Quand les rapaces libèrent une plage américaine envahie par les mouettes


Les mouettes sont partout et semblent apprécier la nourriture humaine alors que leur menu devrait être des poissons, palourdes, et autres .. Au New Jersey aux USA, ils ont opté pour une solution pour une fois écologique. Ils utilisent des rapaces pour dégager une plage et cela semble fonctionner. Les mouettes retournent vers des lieux plus naturels pour eux.
Nuage


Quand les rapaces libèrent une plage américaine envahie par les mouettes

PHOTO DON EMMERT, AGENCE FRANCE-PRESSE

P. J. Simonis et un de ses faucons.

(Ocean City) Ocean City est une station balnéaire réputée du New Jersey, à 200 km au sud de New York. On arpente souvent sa grande promenade qui longe la mer en mangeant un morceau. Tout en se méfiant des mouettes. 

DON EMMERT
AGENCE FRANCE-PRESSE

Des milliers et des milliers de mouettes, pour être exact. Ces oiseaux étaient devenus si envahissants depuis quelques années que le million de vacanciers qui viennent chaque été s’étaient habitués à les voir arracher frites ou morceaux de pizza. 

« Il faut toujours faire attention en mangeant et protéger sa nourriture. Ce n’est pas très agréable, mais on ne peut pas faire autrement quand on sait qu’il y a un oiseau qui en veut un bout », dit Hilary Larkin, une habituée d’Ocean City depuis 36 ans.

PHOTO DON EMMERT, AFP

Des mouettes sur un toit à Ocean City.

Mais début août, cette municipalité insulaire a eu l’idée de faire venir une société de fauconniers, East Coast Falcons, qui depuis des années protège notamment aéroports, décharges ou terres agricoles contre les oiseaux envahissants.

« Ocean City a passé un contrat avec nous pour que l’on réduise la population de mouettes. En gros pour qu’elles abandonnent la promenade et retournent vers leurs habitats naturels, la baie, les marécages, où elles chassent les palourdes, les crabes, les moules et les poissons, plutôt que les frites et les beignets », explique l’un des fauconniers, P. J. Simonis.

En trois semaines, dit-il, les mouettes ont compris le message. Et les fauconniers et leurs rapaces sont devenus une attraction qu’on se bouscule pour observer et photographier.

« Ça marche très bien. Les mouettes ont vraiment réagi rapidement, la présence des rapaces sur la promenade les a fait s’éloigner et retourner vers la baie et l’océan », témoigne M. Simonis.

Les fauconniers d’Ocean City travaillent avec six rapaces – baptisés Ozzy, O. C., Sage, Blackberry, Hanks et Gabriela – qu’ils déploient à tour de rôle au-dessus des plages de la municipalité.

Les faucons sont les premiers à sortir le matin. Puis, aux heures les plus chaudes, ils sont relayés par les buses à croupion blanc, une espèce originaire du désert qui ne souffre pas de la chaleur.

Le hibou grand duc, Ozzy, originaire de l’Arctique, passe lui l’essentiel de la journée au frais, sous air conditionné. Les fauconniers, tenus de patrouiller jusqu’à 22 heures, ne le font travailler que la nuit.

Dans un message publié le 16 août sur le site de la ville, le maire d’Ocean City, Jay Gillian, se félicitait que l’intervention des rapaces, pour laquelle la ville paie 2100 dollars par jour, « semble marcher ». 

« Les gens se disent reconnaissants de pouvoir se balader sur la promenade et sur la plage sans craindre que des mouettes ne s’abattent sur eux pour voler leur nourriture », écrivait-il.

Lors d’une réunion du conseil municipal cette semaine, il a été confirmé que, si le succès des rapaces se confirmait d’ici la fin de leur contrat début septembre, le programme serait renouvelé l’an prochain.

https://www.lapresse.ca/

Sans-abri venu en aide à une automobiliste: une grosse arnaque


Ce sont des fraudes comme cela qui donnent mauvaise presse et qui n’aide vraiment pas les vraies personnes qui ont du coeur et qui font des choses exceptionnelles.
Nuage

 

Sans-abri venu en aide à une automobiliste: une grosse arnaque

 

Les trois personnes ont inventé de toute pièce l'histoire selon laquelle Johnny Bobbitt Jr, un vétéran sans abri, avait donné son dernier billet de 20$ à Katelyn McClure pour qu'elle puisse acheter de l'essence après être tombée en panne sur l'autoroute.

ASSOCIATED PRESS

Les trois personnes ont inventé de toute pièce l’histoire selon laquelle Johnny Bobbitt Jr, un vétéran sans abri, avait donné son dernier billet de 20$ à Katelyn McClure pour qu’elle puisse acheter de l’essence après être tombée en panne sur l’autoroute.

Leur récit avait suscité un vaste élan de générosité sur les réseaux sociaux: trois personnes ont été inculpées jeudi dans le New Jersey pour avoir inventé une histoire qui leur a permis de récolter 400 000 dollars de dons via le site GoFundMe.

Tout avait commencé le 10 novembre dernier, lorsqu’un couple avait lancé une page sur le site de financement participatif GoFundMe appelant à aider un ex-militaire devenu sans-abri, Johnny Bobbitt Jr.

Le couple, Katelyn McClure et son petit ami Mark D’Amico, expliquait que M. Bobbitt avait donné son dernier billet de 20 dollars à Mme McClure pour qu’elle puisse acheter de l’essence après qu’elle soit tombée en panne sur l’autoroute près de Philadelphie, et qu’ils voulaient lui témoigner leur « reconnaissance ».

La page annonçait un objectif de levée de fonds de 10 000 dollars afin d’aider M. Bobbitt à louer un appartement, trouver une voiture, et faire face à ses dépenses quotidiennes pendant six mois.

L’histoire avait ému, avait été reprise par de nombreux médias, y compris la BBC, et des milliers de personnes avaient mis la main au portefeuille, faisant monter la cagnotte à plus de 400 000 dollars.

ASSOCIATED PRESSDe gauche à droite, Johnny Bobbitt, Katelyn McClure et Mark D’Amico.

Mais la chance avait commencé à tourner en août, lorsque M. Bobbitt avait assigné en justice Mme McClure et M. D’Amico: il affirmait n’avoir vu la couleur que d’une partie des fonds collectés en son nom (75 000 dollars), et accusait le couple d’avoir détourné la générosité de milliers d’Américains à leur profit, s’offrant des voyages et même une BMW, saisie au domicile du couple en septembre.

En fait, au terme de l’enquête, il est apparu que les trois étaient de mèche depuis le départ, a expliqué jeudi Scott Coffina, procureur du comté de Burlington, lors d’un point presse retransmis par les télévisions locales.

« Une heure à peine après avoir lancé la page GoFundMe, McClure reconnaissait dans un texto à une amie que toute l’histoire selon laquelle Bobbitt l’avait aidée avait été entièrement inventée », a-t-il expliqué.

« Toute la campagne de levée de fonds reposait sur un mensonge » et avait été « concoctée pour pousser des individus au grand coeur à contribuer à la cause », a ajouté M. Coffina.

Tous les trois ont été arrêtés et inculpés de conspiration et vol par tromperie, des délits qui les exposent à « de vraies peines de prison », a indiqué un porte-parole du procureur, en indiquant que la durée exacte dépendrait notamment de leurs éventuels antécédents judiciaires.

Le site GoFundMe a assuré que les quelque 14 000 donateurs, qui ont contribué pour au total quelque 403 000 dollars, seraient remboursés, a indiqué le procureur.

  •  

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Raton laveur imprudent saute du neuvième étage


Plusieurs témoins ont filmé la scène, Un raton-laveur a voulu jouer à l’homme araignée en grimpant sur un immeuble au New Jersey aux États-Unis. Le 9e étage, c’est haut, même pour ce petit animal, il arrive ce qu’il devait arriver : le raton tombe, et en ressort indemne.
Nuage

 

Raton laveur imprudent saute du neuvième étage

 

Des États américains engageront une poursuite contre l’administration Trump pour sa politique migratoire


Donald Trump isole les États-Unis et brise des liens qui duraient depuis des années. En plus, le Président brise en miettes le pays. Plusieurs états américains ont décidé de faire face à Donald Trump en lançant une poursuite contre la manière qu’il gère avec son équipe, le décret migratoire.
Nuage

 

Des États américains engageront une poursuite contre l’administration Trump pour sa politique migratoire

 

Une femme tient une affiche avec le message « Nous appartenons tous à la même communauté » en marge d'une rencontre entre des maires d'un peu partout aux États-Unis, jeudi, près d'un centre de détention d'enfants migrants à Tornillo au Texas.

Une femme tient une affiche avec le message « Nous appartenons tous à la même communauté » en marge d’une rencontre entre des maires d’un peu partout aux États-Unis, jeudi, près d’un centre de détention d’enfants migrants à Tornillo, au Texas. Photo : Reuters/Mike Blake

Une dizaine d’États américains, dont la Californie, Washington et le New Jersey, vont poursuivre l’administration Trump pour sa politique migratoire après la séparation de milliers de familles entrées illégalement sur le territoire américain, a annoncé jeudi le procureur général de l’État de Washington.

AGENCE FRANCE-PRESSE

« C’est une politique aberrante, cruelle et anticonstitutionnelle » et « nous allons y mettre un terme », a déclaré Bob Ferguson dans un communiqué.

Plus de 2300 enfants et adolescents ont été séparés de leurs parents depuis le début du mois de mai, après l’arrestation de ces derniers pour avoir illégalement traversé la frontière avec le Mexique. Devant l’indignation mondiale suscitée par cette politique et le malaise au sein même de son parti, Donald Trump a signé mercredi un décret mettant fin à ces séparations.

L’incertitude demeure toutefois sur le sort des mineurs arrachés à leurs parents et sur la façon dont ils pourront être réunis.

M. Ferguson a dénoncé « l’incertitude » et le « chaos » créés par la politique de séparation des familles, mais aussi par le décret signé mercredi qui « cherche à détenir de manière indéfinie les enfants et leurs parents et continue à poursuivre pénalement les demandeurs d’asile ».

Le responsable dénonce aussi les « conditions inhumaines et horribles » dans les centres de détention de la police de l’immigration et des frontières, et il s’insurge contre le manque de contact – parfois pendant des semaines – entre les mères et les enfants dont elles ont été brusquement séparées à la frontière.

Parmi les États qui se sont associés à la plainte figurent le Massachusetts, le Maryland, le Nouveau-Mexique, la Pennsylvanie, l’Iowa et l’Illinois.

Bob Ferguson a dit s’attendre à ce que d’autres États les rejoignent.

L’État de Washington est l’un de ceux qui se sont montrés les plus agressifs, aux côtés de la Californie et de New York, contre l’administration du président républicain Donald Trump, engageant notamment des poursuites contre le décret migratoire empêchant l’entrée sur le territoire américain des ressortissants de plusieurs pays à majorité musulmane.

L’administration Trump a de son côté poursuivi la Californie pour sa politique d’État « sanctuaire », qui permet aux autorités locales de refuser de coopérer avec les autorités migratoires au sujet de sans-papiers n’ayant pas commis de crimes sérieux.

https://ici.radio-canada.ca/

Ce garçon achète un tableau pour $2 – des mois plus tard il découvre quelque chose d’incroyable


Ce jeune garçon s’intéresse à collectionner et vendre des tableaux, du verre et des objets en argent. Dans une émission d’Antique Roadshow, il a amené un tableau qu’il a acheté dans une vente aux enchères dans le New Jersey un tableau au prix de 2 $. David Weiss, un expert en peintures, textiles et oeuvre d’art qui a analysé sa trouvaille. Le jeune garçon a été surpris de savoir que l’oeuvre était peint par Albert Neuhuys, artiste hollandais à la fin du 19e siècle. Il a été plus étonné quand il a su la vraie valeur de cette toile : 1 500 $. On peut dire que cet enfant est précoce et a beaucoup de flair pour faire de bonnes affaires
Nuage

 

Ce garçon achète un tableau pour $2 – des mois plus tard il découvre quelque chose d’incroyable

 

Une femme récolte plus de 300 000$ pour un sans-abri qui lui a remis son dernier 20$


Quand on dit qu’une rencontre peut changer le cours d’une vie, en voilà bien un bel exemple. Un sans-abri inquiet pour la sécurité d’une inconnue en panne d’essence a pris sont dernier 20 $ et parti lui chercher de l’essence. Cette panne d’essence sur le moment est un point très négatif et s’est tourner en un évènement des plus positif
Nuage

 

Une femme récolte plus de 300 000$ pour un sans-abri qui lui a remis son dernier 20$

 

GOFUNDME

«Croyez vraiment que tout ce que Johnny a réellement besoin c’est d’une petite chance.»

 

Après que sa voiture ait manqué d’essence sur une sombre autoroute du New Jersey le mois dernier, Kate McClure s’est stationnée sur l’accotement et a essayé de marcher jusqu’à la station-service la plus près à pied. Mais un sans-abri ne l’a pas laissé aller loin, lui disant de se rasseoir dans son auto et de barrer les portes, y allant à sa place.

McClure a affirmé que l’homme, Johnny, a dépensé son dernier 20$ sur une canisse d’essence pour elle. Maintenant, elle essaie de l’aider à se remettre sur ses pieds.

Kate McClure a raconté que Johnny l’a aidée lorsqu’elle en avait besoin.

Malgré qu’elle n’avait pas d’argent pour le repayer à ce moment-là, McClure a raconté au Philadelphia Inquirer qu’elle et son copain sont revenus à l’endroit de Johnny sur le bord de la route le lendemain pour lui remettre son argent. Au cours des semaines suivantes, elle a continué de s’arrêter pour discuter avec Johnny et lui a donné quelques dollars. Finalement, elle a décidé de créer une page GoFundMe plutôt ce mois-ci.

«J’aimerais faire plus pour cet homme altruiste, qui a dérangé ses habitudes pour m’aider ce jour-là», McClure a écrit sur la page. «Il est tellement un bon gars, et lui parler chaque fois que je le vois me donne envie de l’aider encore plus.»

À ce jour, la campagne de financement a amassé au-delà de 355 000$ – dépassement de beaucoup l’objectif de 10 000$. La plupart des donateurs ont versé 10$ ou 20$.

McClure avait initialement l’intention d’utiliser les fonds pour que Johnny ait son propre appartement avec les fournitures de base et assez d’argent pour qu’il puisse survivre quelques mois pendant qu’il cherche un emploi.

«Il est très intéressé à trouver du boulot, et je crois qu’avec un appartement où il sera en mesure de se laver chaque soir et de bien dormir, sa vie pourra retourner à la normale», a-t-elle écrit.

«Croyez vraiment que tout ce que Johnny a réellement besoin c’est d’une petite chance. Avec votre aide, j’espère être celle qui va lui donner.»

Avant de devenir sans-abri, McClure a soutenu que Johnny a servi pour la Marine et a travaillé comme pompier et ambulancier. Elle a partagé des photos de lui provenant d’une vieille page Facebook.

GOFUNDME/FACEBOOKJohnny est un vétéran de la marine.

Alors que l’appui continuait d’entrer, McClure a brièvement suspendu la campagne plus tôt cette semaine à la requête de Johnny, qui ne voulait pas prendre avantage de la bonté d’étrangers. Elle l’a repartie, par contre, dû à la demande populaire.

Face à un énorme surplus de fonds, McClure a affirmé que Johnny a «plusieurs idées d’où cet argent pourrait aller».

«Il est conscient de l’intérêt du monde entier dans cette histoire au cours des derniers jours», a-t-elle écrit. «Ce sera sa décision à lui seul à quels organismes ou intérêts privés il décidera d’aider!!»

Les dons peuvent être fair sur GoFundMe.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Des papillons monarques pourraient rester coincés dans le Nord


Avec les températures bizarres que nous avons eu, les vents violents cela pourrait affecter la migration des papillons monarques vers le Mexique, ce qui serait désastreux étant donné que depuis les dernières années leurs nombres ont beaucoup diminués
Nuage

 

Des papillons monarques pourraient rester coincés dans le Nord

 

Une grappe de Monarques suspendus sur un conifère.

Une grappe de Monarques suspendus sur un conifère.   Photo : iStockphoto/David Gomez

 

Les papillons monarques ont tardé à partir vers le Sud cette année, un phénomène qui inquiète certains experts qui craignent que les insectes ne restent coincés dans le Nord avec l’arrivée du temps froid.

RADIO-CANADA AVEC LA PRESSE CANADIENNE

Darlene Burgess, bénévole pour l’organisme Monarch Watch, s’occupe du dénombrement nocturne des papillons au parc de la Pointe-Pelée, dans le sud-ouest de l’Ontario. Jusqu’à récemment, elle a vu des milliers de spécimens, alors qu’à cette période de l’année, la grande majorité de ces papillons devraient déjà avoir pris le chemin du Mexique.

Ce n’est pas inhabituel d’en voir à cette époque, c’est leur nombre qui est rare. J’en ai encore compté 1000 après l’Action de grâces.

Darlene Burgess, bénévole pour l’organisme Monarch Watch

Et il n’y a pas qu’au Canada que des essaims ont été observés. Des milliers de papillons ont également été vus dans le New Jersey.

Les températures inhabituellement chaudes et les vents forts qu’ont connus le nord des États-Unis et le sud du Canada ces dernières semaines expliquent en partie le phénomène qui inquiète les scientifiques.

« J’ai vu plusieurs papillons se battre contre les vents forts et tomber dans le lac Érié », note Mme Burgess.

En outre, certains papillons sont nés plus tard que d’habitude.

« Le risque, c’est que les papillons monarques soient surpris par l’hiver et restent coincés dans le Nord », estime Elizabeth Howard, directrice de l’organisme Journey North.

Selon elle, les muscles des monarques ne fonctionnent pas lorsque les températures sont inférieures à 10 °C. Et s’ils ne gèlent pas, ils risquent de mourir de faim, car la plupart des plantes dont ils se nourrissent ont disparu pour la saison.

Mme Burgess affirme toutefois qu’elle n’a vu qu’une cinquantaine de papillons jeudi, un signe que bon nombre d’entre eux sont parvenus à prendre leur envol vers leur destination finale.

http://ici.radio-canada.ca