Un bateau coincé depuis un siècle en haut des chutes du Niagara s’est déplacé


Le Niagara attire beaucoup de touristes avec ses trois chutes partagées entre le Canada et les États-Unis. Depuis 1918 un bateau de fer est coincé entre des roches sur le côté du Canada. En fin de semaine, le Québec et l’Ontario ont connu des vents assez forts, il y a eu beaucoup de dégâts et des pannes électriques. Ces vents semblent avoir été assez puissants pour bouger le bateau sans le projeter vers les chutes. Cette embarcation est toujours coincée et il semble stable pour le moment.
Nuage


Un bateau coincé depuis un siècle en haut des chutes du Niagara s’est déplacé


Ce bateau s’est coincé dans les roches en 1918, à 600 mètres du bord des chutes.


Un bateau de fer coincé au dessus des chutes du Niagara depuis plus d’un siècle s’est déplacé sur plusieurs mètres en raison de fortes intempéries, a annoncé le gestionnaire des lieux dans une vidéo publiée.

“Nous pensons qu’il a avancé d’environ 50 mètres en aval de son emplacement d’origine”, a expliqué Jim Hill, de Niagara Parks dans une vidéo consultable sur Twitter, indiquant également que le bateau “s’était tourné sur le côté”.

La pluie et de forts vents qui se sont abattus sur la région jeudi soir ont eu raison du colosse rouillé, selon les médias locaux.

Connu sous le nom d’“Iron Scow” (“chaland de fer”), le bateau est un élément emblématique des chutes du Niagara après s’être coincé dans les roches du côté canadien en 1918, à 600 mètres du bord des chutes, suite à une tentative de remorquage.

“Tout semble sécurisé pour l’instant, cependant en cas de mauvais temps, il pourrait bouger un peu plus”, a déclaré le PDG de Niagara Parks, David Adames, à la chaîne anglophone CBC.

Si le bateau continue d’avancer et menace de tomber dans les chûtes, des mesures pour assurer la sécurité de tous seront prises, a assuré M. Adames.

Chaque année, des millions de touristes visitent les chutes du Niagara, composées de trois chutes, réparties sur les territoires américain et canadien.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Les chutes du Niagara sous la glace


Il a eu de grands froids, même extrême en fin de semaine passé. Le mercure a bien des endroits était acceptable, mais le vent donnait une sensation à des températures encore plus froide. Les chutes Niagara ont donc connu eux aussi des moments tellement froids que l’eau a geler autour des chutes
Nuage

 

Les chutes du Niagara sous la glace

 

 

Le 29 mars 1848, un embâcle exceptionnel avait provoqué un gel complet des trois chutes situées entre le lac Érié et le lac Ontario. Des épisodes de gel partiel ont été notés en 1885, 1902, 1906, 1911, 1932, 1936, 2014 et 2017.

Il fait tellement froid aux États-Unis que des requins meurent congelés


Oh que oui, il a fait froid. Les animaux marins qui circulent dans des eaux près des États-Unis comme au Massachusetts ne sont pas habitués à ce changement de climat aussi drastique. Des requins ont perdu la vie et finissent congelés par ce froid intense
Nuage

 

Il fait tellement froid aux États-Unis que des requins meurent congelés

Requin retrouvé mort glacé aux abords du Cap Cod, dans le Massachusetts (États-Unis) | Via Facebook / Atlantic White Shark Conservancy

Requin retrouvé mort glacé aux abords du Cap Cod, dans le Massachusetts (États-Unis) | Via Facebook / Atlantic White Shark Conservancy

Repéré par Léa Marie

Repéré sur Quartz

Plusieurs requins sont morts de chocs thermiques causés par les températures glaciales.

L’Amérique du Nord traverse actuellement l’un des hivers les plus rudes de son histoire récente. Depuis plus d’une semaine, les habitants du Canada et du nord des États-Unis doivent faire face à des températures polaires oscillant de -20°C à -50°C.

Choc thermique

À l’image des chutes du Niagara, presque intégralement congelées, cette intense vague froid bouleverse les paysages et sites naturels. Et va jusqu’à faire des victimes dans le monde animal. Sur les réseaux sociaux, plusieurs associations de défense des espèces marines ont tiré la sonnette d’alarme: ces dernières subissent de plein fouet la baisse soudaine de température. 

Via Facebook / Atlantic White Shark Conservancy

Dans l’État du Massachusetts, l’ONG Atlantic White Shark Conservancy a récemment découvert trois carcasses de requins, morts congelés aux abords du cap Cod, au nord-est de New York. Ils auraient succombé à un choc thermique –entraînant un arrêt cardiaque–, après avoir été paralysés par le froid. 

Via Facebook / Atlantic White Shark Conservancy

«Nous avons recueilli leurs corps, qui seront disséqués et analysés au National Oceanic and Atmospheric Administration Fisheries Service, une fois décongelés», a indiqué l’association sur sa page Facebook.

http://www.slate.fr/

Tronc humain découvert en Ontario: la victime identifiée


A la suite d’une annonce du tronc identifié découvert sur le lac Ontario de la mère monoparentale  Guang Hua Liu, un autre tronc de femme découvert aux chutes de Niagara a été aussi identifié. Une américaine vivant tout près des chutes de l’autre côté de la frontière. Il faut maintenant espérer que l’enquête mènera au coupable et qu’il n’y aurai plus de meurtre aussi sordide qui apparaitra Car depuis Magnotta c’est le troisième démembrement depuis l’été
Nuage

 

Tronc humain découvert en Ontario: la victime identifiée

 

Niagara Falls... (PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Niagara Falls

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Toronto

Le tronc humain découvert fin août au pied des chutes du Niagara est celui d’une Américaine résidant non loin de cette célèbre cascade qui marque la frontière entre les États-Unis et le Canada, a annoncé vendredi la police qui enquête pour homicide.

Le tronc d’une femme, amputé de ses bras, de ses jambes et de sa tête, avait été retrouvé le 29 août. Des passants avaient aperçu le torse flottant sur la rivière, près du célèbre pont en arche Rainbow, en aval des chutes.

 

Après des tests ADN, la police scientifique a pu conclure qu’il s’agissait de Loretta Jo Gates, 30 ans.

Elle avait disparu le 25 août dans la ville américaine de Niagara Falls, a indiqué dans un communiqué le Service régional de la police de Niagara.

Les autorités américaines et canadiennes enquêtent désormais conjointement pour homicide, est-il précisé.

Cette annonce intervient au lendemain de l’identification d’un autre torse retrouvé mercredi dans une valise flottant sur le lac Ontario, non loin de Toronto. Il appartenait à une Canadienne de 41 ans dont différentes parties du corps dépecé avaient été retrouvées depuis la mi-août dans les environs de la capitale économique du Canada.

L’origine chinoise de cette dernière victime avait ajouté aux similitudes avec l’affaire Magnotta, du nom de l’ex-acteur porno canadien accusé d’avoir sauvagement tué et démembré le jeune étudiant chinois Lin Jun en mai à Montréal, mais la police a précisé qu’il n’y avait aucun lien entre les différents crimes.

 

http://www.lapresse.ca

Torse découvert à Niagara Falls La police met fin aux recherches pour trouver des parties du corps


En plus d’être découpé en morceaux, ce crime sera difficile a résoudre faute de scène de crime et des moyens de l’identifier. Une personne manque a l’appel mais qui ? Qui a subit une telle horreur
Nuage

 

Torse découvert à Niagara Falls

La police met fin aux recherches pour trouver des parties du corps

 

 

La police met fin aux recherches pour trouver des parties du corps

Crédit photo : Agence QMI

La police régionale de Niagara a cessé les recherches pour trouver d’autres parties du corps appartenant à la femme dont le torse a été découvert mercredi dans la rivière Niagara.

La police a effectué des recherches dans tout le parc Kingsbride et dans la rivière Niagara, jusqu’aux remous près des chutes.

«Malheureusement, puisque le corps a été retrouvé dans la rivière, il n’y a pas de scène de crime et il n’y a aucune façon à ce point-ci de déterminer où exactement le torse a pu être déposé dans les eaux, a dit le porte-parole de la police des parcs du Niagara, Derek Watson. Les recherches reprendront seulement si d’autres informations utiles pour aider les enquêteurs à ratisser le secteur surviennent.»

Les enquêteurs avaient confirmé vendredi que la femme dont le torse a été retrouvé dans la rivière a été victime d’un homicide, mais que l’affaire n’est pas reliée au meurtre de Guang Hua Liu, une Canadienne d’origine chinoise dont certains membres ont été découverts à Scarborough et Toronto.

Des citoyens ont aperçu le torse, auquel manquaient les bras, les jambes et la tête, flottant dans la rivière, et ont alerté les autorités policières. Selon les premières évaluations, il aurait été immergé dans les eaux depuis une période variant de quatre jours à deux semaines.

Les experts en médecine légale ont pu déterminer que la victime est une femme blanche âgée entre 20 et 40 ans, avec un nombril percé. Elle a également déjà subi au moins une césarienne ainsi qu’une ligature des trompes.

L’inspecteur Jim McCaffery de la Police régionale de Niagara a indiqué qu’une vingtaine de cas de disparition survenus en Ontario sont scrutés par les autorités pour voir s’il n’y aurait pas un lien avec le torse retrouvé. Ces cas ont été soumis à la Police régionale de Niagara par divers services policiers de l’Ontario.

D’autres corps policiers à l’extérieur de la province doivent également être contactés.

http://tvanouvelles.ca