Le Saviez-Vous ► 10 choses dangereuses à ne jamais faire avec votre four


Que ce soit une cuisinière ou un four de comptoir, il y a certaines choses qu’on doit respecter pour une utilisation sécuritaire.
Nuage

 

10 choses dangereuses à ne jamais faire avec votre four

 

Le four ne devrait pas être utilisé avec des aliments encore congelés.

Satakorn/Shutterstock

Marissa Laliberte, RD.com

Vous est-il jamais venu à l’idée de balancer du poulet congelé dans le four ou d’omettre de nettoyer les boutons de contrôle? Voici des gestes – dangereux pour votre santé ou votre sécurité – que vous devez absolument éviter.

 

1 / 10

Ne laissez pas traîner l'entretien du four trop longtemps.

stockphotofan1/Shutterstock

Laisser traîner pendant des jours (voire des mois)

Votre entretien quotidien de la cuisine se concentre probablement sur la vaisselle plutôt que sur le four, mais quelques petits gestes ici et là iront loin. Des mois de saleté accumulée rendent le nettoyage plus difficile, et le tout peut se traduire en fumée nauséabonde, selon John Cohen, vice-président chez Molly Maid.

Ne pas nettoyer systématiquement après chaque dégât peut causer de la fumée lors du prochain préchauffage.

«Si vous utilisez un récipient pour recueillir la graisse, n’oubliez pas de le retirer et de le vider après chaque utilisation.»

2 / 10

Laisser les dégâts au fond du four

Dans le but de faciliter le nettoyage de vos petits dégâts quotidiens, John Cohen recommande d’empêcher les miettes et éclaboussures d’atteindre le fond du four en utilisant un récipient qui recueillera les gouttes, ou une plaque à biscuits vide, facile à récurer. Vous pouvez également simplement utiliser un revêtement jetable. 

3 / 10

Faire cuire des aliments gelés qui devraient être décongelés

Vous pensez sauver du temps en dégelant vos poitrines de poulet directement dans le four avant qu’elles ne soient complètement décongelées, mais à moins d’ajuster le temps de cuisson, vous risquez d’empoisonner les membres de votre famille.

« Si vous placez de la nourriture congelée ou partiellement congelée dans le four, la durée de cuisson s’en verra faussée, car elle devra dégeler avant de cuire », indique Frank Proto, chef-instructeur à l’Institute of Culinary Education.

Ne courez pas le risque et soyez patients : laissez votre viande décongeler avant de la cuire.

4 / 10

Votre four indique la température à un sel endroit.

Niradj/Shutterstock

Assumer que la température est précise

Votre four indique la température à un seul endroit, et celui-ci est hors du chemin, là où la nourriture ne va jamais. Comme votre électroménager a des zones de chaleur variables, votre nourriture n’atteint pas la chaleur que vous imaginez. En fait, selon Cook’s Illustrated, la plupart des thermomètres de four peuvent se tromper de 10 degrés Celcius! Il existe toutefois une solution facile qui vous coûtera moins de 10$.

«Un thermomètre de four vous assurera que celui-ci chauffe proprement et qu’il cuit la nourriture à la température voulue», ajoute Veronica Dailey, fondatrice de daileyfoods.com. «C’est le meilleur investissement pour la cuisine que vous ferez».

5 / 10

Utiliser le mode à convection pour les mauvais aliments

En plus d’offrir le modèle de cuisson de base, qui chauffe le four à partir d’une seule source, certains modèles sont vendus avec une option de cuisson à convection qui utilise la ventilation pour répandre uniformément la chaleur. On ne croirait pas que cela fait une grande différence, mais l’air chauffé en circulation cuit la nourriture plus rapidement, ce qui pourrait ruiner votre repas si vous suivez une recette à la lettre.

À moins que celle-ci n’indique le contraire, utilisez la méthode conventionnelle. Évidemment, il y a un temps et une place pour chaque chose, affirme Vera Stewart, auteure du bouquin The VeryVera Cookbook: Recipes from My Table.

« Si vous préparez un gâteau à étages et que vous cuisez tout en même temps, il est nécessaire d’avoir de l’air en circulation et d’éliminer la chaleur directe, alors on y va pour le mode à convection. Ceci favorisera une cuisson uniforme pour tous les étages du gâteau. »

6 / 10

Laisser les grilles en place lors de l’autonettoyage

Une température très haute qui vous débarrasse de la graisse et de la crasse accumulée ne peut que faire du bien à vos grilles; du moins, c’est ce qui semble logique.

Toutefois, à moins que le manufacturier de votre four n’indique clairement que celles-ci peuvent supporter un tel traitement calorifique, évitez de le faire. La plupart des grilles s’en trouveront décolorées et le revêtement qui vous permet de les glisser facilement dans le four pourrait s’abimer. Désolé, vous devrez les nettoyer à la main.

7 / 10

Les recoins autour du four doivent aussi être nettoyés.

rigsbyphoto/Shutterstock

Éviter de nettoyer les recoins et fentes

Vous ne voulez pas imaginer ce qui se cache dans l’espace entre le four et vos armoires. Pour éviter que des petits invités nuisibles soient attirés par des miettes et du liquide renversé, John Cohen recommande d’enrober un couteau à beurre d’un chiffon humide et de frotter le mur à l’intérieur de l’espace ci-haut mentionné.

Gardez le couteau en angle afin d’éviter que des miettes tombent au sol. Secouez les débris dans le lavabo ou dans la poubelle après chaque passage du couteau. Lorsque tout semble propre, remplacez le chiffon humide par un autre imbibé de vinaigre et refaites l’opération.

8 / 10

Laisser les boutons de contrôle crasseux

Manipuler de la nourriture et toucher les boutons de contrôle est une invitation aux germes. Assurez-vous de ne rien manquer lors du nettoyage en retirant les boutons pour les laver proprement. John Cohen propose de les laisser tremper dans de l’eau chaude contenant ¼ de tasse de nettoyant tout usage afin de bien désinfecter le tout.

9 / 10

Cuisiner avec du papier paraffiné

Le papier paraffiné et le papier parchemin semblent identiques, mais la présence de cire fait toute la différence. La cire éloigne l’humidité, mais elle est très sensible à la chaleur. Au four, elle fondra. Pire encore, le papier risque de prendre feu!

10 / 10

Lors d'une cuisson au four, ne posez pas d'aliments sur l'élément chauffant.

Inked Pixels/Shutterstock

Mettre un item directement sur l’élément chauffant

L’intérieur d’un four en marche est chaud, mais jamais autant que l’élément chauffant. Même s’il est rare qu’un incendie se déclare dans un four, éviter de placer quoi que ce soit à proximité d’un objet aussi chaud évitera un risque d’accident.

« J’ai utilisé des fours électriques où des items comme du papier parchemin prenaient feu lorsqu’ils venaient en contact avec l’élément chauffant », indique Frank Proto.

https://www.selection.ca

Comment les microbes survivent-ils à un voyage dans l’espace ?


Essayant de nettoyer les engins spatiaux avec des produits qui détruisent les bactéries et autres micro-organismes, il s’avère que dans un environnement restreint les produits nettoyant leur permettent de se nourrir et donc de progresser pour aller voir les étoiles
Nuage

 

Comment les microbes survivent-ils à un voyage dans l’espace ?

 

 

Nathalie Mayer
Journaliste

Malgré des opérations de nettoyage poussées, des organismes réussissent à survivre et à prendre la direction de l’espace. De quoi compromettre certaines missions. Mais les chercheurs ont enfin trouvé la faille. Dans les produits de nettoyage eux-mêmes…

Dans les usines d’assemblage d’engins spatiaux, on trouve des environnements oligotrophes et à faible humidité. Et des opérations de nettoyage à l’alcool et aux détergents alcalins sont mises en œuvre régulièrement. Le tout, afin d’éviter les contaminations par des organismes terrestres, notamment s’agissant de préparer des missions de détection de la vie sur une autre planète.

Malgré ces précautions, un microbiome de base semble vouloir persister. Des bactéries, des archées et des champignons ont pu y être observés, les Acinetobacter constituant la population dominante. Et ce sont justement des souches d’Acinetobacter issues de Mars Odyssey et de Phoenix que des chercheurs de la California State Polytechnic University (États-Unis) ont étudié pour comprendre.

Les Acinetobacter – vues ici au microscope électronique – constituent un genre de bactérie que les ingénieurs ont bien du mal à éliminer des engins spatiaux. Et pour cause, elles semblent se nourrir des produits de nettoyage qu’ils emploient. © CDC’s Public Health Image Library, Wikipedia, Domaine public

Les Acinetobacter – vues ici au microscope électronique – constituent un genre de bactérie que les ingénieurs ont bien du mal à éliminer des engins spatiaux. Et pour cause, elles semblent se nourrir des produits de nettoyage qu’ils emploient. © CDC’s Public Health Image Library, Wikipedia, Domaine public

Des agents nettoyants devenus nutriments

Ils ont découvert que, pour survivre à un environnement dans lequel la quantité de nutriments est restreinte, ce genre de bactérie se développe grâce… aux agents nettoyants employés justement pour les éliminer ! Les cultures en effet ont poussé dans des conditions dans lesquelles l’alcool éthylique représentait la seule source possible de carbone. Et ces cultures présentaient en plus, une tolérance raisonnable vis-à-vis du stress oxydatif.

Les souches testées se sont aussi montrées capables d’exploiter les ressources de l’alcool isopropylique ou du Kleenol 30, un autre produit nettoyant très couramment utilisé par la Nasa. Des produits qui se révèlent donc être d’intéressantes sources d’énergie pour ce microbiome particulier.

https://www.futura-sciences.com/

Lavons-nous trop nos vêtements?


Si on recule de quelques années, les vêtements sont portés plusieurs fois avant d’être lavés. Aujourd’hui, on met une journée et hop au lavage. Faut dire que voir des gens porter le même vêtement plusieurs fois, ferait jaser. Tous les experts  interrogés sont unanimes, on lave trop nos vêtements ! En tout cas, chose de sûr, porter un jean un an sans le laver, pour moi, c’est trop ! Même si on le met au congélateur pour enlever les odeurs, me semble, que le pantalon va marcher tout seul.
Nuage

 

Lavons-nous trop nos vêtements?

 

Laurence Bareil pense qu'il faut juger le soir de... (Photo Martin Chamberland, Archives La Presse)

Laurence Bareil pense qu’il faut juger le soir de l’état de ses vêtements avant de les envoyer dans le panier à linge sale, car le geste est facile.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

OLIVIA LÉVY
La Presse

Ils sont plusieurs à croire que oui. Seriez-vous prêt à imiter le président de Levi’s et à porter le même jean pendant presque un an sans le laver?

Laurence Bareil estime que notre société est devenue aseptisée et que nous avons développé le réflexe, à tort, de mettre tous nos vêtements au lavage après une journée. Dans le cas des sous-vêtements et chaussettes, c’est normal, mais on oublie qu’on peut simplement laver à la main une petite tache sans être obligé de laver entièrement le vêtement.

«Ce qui use le plus, c’est de les laver souvent, ça fait pâlir les couleurs et affaiblit les fibres. Et surtout, pour des raisons écologiques, il est préférable d’utiliser de l’eau froide, car laver à l’eau chaude coûte jusqu’à 18 fois plus cher qu’à l’eau froide», affirme-t-elle.

Le même jean pendant un an sans le laver

Le président de Levi’s, Chip Bergh, a déclaré dans une conférence qu’il n’avait pas lavé le jean qu’il portait ce jour-là depuis presque un an. Il conseille d’ailleurs de le faire le plus rarement possible. Ses raisons? Ça peut l’abîmer, on gaspille de l’eau, et un jean, à force de le porter, épouse les formes de notre corps et est ainsi plus agréable, alors pourquoi le laver? Une affirmation avec laquelle sont d’accord les irréductibles et passionnés du denim qui ne lavent jamais leur jean et qui en sont fiers.

Brandon Svarc, fondateur de Naked & Famous Denim, n’oblige pas ses clients à faire comme lui, mais il indique qu’ils peuvent porter leur jean pendant un, deux, trois, six mois ou un an sans le laver.

«Moi-même, j’ai porté un jean tous les jours sans le laver pendant 13 mois, et c’est ma femme qui m’a dit qu’il était temps de le faire, je pense que c’est un bon indicateur, admet l’entrepreneur. Tout dépend de la façon dont on le porte et de la couleur souhaitée, car plus on le lave, moins le jean sera foncé.»

Enlever les odeurs au congélateur

Raphaëlle Bonin, fondatrice de la boutique de location de vêtements de créateurs d’ici Station Service, croit qu’il faut changer nos habitudes.

«Beaucoup de gens lavent leur pantalon ou leur robe après une seule utilisation, c’est beaucoup trop, et la sécheuse abîme les vêtements.»

Elle donne quelques trucs pour éviter le lavage:

«Il y a des techniques pour enlever les odeurs comme celle de mettre un chandail, une robe ou un pantalon au congélateur, dans un sac en plastique. On peut aussi suspendre un vêtement afin qu’il s’aère.» 

Elle précise qu’elle lave évidemment les vêtements entre deux locations.

Pas plus de bactéries

Et pour ceux et celles qui s’inquiètent des bactéries qui pourraient s’accrocher aux vêtements, il n’y a pas de quoi s’alarmer. Patrick D. Paquette, président de l’Association des microbiologistes du Québec, affirme que seuls les professionnels de la santé doivent impérativement laver leurs vêtements tous les jours même s’ils portent une blouse.

«Ils travaillent dans des environnements hospitaliers contaminés par des virus ou des bactéries qui sont résistantes aux antibiotiques et peuvent donc être porteurs de bactéries. Pour les autres, c’est un enjeu d’hygiène et d’odeur qui ne relève pas de la microbiologie, à moins que vous ayez passé la journée aux urgences», prévient-il.

Il pense que dans nos sociétés actuelles, il y a une tendance qui tend à atteindre des niveaux d’hygiène qui dépassent les meilleurs standards. Les microbes sont aussi bons pour la santé, ne l’oublions pas.

«Sur l’ensemble des micro-organismes qui existent, c’est moins de 1 % des microbes qui nous rendent malades et qui nous font la vie dure, mais 99 % nous veulent du bien», précise le spécialiste.

Trop facile, la machine?

Est-ce qu’on peut porter sa chemise deux jours?

«Oui dans l’absolu, s’il n’y a pas d’odeur ni de taches, pourquoi pas?», affirme Lionel Frérot, président des nettoyeurs Daoust & Forget.

Laurence Bareil est du même avis. Elle pense qu’il faut juger le soir de l’état de ses vêtements avant de les envoyer dans le panier à linge sale, car le geste est facile: 

«On part une machine et c’est réglé! Peut-être est-ce parce qu’on aime le confort et le bonheur d’enfiler un vêtement fraîchement lavé?» s’interroge l’experte en consommation.

«L’été, il y a des journées où on a transpiré, on lave notre t-shirt, mais pour ce qui est des pantalons, robes et jupes, on ne fait rien qui salit vraiment nos vêtements pendant une journée.»

Et chez le nettoyeur? 

Est-ce que nous y déposons des vêtements propres?

«Quand les gens viennent chez un nettoyeur, c’est qu’il y a un vrai besoin, car c’est un service payant, estime le président des nettoyeurs Daoust & Forget, qui indique que les produits utilisés se sont adoucis et sont désormais écologiques. Autrefois, le détachage était exécuté avec une brosse qui abîmait la fibre, aujourd’hui, les procédés se font avec des pistolets ultrasons, ce sont les ondes qui font le détachage sans même toucher physiquement aux vêtements», signale Lionel Frérot.

Tous les experts interrogés s’accordent pour dire que si on veut être dans une démarche écoresponsable et préserver ses vêtements, on doit davantage se questionner, ce qui fera certainement moins tourner la machine à laver.

Quelques conseils de Laurence Bareil

> Laver à l’eau froide

> Pour les vêtements de fibre naturelle, les mettre à l’envers pour empêcher que la couleur pâlisse.

> On met souvent trop de détergent, il est donc conseillé d’utiliser le doseur.

> Utiliser un filet de lavage, qui limite les accrochages entre les vêtements dans la machine.

> La sécheuse diminue la durée de vie de nos vêtements, il faut limiter son utilisation.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► La plasticine n’était initialement pas destinée à être un jeu pour enfants


Qui aurait cru que la plasticine, mieux connue chez-moi sous le nom de pâte à modeler, avait une destiné tout autre que de servir de jeu aux enfants. Heureusement, que la belle soeur du fils de Monsieur Cleo McVicker a eu l’idée de se servir de la pâte à modeler pour la maternelle
Nuage

 

La plasticine n’était initialement pas destinée à être un jeu pour enfants

 

© anp.

Par: Deborah Laurent

La plasticine Play-Doh n’était pas destinée à devenir un jeu pour enfants. Lors de sa création, au milieu des années 30, la pâte servait en fait à nettoyer le papier peint.

On doit l’invention de cette pâte à modeler à Cleo McVicker, à la tête d’une société de savon. À l’époque, on chauffait la maison en brûlant du charbon et la plasticine servait à effacer les traces de suie sur le papier peint. Par la suite, le papier peint en vinyle s’est développé et on pouvait le nettoyer avec de l’eau et du savon. On a aussi commencé à se chauffer au pétrole et au gaz. La plasticine a donc perdu de son utilité.

Quand Cleo est mort dans un accident d’avion en 1949, son fils Joseph et son beau-fils Bille ont voulu relancer son entreprise. C’est là que la pâte est devenue un jouet pour enfants. La belle-soeur de Joseph était à la tête d’une école maternelle et elle avait besoin de matériaux peu coûteux pour faire des décorations de Noël avec ses élèves. Elle a eu l’idée d’amener la pâte dans la classe.

Les élèves ont fait usage d’emporte-pièces pour faire des formes et l’institutrice les a mis au four pour en faire des ornements durables. Elle a raconté à Joseph le succès de son activité. Et il a fait en sorte de réinventer le produit.

Play-Doh est né en 1956. La première pâte à modeler était blanc cassé et vendu dans des gros bidons. La pâte a ensuite été proposée en rouge, en jaune et en bleu et dans des contenants plus petits. Aujourd’hui, Play-Doh appartient à Hasbro et plus de 500 millions de pots sont produits chaque année.

http://www.7sur7.be/

Truc maison ► 10 trucs pour un ménage du printemps rapide et efficace


Même si le printemps peut tarder à certains endroits, il est temps de penser au grand ménage!! Mieux nous sommes organisé, plus vite se sera fait. C’est un gros ménage à chaque année, mais nécessaire pour classer, se débarrasser de choses inutiles et retrouver des choses perdues en plus c’est meilleur pour le moral
Nuage

 

10 trucs pour un ménage du printemps rapide et efficace

 

Femme faisant son ménage du printemps

gorillaimages / Shutterstock

Auteur Marie-Ève Laforte

Personne n’a vraiment envie de faire son grand ménage du printemps… Mais tout le monde se sent mieux lorsque c’est fait, que la maison est propre et qu’on peut repartir à neuf pour la belle saison qui commence!

En plus de faire du bien au moral, ce ménage est important pour l’entretien d’un logis; les meubles, appareils et autres éléments se conserveront ainsi en bon état plus longtemps. Voici des trucs pour se faciliter la vie et gagner du temps avec le fameux ménage printanier.

1. Faire une liste

Les listes sont toujours importantes pour l’organisation et le ménage du printemps n’y fait pas exception! Une liste des tâches à faire par pièce permettra de mieux cibler le temps et l’effort requis, tout en procurant une satisfaction immense à mesure que les tâches sont cochées! La liste pour chaque pièce peut également être divisée en tâches « nécessaires » et en tâches « souhaitables ».

Une liste est également très efficace lorsque plusieurs personnes (disons, toute la famille) participent au ménage du printemps. De cette manière, tout le monde sait quoi faire et aucune tâche n’est effectuée en double.

On trouve facilement ce type de liste en effectuant une recherche sur Internet. Il est possible de l’adapter à sa maison ou son appartement. Exemple de liste ici

2. Commencer par le rangement

Un bon ménage du printemps débute avec un intérieur bien rangé. Le moyen le plus indolore de réaliser ceci : prendre un panier à linge et faire le tour des pièces en attrapant tout ce qui n’est pas à sa place. C’est également le moment de ramasser des items qui n’ont pas nécessairement de place ailleurs, mais qui ont peut-être fait leur temps et ne font qu’amasser de la poussière. Est-ce que chaque surface doit absolument être remplie? Probablement pas. Ces derniers items peuvent être reclassés, donnés, entreposés, offerts dans une vente de garage, ou en dernier recours jetés. C’est le temps d’en enlever plus que moins, puisque le reste de l’année on tend plutôt à accumuler des objets.

Pour un maximum de rapidité, on peut ensuite s’occuper de ranger le contenu du panier plus tard (par exemple à coups de quelques minutes le soir avant de se coucher), ou on peut faire une pierre deux coups en rangeant en même temps qu’on collecte les objets, jusqu’à ce que le tour de la maison soit fait et qu’il ne reste plus rien dans le panier.

Les objets à entreposer ou donner peuvent quant à eux être placés dans des bacs de rangement en plastique, à tout le moins temporairement. Comme ça ils ne nuiront pas au ménage du printemps, mais pourront toujours être récupérés si on change d’idée.

3. S’attaquer au « tour » de la pièce

La deuxième étape est de nettoyer tout ce qu’il y a autour de la pièce. Dans l’ordre, on passe un linge sur : les luminaires et ventilateurs, les murs, les moulures, les portes, les climatiseurs, les calorifères et les conduits d’aération.

4. Épousseter les meubles ensuite

C’est beaucoup plus logique d’épousseter des pièces qui ont d’abord été rangées/épurées.

Comme ça, on a moins besoin de déplacer et d’épousseter d’items sur les surfaces. Au lieu de vaporiser un nettoyant partout sur les surfaces, c’est beaucoup plus rapide de vaporiser seulement le linge avec lequel on époussette, une fois de temps en temps. On économise ainsi du produit, également.

5. Les planchers en dernier

Après le ramassage, l’époussetage et le nettoyage des surfaces, les dernières tâches devraient être de passer l’aspirateur et de nettoyer les planchers. C’est simple : on y va avec la gravité, de haut en bas. Nettoyer une pièce de fond en comble et épousseter fera retomber de la poussière sur le plancher, alors on s’en occupe seulement lorsque tout le reste est fait.

6. Le moyen le plus facile de nettoyer les électroménagers en inox

Oui, c’est vrai, les électroménagers en inox se salissent vite et font paraître les traces de doigt… Mais on n’a vraiment pas besoin de produit chimique pour les nettoyer! Seulement d’un linge en microfibre et d’eau. On peut mouiller seulement un coin du linge et le passer sur toute la surface des électros en inox. On essuie et on fait briller ensuite avec le côté sec du même linge.

7. Il faut battre le four, pendant qu’il est chaud

Ce ne serait évidemment pas prudent de nettoyer un four brûlant, mais c’est beaucoup plus facile de déloger la saleté sur un four tiède qu’un four froid. Avant de nettoyer celui-ci, on peut le faire marcher à 250 F pendant 15 minutes. On peut alors vaporiser un produit nettoyant (par exemple du vinaigre et du bicarbonate de soude) à l’intérieur comme à l’extérieur, puis on laisse agir 20 minutes. On frotte ensuite avec une éponge ou une brosse douce, puis on rince et on essuie avec un linge humide.

8. Regarder la température avant de laver ses fenêtres

Ça peut sembler une bonne idée de s’attaquer au lavage de fenêtre lors d’une magnifique journée ensoleillée… Mais c’est beaucoup mieux de le faire lorsque c’est nuageux. La raison? S’il fait soleil, les fenêtres sècheront beaucoup plus rapidement, en laissant probablement des marques. Un autre truc : après avoir passé un linge sur les fenêtres (en microfibre, c’est mieux), on peut se faciliter la tâche avec une raclette («squeegee»).

9. Éviter de récurer la baignoire et les éviers émaillés

Les surfaces émaillées ne devraient pas être nettoyées avec une poudre abrasive; celle-ci accélèrera la dégradation de l’objet et lui enlèvera à la longue son fini brillant. C’est préférable de nettoyer la salle de bain avec un simple nettoyant en vaporisateur.

10. Comment faire disparaître les taches de rouille

S’il y a des taches de rouille dans la cuisine ou la salle de bain, la solution est simple. On saupoudre la tache de sel, puis on coupe un citron en deux, on le presse juste au-dessus de la tâche, puis on frotte le tout avec le demi-citron. On peut ensuite laisser la mixture agir un peu avant de rincer.

Bon ménage du printemps!

http://www.canalvie.com/

Truc maison ► 11 Choses qu’on ne devrait jamais nettoyer avec le vinaigre


Le vinaigre a des propriété de nettoyage très efficaces cependant, il y a certaines matières que nous voulons nettoyer est contre-indiqué d’employer le vinaigre
Nuage

 

11 Choses qu’on ne devrait jamais nettoyer avec le vinaigre

 

Nettoyer sa maison en utilisant des ingrédients naturels et peu polluants, et en plus peu coûteux , est un rêve en partie réalisable: nous savons en effet que le citron , le bicarbonate, le sel et le vinaigre sont formidables pour éliminer la saleté, tout autant que les produits qu’on voit dans les publicités à la télé.

Cependant, ces « détergents » naturels ont aussi des contre-indications: leur composition chimique , en effet, pourrait abîmer certaines matières.

Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur le vinaigre, en listant tous les cas où il est préférable de ne  pas l’utiliser.

Le marbre

image: GoingPublicPR/Wikimedia

Les surfaces en marbre et similaires sont considérés indestructibles: en effet, elles résistent à la chaleur, aux coups et aux entailles, mais des produits comme le vinaigre peuvent être trop aggressifs au point de tacher la pierre ou de la corroder.

Les écrans d’appareils technologiques

image: pexels.com

Les écrans de smartphone et de tablettes ont une couche protective superficielle que le vinaigre pourrait enlever: pour nettoyer les écrans, il est préférable d’utiliser exclusivement de l’eau et un chiffon en microfibre.

Surface en bois ciré

image: franchise opportunities/Flickr

Certaines surfaces et meubles en bois sont traités avec une couche de cire: évitez d’utiliser le vinaigre pour ne pas l’enlever.

Sol avec des joints non traités

image: pixabay.com

Le vinaigre est très souvent utilisé pour nettoyer les sols, mais il faut faire attention quand les joints entre les carrelages ne sont pas traités: le vinaigre pourrait en effet les tacher ou les corroder.

Les taches résistantes sur les tapis

image: Emerson/Flickr

Le vinaigre est utile pour enlever les petites taches sur les tapis, mais les taches les plus résistantes auront besoin d’un traitement spécifique: utiliser le vinaigre pourrait être non seulement inutile mais pourrait aussi tacher le tissu.

Jamais avec l’eau de javel

image: Adina Firestone/Wikimedia

Quand l’eau de javel et le vinaigre sont mélangés , ils réagissent en produisant un chlore gazeux: ce gaz pourrait provoquer des irritations cutanées et des difficultés respiratoires , mais aussi des effets plus graves en cas de concentrations plus élevées.

Taches d’oeufs

image: Stangoldsmith/Wikimedia

Les taches d’oeufs sur les tissus et autres surfaces , si elles sont traitées avec le vinaigre, peuvent se coaguler et devenir encore plus difficiles à enlever.

La machine à laver

image: pexels.com

On entend souvent dire que pour nettoyer la machine à laver, il faut de temps en temps faire un lavage à vide avec du vinaigre: pourtant certains disent que le vinaigre pourrait abîmer les joints et donc compromettre le bon fonctionnement de la machine.

Il est conseillé de lire le manuel d’utilisation ou de contacter le producteur et demander des précisions sur l’utilisation du vinaigre.

Sols en bois massif

image: pixabay.com

Les professionnels disent que l’utilisation du vinaigre sur le bois a le même effet qu’un papier abrasif: il « mange » la finition protectrice et la pellicule de cire. Dans ce cas -là, il faudrait utiliser seulement des produits spécifiques pour le bois!

L’aluminium

image: Jcmontero/Wikimedia

N’utlisez pas le vinaigre pour nettoyer votre batterie de cuisine en aluminium et les autres objets de la même matière, sinon cela fera des taches sur la surface!

Les lames en acier au carbone

image: pixabay.com

Cette matière s’abîme de manière irréversible quand elle rentre en contact avec de l’acide: si vous voulez conserver vos couteaux brillants et coupants, il ne faut surtout pas utiliser le vinaigre

http://www.regardecettevideo.

Un harpon géant pour nettoyer l’espace


La pollution spatiale est un problème qui ne cesse de grandir autour de la Terre. Des débris peuvent causer des collisions et des explosions aux satellites et aux fusées. Les Britanniques espère que leur harpon géant pourrait devenir une solution de l’avenir
Nuage

 

Un harpon géant pour nettoyer l’espace

 

/

Trashed Earth | Gideon Wright via Flickr CC License by

C’est l’idée développée par Airbus afin de récupérer une partie des centaines de milliers de déchets actuellement en orbite autour de la Terre.

Selon les sources, il y aurait entre 500 000 et 700 000 débris spatiaux actuellement en orbite autour de la Terre. Situés à moins de 2000 kilomètres de notre planète, ils résultent pour beaucoup d’explosions ou de collisions de satellites ou de fusées. Le nettoyage de l’espace est devenu un véritable problème, qui préoccupe la NASA depuis de nombreuses années.

Au Royaume-Uni, une équipe d’ingénieurs et d’ingénieures de l’entreprise Airbus s’est donc penchée sur cet épineux problème: comment récupérer ces objets qui tournent autour de notre planète et polluent l’espace? La solution pourrait bien être un imposant harpon qui, propulsé grâce à un système d’air comprimé, pourrait notamment permettre de récupérer les objets les plus volumineux.

Le Huffington Post britannique, qui relaie l’information, évoque notamment le cas de Envisat, un satellite pesant 8 tonnes, désactivé en 2013 après avoir permis à l’agence spatiale européenne d’observer notre planète pendant des années. La probabilité qu’Envisat finisse par se télescoper avec un autre débris spatial est d’environ 30%, ce qui aurait pour effet de créer un nombre important de nouveaux débris susceptibles d’endommager des stations spatiales.

Éviter l’effet boule de neige

Si aucune procédure n’est engagée en matière de nettoyage spatial, l’autre risque est de rendre l’espace inutilisable, explique un chercheur au Telegraph, et donc de créer des problèmes sur Terre en matière de réseaux et communications. Chaque collision d’envergure provoque un effet boule de neige qui tend à augmenter les probabilités que de nouvelles collisions surviennent.

Le harpon développé par Airbus UK pourrait permettre de hameçonner solidement un satellite comme Envisat grâce à un système empêchant tout décrochage intempestif. La force de propulsion est assez importante pour lui permettre de s’enfoncer de 3 centimètres dans l’enveloppe métallique d’un tel satellite, ce qui serait suffisant pour assurer ensuite un remorquage sécurisé et précis.

Une mission nommée RemoveDEBRIS va être lancée le mois prochain et permettra de tester le harpon développé par Airbus en conditions réelles. Très observée, elle pourra permettre de déterminer si cette création britannique est l’avenir du nettoyage spatial.

http://www.slate.fr/