Les rats de New York profitent du climat


Oh la, la, la ! Encore d’autres conséquences des changements climatiques qui ne doivent pas du tout faire l’affaire de la population de New-York. Il y a toujours eu des rats dans cette ville, un rongeur qui se reproduit très vite, mais pas l’hiver, alors qu’avec les températures qui augmentent, les familles de rats s’agrandissent. Si c’est le cas pour New-York, alors on peut penser que d’autres villes seront peuplé autant de rats.
Nuage

 

Les rats de New York profitent du climat

 

La Presse

La ville de New York est aux prises avec les rats depuis sa fondation, mais les changements climatiques semblent favoriser leur multiplication, disent des experts de la question.

« Selon moi, New York est l’une des pires villes aux États-Unis pour ce qui est du nombre de rats », dit Bobby Corrigan, un exterminateur d’expérience.

Selon la municipalité, le nombre de plaintes de New-Yorkais au sujet des rats est à la hausse depuis quatre ans. Le réchauffement climatique facilite non seulement la vie des rats pour s’alimenter, mais allonge également la période pendant laquelle ils se reproduisent.

« À une époque, on disait que c’était la saison des rongeurs, puis, l’hiver et le froid venant, les rats et les souris se terraient. Ce n’est plus le cas. Les rongeurs sont maintenant actifs toute l’année », explique Michael Deutsch, entomologiste à l’emploi de la compagnie d’extermination Arrow.

Dans les villes comme New York, les rats arrêtaient traditionnellement de se reproduire l’hiver, mais, selon M. Corrigan, la hausse des températures leur permet de faire naître une portée de plus par année.

« Ça en fait des milliers et des milliers de plus », dit-il.

Comme les rats sont des vecteurs importants de maladies, les deux spécialistes sont d’avis que les autorités doivent déclarer la guerre aux rats.

Selon eux, une partie de la solution doit passer par une meilleure gestion des déchets que produisent les New-Yorkais.

https://www.lapresse.ca/