Démence : Elle peut se détecter dans vos yeux


Peut-être que bientôt, nous irons passer un examen de la vue routinier et en même temps un dépistage de la démence chez notre opticien, qui pourra nous suggérer de voir un médecin pour la confirmation de ses doutes
Nuage

 

Démence : Elle peut se détecter dans vos yeux

 

Selon une étude américaine, les premiers signes de démence pourraient s’observer dans l’épaisseur de la rétine.

Les yeux sont le miroir de l’âme et aussi de notre cerveau. Une perte de cellules rétiniennes pourrait être le signe d’apparition de démence avant même qu’elle ne se manifeste physiquement, selon des chercheurs américains. Dans leur étude, ils ont analysé la rétine de plusieurs volontaires présentant des signes de démence fronto-temporale liée à une mutation génétique. Ils ont alors constaté que leur rétine était bien plus mince que celle d’un sujet sain. Il y aurait dans la rétine des neurones reliés au cerveau. Bien avant d’entraîner la dégénérescence du cerveau, la maladie toucherait les yeux.

La démence est une maladie neurodégénérative (dont une forme célèbre est l’Alzheimer) qui peut apparaître entre 35 et 75 ans. Elle entraîne des troubles de l’humeur, du langage et du comportement. Pour dépister un sujet à risque, il pourrait suffir de mesurer l’épaisseur de la rétine.

Source : Early retinal neurodegeneration and impaired Ran-mediated nuclear import of TDP-43 in progranulin-deficient FTLD, Journal of experimental medicine, 5 août 2014

http://www.medisite.fr

Les couleurs que voient les animaux


Que serait le monde sans couleurs, .. des couleurs que nos yeux perçoivent pour transmettre les images au cerveau .. Mais les animaux eux quelles sont les couleurs qu’ils peuvent percevoir … Si plusieurs ont des couleurs limités .. leur anatomie compense autrement
Nuage

 

Les couleurs que voient les animaux

 

La science évalue la perception des couleurs des animaux en analysant les cellules en forme de cône dans leurs yeux

Les primages voient en couleur

Les singes d’Afrique et d’Asie et les grands primates voient comme les humains, c’est-à-dire que leurs yeux voient le rouge, le vert et le bleu. Par contre, de nombreux singes d’Amérique du Sud ne les voient pas. Et tout comme nous, les individus aveugles aux couleurs sont souvent des mâles.

Une vision nocturne aiguisée

Du chat domestique jusqu’au lion, c’est la même vision. Les félins sont aveugles aux rouge, mais voient le bleu, le jaune et le vert. Leur force est sans contredit leur vision nocturne, grâce à leurs pupilles très flexibles.

La vie en jaune

Les antilopes et les gazelles ont des yeux pour apercevoir les prédateurs de loin, le jour comme la nuit, tout autour d’eux. Ils voient le jaune, le vert et le bleu indigo.

Voir en gris flou

Non, le taureau ne perçoit pas le rouge, ni le boeuf ni la vache d’ailleurs. Tout est en gris dans leur monde visuel, mais ils ont une vision périphérique comparable à celle du cheval.

Voir par le nez

295537_495594493809024_3579131_n

Les chiens voient un peu mieux les couleurs que les chats. Ils perçoivent le noir, le blanc, le vert-jaune et le bleu-violet seulement, ils compensent ce manque par un odorat 20 000  fois plus sensible que le nôtre.

La vision périphérique du cheval

Petite visite chez Oncle Alexandre 002

Le cheval voit jaune, mais c’est tout. Cet animal ongulé compense son manque de perception du rouge et du bleu par une vision périphérique de 350 degrés

Un monde ultraviolet

Les nombreux cônes sensibles de l’abeille lui permettent de voir l’ultraviolet sur les fleurs gorgées de nectar. l’abeille voit toutes les couleurs, sauf le rouge, qu’elle perçoit comme le noir

Une structure visuelle fragmentée

Grâce à leurs yeux composés de dizaines de milliers de lentilles, la mouche et la libellule voient les mouvements des autres au ralenti. En général, les insectes perçoivent toutes les couleurs.

Des créatures de nuit

Les rats et les souris ont une rétine bien adaptés à la vision nocturne, mais ils ne voient aucune couleur.

Le chien, le chat, la souris, le rat et le lapin voient surtout le gris, le bleu et le jaune

Comment sait-on ?

Par l’analyse des cônes.

Dans l’oeil, il y a deux types de cellules nerveuses spécialisées dans la réception de la lumière et la conversion de celle-ci en image dans le cerveau. Les bâtonnets et les cônes. Les bâtonnets perçoivent le noir et le blanc et fonctionnent lorsque la lumière est faible. Les cônes fonctionnent en pleine lumière et permettent de voir les couleurs.

L’humain possède sept millions de cônes dans chaque oeil. Le même principe biologique s’applique à chaque animal. Les scientifiques déterminent le nombre de cônes et leur emplacement dans les yeux de l’animal mesurent les rayons de couleur qui le font réagir. Ils peuvent donc estimer quelles couleurs l’animal voit et à quel degré d’intensité il les voit.

L’avantage des cônes supplémentaires

Les oiseaux possèdent quatre types de cônes, En comparaison, l’humain en a deux et certains singes trois. Les quatrième cône des oiseaux leur permet de voir l’ultraviolet comme l’abeille. Les pigeons ont la meilleure perception des couleurs de toutes les animaux de la planète.

La Semaine/Tout Connaître/Grand reportage/ Paul Therrien/ Janvier 2013

5 coupables des yeux rouges


Avoir les yeux rouges est souvent du a la fatigue, mais sinon, il faut chercher le coupable et voir si on peut y remédier
Nuage

5 coupables des yeux rouges

 

Vous sortez du lit les yeux rouges et vous en recherchez la cause? Voici les facteurs les plus fréquents qui expliquent une irritation de l’œil.

 

Les allergies aux cosmétiques.

 

Les cosmétiques sont souvent responsables d’irritations ophtalmiques – choisissez des marques hypoallergéniques. Si vous appliquez une crème ou une pommade sur les paupières, faites un test pour être sûr qu’elle ne vous irrite pas les yeux.

Le manque de sommeil.

 

Le manque de sommeil provoque une dilatation des vaisseaux sanguins, qui peut se manifester par des rougeurs et une sécheresse ophtalmiques.

La prise de médicaments.

 

Si vous avez souvent les yeux secs passez au crible les médicaments que vous prenez régulièrement. Les antihistaminiques, les antidépresseurs, les tranquillisants et les antihypertenseurs sont souvent responsables de sécheresse ophtalmique.

Les allergies.

 

Dès que vous inspirez des allergènes par le nez,ces derniers pénètrent dans le sang et irritent les tissus environnants, ce qui rend vos yeux aqueux, irrités et injectés de sang.

La réflexion du soleil sur la glace ou la neige.

 

Skier, patiner ou enlever la neige, toutes ces activités exposent la surface des yeux aux rayons ultraviolets qui sont réfléchis par la neige ou la glace; il peut en résulter une kératopathie, inflammation de la cornée, explique le docteur Lorne Bellan, directeur du département d’ophtalmologie de l’université du Manitoba et président de la Société canadienne d’ophtalmologie. La kératopathie fait rougir les yeux et les rend douloureux et sensibles à la lumière.


Souvenez-vous toutefois qu’un œil rouge ne doit pas être négligé. Consultez un ophtalmologiste
.

Crédit photo: Thinkstockphotos.ca/iStockphoto

http://www.plaisirssante.ca

L’oeil bleu géant trouvé sur une plage proviendrait d’un espadon


Un oeil géant avait fait la manchette sur le web dont plusieurs émettaient des hypothèses des plus farfelues … Alors que les spécialistes pensent avoir trouver a quelle animal appartient cet oeil .. Je trouve quand même bizarre cette découverte
Nuage

 

L’oeil bleu géant trouvé sur une plage proviendrait d’un espadon

 

MIAMI, États-Unis – L’énorme oeil bleu découvert sur une plage de Floride la semaine dernière provient probablement d’un espadon, selon la Commission locale de protection des poissons et de la vie sauvage.

Les experts se fondent sur la couleur, la taille et la structure de l’oeil mais des analyses génétiques vont être réalisées pour confirmer l’identification, ont-ils précisé lundi soir.

L’espadon est fréquemment pêché à cette saison dans le détroit de Floride du Sud. L’hypothèse d’un calmar géant avait été envisagée.

http://www.985fm.ca

Inde: un médecin ôte de l’oeil d’un patient… un ver de 13 cm, encore vivant


J’en ai des frissons .. déjà se faire opéré a l’oeil ne doit pas être agréable mais qu’en plus un parasite qui aurait probablement voyager et grandit dans le corps pour aboutir a l’oeil  a été enlever Wouach !
Nuage

 

Inde: un médecin ôte de l’oeil d’un patient… un ver de 13 cm, encore vivant

 

AFP/Archive

Lorsqu’il vint consulter pour une douleur persistante à l’oeil, ce patient indien ne s’attendait pas à vivre une improbable scène de film d’horreur: le médecin lui ôta de l’oeil un ver de 13 cm, encore vivant.

En examinant ce patient de 75 ans à l’hôpital Fortis de Bombay cette semaine, le Dr V. Seetharaman, ophtalmologiste, fut épouvanté à la vue du parasite se tortillant dans l’oeil et dû opérer en toute hâte avant que le ver ne cause d’irrémédiables séquelles.

« Il frétillait sous la conjonctive », a rapporté le médecin, interrogé par l’AFP, se référant à une membrane de l’oeil. « En 30 ans d’exercice, c’est la première fois que je vois un cas pareil ».

Le patient, P.K. Krishnamurthy, souffrait depuis plus de deux semaines d’irritations et de rougeurs avant de se décider à aller consulter mercredi.

« Il a été aussi profondément troublé et perturbé » par la découverte au microscope, a témoigné le médecin.

Le ver a été extrait au cours d’une opération de 15 mn consistant en une petite ouverture de la conjonctive, qui fut suivie en direct par la femme du patient, horrifiée.

« Le ver n’arrêtait pas de bouger et de sauter, c’était effrayant », a-t-elle confié au Mumbai Mirror.

Les symptômes du retraité ont aussitôt disparu une fois l’opération achevée tandis que le ver, toujours vivant 30 mn après avoir été ôté de l’oeil, a été envoyé à des microbiologistes de l’hôpital pour être analysé.

Selon le médecin, le ver pourrait être entré par une coupure au pied du patient ou par de la nourriture crue ou mal cuite, avant d’entrer dans la circulation sanguine et de se faufiler jusqu’à l’oeil.

« Si le ver n’avait pas été enlevé, il aurait pu pénétrer plus profond dans l’oeil et causer une perte visuelle. Il aurait pu entrer dans le cerveau et engendrer des problèmes neurologiques majeurs », a-t-il détaillé.

Selon le directeur médical de l’hôpital, Mme S. Narayani, ce cas est –heureusement– extrêmement rare.

« Nous avons un département ophtalmologique très actif et c’est la première fois que nous avons un cas pareil depuis 10 ans », a-t-elle souligné.

© 2012 AFP

http://actualites.ca.msn.com

L’éléphant qui perdit son oeil


Un autre petit conte qui exprime bien l’agitation en cas de problème et ce même si la situation est très grave ne donne pas grand chose .. sauf qu’empirer la situation et nous avançons a l’aveuglette sans repère clair …
Mais si on prend de bonne respiration, laisse le temps de se remettre de nos émotions qui je sais n’ai pas facile … la vue devient moins trouble
Nuage

 

L’éléphant qui perdit son oeil

 

 

L’éléphant se trouvait au bord d’un ruisseau.

L’eau coulait, claire et transparente.
Il eut envie de boire.
Il se pencha au-dessus de l’eau, trempa sa trompe et… plouf !

« Quoi ! Que ?… mais qu’est-ce que… AAAaaaarrrrggggghh j’ai
perdu mon oeil ! »
s’écria l’éléphant au comble de la panique.

Effectivement, son oeil droit s’était détaché de son orbite et
était tombé au fond du ruisseau.
 

Le mastodonte chercha à retrouver son précieux globe.
Il ne vit rien. Très inquiet, il agita sa trompe dans tous les
sens, cherchant à saisir son oeil dans le lit du ruisseau.
Il remua tant et si bien que l’eau devint trouble. Plus il
agitait sa trompe et plus le sable remontait, compromettant ses
chances de retrouver une vue complète.

Soudain, l’éléphant entendit rire à gorge déployée.
Furieux, il releva la tête et vit, sur un rocher au bord de
l’eau, une petite grenouille verte. Elle riait, elle riait…,
la bouche grande ouverte :


– coaAH ! coAH ! coAH ! coAH !…
– Tu trouves ça drôle. J’ai perdu mon oeil et ça te fait rire ?!
– Ce qui est drôle, c’est de voir à quel point tu t’agites.
Calme-toi, tout ira mieux !

L’éléphant, un peu honteux, suivit le conseil de la
grenouille. Il se calma et cessa d’agiter sa trompe.
L’eau redevint calme, peu à peu le sable retomba.

Tout au fond du ruisseau, l’éléphant vit son oeil, intacte.
Il le saisit avec sa trompe, le remit dans son orbite, à sa place.
Sans oublier de remercier la grenouille verte.