La fatigue


Avez-vous remarquer que ne rien faire est tout aussi épuisant qu’une journée bien remplie ?
Nuage

 

La fatigue

 

 

« La plupart du temps la fatigue est l’absence d’énergie dûe à l’absence de but. La fatigue est très souvent une création de l’esprit et non une maladie. Trouvons des objectifs à notre vie et une énergie incroyable nous accompagnera tout au long de notre vie. »

Louis Berger

Les objectifs fixés


Il y a les priorités et les à-côtés qu’on doit bien gérer pour remplir une journée. Un peu de paresse ne fait pas de tort de temps à autre, mais quand nous avons un objectif à atteindre, il est important de s’y préparer pour avancer
Nuage

 

Les objectifs fixés

 

Le secret, c’est de vivre au jour le jour, ici et maintenant, et de bien hiérarchiser les objectifs. Il y a la montagne à gravir et les étapes pour arriver au sommet. Ces étapes sont votre quotidien.

Yannick Noah

Objectif de vie


Quand on a compris que nous devons vivre dans le moment présent alors nous n’avons pas besoin d’envier les autres, ni de ressasser le passé comme si tout dépendait d’hier et de demain
Nuage

 

Objectif de vie

 

 

«La plupart des gens passent leur vie en cherchant toujours quelque chose d’autre. Ils traversent l’existence persuadés que leur objectif est fort lointain, alors qu’autour d’eux se trouve tout ce dont ils ont besoin pour atteindre leur but»

Fun-Chang

Les 8 méthodes scientifiques pour être plus heureux


La science dans divers domaines se penchent sur le bonheur. Vraiment ? Par des questions, des mises en scènes, il semble que cela aurait porter fruit
Nuage

 

Les 8 méthodes scientifiques pour être plus heureux

Une cure de bleu, un des moyens d’être plus heureux © Philipp Nemenz / Cultura Creative

Oscar Besson

13 spécialistes de différentes nationalités se sont réunis pour étudier les principaux facteurs de bonheur. Voici leurs conseils. À suivre absolument !

« Vous avez le pouvoir d’être plus heureux. » Voilà ce qu’affirment treize scientifiques dans une étude publiée dans le bimensuelPsychological Bulletin.

Ces chercheurs ont constaté que de petits changements que nous sommes tous capables d’effectuer peuvent changer notre vision des choses, et donc nous rendre plus heureux. Voici quelques conseils pour se sentir bien dans son quotidien.

AFP Photos

1. Dormir plus de six heures

Six heures et quinze minutes de sommeil ininterrompu sont le strict minimum pour un adulte afin de passer une journée heureuse. Cette enquête a été menée par le groupe Yellow Valley auprès de 4 000 adultes de 18 à 65 ans. Ceux qui figurent parmi les plus satisfaits sur une échelle de bonheur de 1 à 5 sont ceux qui déclarent dormir plus de sept heures de manière ininterrompue. Pour les enfants et adolescents, comptez minimum huit heures pour passer une journée dans la bonne humeur. Mesdames et messieurs, à vos oreillers !

AFP Photos

2. Se fixer de nouveaux objectifs

Le psychologue Jonathan Freedman affirme que les personnes qui se fixent des objectifs – à court ou à long terme – sont plus heureuses que celles qui ne s’en fixent pas. Avoir un projet et progresser dans celui-ci ne donne pas seulement un sens à chacune de vos actions, cela vous donne également une structure de vie, des habitudes, et instaure de fortes relations sociales. Celui qui ne désire pas ne vit pas, c’est bien connu, alors, soyez ambitieux !

AFP Photos

3. Se mettre au bleu

Des chercheurs de l’université du Sussex en Angleterre ont démontré que s’exposer à la couleur bleu augmente « la confiance en soi, réduit le stress, et stimule le bonheur ». Selon une interview du Daily Mail, notre amour pour cette couleur s’explique très rationnellement. Vingt-cinq personnes ont été soumises à une lumière bleue pendant une heure dans un laboratoire de l’université du Sussex. Leur temps de réaction et de mémorisation s’est révélé plus rapide à la suite de l’expérience. Elles ont également reconnu être plus apaisées qu’avant l’expérience, ce qui pourrait avoir joué un rôle dans l’amélioration de leur performance.

AFP Photos

4. Essayer des expériences nouvelles

Selon les treize chercheurs, ceux qui partent le plus souvent à l’aventure, qui tentent de nouvelles expériences, qui goûtent de nouveaux mets culinaires, sont plus heureux que les autres. En effet, apprendre de nouvelles choses est un excellent moyen de garder le cerveau stimulé et de provoquer la curiosité. De fait, votre organisme est plus dynamique. En plus, ça fait des histoires à raconter le soir. La forêt amazonienne, ça vous dit ?

AFP Photos

5. Retarder les bons moments

Anticiper les bons moments vous rend heureux. Le psychologue de Harvard Daniel Gilbert affirme qu’il est naturel pour l’homme de retarder un événement agréable. L’attente d’un dîner romantique ou d’une sortie grandiose est toujours plaisante. Que l’attente soit d’une heure, d’une semaine ou d’un mois, cela stimule le cerveau et l’excite davantage. Retarder le plaisir permet de doubler le bonheur. Vous n’y croyez pas ? Regardez les enfants le soir d’un 24 décembre !

AFP Photos

6. Partager son argent

D’après le Psychological Bulletin, dépenser une partie son argent pour faire plaisir à autrui permettrait de se sentir plus heureux. Selon les conclusions de l’étude, les donateurs sont généralement les plus heureux, peu importe le niveau de revenus. Cela vaut pour les proches et les moins proches. En tant que bons samaritains, vous vous sentirez toujours mieux après avoir fait un don à quelqu’un ou à un organisme, car vous faites plaisir à l’autre et à vous-même. Agir avec bonté permettrait d’être plus heureux, alors, n’ayez pas d’oursins dans les poches.

Friends

En effet, ces « bons samaritains » se sentent toujours mieux à la fin de la journée après avoir un fait un don à des organismes de bienfaisance ou à d’autres personnes plutôt que de s’être fait plaisir eux-mêmes.Ainsi agir avec bonté permettrait de se sentir plus heureux.

7. Avoir 5 amis sur lesquels compter

Le psychologue Richard Tunney de l’université de Nottingham a enquêté sur ce qu’était le secret du bonheur pour les gens. Pour cela, il a interrogé 1 700 personnes sur l’état de leur satisfaction et de leurs amitiés. Celles qui affirment ne pas avoir de solides liens d’amitié sont souvent celles qui se déclarent les moins heureuses. Prenez bien soin de vos amis d’enfance, ils sont, selon le psychologue, les plus à même de vous procurer du bonheur.

AFP Photos

8. Être amoureux

Grand classique souvent associé au bonheur : la relation amoureuse. Les personnes interrogées qui sont en couple sont en moyenne, toujours sur l’échelle du bonheur de 1 à 5, généralement plus heureuses que les célibataires. Ce n’est pas un hasard si les sites de rencontre font un tel tabac aujourd’hui. Le fait d’avoir toujours quelqu’un sur qui on peut se reposer, qui vous écoute et qui vous aide dans les moments difficiles ne peut qu’améliorer votre état psychologique au quotidien. « All you need is love », chantaient les Beatles.

 

http://www.lepoint.fr

Le chemin


Nous ne pouvons aller a notre but en ligne directe, car nous avons des indices, des signes a observer le long de la route … et des échanges entre d’autres personnes pour arriver a l’objectif
Nuage

 

Le chemin

 

 

« Quand on voyage vers un objectif, il est très important de prêter attention au chemin. C’est toujours le chemin qui nous enseigne la meilleure façon d’y parvenir, et il nous enrichit à mesure que nous le parcourons. »

Paulo Coelho

Avant de juger…


Nous sommes des personnes qui trouvent plus facile a juger qu’à comprendre .. plus facile a condamner qu’a essayer de voir au dela de ce qui nous parait immoral … et pourtant si nous étions a la place avec leur vécu .. peut-être que nous ferons la même chose ou même pire
Nuage

 

Avant de juger…

 

C’est tellement facile de juger ce qui ne fonctionne pas dans la vie des autres.


Nous nous disons souvent : « Si j’étais à sa place, je ferais telle chose, telle chose, telle chose ! »

Mais avons-nous déjà pensé que si nous étions réellement à la place de l’autre personne, vraiment dans ses souliers, nous serions aux prises avec ses émotions, ses préjugés, ses réactions, ses inquiétudes, ses ambitions, ses objectifs, ses inhibitions, ses instincts ; bref, nous aurions son passé, son présent et son avenir et il est fort probable que nous agirions exactement de la même façon qu’elle.

Avant de condamner quelqu’un, essayons non seulement de le comprendre, mais de vibrer au même diapason que lui et, nous constaterons alors que nos émotions ressemblent aux siennes.

Auteur inconnu

Des projets ???


Je ne sais pas si vous êtes comme moi, quand j’ai une passion, j’ai tendance a trop en faire … et puis un jour c’est le néant, j’arrête complètement,.  car les idées manquent .. Alors que d’autres eux font plusieurs projets a la fois, ca va pour un temps … mais après soit que c’est mal fait ou on est complètement épuisé ….
Nuage

 

Des projets ???

 

Évitez de vous embarquer dans trop de projet à la fois. Même s’ils vous procurent une immense satisfaction, vous n’en tirerez aucun profit à long terme lorsque votre corps vous lâchera, faute de repos

N’oubliez pas, aussi nombreuses que soit vos activités, que c’est vous qui êtes au centre de votre vie. Ne vous trompez pas d’objectif !

Michel Poulaert

Les soucis


Nous avons tous des soucis, mais certains nous prennent tellement la tête que nous sont obsédé pour trouver la solution.  Mais elle ne viens pas… et cela peut chambouler toute une journée, notre humeur et nos relations avec les autres
Nuage

 

Les soucis

 

Si des soucis vous préoccupent, prenez une feuille et dressez une liste de tout ce qui vous « torture ».

Le fait de les répertorier, de les visualiser vous aidera à y voir plus clair et à en prendre certaines avec plus de distance.

Vous deviendrez un peu plus objectif et remarquerez que certaines choses sont beaucoup moins importantes. Celles-ci, apprenez à vous en détacher. Lâchez alors prise, ça sera ça de gagné.

Michel Poulaert

Ne soyez pas trop perfectionniste


Êtes-vous de ceux qui ne savent pas déléguer ? Qui aime mieux faire tout eux-même ? Qui ne sont jamais satisfait ?
C’est beau de chercher la atteindre le plus possible la perfection, mais un moment donné, il faut aussi vivre, et savoir choisir ses priorités. Oh et puis qu’est-ce que ca peut faire si tout n’est pas parfait … ?
Nuage


Ne soyez pas trop perfectionniste

« Il est important de bien faire les choses,
mais il est encore plus important de faire les bonnes choses bien. »

Avez-vous déjà rencontré une personne perfectionniste heureuse ? Les perfectionnistes sont des insatisfaits perpétuels. Vouloir que chaque partie de son travail soit parfaitement accomplie est une cause perdue. La perfection immédiate et la paix intérieure sont deux objectifs incompatibles. Voici quelques questions qui ont pour objectif de clarifier les conséquences d’un perfectionnisme exagéré :

Est-ce que globalement, je serais plus efficace si j’étais plus équilibré et moins perfectionniste ?
Est-ce que je vais regretter plus tard d’avoir fait preuve d’un perfectionnisme exagéré ?
Est-ce que j’ai passé le seuil de rendement décroissant ?

En d’autres termes, est-ce que chaque effort supplémentaire m’éloigne de l’atteinte de mes objectifs ?
En faisant preuve d’un perfectionnisme exagéré, est-ce je néglige des choses importantes en perdant beaucoup de temps essayer de tout faire la perfection ?
Est-ce que mon jugement est altéré par la fatigue ?

Conséquemment, est-ce que je suis en contrôle de moi-même ou est-ce que mon perfectionnisme exagéré (exacerbé par la fatigue)
me contrôle ?
Si je prenais une pause maintenant, est-ce que je serais plus efficace ?

En d’autres termes, est-ce qu’un peu de repos m’aiderait à mieux contrôler ma tendance au perfectionnisme exagéré ?
Qui d’autre que moi est victime de mon excès de perfectionnisme ?

Par exemple, est-ce que certains membres de ma famille seront pénalisés sans raison valable par mon absence ou ma fatigue ?
Est-ce que je serais généralement plus heureux si je n’étais pas si perfectionniste ?


Peut-être que votre fardeau de travail est élevé, mais peut-être aussi que vous en faites trop. Il n’est pas important de tout faire à la perfection. Certes, il est important de très bien faire les choses importantes. Mais tout n’est pas important.


Est-ce que vous perdez du temps à faire de la sur qualité ?

Il est bien d’atteindre le niveau de qualité nécessaire pour une tâche donnée ; mais il est inutile d’être obsédé pour toutes ces petites choses autour de vous qui ne sont pas parfaites. Une caractéristique des gens efficaces est qu’ils ont un bon sens des priorités, ils savent où mettre beaucoup d’efforts et où en mettre moins.

« Savoir quoi négliger requière une grande sagesse. »

Lorsque nous fixons notre attention sur les imperfections, nous nous éloignons de notre véritable objectif : le bonheur. Observez-vous et identifiez les moments où vous passez la frontière entre une amélioration efficace, et l’obsession de tout faire parfaitement immédiatement.

Posez-vous souvent la question : « est-ce que je suis trop perfectionniste maintenant ? ».

Aussitôt que vous identifiez un tel dépassement, prenez une pause de 10 secondes en respirant profondément et faites le point. Le simple fait de briser le rythme de vos activités change votre perspective et déjà votre obsession du perfectionnisme s’atténue un peu.
L’approche présentée dans le paragraphe précédent ne vous demande pas de renoncer à faire les choses de la bonne façon ; elle vous suggère simplement de faire taire cette obsession maladive pour toutes ces petites choses autour de vous qui ne sont pas parfaites. Il y a toujours place à amélioration, mais ce n’est pas une raison pour en faire une obsession destructrice.

« La perfection demande une éternité d’efforts,
tenter de l’atteindre en une vie est illusoire. »

Denis St-Pierre

Mauricie Un jeune de 15 ans perd 52 kilos


On ne peut que félicité ce jeune homme qui malgré les préjugés, les agressions, il s’est pris en main. Il a vite compris que les régimes n’apportaient pas nécessairement le résultat escompté mais qu’en changeant certaines choses dans son alimentation il en sortira gagnant .. Ce qui est plus remarquable, c’est plutôt son âge, sa prise de conscience et sa volonté a changer les choses par lui-même
Nuage

Mauricie  Un jeune de 15 ans perd 52 kilos

Mauricie - Un jeune de 15 ans perd 52 kilos

Samuel Leblanc.

© Fanine Brouillette / Agence QMI

SAINT-BONIFACE – Samuel Leblanc de Saint-Boniface, en Mauricie, ne se fera plus jamais appeler «le gros». Le jeune homme de 15 ans a perdu 52 kilos (115 lb) depuis six mois.

L’adolescent en avait assez d’être étiqueté de cette façon. Il s’est pris en main. En avril dernier, il pesait 156 kilos (345 lb), il pèse aujourd’hui 104 kilos (235 lb).

«J’étais écœuré d’être pesant, de ne pas être capable de faire grand-chose avec mon physique», a expliqué Samuel.

Le premier avril dernier, il s’était donné comme défi de perdre 45 kilos (100 lb) dans la prochaine année. Il a non seulement atteint mais dépassé son objectif en six mois. La formule secrète de son exploit: la volonté.

«Quand il n’y a personne pour te motiver, tu te motives toi-même et tu te trouves des objectifs. Il faut y aller par petits pas», a raconté l’adolescent.

«Personnellement, les régimes, ça ne marche pas. Il faut seulement couper dans les portions, ne pas se priver, et boire beaucoup d’eau pour remplir le vide», a-t-il dit en expliquant sa démarche.

Un combat dès l’enfance

Samuel doit se battre contre sa gourmandise, mais aussi contre la nature. L’adolescent, qui mesure aujourd’hui six pieds, a toujours été plus grand et plus gros que les enfants de son âge.

Sa mère, Isabelle Champagne, a raconté qu’au centre de la petite enfance qu’il fréquentait, même les parents le pointaient du doigt, croyant qu’il était beaucoup trop vieux pour être à la garderie.

«Je me faisais demander ce qu’il faisait assis par terre. Il avait deux ans, a dit sa mère, la gorge nouée. Il n’a jamais eu le droit d’être un enfant. Ça n’a pas été facile.»

À cinq ans, Samuel savait déjà très bien qu’être différent pouvait faire mal.

«En maternelle je venais d’arriver. Je me suis fait frapper par deux gars de 6e année. Je ne sais pas pourquoi. J’étais plus gros», a dit celui qui a eu une enfance difficile dans la cour d’école.

Samuel est décidé à atteindre son objectif de 90 kilos (200 lb), son poids santé. Sa famille et lui espèrent que sa persévérance en inspirera d’autres.

«Il n’y a pas d’excuses, a-t-il ajouté. Tout le monde est capable. Si moi j’ai été capable, vous êtes capables.»

http://fr.canoe.ca/