Neko Cafés ou les cafés à chats


Pour une fois, je trouve l’idée assez bonne  .. Ce n’est pas tout le monde qui peuvent avoir des animaux a la maison pour x raison, mais si certains cafés auraient des chats dans leur établissements pour être caressé par les clients .. tout en sirotant un café .. pourquoi pas
Nuage

 

Neko Cafés ou les cafés à chats

 

Neko jalala

Petits appartements, règlements de cohabitation strictes, longues heures de travail: au Japon, avoir un animal domestique à la maison et s’en occuper adéquatement, ce n’est pas facile. Du coup, sont nés les Neko Cafés. Ces cafés ont été spécialement conçus pour permettre aux clients qui n’ont pas de chats de profiter de leur compagnie, les responsabilités en moins.

 

Le concept a plu, car ces lounges aménagés avec toutes sortes d’accessoires pour chats, ont maintenant pignon sur rue un peu partout à Tokyo. En 2010, on comptait 70 établissements du genre!

Capture d’écran 2012-10-19 à 11.36.40 1
Le site nya-n.jp répertorie les neko cafés au Japon et ailleurs en Asie

Pendant que les clients sirotent un bon café, ils peuvent s’amuser et caresser (pas prendre dans les bras) les chats. Les clients peuvent aussi amener leur propre chats.

Qui y va? Des familles, des femmes âgées, des jeunes dans la trentaine surtout, et des couples, qui en font une destination de choix pour le premier rendez-vous galant. Même que plusieurs endroits proposent des forfaits pour ce type de clientèle. Les clients paient environ une dizaine de dollars de l’heure pour avoir accès au café.

Trois de ces paradis pour amoureux de matou:

Calico Cat Café: Ce café, ouvert en 2007, accueille 24 chats.  Le Calico Cat Café est si populaire qu’une deuxième adresse a ouverte récemment et qu’une troisième est en voie de l’être.

Neko JaLaLa: Avec ses huit chats, le Neki JaLaLa est aussi très couru. Il a été aménagé telle une véritable garderie à chats!

Neko no Mise: Pionnier dans le domaine, le café Neko no Mise a ouvert ses portes en 2005.  Norimasa Hanada a eu l’idée de cet l’établissement parce qu’à Tokyo, la plupart des appartements où vivent les jeunes célibataires dans la vingtaine et trentaine ne permettent pas d’avoir de chats. 

http://lafouinecuisine.ca