Le Saviez-Vous ► 20 superstitions étranges à travers le monde


 

Il y a beaucoup de superstitions dont on ne sait même pas l’existence, ou bien qu’on a entendu vaguement parler. Celle de l’araignée, l’auteur a beaucoup d’humour en ce qui attrait aux pluies extrêmes qu’à connu le Québec. Bref, les superstitions ne peuvent avoir aucune influence sur nous, sauf si on lui donne de l’importance
Nuage

 

20 superstitions étranges à travers le monde

Qui ne voudrait pas attirer la chance et repousser les malheurs ? Qui ne voudrait pas prédire le beau temps et s’assurer une vie prospère ? À vous de décider de vous fier – ou non – à ces 20 superstitions étranges.

PAR NADINE DESCHENEAUX

1. Casser de la vaisselle en morceaux

Superstitions: casser une assiette pour la chance

photosync/shutterstock

L’une des superstitions étranges serait de casser un verre blanc signe que la chance vous attend… Avant de partir de chez vous pour une longue période – les vacances, par exemple –, il serait aussi avisé de briser une assiette sur le sol et d’observer une minute de silence pour vous prémunir contre les malheurs. Et vous pouvez aussi garder votre vaisselle brisée durant l’année et la distribuer sur l’entrée des maisons de personnes que vous aimez, le 31 décembre au soir, pour leur porter chance durant la nouvelle année. Alors si vous trouvez des morceaux de vaisselle sur votre porche le matin du jour de l’An ce n’est pas que vos voisins ont trop fêté, mais que quelqu’un vous veut du bien !

2. Ne jamais laisser tomber le portefeuille

Si vous ne voulez pas perdre de l’argent, vous devriez éviter de laisser votre portefeuille ou même votre sacoche toucher le sol. Cette superstition venue du Brésil attirerait les malheurs financiers !

3. Les ciseaux devins…

Échapper des ciseaux alors que vous êtes enceinte vous révélera le sexe de votre bébé : vite, décorez pour une chambre d’une fillette ! Laisser des ciseaux ouverts entraînera de grandes dépenses, gare à votre portefeuille. Et s’ils tombent et se plantent eux-mêmes dans le sol, un décès suivra… Mais, les Égyptiens les glissent sous les oreillers de ceux qui font des cauchemars pour qu’ils retrouvent un sommeil paisible.

4. La crotte de chien… synonyme de chance

Superstitions: la crotte de chien signe de chance

Africa Studio/Shutterstock

Malgré ce qu’on peut en penser, marcher dans une crotte de chien pourrait vous sourire. Si vous écrabouillez la crotte du pied gauche, c’est gagnant : cela vous porte chance. Mais si vous y mettez le pied droit, gare au malheur qui plane.

5. Un nouveau balai dans une nouvelle maison

Vous déménagez? Vite, jetez votre vieux balai et achetez-en un nouveau. Il éloignera les esprits malicieux de votre nouveau chez vous ! Mais toutefois, ne vous avisez jamais de balayer la nuit : cela pourrait soit réveiller les âmes des personnes décédées dans votre maison, déclencher une dispute ou même attirer la pauvreté.

6. Se couper les ongles au mauvais moment

Superstitions: se couper les ongles la nuit

iordani/Shutterstock

Au Japon, se couper les ongles la nuit porte malheur et jusqu’à prédire que vous ne serez pas avec vos parents lors de leur mort tandis qu’en Inde, ce geste ferait en sorte que vous pourriez perdre des objets minuscules, mais de grandes valeurs par la suite. Un autre moment à éviter pour vous couper les ongles : le mardi. Malchance à prévoir !

7. Rencontrer une mante religieuse

Superstitions: la mante religieuse pour retrouver son chemin

Yzoa/shutterstock

Plus besoin de votre GPS ! En effet, si vous êtes perdu, mais avez la chance de rencontrer au même moment (!!) une mante religieuse, vous pourrez retrouver votre route. Vous n’avez qu’à suivre la route qu’elle vous indique avec ses deux pattes d’avant. Bonne chance !

8. La visite de sorcières

Si dans votre prochain voyage au Vermont vous remarquez des fenêtres inclinées sur les parois, en hauteur, des maisons, c’est que ses habitants voulaient éviter que des sorcières ne visitent leur demeure. Aussi, la superstition des chats noirs porteurs de malheur vient aussi du fait qu’ils étaient les animaux de compagnie des sorcières.

9. Pleurer avant son mariage

En Chine, une promise doit pleurer tous les jours du mois qui précède son mariage… et au moins une heure chaque fois ! Ensuite, plus la date approche, la mère et la grand-mère doivent se joindre au concert de pleurs ! Ouf ! Et, ici, dans un baptême, un bébé qui pleure devrait ravir les invités même si ses pleurs leur transpercent les oreilles. Un enfant qui ne pleure pas voudrait dire qu’il ne vivrait pas longtemps !

10. Une araignée dans les vêtements

Une araignée dans les vêtements que vous souhaitez mettre ce matin ? Ne hurlez pas : vous aurez une rentrée d’argent ! Même chose si une araignée a décidé de se laisser descendre de son fils juste au-dessus de vous ! Si les araignées s’activent sur leurs toiles, c’est qu’il fera chaud dans les prochains jours ! En Finlande, si vous tuez une araignée, il pleuvra le lendemain. Selon nos observations, probablement, que beaucoup de Québécois auraient tué des araignées ce printemps !

11. Se cacher le nombril lors d’orages

Pendant un orage où le tonnerre gronde et les éclairs traversent le ciel, les Japonais demandent aux enfants de se cacher le nombril. Autrement, le dieu du tonnerre lui-même – Raiden – pourrait venir le voler. Aussi, selon la journée qu’a lieu l’orage, sa signification n’est pas la même. Un jeudi, c’est signe de prospérité alors qu’un samedi laisse présager la maladie ou même la mort. Et pour la foudre, si vous avez peur… dormez ! Une superstition veut qu’un éclair ne tombe jamais sur quelqu’un qui dort.

12. Laisser fonctionner un ventilateur

Superstitions: Corée, le danger du ventilateur

Take Photo/Shutterstock

La « fan death » est une croyance répandue en Corée. Il ne faut pas laisser en marche un ventilateur dans une pièce dont vous avez fermé la porte pendant que vous dormez. Selon eux, vous risquez de ne jamais vous réveiller. Les ventilateurs qui sont vendus dans le pays seraient désormais munis d’une minuterie les empêchant de fonctionner toute une nuit.

13. Une mouche dans son verre

Lors de votre prochaine soirée sur une terrasse, ne pestez pas si vous retrouvez une mouche dans votre verre. Considérez-vous chanceux ! C’est le signe que le destin a choisi de vous envoyer pour vous dire que les prochains temps seront prospères ! Qui l’eut cru !

14. S’allumer une cigarette avec une bougie

Allumer une cigarette à partir d’une bougie causerait la mort d’un marin, selon une superstition venue de Lituanie. Laisser une bougie s’éteindre toute seule dans une pièce vide porterait malheur de même de ne jamais la laisser se consumer totalement si on ne veut pas attirer la malchance sur un être aimé.

15. Une technique pour soigner un mal de tête

Des superstitions pour soulager le mal de tête

gpointstudio/shutterstock

Soyez bien préparé pour soigner votre prochain mal de tête. Selon une croyance américaine, vous devez appuyer votre pouce sur votre palais. Vous pouvez aussi décrire votre mal en détail sur un bout de papier et le brûler ensuite.

16. Le comportements des oiseaux

Observer les oiseaux peut être révélateur de grandes informations… pas toujours des plus fiables, mais sûrement amusantes. Ils volent bas près d’un cours d’eau ? Il pleuvra bientôt. Les espèces migratrices reviennent plus tôt que prévu ? Le prochain hiver sera pénible. Vous quittez votre maison et un oiseau vous frôle ? Vous recevrez des nouvelles réjouissantes avant votre retour à la maison. Un oiseau qui vole de gauche à droite annonce de bonnes choses, mais en sens contraire, c’est mauvais signe !

17. Les superstitions associées au mariage

Certaines superstitions ont la vie dure, mais ont tout de même subi quelques transformations au fil des ans. À l’origine, on lançait du riz à la sortie des mariés sur le perron de l’église pour couvrir de chance la fertilité du couple. Puis, cette superstition s’est métamorphosée et on lance plutôt des pétales de rose, des confettis et aussi des bulles de savon. Toutefois, d’autres superstitions sont demeurées. Si la mariée ne veut pas pleurer durant son mariage, elle doit éviter de porter des perles.

Pour mettre toutes les chances d’un mariage heureux, la mariée doit porter 4 objets : un neuf, un vieux, un emprunté et un bleu. Pour marcher vers l’autel, il serait préférable de partir du pied droit. Afin d’attirer la richesse et éloigner les soucis financiers, il faudrait coudre une pièce de monnaie au jupon de la robe de mariée ou la mettre au fond du soulier du marié. Même le mois du mariage est lourd de superstition et de présages pour la vie à venir si on en croit ce calendrier particulier.

18. Les chiffres malchanceux et chanceux

Les superstitions entourant le chiffre treize

ChameleonsEye/Shutterstock

Le 13 porterait malchance ! Tellement que bien des ascenseurs n’arrêtent pas au 13e étage, ils passent directement du 12e au 14e étage. Bien des hôtels n’ont pas de chambre contenant le chiffre 13. Un soulagement pour ceux qui souffrent de triskaïdékaphobie : la phobie du chiffre 13. En Asie, l’équivalent de ce chiffre malchanceux est le 4 qui se prononce comme le mot « mort ». Pour contrecarrer la malchance, il faut miser sur le 7 et le 8, considérés comme les chiffres chanceux !

19. Les superstitions liés à la météo

La température et ses superstitions

BBA Photography/Shutterstock

Les superstitions météorologiques vous encouragent à essayer le temps qu’il fera demain ou la saison prochaine ! Un chat qui se lave en passant sa patte par-dessus son oreille annoncerait la pluie, mais laver de l’argent avec l’eau de pluie vous prémunit contre le vol. La pluie durant un enterrement assure le bon voyage de l’âme et pendant un mariage, elle annoncerait une vie heureuse. Pour attirer la chance, oubliez les trèfles à quatre feuilles impossibles à trouver et lavez-vous les mains avec la rosée du matin. Quand l’eau dans une source est bien froide, il fera chaud dans les prochains jours.

20. Les superstitions à table

Trinquer sans regarder les autres dans les yeux vous accablerait d’années de mauvais sexe. Renverser du sel porte malheur, mais en lancer une pincée par-dessus son épaule permet de conjurer le mauvais sort et, au Danemark, en échapper par terre est chanceux. Croiser des couteaux serait signe d’un malheur à venir de même que si vous coupez les deux croûtes d’un même pain (à l’origine, on disait que vous vouliez faire entrer le diable chez vous !).

http://selection.readersdigest.ca

Plus d’un demi-million de victimes d’évènements météo en moins de 20 ans


Les changements climatiques font beaucoup de dégâts et de morts. Les pays les plus touchés sont majoritairement des pays en voie de développement …
Nuage

 

Plus d’un demi-million de victimes d’évènements météo en moins de 20 ans

Le tsunami au Japon a été particulièrement dévastateur © photo news.

Entre 1996 et 2015, plus de 528.000 personnes sont décédées à la suite de près de 11.000 évènements météorologiques extrêmes (orages, inondations, vagues de chaleur…) et plus de 3.080 milliards de dollars en équivalent de pouvoir d’achat ont été perdus, ressort de l’indice mondial des risques climatiques 2017 publié mardi par l’ONG allemande Germanwatch, lors du deuxième jour de la Conférence des Nations unies sur le climat à Marrakech (COP22).

Selon cette 12e édition de l’indice, qui se base notamment sur des données du réassureur Munich RE, le Honduras, Myanmar (Birmanie) et Haïti ont été les pays les plus fortement touchés par des épisodes météorologiques extrêmes entre 1996 et 2015.

Pour la seule année 2015, ce sont le Mozambique, la Dominique et le Malawi qui se trouvent en haut du tableau des pays les plus touchés.

Le continent africain, qui est l’hôte de la COP22, est très concerné par les risques climatiques, observe l’ONG allemande puisque le Mozambique (1er), le Malawi (3ème), le Ghana et Madagascar (les deux classés 8ème), soit au total quatre pays africains, font partie des 10 pays les plus touchés en 2015.

Le rapport rappelle aussi combien les pays en voie de développement sont particulièrement vulnérables aux aléas climatiques. Neuf des 10 pays les plus affectés entre 1996 et 2015 étaient des pays en voie de développement où le revenu par habitant est bas ou moyennement bas, la Thaïlande faisant figure d’exception avec un revenu par habitant plus élevé.

Germanwatch souligne encore que son indice n’est qu’une partie du puzzle climatique général et ne prend pas en compte « des aspects importants tels que l’augmentation du niveau des mers, la fonte des glaciers ou des mers plus acides et plus chaudes. »

L’ONG insiste également sur le fait que l’apparition d’un événement extrême isolé ne peut pas être attribuée au changement climatique anthropogène.

« Néanmoins, le changement climatique est un facteur de plus en plus important qui accélère le rythme d’apparition ainsi que l’intensité de ce type d’événements », rappelle-t-elle.

http://www.7sur7.be/

On danse sous la pluie


La vie apporte son lot de problèmes, maladies, ennuis, déception, mais malgré tout, elle apporte aussi de beaux moments, des rires d’enfants, une nature merveilleuse … Ce sont ces derniers que nous devons garder en tête pour traverser les jours plus sombres
Nuage

 

On danse sous la pluie

 

 

La vie n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie

Sénèque

La foudre, ce danger sournois


Je préfère l’été que l’hiver, il me semble par contre, que la saison estivale est plus dangereuse que nos hivers avec le froid et la neige. En cas d’orage, mieux vaut s’abriter dans des lieux sûrs, au cas que la foudre viendrait à frapper
Nuage

 

La foudre, ce danger sournois

 

ICI Radio-Canada

Éclair dans le ciel de Montréal le 27 juillet 2015 Photo : ICI Radio-Canada

Formation d’un orage

Lorsque s’affrontent deux masses d’air, de violents courants verticaux entraînent l’humidité, les fragments de glace, les grêlons et les gouttelettes d’eau à l’intérieur de nuages qui ont habituellement une grande extension verticale. Ces frottements séparent les charges électriques de la façon suivante : les particules plus fines chargées d’électricité positive se dirigent vers le sommet et les autres, chargées négativement, vont vers la base.

À cause des puissants mouvements verticaux, un déséquilibre s’opère entre les charges électriques de l’intérieur du nuage et celles de l’extérieur, tout comme entre la base négative du nuage et le sol, qui est positif. Quand les charges accumulées deviennent trop importantes, et surtout lorsqu’il y a opposition directe entre ces charges, il y a décharge électrique (éclair) et un orage éclate.

Le coup de foudre… ou les éclairs!

Un éclair entre un nuage et le sol commence par une faible décharge qui est normalement déclenchée au bas du nuage. Ce traceur par bonds, c’est ainsi qu’on nomme la décharge, progresse vers le sol en zigzaguant pour suivre la trajectoire offrant la plus basse résistance entre le nuage et la terre. Le traceur peut se diviser et se ramifier.

Derrière lui se trouvera un canal ionisé qui, dès que le traceur rencontrera un objet (arbre, clocher, poteau, toit d’un édifice), servira de chemin entre le sol et le nuage. Aussitôt, un très fort courant électrique remontera le long du canal ouvert par le traceur : c’est le coup de foudre! Cette puissante décharge de retour se déplace à près de 40 000 km/s.

Après la décharge de retour, l’éclair peut s’arrêter là. Mais si la charge est suffisante dans le nuage, un traceur de dard peut retourner du nuage au sol et déclencher une deuxième décharge de retour. Il peut y avoir plusieurs décharges de retour dans un éclair, en moyenne trois ou quatre, espacées de 40 à 80 millisecondes. La décharge électrique ainsi produite zèbre l’atmosphère de lignes lumineuses que sont les éclairs. La forme souvent en zigzag vient de la combinaison de plusieurs éclairs. Certains peuvent s’étirer sur une vingtaine de kilomètres!

Il y a trois à cinq fois plus d’éclairs entre deux nuages (aussi appelés éclairs de chaleur) qu’entre un nuage et le sol. Ils jaillissent si vite d’un nuage à l’autre qu’ils donnent l’illusion d’un seul éclair.

Vous pouvez devenir un dieu de la foudre et créer votre propre éclair. Il suffit de gonfler deux ballons de baudruche et de les frotter ensemble. Il se formera ainsi une petite étincelle : c’est l’éclair!

Et le tonnerre?

En soi, c’est le sous-produit de la foudre. Voici pourquoi. Quand l’éclair fend le ciel, l’air sur sa trajectoire s’échauffe jusqu’à atteindre cinq fois la température du soleil, c’est-à-dire environ 30 000 °C. Cet échauffement provoque une expansion quasi instantanée de l’air et crée une explosion soudaine et violente : c’est le tonnerre. Ces ondes de choc sont comparables à celles formées par un coup de canon.

Lorsque l’éclair est court et droit, les ondes sont perçues comme un seul coup de tonnerre. Mais si le trajet est long et ramifié, on entend alors une succession de grondements.  Plus l’orage est loin, plus le tonnerre est perçu comme un grondement. Plus il est rapproché, plus il ressemble à un claquement sec.

Où est située la foudre?

En comptant le nombre de secondes entre l’éclair et le coup de tonnerre, et en divisant le résultat par 3, on évalue la distance de la foudre. Par exemple, si 9 secondes séparent l’éclair du tonnerre, alors la foudre est à 3 km de nous.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Arbre fendu en deux par la foudre
(Crédit photo: National Lightning Safety Institute)

Les meilleures protections contre la foudre

  • Aucun abri n’est sécuritaire à l’extérieur, ni une tente, ni un véhicule récréatif en fibre de verre, encore moins le dessous d’un arbre. Si vous y êtes et qu’aucune maison à charpente métallique – permettant au courant de suivre le métal – n’est à une courte distance, réfugiez-vous dans une auto ou sinon, dans une crevasse, sous une falaise ou dans une grotte. L’idéal est un édifice équipé d’un paratonnerre. Restez-y 30 minutes après le dernier grondement de tonnerre. Le tiers des blessés par foudre le sont après la fin d’un orage.

  • Il est primordial d’éviter les zones surélevées et de ne pas s’approcher à moins de 30 mètres d’une clôture en fil de fer et de ne pas implorer les dieux du ciel en pointant un bâton de golf au-dessus de la tête en plein milieu d’un terrain dégagé. Il ne faut pas être l’objet le plus élevé des environs.

  • Si l’orage arrive et que vous êtes sur un plan d’eau, il faut en sortir subito presto.

  • Méfiez-vous en terrains montagneux. Le vent qui souffle souvent assez fort peut modifier le son d’un tonnerre et vous leurrer sur la distance de l’orage.

  • À l’intérieur, évitez d’utiliser un téléphone relié à une ligne terrestre, car la foudre voyage par les fils et les cordons électriques. C’est aussi un bon moment pour s’esquiver de laver la vaisselle ou de prendre un bain, l’eau étant conductrice d’électricité, elle aussi!

    Des mythes à détruire

  • La foudre peut s’abattre plus d’une fois au même endroit. Ça ne sert à rien de se placer à un endroit où elle a déjà frappé, car chaque événement est indépendant du précédent. À preuve, l’Empire State Building, à New York, a déjà été frappé 15 fois en 15 minutes.

  • La foudre peut traverser la brique. Alors si vous décidez de fermer portes et fenêtres, c’est plutôt pour empêcher la pluie d’entrer.

  • Il n’y a aucun danger à porter secours à une victime de la foudre. Elle n’est pas conductrice d’électricité.

  • Comme un orage est toujours électrique, il est redondant de dire « orage électrique ».

En terminant, voici une petite histoire qui se trouve dans le livre Guinness des records. Roy Sullivan a été frappé par la foudre sept fois entre 1942 et 1977. Surnommé le paratonnerre de Virginie, on dit que les gens craignaient de se promener avec lui. La première fois, il a perdu un orteil. Puis frappé cinq fois entre 1969 et 1975, ses sourcils et ses cheveux ont été calcinés, il a été brûlé à l’épaule gauche, à la jambe et à une cheville. Son dernier coup de foudre lui a causé des blessures à la poitrine et à l’abdomen. Il est finalement décédé en 1983… pas par la foudre!

La Carte canadienne du risque de foudre indique les zones où des éclairs sont tombés depuis les 20 dernières minutes (ça donne une idée claire et précise du moment où il faut s’abriter adéquatement, car l’orage vient vers chez vous!). .

Ève Christian

http://blogues.radio-canada.ca/