Le Saviez-Vous ► À part nous, les musaraignes sont les seuls mammifères qui adorent les piments forts


Avec le temps, je ne suis plus capable de manger très épicée. Mais qui peut manger des piments forts, a part certaines personnes avec un estomac à toutes épreuves ? Il y a les oiseaux qui semblent être immunisés contre les molécules qui donnent cette sensation de chaleur intense, mais les musaraignes seraient les plus adepte des piments forts.
Nuage

 

À part nous, les musaraignes sont les seuls mammifères qui adorent les piments forts

 

Crédits : Kunming Institute of Zoology

par  Malaurie Chokoualé

 

On pensait que les humains étaient les seuls mammifères à aimer – pour certains d’entre eux du moins – ajouter du tabasco ou des jalapeños pour relever chili con carne, tacos et autres joyeusetés épicées.

Les oiseaux ne sont absolument pas sensibles à ces molécules et peuvent manger des piments comme si de rien n’était, mais l’écrasante majorité des mammifères évitent généralement le piment. Mais des chercheurs de l’Institut Kunming de Zoologie, dans la province chinoise du Yunnan, ont découvert qu’un petit mammifère était friand de piment : la musaraigne. Le fruit de leurs recherches a été publié le 12 juillet dernier dans la revue scientifique PLOS Biology.

Les musaraignes sont d’excellents modèles pour étudier les maladies humaines, car elles sont génétiquement plus semblables à l’être humain que les souris, par exemple. Entre autres financée par la Fondation nationale des sciences de Chine, cette étude consistait à étudier un groupe de musaraignes pour en apprendre d’avantage sur leur physiologie, leur constitution moléculaire ou encore leur histoire évolutive. Essayant de trouver leur nourriture favorite, les chercheurs ont été surpris de découvrir leurs préférences culinaires.

Une fois leurs expérimentations en laboratoire terminées, ils se sont rendus sur le terrain pour se rendre compte que, dans la nature, les musaraignes appréciaient largement une plante nommée Piper boehmeriaefolium par rapport aux autres et que celle-ci contenait des capsaicinoïdes. Les piments sont pimentés justement car ils contiennent des capsaicinoïdes, soit des molécules qui se lient à nos récepteurs buccaux pour nous faire croire que nous éprouvons de la douleur. Les chercheurs ont donc synthétisé le capsaicinoïde retrouvé dans la Piper boehmeriaefolium et l’ont mélangé à des boulettes de maïs épicées.

Alors que les souris de laboratoire y touchaient à peine, les musaraignes n’en ont pas laissé une miettes. Ils ont noté que ces petits animaux ne ressentaient pas la douleur car ils ont une mutation au niveau d’une protéine bien spécifique (dite « réceptrice de capsaïcine ») et celle-ci réduit la sensibilité des musaraignes aux capsaicinoïdes, leur permettant d’engloutir piment sur piment sans sourciller. Badass.

Source : PLOS Biology

http://www.ulyces.co/