Une infirmière interdite en prison après avoir supposément tenté un exorcisme


L’infirmière a du trop regarder des films d’exorcises, elle aurait été mieux suivre le protocole médical.
Nuage

 

Une infirmière interdite en prison après avoir supposément tenté un exorcisme

 

La détenue, qui aurait reçu l’exorcisme au lieu d’aide médicale, est mort.

Une infirmière d’Oklahoma City a été interdite de travailler dans la prison du comté après qu’elle eut supposément tenté un exorcisme sur une détenue qui est décédée le lendemain.

Linda Herlong Jackson aurait posé les gestes en février dernier sur Lynette Freeman, une femme de 32 ans qui faisait du temps pour plaintes concernant de l’abus de drogue, selon KOCO TV.

Des gardiens de prison ont affirmé que Freeman avait une attaque lorsque l’infirmière Jackson a été appelée en renfort. Elle aurait alors dit «Démons, quittez ce corps!» au lieu de donner des soins médicaux appropriés, selon The Oklahoman.

Les tests ont révélé que la détenue serait décédée d’une surdose de méthamphétamines.

En entrevue avec The Oklahoman, l’infirmière a nié avoir tenté un exorcisme sur Freeman. Elle a toutefois été suspendue trois jours. Aucune accusation ne sont portées contre l’infirmière de 67 ans.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais

http://quebec.huffingtonpost.ca

La tornade de Moore était de la catégorie la plus puissante


Il y a environs 1200 tornades en moyenne par an aux États-Unis, Une tornade de catégorie F5 est assez rare mais quand elle survient elle rafle tout sur son passage et ce encore plus quand elle survient dans une zone habitée
Nuage

 

La tornade de Moore était de la catégorie la plus puissante

 

Avec 1200 tornades en moyenne par an, les... (Photo: Reuters)

Avec 1200 tornades en moyenne par an, les États-Unis sont le pays qui subit le plus grand nombre de tornades dans le monde.

PHOTO: REUTERS

Agence France-Presse
Washington

Les tornades sont courantes dans les grandes plaines des États-Unis, mais celle qui a fait au moins 24 morts et semé la destruction lundi dans une banlieue d’Oklahoma City était de la catégorie la plus puissante et chose peu fréquente a frappé une ville, relèvent des experts.

«C’est une tornade de catégorie EF-5, le maximum dans l’échelle du classement» avec des vents de plus de 320 km/heure, a indiqué à l’AFP Kelly Pirtle du laboratoire national des tempêtes de fortes puissance à l’agence océanographique et atmosphérique américaine (NOAA).

«Au vu de l’ampleur des dégâts, nous avons déterminé qu’il s’agissait d’une tornade de force EF-5», a-t-elle précisé depuis Norman dans l’Oklahoma.

Cela signifie que cette tornade qui a réduit à néant nombre d’habitations, deux écoles et un hôpital «avait des vents de plus de 320 Km/heure», a-t-elle ajouté.

La dépression avait été initialement classée EF-4, soit une vitesse de vents entre 260 et 320 km/h.

Ce phénomène est relativement courant aux Etats-Unis, souligne la NOAA. La plupart se produisent dans les États des grandes plaines: Texas, Oklahoma, Kansas mais aussi en Floride.

Avec 1200 tornades en moyenne par an, les États-Unis sont le pays qui subit le plus grand nombre de tornades dans le monde. Après eux, arrivent l’Argentine et le Bangladesh, précise l’agence.

«Seulement 2% des tornades aux États-Unis atteignent ce niveau», avait souligné plus tôt Andrew Barrett, météorologue à l’Université de Reading (Royaume-Uni).

Comble de malchance, elle a frappé une ville, un phénomène heureusement beaucoup plus rare que les tornades elles-mêmes.

Les grandes plaines américaines sont des zones plus propices aux orages, «donc statistiquement plus propices à l’apparition des tornades», a expliqué à l’AFP Jean-Marie Carrière, directeur de la prévision à Météo-France.

Les tornades sont en effet toujours associées à des phénomènes orageux très violents, appelés «orages super-cellulaires», un phénomène complexe qui fait encore l’objet de recherches. Car si on connaît bien le contexte dans lequel peuvent naître les tornades, en particulier la présence de «cisaillements de vents» qui entraînent la formation d’un tourbillon, elles restent difficiles à prévoir avec précision.

«Il y a des cas où tous les ingrédients sont réunis et elles ne se produisent pas», a souligné M. Carrière.

Ce phénomène météorologique existe aussi en Europe. Des dépressions de niveau EF-4 ou EF-5 se sont déjà produites dans l’Hexagone.En revanche, «rien ne permet d’affirmer que les tornades deviennent plus fréquentes ou plus graves», a assuré Ross Reynolds. «Il y a une grande variation d’une année à l’autre».

Selon les spécialistes, il est «très difficile» de dire si le changement climatique accroît la fréquence ou la puissance des tornades.

http://past.meteomedia.com/weather/caqc0177

Gigantesque tornade en Oklahoma: au moins 51 morts dont 20 enfants


La ville de Moore à Oklahoma City aux États-Unis se relève péniblement d’une tornade destructrice. L’heure est aux recherches des survivants dont dans une école ou des enfants seraient encore manquants. Certains parents ont pu trouver leurs enfants en vie alors que d’autres, attendent toujours, mais ils déplorent des morts chez les élèves
Nuage

 

Gigantesque tornade en Oklahoma: au moins 51 morts dont 20 enfants

 

MOORE, États-Unis –

Au moins 51 personnes, dont un minimum de 20 enfants, ont péri à la suite du passage d’une puissante tornade qui a tout balayé sur son passage et frappé de plein fouet une école primaire en banlieue d’Oklahoma City, lundi, a indiqué le bureau du médecin légiste de l’Oklahoma.

Selon la porte-parole du bureau du médecin légiste de l’État, Amy Elliott, le bilan des victimes est appelé à s’alourdir.

Près de 140 blessés, incluant environ 70 enfants, ont été transportés dans des hôpitaux du secteur, ont indiqué deux responsables hospitaliers. L’état de certains patients était jugé critique.

Le président américain, Barack Obama, a déclaré l’état de catastrophe majeure en Oklahoma. Cette aide fédérale s’ajoutera à celles de l’État et des localités touchés.

Des bénévoles et des premiers répondants recherchaient toujours des survivants parmi les décombres, alors que la nuit tombait sur la ville. Lors d’un point de presse, en début de soirée, la gouverneure de l’État de l’Oklahoma, Mary Fallin, a dit être de tout coeur avec les parents qui espéraient toujours retrouver leurs enfants.

L’énorme tornade, d’environ deux kilomètres de diamètre, a frappé la ville de Moore, au sud-ouest d’Oklahoma City, lundi après-midi. Elle a semé la destruction sur son passage, aplanissant des quartiers entiers, provoquant des incendies dans des immeubles en plus d’avoir réduit à des ruines l’école primaire Plaza Tower.

L’attention s’est rapidement dirigée du côté de l’école, dont le toit a été arraché et dont les murs se sont écroulés.

Plusieurs jeunes écoliers ont été tirés vivants des décombres. Les enfants qui ont été secourus ont été transportés par une chaîne humaine de secouristes avant d’être emmenés au centre de triage improvisé qui a été installé dans le stationnement de l’établissement scolaire.

Le service météorologique américain a indiqué que les vents de la tornade ayant frappé la ville soufflaient à une vitesse allant jusqu’à 320 kilomètres à l’heure. Le monstre a été classé F4 sur l’échelle d’intensité des tornades Fujita.

James Rushing, qui habite en face de l’école frappée, a décrit comment il s’est précipité sur les lieux quand il a entendu dire que la tornade s’approchait.

Le garçon de cinq ans dont il a la garde fréquentait l’école et il croyait qu’il y serait plus en sécurité qu’à la maison.

«Environ deux minutes après mon arrivée, l’école a commencé à se défaire», a raconté M. Rushing, dont la maison a été presque entièrement détruite.

Il a ajouté que les enfants avaient été emmenés dans la salle de bain de l’école, l’endroit le plus sécuritaire.

Des images de la télévision ont montré lundi un nuage noir touchant terre dans le sud-ouest de la ville, un peu au sud de l’aéroport international Will-Rogers, et les radars montraient une trajectoire vers la capitale de l’État.

La ville de Moore était complètement en ruines, avec des piles de débris accumulés là où se trouvaient jadis des maisons. Des camions et des voitures écrasés jonchaient le côté des routes.

Le capitaine de police d’Oklahoma City, Dexter Nelson, a indiqué que des lignes électriques hors d’usage et des conduites de gaz ouvertes posaient un risque.

Le président américain, Barack Obama, a appelé la gouverneure de l’Oklahoma, Mary Fallin, pour lui faire part de ses préoccupations au sujet des conséquences de la tornade.

Selon la Maison-Blanche, le président a indiqué à la gouverneure qu’il avait ordonné au gouvernement et à l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) de lui fournir toute l’aide dont elle pourrait avoir besoin.

La FEMA a envoyé une équipe spéciale au centre de gestion des opérations de l’Oklahoma pour prêter main forte et répartir les ressources.

M. Obama a aussi informé Mme Fallin de le contacter directement si le gouvernement fédéral pouvait aider davantage la situation.

La ville de Moore avait été frappée par une tornade en 1999. Les vents de cette dernière avaient été les plus élevés jamais enregistrés près de la surface de la terre.

Les banlieues sud d’Oklahoma City avaient été frappées par une tempête dimanche, et deux hommes avaient perdu la vie. La tempête de lundi sévissait dans un secteur à plus forte densité de population.

Les prévisions de mauvais temps avaient commencé mercredi dernier en vue de la journée de dimanche, et les médias ont couvert largement ces alertes, ce qui aurait évité d’avoir beaucoup plus de gens blessés, selon le shérif de Pottawatomie, en Oklahoma, Mike Booth.

Une fois les tornades passées, les responsables des équipes locales d’urgence sont allés de site en site pour s’assurer de retracer tout le monde. Dans bien des cas, a-t-on fait remarquer, des gens qui ne sont pas immédiatement retracés sont plus tard retrouvés dans un autre secteur, parce qu’ils avaient quitté les lieux avant l’arrivée des intempéries.

http://www.985fm.ca

Photos : crédit Gene Blevins/Reuters
http://www.lefigaro.fr/


Le Saviez-vous  ?

L’échelle Fujita améliorée de force des tornades

F0 : vents de 105 à 137 km/h; dommages mineurs;
F1 : vents de 138 à 177 km/h; dommages modérés;
F2 : vents de 179-217 km/h; dommages importants;
F3 : vents de 219-266 km/h; dommages sévères;
F4 : vents de 267-322 km/h; dommages dévastateurs; la tornade peut démolir une maison de bois ou de brique bien construite;
F5 : vents supérieurs à 322 km/h; occurence exceptionnelle.

OKLAHOMA CITY Vision d’apocalypse


 

Rare chez-nous, que nous avons des tornades mais nos voisins aux États-Unis subissent les contre coups de la colère de la nature. Cette fois-ci, c’est une gigantesque tornade, une catégorie F5, Elle détruit tout sur son passage
Nuage

 

OKLAHOMA CITY : Vision d’apocalypse

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

Une monstrueuse tornade s’est abattue sur la ville de Moore, une municipalité de 55 000 habitants située en banlieue d’Oklahoma City. Une école élémentaire qui se trouvait sur le passage de la tornade a été complétement détruite. On ne possède aucune indication de la condition des enfants qui s’y trouvaient.

C’est un paysage de désolation auquel se bute les équipes de secours qui tentent de venir en aide aux survivants de l’importante tornade à avoir frappé la région d’Oklahoma City, dans l’état du même nom. Des milliers de survivants émergent, hébétés, des débris.

Des centaines d’immeubles ont été ravagés par les vents extrêmes. D’un immeuble complètement détruit, surgissent d’immenses flammes oranges, conséquence de fuites de gaz. Des véhicules automobiles et camions, tordus par la force des vents, sont empilés les uns sur les autres.

Mais c’est le sort de dizaines de jeunes enfants qui inquiètent les sauveteurs. En effet, une école élémentaire s’est retrouvée sur la route de la tornade. Les équipes de secours sont présentement sur place et tentent de retrouver les bambins.

On estime que cette tornade, qui aurait atteint un diamètre de 3 kilomètres, serait de catégorie F5.

«Nous nous attendons à ce que cette tempête continue à se développer dans l’Oklahoma», a déclaré la gouverneure de l’État Mary Fallin, alors que les services de météorologie ont pressé les habitants de se protéger.

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

CAPTURE D’ÉCRAN, CNN

Une tornade «monstre» s’abat sur Oklahoma City

Une monstrueuse tornade s’est abattue sur la municipalité de Moore, une banlieue de 55 000 habitants d’Oklahoma City. Une école élémentaire qui se trouvait sur le passage de la tornade a été complétement détruite. On ne possède aucune indication de la condition des enfants qui s’y trouvaient.

Entrez la légende de la vidéo ici

Entrez la légende de la vidéo ici

http://www.journaldemontreal.com

Des ossements se vendent sur internet


On peux-tu mourir  et pourrir en paix… Déjà pour ceux qui reste c’est difficile si en plus on vol les ossements pour vendre après sans le consentement pour des collections, de la sorcellerie .. et puis quoi encore …
Nuage

Des ossements se vendent sur internet

Cadavre | Outrage - Des ossements se vendent sur internet

© Jean-Claude Tremblay/Agence QMI

QUÉBEC — Il existe un marché pour les restes humains sur internet. Un squelette complet se négocie par exemple à 4800 $. Tout s’achète sur le web, même des vertèbres cervicales, des côtes et des molaires. Par exemple, une clavicule vaut 49 $, un tibia 199 $, un pied articulé 275 $, ou un crâne humain 1 650 $. Les prix et la qualité varient toutefois selon les sites consultés.

Plusieurs profanations de cimetières et quelques indices provenant de certains hôpitaux au Canada et ailleurs dans le monde amènent les autorités policières à soupçonner l’existence d’un trafic d’ossements humains. Entre les historiens, les collectionneurs, les scientifiques et les trafiquants, la ligne est parfois très mince.

En 2011, le commerce d’ossements a littéralement explosé à travers la planète. La sorcellerie africaine y serait aussi pour beaucoup. Les moulages en résine peuvent également jouer des tours aux acheteurs potentiels. Sur eBay ou ailleurs.

« Les crânes et les squelettes humains sont en exemplaires limités. Votre commande sera disponible aussitôt que possible. Si les éléments commandés ne sont pas en stock, vous serez informé et placé sur une liste d’attente », peut-on lire sur l’un des sites marchands.

Légal et éthique

Un groupe s’engage à fournir des spécimens ostéologiques légalement. Il se vante même d’être le premier fournisseur mondial dans le domaine. À Oklahoma City, une entreprise familiale, « SkullsUntlimited » a fait de l’os une spécialité. Ils avaient commencé à l’époque avec un crâne de chien.

Entre le 6 et le 9 novembre, une pierre tombale du cimetière Saint-Charles, à Québec, a été déterrée et les ossements qui s’y trouvaient ont été volés. Le défunt reposait ici depuis le milieu des années 1990. Sa femme a raconté mercredi sa peine et a expliqué qu’elle devait vivre un deuxième deuil.

« Toutes les avenues ont été examinées », selon la police, mais ça n’aurait rien donné.

Outre l’article 182 (B) du Code criminel portant sur l’outrage envers un cadavre, aucune autre disposition concernant la vente ou l’achat d’os humain ne s’appliquerait ici.

« À mon avis, il ne semble pas y avoir d’autre définition au Code », a précisé le criminaliste Rénald Beaudry.

http://fr.canoe.ca