Maquillage au crayon de couleur: la mauvaise idée des ados


Les conseils que l’on donne sur Youtube, ne sont pas toujours sans risques. C’est une chose que je n’aurais jamais pensée de prendre des crayons de couleur pour le maquillage. C’est vraiment une drôle et bien bizarre d’idée qui n’est pas sans risque, même si ces crayons sont jugés non-toxiques
Nuage

 

Maquillage au crayon de couleur: la mauvaise idée des ados

 

Vous pensiez que se maquiller avec des crayons de couleur était réservé aux petites filles? Détrompez-vous. C’est la nouvelle (mauvaise) idée de certaines Youtubeuses Beauté. Après la manucure au Liquid Paper, voici donc l’eye-liner et le rouge à lèvres aux crayons de couleur.

Simple à utiliser, très économique et surtout « non-toxique ». A en croire les youtubeuses qui en vantent les mérites, les crayons de couleur Crayola valent tous les cosmétiques déjà sur le marché. Et pour transformer son crayon bleu en eye-liner, il suffit de le faire tremper dans un verre d’eau chaude pendant quelques minutes pour ramollir la mine.

Vous avez tout noté? Eh bien oubliez. Car ces méthodes sont loin d’être inoffensives et la marque Crayola, régulièrement citée par les blogueuses, a publié sur son site un communiqué déconseillant l’utilisation de ses produits comme maquillage.

« Peut-on utiliser les produits Crayola comme eye-liner, rouge à lèvres ou autres produits de maquillage? En tant que fabricant de produits à destination des enfants, la sécurité est notre priorité. Bien que nos produits soient non-toxiques, nous déconseillons de les utiliser comme rouge à lèvre, eye-liner ou tout autres produits de maquillages et nous déconseillons de les utiliser de cette façon. Ils ne sont ni conçus, ni testés, ni approuvés à cet effet. »

 

Ce communiqué vient contrer la vidéo (ci-dessus) Rachel Levin, blogueuse très populaire suivie par plus de 2 millions d’internautes sur Youtube, avait appelé la marque en direct afin de rassurer les internautes.

Relativement simple, la composition des crayons n’a que peu varié depuis l’apparition du produit au XVIème siècle. Pigments de couleur, cire, kaolin et diverses matières grasses pour lier le tout… Ces éléments basiques ne sont toutefois pas identiques et peuvent être différents, selon les choix des usines de fabrication.

Sur le site de Crayola, les principaux éléments utilisés sont détaillés. Sans surprise, on y retrouve des pigments mais aussi de la cire de paraffine. Et cette substance, utilisée par exemple dans la composition de la cire de bougie, est directement issue du pétrole. Sans danger sous la forme d’une mine de crayon de couleur, le risque n’est donc bien évidemment pas le même lorsqu’il s’agit de l’appliquer sur la peau…

Autre méthode plébiscitée par les blogueurs, et notamment la « gourou de la beauté » Promise Phan, le rouge à lèvre « maison », réalisé en faisant fondre au bain-marie des crayons pastels et de l’huile de coco. Inspiré du phénomène « Do it yourself », l’idée peut paraître tentante.

Mais cette technique n’est pas non plus inoffensive, puisque la cire de paraffine est également utilisée dans la composition des pastels. Cette fois encore, attention aux idées farfelues. Pour réaliser ses RAL soi-même, mieux vaut donc utiliser des pigments bruts, disponibles dans certains commerces, et des cires végétales beaucoup plus naturelles.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

2014 en révision


Mille merci a tous, autant aux abonnés qu’aux visiteurs. Espérant vous voir pour la prochaine année

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Musée du Louvre accueille chaque année 8.500.000 visiteurs. Ce blog a été vu 900 000 fois en 2014. S’il était une exposition au Louvre, il faudrait à peu près 39 ans pour que chacun puisse la voir.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

La montre Graves vendue pour un prix record


Cela aussi c’est une chose que je ne comprends pas vraiment de dépenser une fortune pour des objets. Bon, ces choses ont une histoire, sont souvent très belles et son uniques, mais delà à dépenser des millions, c’est aberrant. Cela doit être cela la misère des riches
Nuage

 

La montre Graves vendue pour un prix record

 

La montre était convoitée par cinq enchérisseurs dans... (PHOTO FABRICE COFFRINI, AFP)

 

La montre était convoitée par cinq enchérisseurs dans la salle d’un palace genevois, qui se sont affrontés pendant 15 minutes de suspense.

PHOTO FABRICE COFFRINI, AFP

Marie-Noëlle BLESSIG
Agence France-Presse
GENÈVE

La montre de poche Graves fabriquée par l’horloger genevois Patek Philippe dans les années 30, a confirmé mardi soir son statut de montre la plus chère du monde, atteignant le montant record de 24 millions de dollars, au cours d’une vente aux enchères à Genève organisée par la maison Sotheby’s.

Clou des ventes aux enchères de novembre organisées par les grandes maisons Sotheby’s, Christies et Antiquorum, la montre Graves, du nom du banquier new-yorkais Henry Graves, qui l’avait commandé à Patek Philippe, a «confirmé son statut de garde-temps le plus cher de l’histoire des enchères» en atteignant 24 millions USD et en battant le record de 11 millions USD qu’elle avait déjà établi en 1999, a indiqué Sotheby’s.

La maison d’enchères tablait avant la vente de mardi sur une estimation de 15 millions USD qui a été largement dépassée.

La montre était convoitée par cinq enchérisseurs dans la salle d’un palace genevois, qui se sont affrontés pendant 15 minutes de suspense.

Le commissaire priseur a abaissé le marteau à 21,3 millions USD. Avec la commission, l’acheteur, qui est resté anonyme, devra s’acquitter de 24 millions de dollars pour emporter sa précieuse acquisition.

La «Supercomplication Henry Graves» est la montre la plus complexe au monde entièrement fabriquée à la main.

Elle a gardé ce statut de montre la plus complexe du monde pendant 56 ans et a ensuite été supplantée par d’autres montres fabriquées à l’aide d’ordinateur.

La montre «super star»

«Le prix record atteint ce soir confirme le statut de superstar de la Supercomplication Henry Graves. Bien plus qu’une montre, c’est une icône du XXe siècle, un chef-d’oeuvre qui transcende la discipline de l’horlogerie et s’élève au rang de l’art», ont déclaré Tim Bourne, Directeur mondial du Département de la Haute Horlogerie de Sotheby’s et Daryn Schnipper, Présidente du Département de Haute Horlogerie de Sotheby’s, à l’issue de la vente.

En 1925, le banquier new-yorkais Henry Graves, grand amateur de montres, a passé commande à Patek Philippe de la montre au mécanisme le plus complexe au monde. Il a fallu trois ans de recherches et cinq ans de fabrication pour mettre au point ce chronographe de poche en or à répétition des minutes avec carillon Westminster.

De la taille d’une demi-orange un peu aplatie, cette montre pèse plus de 500 grammes.

Parmi les 24 complications du mécanisme de la montre, figurent un calendrier perpétuel, des phases de la lune, un temps sidéral, une réserve de marche et les indications d’heure pour le lever et le coucher du soleil à New York.

La montre faisait partie de la collection d’un musée américain Time Museum, qui a fermé ses portes dans les années 90.

Toute la collection du musée, y compris la Graves, comme la surnomme les experts, a été vendue aux enchères en décembre 1999 à New York. Estimée à l’époque entre 3 et 5 millions de dollars, la montre avait finalement été vendue pour 11 millions de dollars.

L’identité de l’acquéreur n’a jamais été révélée.

De même, Sotheby’s n’a pas indiqué mardi qui était le vendeur, et notamment si c’était la même personne qui avait acquis la montre en 1999.

La Graves était l’une des 368 montres vendues aux enchères par Sotheby’s mardi.

La maison d’enchères tablait avant la vente sur une estimation totale pour les 368 lots de 22,7 millions USD, qui est déjà battue.

En effet, au total, cette vente a rapporté à Sotheby’s 32,6 millions de dollars (26,3 millions euros), selon un communiqué publié mardi soir.

Deux autres maisons d’enchères, Christies et Antiquorum, ont également organisé des ventes de montres prestigieuses à Genève ces derniers jours.

Christies a réalisé des ventes de montres de 34 millions de dollars alors que 20 M USD étaient estimés, et Antiquorum, une maison spécialisée uniquement dans la haute horlogerie affiche un résultat de 13,3 millions USD pour sa vente qui a eu lieu les 8 et 9 novembre. Antiquorum s’attendait à des ventes de 10 millions USD.

http://www.lapresse.ca

Une ligne téléphonique au secours des animaux


Enfin, quelque chose de concret, du moins, on verra l’efficacité de ce centre d’appel sans répondeur et confidentiel pour rapporter tout animal en situation de détresse, que ce soit abandon, mauvais traitements, etc.
Nuage

 

Une ligne téléphonique au secours des animaux

 

chien animal berger allemand

Photo Fotolia

Québec lance une ligne téléphonique d’urgence pour secourir les animaux, alors que les refuges mettent les bouchés doubles pour faire face aux abandons en cette période de déménagement.

Les citoyens qui sont témoins d’acte de maltraitance envers les animaux, ou qui en soupçonneraient, peuvent désormais composer le 1-844-ANIMAUX (1 844 264-6289) pour prévenir les autorités.

Cette nouvelle ligne téléphonique sans frais est accessible 24h sur 24, sept jours sur sept. Au bout du fil, non pas un répondeur qui offre une série d’options au choix, mais un représentant du ministère de l’Agriculture qui traitera la plainte de manière confidentielle.

Le ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis, avait annoncé la création de cette nouvelle ligne en entrevue au Journal, il y a quelques semaines, après la publication dans nos pages d’une enquête choc sur la maltraitance des veaux de lait.

De fait, il précise aujourd’hui que la nouvelle ligne de dénonciation ne concerne pas que les animaux de compagnie, mais aussi les animaux d’élevage.

Abandons

Le lancement de cette ligne en pleine période de déménagement est également l’occasion pour le MAPAQ de «rappeler aux citoyens leur responsabilité à l’égard de leurs animaux domestiques».

«L’adoption d’un animal de compagnie constitue un engagement à long terme», insiste le ministère.

45% des ménages québécois ont un animal domestique. Toutefois, ils ne le garde en moyenne que 2 ans, alors qu’un chien ou un chat vit normalement plus de 10 ans. De fait, on comptabilise environ 500 000 abandons chaque année dans la province, surtout l’été.

http://www.journaldequebec.com