2000. Par ailleurs, les chercheurs pensent que l’épave pourrait receler quelque 10 tonnes d’or, voire des diamants industriels. Pour l’heure, rien n’a refait surface.

Une Veuve-Clicquot trouvée dans une épave du XIXe siècle

L’épave d’une goélette ayant sombré au début du XIXe siècle, retrouvée en juillet 2010 au large d’un archipel finlandais, réservait une pétillante surprise. A son bord, deux bouteilles de champagne, dont une bouteille de Veuve-Clicquot, rien que ça. Selon les spécialistes, cette bouteille aurait même appartenu à Barbe-Nicole Clicquot Ponsardin qui dirigeait l’entreprise à cette époque. Mise aux enchères, elle a été acquise par un acheteur de Singapour pour la somme record de 30 000 euros, qui s’est également payé l’autre bouteille pour la somme de 24 000 euros. L’histoire ne dit pas si l’acquéreur les a consommées, ni s’il l’a fait à leur juste valeur. Ni même si ces cuvées étaient encore bonnes.

http://www.metronews.fr/

Un Chinois trouve un cadavre d’alien


J’ai l’impression que beaucoup vont essayer de modeler un extraterrestre sur le même modèle que ceux qu’on voit dans les films, pour simplement se faire parler d’eux
Nuage

 

Un Chinois trouve un cadavre d’alien

 

Un Chinois a récemment publié les photos d’un cadavre d’alien calcidé qu’il aurait découvert après le crash récent d’un OVNI dans la province du Shandong en Chine. L’homme a placé le corps de l’extra-terrestre dans son congélateur et publié les photos de sa trouvaille sur le réseau social chinois Weibo.

Le problème c’est que pour les policiers chinois, l’histoire de Monsieur Li ne tient pas la route un instant. Et pour cause, selon un porte-parole de la police, cet alien serait ni plus ni moins qu’« une excellente imitation  dont le corps est composé de caoutchouc ». En clair, Monsieur Li ne serait qu’un vulgaire imposteur ayant réussi à créer le buzz autour de lui.

Seulement tous les Chinois ne sont pas de cet avis. Et depuis la publication de ces clichés sur Weibo, nombreux sont ceux désormais à établir le lien entre cet alien et l’apparition d’un OVNI le 13 mai dernier à Enshi, ville de la province chinoise du Hubei.

Certains s’aventurant même à penser que l’alien montré sur les clichés ne serait autre que… le pilote de l’OVNI qui s’est récemment crashé.

En attendant que le voile se lève sur cette histoire qui tient en haleine la Chine toute entière, Monsieur Li continue de veiller jours et nuits sur la dépouille de son alien et de poser fièrement à ses côtés pour les beoins des photos.

© Weibo

http://actualite.portail.free.fr