Quand notre langue a des choses a dire


La langue dans tous ses états .. Bien que cet organe a plusieurs fonction dont le langage parler .. il peut aussi nous indiqué, des problèmes de santé ou des effets secondaires de médicaments .. mais si la langue d’une certaine couleur n’est pas alarmante .. certains aspects seraient judicieux de consulté
Nuage

 

Quand notre langue a des choses a dire

 

Par Lucie Turgeon
Photo ISOTOCK

Notre langue peut nous en dire long sur notre état de santé général. On doit donc apprendre à décoder les signes, même bénins, qu’elle nous envoie. Voici comment.

Vous arrive-t-il de regarder votre langue dans le miroir? Si ce n’est pas le cas, vous devriez commencer à le faire: c’est un bon moyen de vérifier que vous êtes en bonne santé. En effet, la langue est normalement rose, brillante et lisse, mais elle peut parfois prendre d’autres aspects.

Langue blanchâtre

Dans la majorité des cas, la présence d’un dépôt blanc est le signe d’une langue chargée (ou saburrale). Ce phénomène physiologique est fréquent au moment d’épisodes fébriles provoqués par une infection. Il peut également être lié à un trouble digestif, à une mauvaise hydratation ou aux effets secondaires de certains médicaments, comme les antihistaminiques et les antidépresseurs.

Quelques mesures simples suffisent la plupart du temps pour faire disparaître le dépôt. Par exemple, boire beaucoup d’eau, se brosser la langue, éviter la consommation de tabac et augmenter notre consommation de fibres et d’aliments abrasifs, comme les pommes, le brocoli et le popcorn. Cela dit, si l’enduit blanchâtre n’est pas réparti de façon homogène mais qu’il forme des plaques, il peut s’agir d’autre chose. Dans ce cas, il vaut mieux consulter.

Langue noire

Pas de panique! C’est le résultat d’une accumulation marquée de kératine des papilles filiformes (minuscules éminences charnues sur le dessus de la langue) ou d’une diminution de la desquamation normale de kératine. Cette coloration noire est due principalement à la prise de certains médicaments, au tabagisme et à l’accumulation de bactéries sur les papilles filiformes. Il s’ensuit une coloration de la partie kératinisée des papilles. Règle générale, on recommande de se brosser la langue matin et soir avec une eau bicarbonatée et une brosse à dents souple.

Langue sèche

La sécheresse de la langue est souvent observée chez les personnes anxieuses ou subissant un niveau de stress élevé. Elle peut aussi être liée à la prise de certains médicaments, comme les antidépresseurs, les antihistaminiques, les décongestionnants et les antihypertensifs. De plus, la sécheresse de la langue peut être le signe d’une hydratation insuffisante ou se manifester chez les individus qui respirent par la bouche lorsqu’ils dorment. Elle peut être le symptôme d’une affection entraînant la détérioration des glandes salivaires, comme la maladie de Sjögren. D’autres maladies, comme le diabète, peuvent causer la sécheresse buccale, tout comme la radiation, la chimiothérapie et le tabagisme.

On atténue la sécheresse de la langue en buvant beaucoup d’eau et en limitant sa consommation d’alcool, de café et de thé. Il est possible d’utiliser de la salive artificielle, surtout en cas de dysfonctionnement glandulaire.

Langue recouverte d’un film blanchâtre

La présence d’une membrane blanchâtre sur la langue qui disparaît lorsqu’on la frotte ou la gratte peut être le signe d’une infection à champignons, nommée «muguet». Elle est liée à la prolifération du Candida albicans dans la bouche. Un certain nombre de facteurs peuvent stimuler le développement de ces levures, par exemple la prise d’antibiotiques pour traiter une infection bactérienne ou celle de corticoïdes en inhalation. Cette infection n’est pas grave et elle se traite à l’aide d’antifongiques.

Langue recouverte d’ulcérations

Ces ulcérations, qu’on appelle «aphtes», apparaissent souvent sur le pourtour de la langue. Elles se présentent sous la forme d’un cratère rond ou ovale, de couleur blanc jaunâtre, encerclé d’un halo rouge.

Bien qu’elles soient assez douloureuses, ces lésions sont superficielles. Après leur apparition, les aphtes s’installent pour 7 à 10 jours. On ne connaît pas l’origine de ces lésions, mais il existe certains facteurs déclenchants, comme le stress, la fatigue, l’approche des règles, le port d’appareil dentaire, certains aliments (mets acides ou épicés, par exemple), les boissons alcoolisées et une carence vitaminique.

On soulage les aphtes en se gargarisant la bouche avec de l’eau salée. Certains rince-bouche antimicrobiens en vente libre peuvent procurer un soulagement. Dans les cas d’ulcérations sévères, les médecins prescrivent des médicaments pour atténuer la douleur et accélérer la guérison. À noter: toute lésion ulcéreuse récidivante devrait nous inciter à consulter.

Langue rouge et douloureuse

La perte des papilles filiformes pourrait être à l’origine d’une anémie. Dans l’anémie de Biermer, qui se caractérise par une carence en vitamine B12, la langue est lisse et brillante, et porte souvent de petites érosions très douloureuses. La personne se plaint d’une sensation de brûlure lorsque les aliments entrent en contact avec la langue. Une autre cause: la langue géographique ou glossite migratoire, une affection inflammatoire d’origine inconnue qui s’attaque souvent à la langue. Les lésions sont caractérisées par de multiples plaques rouges, indiquant la disparition des papilles filiformes. Ces plaques, qui se déplacent, sont souvent bordées d’un liséré blanchâtre serpentigineux, dont la forme varie.

Langue marquée d’une tache rouge ou blanche

La présence d’une tache rouge ou blanche isolée, particulièrement sur le côté de la langue, devrait nous inciter à consulter rapidement un médecin ou un dentiste. Ce type de tache pourrait signaler un cancer de la bouche, qui est parmi les cancers les plus meurtriers. Il a également des effets débilitants, car la maladie peut altérer l’apparence et provoquer des incapacités fonctionnelles importantes (au chapitre de la mastication, de la déglutition et de l’élocution). Les principaux facteurs de risque du cancer buccal sont le tabagisme et la consommation excessive d’alcool qui, combinés, ont un effet multiplicateur.

Comment soigner sa langue ?

On conseille de se brosser la langue quotidiennement, de l’arrière vers l’avant, avec une brosse à dents souple. On peut aussi utiliser un grattoir pour la langue, vendu en pharmacie. La langue peut accumuler des débris et des bactéries, d’où l’intérêt de la nettoyer. Si notre langue prend un aspect inhabituel, devient douloureuse ou ne répond pas au traitement recommandé, il vaut mieux consulter un dentiste.

http://www.moietcie.ca

Dangers domestiques: comment protéger vos chiens et chats?


Nos animaux qui vivent avec nous ne peuvent pas distinguer ce que nous utilisons, ou notre environnement sont toujours sans danger pour eux. Il est donc nécessaire de faire attention a nos petites bêtes pour qu’ils n’arrivent pas d’incidents malheureux qui pourrait dans certains cas être mortel
Nuage

Dangers domestiques: comment protéger vos chiens et chats?

Dangers domestiques: comment protéger vos chiens et chats?

Nos maisons, nous les partageons souvent avec nos chiens et nos chats. Malheureusement, elles regorgent de dangers dont nos amis poilus n’ont pas conscience! Quelques précautions simples permettent cependant d’éviter les accidents.

Pas de contact avec les produits ménagers


Les
produits anti-limaces et anti-herbes sont toxiques pour les animaux. Lorsqu’ils sont répandus sur le sol, ces produits représentent un danger notamment pour les chats qui contaminent leurs pattes en marchant et ingèrent le produit ultérieurement en se lavant. Ceci peut provoquer des brûlures de la langue empêchant le chat de s’alimenter. Des soins vétérinaires
administrés à temps permettent de soigner ces blessures. Les poisons anti-rongeurs à action anticoagulante représentent aussi un danger. Lorsque l’animal en ingère une quantité suffisante pour être intoxiqué, il doit recevoir un antidote quotidiennement pendant plusieurs mois! Enfin, l’antigel possède un goût sucré attirant et son ingestion entraîne une insuffisance des reins causant la mort en quelques heures.

Les plantes ornementales: ennemies des estomacs!

Les chats et parfois les chiens apprécient de grignoter les végétaux rencontrés dans votre maison ou votre jardin. Cette activité n’est cependant pas toujours sans danger. Dans la plupart des cas, les troubles de la santé sont peu sévères et se limitent à une inflammation de l’estomac qui se manifeste par des nausées et vomissements. Cependant, quelques plantes se révèlent plus toxiques et peuvent provoquer des troubles cardiaques (muguet, digitale). Mieux vaut donc ne pas posséder ces végétaux!

Les corps étrangers intestinaux


Il n’est pas rare de rencontrer des chiens qui rongent et mangent de petits objets en plastique, en bois…. Les chats aussi, aiment notamment
jouer avec des fils de laines ou autres ficelles. Dès lors, il est vivement conseillé de ne jamais laisser traîner tout ce qui pourrait être avalé par les carnivores domestiques. En effet, si dans certains cas on retrouve l’objet (entier ou en morceau) dans les selles, dans d’autres cas, il se coince dans l’estomac ou dans l’intestin et empêche partiellement ou totalement le transit digestif. Cette situation représente souvent une urgence chirurgicale. En effet, outre les troubles digestifs sévères (constipation, vomissements…), la paroi de l’intestin peut rapidement se nécroser et causer la mort de votre ami.

Les fenêtres oscillo-battantes: pièges à chats

Désireux de toujours plus de liberté, votre chat aura très vite repéré l’appel de l’extérieur via l’espace laissé par votre fenêtre oscillo-battante. Sachez qu’il est important de ne jamais laisser ce type de fenêtre entre-ouverte dans une pièce où vit un chat! En effet, dans de nombreux cas, le petit félin se hisse par l’ouverture mais se retrouve piégé les pattes antérieures à l’extérieur et le train arrière à l’intérieur. S’il reste plusieurs dizaines de minutes dans cette position, sa circulation sanguine va être compromise et les membres postérieurs vont souffrir d’un défaut de vascularisation. Dans de nombreux cas, cet accident entraîne malheureusement des dommages irrémédiables et la mort du chat

http://www.e-sante.be