Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de « phénomènes aériens non identifiés »


En 2014-2015 des pilotes de la Navy on filmé des objets volant non identifié (OVNI). Ces appareils ne sont pas comportés comme des engins connus. Ils ne savent pas ce que cela pourrait être, sauf qu’on ne peut conclure a des extraterrestres que l’on désigne souvent quand on parle d’OVNI. La seule chose qu’on peut affirmer, c’est qu’ils ne sont pas d’origine américaine.
Nuage


Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de « phénomènes aériens non identifiés »


Rémy Decourt
Journaliste

Ces vidéos, acquises en vol par des pilotes américains avaient été rendues publiques par l’or­ga­ni­sa­tion TTSA (To The Stars Academy) de recherche sur les Ovni de Tom DeLonge, ancien chan­teur de Blink-182. 

En novembre 2014 et en janvier 2015, au large des côtes de San Diego et de Jacksonville, des pilotes de la marine américaine, à bord d’avions de chasse, ont été confrontés à des objets volants non identifiés à plusieurs reprises réalisant des manœuvres incompatibles avec les performances de tous les engins volants connus (accélérations, arrêts brutaux, virages instantanés).

Les enregistrements réalisés lors de ces vols montrent clairement la présence de struc­tures volantes se déplaçant à très grandes vitesses et l’on peut entendre l’étonnement et la surprise des pilotes face à ces objets aux performances inenvisageables, et surtout leur incapacité à déterminer leur origine.

Ces enre­gis­tre­ments avaient été rendus publics deux ans plus tard par TTSA (To The Stars Academy), l’or­ga­ni­sa­tion de recherche sur les Ovni de Tom DeLonge, ancien chan­teur de Blink-182. Ils avaient également fait l’objet d’une couverture médiatique aux États-Unis. À l’époque, l’U.S. Navy parlait de drones et de ballons (certainement une version plus moderne du ballon météo de Roswell !) pour expliquer leur présence.


L’U.S. Navy se veut pragmatique et admet, enfin, l’évidence 

Mais, contrainte par la loi américaine sur la liberté d’information, l’U.S. Navy a dû apporter des explications plus convaincantes et sérieuses.

Le 10 septembre, son porte-parole, Joseph Gradi­sher, a admis que le « phéno­mène montré dans ces vidéos n’est pas iden­ti­fié » et reconnu qu’il s’agit « d’objets inconnus violant l’espace aérien américain ».

Mais, plutôt que de parler d’objets volants non identifiés (Ovni), la marine américaine a préféré utiliser les termes moins polémiques de « Phénomènes aériens non identifiés ».

Cette annonce a agréablement surpris la communauté ufologique mondiale, saluant la déclaration de l’U.S. Navy, rompant de fait avec la position officielle du gouvernement des États-Unis qui n’a jamais souhaité reconnaître de tels « phénomènes » en utilisant les termes aussi précis employés par l’U.S. Navy.

Cela dit, si l’au­then­ti­cité des images a pour la première fois été attes­tée officiellement, elles n’indiquent en rien une origine extraterrestre. En effet, ces objets peuvent aussi évoquer des drones mili­taires très avancés qui a priori ne seraient pas américains.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • L’U.S. Navy a officiellement confirmé l’au­then­ti­cité de trois vidéos montrant des objets volants non iden­ti­fiés.

  • Ces vidéos ont été enregistrées en 2014 et 2015 par des pilotes de la marine.

  • Les manœuvres réalisées par ces objets sont incompatibles avec les capacités des véhicules volants connus.

https://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi la fameuse Zone 51 est-elle maintenue secrète ?


La zone 51 est une base militaire des États-Unis qui a fait les choux gras des films à science-fictions. Personnes ne savent vraiment ce qui se passe dans cette zone ultra secrète, sauf que c’est un endroit qui sert d’expérience militaire. Mais comme tout bons secrets, les théories du complots y va bon train avec les extraterrestres. Un jour ou l’autre des gens voudront avoir le coeur net, espérons que cela n’ira pas juste à l’affrontement,
Nuage


Pourquoi la fameuse Zone 51 est-elle maintenue secrète ?

par Olivier

La Zone 51 est l’objet de tous les fantasmes et toutes les théories les plus rocambolesques. Cela est aussi lié au fait que de nombreuses séries américaines de science fiction ont utilisé cette Zone 51 secrète pour faire croire qu’il y aurait différents objets extraterrestres détenus et cachés par le gouvernement américain.

Cette Zone 51 (Area 51) est une aire géographique située dans le désert du Nevada aux États-Unis. C’est là que se trouve une base militaire secrète qui expérimente du matériel militaire. C’est seulement depuis 2013 qu’on a déclassifié des documents secrets… Preuve s’il en était de l’omerta sur ce sujet.

Lieu d’atterrissage alien ?

Le milieu ufologique (les personnes qui parlent et travaillent autour des OVNIS) est fortement influencé par les théories conspirationnistes et reprend la Zone 51 en expliquant que cela serait comme une zone où un complot serait mis en place.

La Zone 51 est un rectangle d’approximativement 155 km² en plein dans le désert du Nevada. Les cartes ne l’indiquent pas, Google Map met une tête d’extraterrestre lors du passage de la souris sur ladite zone. Cette zone est véritablement sujette à tous les questionnements, car il s’y passe des phénomènes inexpliqués.

zone 51 secreteCrédits : MartinStr/Pixabay

Cette base militaire fut mise en place au départ par le président Truman pour expérimenter des appareils militaires de haute performance. L’US Air Force a toujours nié l’existence de cette zone. On ne sait pas s’il s’agit d’un simple laboratoire scientifique ou d’une station spatiale en contact avec une civilisation extraterrestre.

Il s’agit là d’un emplacement placé sous très haute protection : la base est interdite dans un périmètre de 40 km autour : barrières, panneaux « Warning », caméras, détecteurs de présence. Les capteurs sont placés de façon à ce que toute intrusion entraîne la sortie de troupes au sol et d’appareils volants pour trouver la personne.

Le mystère persiste

Tous les passionnés d’ufologie (un peu illuminés, il faut l’avouer) connaissent le pic Tikaboo. Il s’agit d’un emplacement situé en hauteur (2300 m) d’où on peut voir la base. C’est un lieu accessible au public et les curieux tentent de percer l’énigme de ce lieu atypique. Beaucoup tentent d’apercevoir des preuves de l’existence d’une vie extraterrestre, telles que des soucoupes volantes. On parle également de phénomènes paranormaux inexpliqués.

Si une telle protection existe et qu’une telle sûreté s’impose, c’est qu’il doit y avoir des choses à cacher. Mais nul ne sait de quoi il s’agit. Jusqu’en 1970, c’est la CIA (les services secrets américains) qui s’occupait de cette Zone 51. De plus les employés de cette Zone 51 secrète doivent signer une charte de confidentialité absolue.

Il faut cependant rester calme, prendre du recul et ne pas tomber dans le complotisme. Mais à voir ce qui figure sur Internet, il y a un nombre très élevé de théories, de suppositions, de fantasmes sur cette Zone 51. Il y a eu des études expliquant que les théories du complot depuis la création de la série américaine X-FILES (Aux frontières du réel), servaient à critiquer l’État et ses institutions dans le but de plus libéraliser encore

.

Peut-être que dans les années qui viennent, nous découvrirons les mystères de cet endroit intriguant…

Sources : Wikipédia, Paranormal-info, Enigmeshistoire

https://lesavaistu.fr/

Le Saviez-Vous ► En 1984, la CIA a engagé un médium pour entrer en contact avec une civilisation martienne


La CIA avait de l’argent à dépensé de l’argent pour un médium qui soi-disant pouvait communiquer par télépathie et entrevoir ce qui se passait sur la planète Mars en 1984. Aujourd’hui, on sait que Mars n’a rien à voir avec les pyramides en fer et des grands martiens
Nuage

 

En 1984, la CIA a engagé un médium pour entrer en contact avec une civilisation martienne

 

Crédits : NASA

par  Mehdi Karam

Le 22 mai 1984, en pleine guerre froide, la CIA avait la tête dans les étoiles. Elle a eu recours aux services de Joseph McMoneagle, « médium espion ». Sa mission : projeter son corps astral un million d’années dans le passé afin d’explorer la planète Mars et d’en décrire les – éventuels – habitants. En janvier 2017, la CIA déclassifiait le document contenant la retranscription du dialogue avec McMoneagle, depuis disponible en libre accès dans sa bibliothèque en ligne.

Au cours de la lecture, on apprend alors que l’agent Monroe, de la CIA, a fourni à McMoneagle une enveloppe avec les coordonnées des endroits que le médium devait explorer par télépathie – en commençant par 40,89 degrés de latitude nord et 9,55 degrés de longitude ouest. Mais l’homme n’en a  pas eu besoin : il avait réussi à les deviner sans même lire la lettre. La CIA a alors pensé avoir trouvé le sujet psi idéal pour décrire l’apparence des martiens, qu’il présente comme étant « très grands et maigres », même s’il ne parvenait à ne voir « que des ombres ».

« Ils habitent des pyramides en fer. Ils vont mal, ils sont en train de mourir. Aujourd’hui, ils ne sont plus là », a poursuivi McMoneagle.

En février 2017, Slate est parvenu à joindre le médium afin d’en savoir plus sur cet épisode assez invraisemblable.

« Aucun de nous [Monroe et lui-même] ne savait sur quoi nous travaillions. »

Sans doute a-t-il a été surpris, alors, lorsqu’il a « aperçu » les fameuses pyramides où logeaient les soi-disant Martiens. S’il a ensuite refusé de s’adonner à d’autres expériences, car « réticent à l’idée de perdre son temps », fait savoir Slate, McMoneagle le concède : « Le problème que j’ai avec la détection des ovnis, de Mars et des trucs comme ça, c’est qu’il n’y a pas vraiment de moyen de valider l’information. »

On avait deviné.

Outre les prétendues observations du médium, un autre point suscite l’interrogation : comment la CIA a-t-elle mis la main sur les fameuses coordonnées censées être une fenêtre sur une civilisation martienne ayant vécu il y a un million d’années ?

Sources : CIA / Slate

http://www.ulyces.co/

Les ovnis sont aperçus majoritairement au Québec, selon un rapport


Il ne faut pas oublier qu’OVNI ne veut pas dire nécessairement extraterrestre, mais bien des objets volants non identifiés. Il se peut qu’on puisse être témoins de choses inusitées et qu’il n’est peut-être pas explicable. Cependant, je doute que ce soit des extraterrestres
Nuage

 

Les ovnis sont aperçus majoritairement au Québec, selon un rapport

 

C’est encore une fois au Québec que le plus d’objets volants non identifiés (ovnis) ont été signalés en 2016, selon le sondage annuel réalisé par le Groupe de recherche en ovniologie, basé à Winnipeg.

Au total, 1131 signalements d’ovnis ont été rapportés au Canada en 2016, dont 38,5 pour cent au Québec, 26 pour cent en Ontario et 17 pour cent en Colombie-Britannique.

L’an dernier, le Québec avait également été la province ayant répertorié le plus de signalements.

Pour la première fois en 28 ans, soit depuis la première étude du genre menée par le groupe, seuls quatre pour cent des signalements ne pouvaient pas être expliqués. L’auteur de l’étude, Chris Rutkowski, croit que c’est sans doute en raison d’une analyse plus minutieuse des données disponibles.

La forme d’ovni la plus souvent rapportée en 2016 était un simple point de lumière (57 pour cent). D’autres formes signalées incluent le triangle (quatre pour cent), la sphère (neuf pour cent), le cigare (trois pour cent) et la boule de feu (cinq pour cent). La « soucoupe volante » classique n’a été répertoriée que 48 fois.

Pour ce qui est des « inconnus », tels que décrits dans l’étude, ils incluent notamment « un objet gigantesque en forme de disque avec des projecteurs », aperçu survolant les montagnes à North Vancouver, de même qu’une « grappe d’étoiles » en forme de boomerang qui a traversé le ciel près de St. Thomas, en Ontario.

On note également le cas d’un avion commercial qui est passé bien près de heurter un objet pendant un vol de routine au-dessus de Toronto, le 14 novembre.

« L’équipage a remarqué un objet droit devant lui sur sa trajectoire de vol. L’objet semblait solide, avait un diamètre approximatif de cinq à huit pieds et la forme d’un beigne ou d’un tube intérieur », décrit l’étude.

« Les membres d’équipage en cabine ont subi des blessures mineures lorsqu’une manoeuvre d’évitement a été effectuée. Bien que l’objet n’était pas un ballon et que l’on ait suggéré qu’il s’agissait d’un drone, on a noté que les drones ne peuvent pas voler à cette altitude ni à cette distance. »

L’étude indique que le Bureau de la sécurité des transports a qualifié l’incident de « quasi-collision avec un objet aérien non identifié ».

Les rencontres avec des extraterrestres sont en minorité, mais se classent haut dans l’échelle de la bizarrerie.

Parmi celles rapportées, on note le cas d’un homme de Cornwall, à l’Île-du-Prince-Édouard, qui a rapporté qu’un extraterrestre blanc, mince, de deux mètres, avec de longs doigts et vêtu d’un habit noir lui avait parlé dans sa chambre avant de quitter en passant à travers un mur.

Un homme de Lanaudière a raconté avoir été transporté dans un champ et plongé dans une baignoire, « où il était entouré de trois créatures humanoïdes vertes aux grands yeux qui communiquaient avec lui par télépathie ».

Les rencontres extraterrestres rapportées ne sont cependant pas toutes aussi intenses. Une personne de Tecumseh, en Ontario, a rapporté qu’un extraterrestre lui a volé ses lunettes de soleil et sa ceinture, tandis qu’un individu de Rimouski a fait un signalement indiquant seulement: « Ils m’ont contacté! »

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► Ce que cache vraiment la zone 51 (non, ce ne sont pas des extraterrestres)


La zone 51 a fait des fortunes avec la science-fiction qui a exploité des légendes urbaines que le gouvernement américain cachait des extraterrestres. Des témoignages ont bien été révélés qu’il y avait des choses bizarres qui apparaissaient dans le ciel sous cette zone militaire. Des OVNI ? Oui, mais pas extraterrestres, mais des technologies bien terrestres
Nuage

 

Ce que cache vraiment la zone 51 (non, ce ne sont pas des extraterrestres)

 

Area 51 | X51 via Wikimédia CC License by

Area 51 | X51 via Wikimédia CC License by

Repéré par Vincent Manilève

La vérité est ailleurs, mais elle encore plus intéressante.

Zone 51. Pas besoin d’en dire plus pour penser immédiatement aux mystères et aux mythes qui entourent depuis des dizaines d’années cette aire située au Nevada, alimentés par de nombreux films et séries comme X-Files, Roswell, Independance Day ou les inévitables Simpsons. Les meilleures théories conspirationnistes entourent cette zone, la plus populaire d’entre elles étant que des contacts secrets y sont établis avec des extraterrestres.

Aujourd’hui, Popular Mechanics l’affirme, si c’était encore nécessaire: la Zone 51 ne cache pas de petits bonhommes verts. Cette légende urbaine est née dans les années 1950 en pleine guerre, lorsque l’armée américaine instaure une base secrète dans le Nevada et commence à tester le Lockheed U-2, un avion de reconnaissance au design encore inconnu pour le grand public. Les pilotes de ligne de l’aviation civile voyaient dans la région des objets volants difficilement identifiables à l’époque, ce qui a alimenté très rapidement le mystère sur la zone 51.

Le signal d’appel Janet

 

Dans les années qui suivent, d’autres avions ultra-modernes sont testés. Mais la rumeur autour des extraterrestres n’émerge qu’en 1989 quand un employé de la base affirme dans un journal local avoir vu des êtres venus d’ailleurs et avoir aidé à analyser leurs vaisseaux, ce qui a provoqué l’agacement de certains collègues.

«Certains étaient en colère car ils travaillaient sur ces choses et construisaient des avions magnifiques, raconte Peter Merlin, historien spécialisé. C’est de la technologie terrestre. Il y a des gens qui affirment que cela venait d’ailleurs alors que ce sont des trucs bien de chez nous.»

Aujourd’hui, il suffit de regarder régulièrement Google Earth pour voir que des bâtiments sont construits régulièrement. Et quand certains visiteurs du coin affirment que les lumières que l’on peut voir émerger de la zone à certains moments sont produits par des Ovni, Popular Mechanics a une réponse bien plus terre-à-terre.

«En fait, c’est la compagnie aérienne à moitié secrète qui utilise le signal d’appel “Janet” lorsqu’elle transporte les employés depuis l’aéroport McCarran de Las Vegas vers la base.»

 Sur place, l’armée teste des armes technologiques avancées ou encore des véhicules aériens sans pilote.

Bien sûr, même si la vérité semble évidente, Merlin précise que, «dès qu’il y a quelque chose de secret ou d’interdit, c’est la nature humaine, vous voulez découvrir ce que c’est.»

Et puis, le propre des théories complotistes et de nier la vérité et de défendre sa propre vision des choses coûte que coûte. Les légendes et les mythes de la Zone 51, et tout le commerce touristique qui va avec, ont donc de beaux jours devant eux. 

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Les 10 plus grandes théories du complot de tous les temps


Personnellement, je ne suis pas une adepte de la théorie du complot, quoique certains points me questionnent alors que d’autres points sont carrément douteux de la valeur de ces théories
Nuage

 

Les 10 plus grandes théories du complot de tous les temps

 

Express.live

1. Les attentats du 11 septembre 2001

Bien qu’Al Qaïda se soit vanté à plusieurs reprises d’avoir préparé ces attentats, et en dépit des enquêtes et des images, certaines rumeurs continuent d’enfler à propos de l’effondrement des tours jumelles du World Trade Center, selon elles parce que Bush voulait en tirer une excuse pour attaquer des pays du Moyen Orient.

Le « Mouvement de la Vérité du 11/9 » (the 9/11 Truth Movement), affirme avoir des preuves attestant que l’avion n’a pas frappé le Pentagone comme cela avait été déclaré, et que le World Trade Center ne pouvait pas s’être effondré uniquement à cause des impacts des deux avions, et des incendies alimentés par la combustion du carburant des avions.

Enfin, de nombreux témoins, y compris des pompiers, des policiers et des personnes qui se trouvaient dans les tours au moment des impacts, prétendent avoir entendu des explosions qu’ils localisent en dessous du point d’impact (y compris dans les sous-sols) avant les crashs des avions.

2. L’assassinat de John F Kennedy

Le film en 8 mm du cortège présidentiel de JFK réalisé par Abraham Zapruder a fait naître la conviction qu’au moins quatre coups de feu avaient été tirés, et non pas trois, comme la Commission Warren qui avait enquêté sur l’assassinat l’avait indiqué. De plus, au visionnage du film, il semble que l’une des balles provienne d’une direction totalement opposée à celle qu’auraient dû prendre les balles tirées du revolver de Lee Harvey Oswald, que l’on avait accusé d’avoir commis le crime. Beaucoup pensent que plusieurs coups ont été tirés par des tueurs postés derrière les piquets de clôture de l’esplanade qui surplombait le lieu de l’assassinat, Dealey Plaza.

En 1979, la HSCA (House Select Committee on Assassinations) a trouvé que le rapport de la commission Warren, comme celui du FBI, présentaient de sérieuses incohérences. Elle confirma que quatre coups avaient bien été tirés, et que l’hypothèse du complot était recevable. Ses propres conclusions furent elles-mêmes remises en question par l’Académie Nationale des Sciences.

3. Roswell

Quelque chose s’est écrasé à proximité de Roswell, dans le Nouveau Mexique, un peu avant le 7 juillet 1947, ce qui a suscité de nombreuses théories d’OVNI qui sont encore très vivaces au plan mondial. Au début, les autorités expliquèrent qu’il s’agissait d’une soucoupe volante, puis des hauts gradés parlèrent d’un crash de ballon météo. Beaucoup rapportèrent avoir vu des débris métalliques éparpillés sur une large zone, et au moins une personne avait vu un objet scintillant dans le ciel peu avant le crash. En 1989, Glenn Dennis raconta qu’il avait participé à des autopsies d’extra-terrestres à la base aérienne de Roswell.

Un rapport émis en 1995 conclut qu’il pouvait s’être agi d’un ballon espion destiné à détecter les explosions de bombes atomiques et de missiles testés par les Soviétiques, développé en secret dans le cadre du projet Mogul. Un autre rapport avait conclu que les témoignages invoquant des extra-terrestres étaient liés à des souvenirs de blessures, et à l’usage de mannequins utilisés lors de tests de parachutes dans les années 50 (opération High Dive).

4. La Nasa aurait “fabriqué” l’ atterrissage d’Apollo sur la Lune

Des théories réfutent l’alunissage d’Apollo. La NASA aurait donné une illusion au public, grâce à toute une collection de preuves fabriquées (photos, transmissions, échantillons de roches). Les sceptiques ont mis en cause le film du « petit pas pour l’homme », en alléguant que le drapeau américain flottait d’une façon étrange, et que les ombres ne « collaient » pas.

5. Les Illuminati et l’Ordre du Nouveau Monde (NWO)Beaucoup d’évènements historiques sont expliqués par un complot impliquant des groupes secrets et puissants (the Illuminati, le Groupe Bilderberg, et d’autres) qui auraient pour but d’imposer un gouvernement global qui commanderait toute l’humanité, ce que l’on appelle the New World Order (NWO – L’Ordre du Nouveau Monde). Ces groupes utiliseraient leurs influences dans plusieurs domaines ainsi que de la propagande, et ils contrôleraient de grandes organisations internationales, telles que le FMI, ou encore l’Union Européenne.

6. Elvis Presley a simulé sa propre mort

Beaucoup pensent qu’Elvis n’est pas mort, et qu’il vivrait caché, ce qui a été alimenté par des milliers de témoignages de personnes qui ont rapporté avoir vu le « King » au cours du temps. L’une des raisons à l’appui de cette dénégation, c’est que sur sa tombe, son second prénom, Aron, est épelé « Aaron ». Mais la vérité, c’est qu’Aaron était vraiment son deuxième prénom, qui avait été changé par la suite en Aron probablement pour évoquer son frère jumeau mort né, Jesse Garon Presley.

7. Shakespeare n’était pas Shakespeare

Qui était réellement le meilleur auteur de langue anglaise ? Les spéculations vont bon train, et les noms de Francis Bacon, Christopher Marlowe, William Stanley (6ème Comte de Derby), Edward de Vere (17ème Comte d’Oxford, sont les noms les plus célèbres proposés. Beaucoup pensent en effet qu’il est peu probable que l’acteur et homme d’affaires aussi connu sous le nom de Shaksper de Stratford soit l’authentique auteur de l’œuvre colossale qui porte son nom. Très peu de détails sont connus à propos de l’existence de Shakespeare.

8. Paul McCartney est mort

“Paul est mort” est une légende selon laquelle Paul McCartney serait mort d’un accident de voiture en 1966, et qu’il aurait été remplacé par un sosie doté de la même voix. Les tenants de cette théorie font valoir plusieurs indices : on entendrait des déclarations lorsque les disques des Beatles sont joués à l’envers, et sur certaines pochettes, des signes ambigus conforteraient cette théorie. En particulier, McCartney est le seul à figurer pieds nus sur la pochette de l’album « Abbey Road », et il ne marche pas du même pas que les autres.

9. Le virus du Sida a été créé en laboratoire

Le Docteur William Campbell Douglass, et beaucoup de sceptiques à sa suite, sont convaincus que le HIV a été créé en laboratoire en 1974 par L’Organisation Mondiale de la Santé, qui aurait cherché à produire un virus tueur testé ensuite avec succès en Afrique. D’autres estiment qu’il est le fruit des recherches du KGB ou de la CIA pour produire un moyen de réduire la population.

10. Barack Obama est un Musulman

Bien que le Président Obama aille régulièrement à l’église avec sa famille, et qu’il ait plusieurs fois déclaré publiquement sa foi chrétienne, un grand nombre d’Américains sont toujours convaincus qu’il cache qu’il est Musulman. Cette croyance est alimentée par de nombreuses déclarations du Président dans des discours célèbres, notamment celui du Caire, où il a expliqué qu’il était issu d’une famille kenyane comptant des Musulmans. Beaucoup rappellent que le second prénom du Président est “Hussein”. Enfin, certains voient dans son attitude lors de certaines cérémonies des signes d’allégeance ou des clins d’œil à l’Islam.

https://fr.express.live

Un étrange halo bleu sème l’émoi sur internet


Sur internet, on voit souvent des vidéos qui reviennent de temps à autre, comme cet halo vue au lever du jour à Miami qui date de septembre dernier et qui a fait aussi la une à l’époque. Beaucoup spéculent encore que cela pourrait être un phénomène extraterrestre alors que la réalité est simple et bien terrienne
Nuage

 

Un étrange halo bleu sème l’émoi sur internet

 

Récemment, une vidéo sensationnelle a refait surface sur Internet. Relayée sur plusieurs comptes Facebook, la séquence présente un étrange halo lumineux et bleuté traversant le ciel du petit matin. 

L’enregistrement a été vu plus de 2 millions de fois et a fait l’objet de nombreuses discussions et spéculations quant à  l’origine d’un tel phénomène. Il suffit cependant de remonter le temps à septembre 2015 pour trouver tout simplement la vraie explication.

UN LANCEUR AMÉRICAIN

En explorant les archives du web, on se rend rapidement compte que ce n’est pas la première fois que la vidéo intrigue les internautes. Cette séquence a en réalité été filmée le 22 septembre, à l’aéroport de Miami, en Floride. La zone se situe non loin de la base de lancement de Cap Canaveral, d’où partent les fusées américaines.

Ainsi, l’auréole de lumière bleue que l’on peut observer n’est autre que le lanceur américain Atlas V, filant à  travers la voûte céleste au lever du soleil. Étant donné l’ampleur de la combustion nécessaire au décollage, la trainée laissée dernière la fusée est particulièrement impressionnante. Toutefois, elle n’a rien d’anormal.

L’ENVOI D’UN SATELLITE DE COMMUNICATION MILITAIRE

Encore une fois, les amateurs d’OVNI et d’extraterrestres devront se faire une raison. Le phénomène n’a en effet rien de surnaturel. Il est tout simplement le résultat du kérosène et de l’oxygène liquide brulé dans l’atmosphère terrestre. Le spectacle n’en reste pour autant pas moins impressionnant.

Selon les astronomes, Atlas V aurait été lancé ce jour-là pour envoyer un des cinq satellites de communication MUOS (Mobile User Objective System) dans l’espace. Les dispositifs de la Marine de guerre américaine placés en orbite autour de la Terre sont destinés à améliorer de manière significative les communications au sol pour l’armée américaine. 

http://fr.canoe.ca/