Le Saviez-Vous ► 8 faits au sujet du mucus


 

Cet hiver, on peut dire que bien des gens se sont moucher, voir cracher le surplus de mucus accumulé à cause du rhume ou de la grippe. Pourtant, le mucus est important, car il permet d’humidifier des tissus fragiles.
Nuage

 

8 faits au sujet du mucus

HÉLÈNE LAURIN

En ces temps de rhumes, on aimerait bien qu’il y ait un peu moins de mucus partout.

Pourtant, le mucus est essentiel à notre bien-être. Voici pourquoi, en 7 points.

LE MUCUS, C’EST L’HUILE À MOTEUR DU CORPS

Le mucus offre une couverture protectrice à plusieurs surfaces à l’intérieur du corps (la bouche, le nez, les sinus, la gorge, les poumons et l’appareil digestif). Le mucus aide à garder les tissus délicats humides et donc, fonctionnels. Si ces tissus séchaient, il y aurait des fissures, ce qui laisserait la voie libre aux virus et divers germes.

LE CORPS PRODUIT 1,4 LITRE DE MUCUS PAR JOUR

Le corps est une machine à produire du mucus. Il est composé d’eau, de protéines et de sel. La grande majorité de la production quotidienne de mucus est simplement avalée.

LE MUCUS EST LE PAPIER ATTRAPE-MOUCHES DU CORPS

Le mucus emprisonne tous les intrus malveillants (les virus, bactéries et poussières) qui passent par là. Ensuite, on les avale et les enzymes de notre estomac font le reste de la job d’élimination.

MALADE OU NON, LA PRODUCTION DE MUCUS EST PLUTÔT STABLE

Ce sont les sérosités (du fluide corporel semblable à du sérum) qui font en sorte que le mucus est plus ou moins liquide.

LE MUCUS CHANGE DE TEXTURE SELON NOTRE CONDITION

Parfois, le mucus épaissit lors d’une infection. Le rhume rend le mucus plus épais. L’air sec et la déshydratation rendent également le mucus plus épais, d’où le fait qu’on se réveille bien souvent congestionné.

D’autres fois, il est plus clair et il coule librement de notre nez. Les réactions allergiques, manger épicé et l’air froidaugmente la production de sérosité, rendant le mucus plus liquide.

LA COULEUR DU MUCUS RACONTE UNE HISTOIRE

Une personne en santé a un mucus clair. Il change de couleur quand on est malade. Il devient jaune-vert, indiquant la présence de globules blancs combattant l’infection. Le mucus rosé, rouge ou même brunâtre indique plutôt la présence de sang.

CE N’EST PAS LE SURPLUS DE MUCUS QUI CAUSE LE CONGESTIONNEMENT

La production de mucus reste plutôt stable, malade ou non. Lorsque vous êtes bouchés ben raide, ce sont les cornets nasaux qu’il faut blâmer. Les cornets nasaux enflent lorsque l’air est sec et froid, et aussi lorsqu’il y a une infection (pour augmenter les globules blancs dans la région).

LES CROTTES DE NEZ SONT DU MUCUS SÉCHÉ

La rhinotillexomanie (le nom très savant du décrottage de nez), bien que tabou, est particulièrement répandu. Une petite étude américaine stipule de 91% (!) des adultes se récurre le nez.

Pour en savoir davantage sur le mucus, vous pouvez consulter cet article de Vox, celui de WebMD et celui de Health.

https://www.journaldemontreal.com

Ces vers en forme de bacon crachent des tentacules droit dans vos cauchemars par Ulyces


C’est un ver assez curieux, on le retrouve en Europe du Nord. Son apparence est inhabituelle. Il sait se défendre contre les prédateur avec son mucus toxique.
Nuage

 

Ces vers en forme de bacon crachent des tentacules droit dans vos cauchemars

 

Crédits : YouTube

par  Ulyces

Les vers lacets, ou « vers rubans », sont un vrai cauchemar.

Leur corps rose serti de blanc évoque de petits bouts de bacon visqueux qui se dandinent sur les rochers. Mais sur la vidéo amateur rapportée par le Daily Star, on peut en voir un cracher un long tentacule blanc à ramifications. Il s’agit en fait de mucus malodorant et toxique, dont il se sert pour se protéger contre les prédateurs. Prédateurs dont on ne loue pas assez le courage, car il faut en avoir pour vouloir manger ça.

L’infâme neurotoxine serait capable de tuer des crabes ou même des cafards. Elle est à vrai dire si puissante que les scientifiques songent à l’utiliser dans les insecticides. En mars 2018, des chercheurs de l’université d’Uppsala, en Suède, ont démontré dans une étude toute la puissance de cette toxine.

 

http://www.ulyces.co

Le Saviez-Vous ► Pierre d’amygdales: les 8 alertes de votre corps


Un drôle de nom la tonsillolithe ! Cette infection se situe en arrière du larynx ou se trouve les amygdales, dans cette cavité, il y a des débris divers, mucus, globules blancs morts, bactéries .. Il peut arriver que cela cause des pierres qui généralement se délogent toutes seules, mais dans le cas contraire, certains symptômes peut signaler qu’il est temps d’aller rendre visite à son médecin
Nuage

 

Pierre d’amygdales: les 8 alertes de votre corps

 

I

mage Source: Shutterstock

Qu’est-ce que les tonsillolithe ?

 

À l’arrière du pharynx, entre les arcs palatins, se trouvent les amygdales. Ils ont une petite cavité ou, par exemple, du mucus, des bactéries buccales et des globules blancs morts sont coincés par moment. À terme, ces débris peuvent constituer de petites pierres dures – et celles-ci sont appelées caséum ou pierre d’amygdale.

Les pierres sont blanchâtres ou jaunâtres et peuvent être peu agréables à voir. Elles sont très souvent assez petites, faisant à peine quelques millimètres de large.

Image Source: Wikipedia

Symptômes

 

Il peut y avoir plusieurs signes annonciateurs que vous souffrez de tonsillolithe. Voici les huit symptômes les plus répandus et que tout le monde devrait maitriser :

La mauvaise haleine

Inflammation à la gorge

La toux

Des amygdales enflammées

Difficultés à avaler

Sentiment d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge

Douleur aux oreilles

Des pierres d’amygdales blanchâtres

Traitement des tonsillolithes

 

Quand les pierres sont petites et que vous n’avez aucun autre symptôme, aucune intervention n’est requise. De même, il est même possible d’enlever les petites pierres soi-même.

Cependant, si les pierres sont grandes, une opération sous anesthésie locale peut-être utile pour les enlever. La tonsillolithe peut uniquement être évitée en enlevant totalement les amygdales – mais ce n’est recommandé que très rarement.

Et n’oubliez pas : si vous pensez avoir des pierres d’amygdales, vous devriez toujours consulter un médecin afin de discuter des traitements envisageables !

Image Source: Shutterstock

https://fr.newsner.com/

L’animal le plus long du monde viendra-t-il à bout des cafards?


Une solution pour se débarrasser les blattes ? Le ver lacet est considéré comme l’animal le plus long au monde avec ses 55 mètres. Il dégage un mucus qui toxique qui s’attaque aux cellules qui serait mortel pour les cafards
Nuage

 

L’animal le plus long du monde viendra-t-il à bout des cafards?

 

/

Couic | Steve Snodgrass via Flickr CC License by

Repéré par Peggy Sastre

Le mucus du ver lacet contient une toxine mortelle pour le plus résistant des nuisibles.

 

Le ver lacet (Lineus longissimus) est une bestiole très cocasse. Considéré comme l’animal le plus long du monde –il peut mesurer jusqu’à 55 mètres, pour seulement 5 à 10 millimètres de diamètre–, il a un cerveau, mais pas de poumons. Comme beaucoup d’autres créatures marines, le ver respire directement à travers sa peau. L’animal est carnivore et se nourrit de crustacés, de mollusques ou de ses congénères. Il se déplace grâce à un mucus puant et bourré de substances venimeuses.

Vert lacet | Dr Mary Gillham Archive Project via Flickr CC License by

Dans ce mucus, des scientifiques, menés par Ulf Göransson de l’université d’Uppsala (Suède), viennent d’identifier des protéines toxiques –les némertides-alpha–, qu’ont en commun seize espèces cousines du ver lacet, les némertes.

La propriété de ces toxines, c’est de s’attaquer à la paroi de la cellule et plus précisément aux canaux gérant son afflux en sodium. Beaucoup d’activités vitales –comme la communication nerveuse– dépendent du bon fonctionnement des canaux sodiques.

Ce qui pourrait s’avérer mortel pour les blattes, soit l’un des nuisibles les plus increvables au monde. Les chercheurs ont en effet injecté de petites quantités de némertides dans des crabes verts (Carcinus maenas, une espèce invasive) et des cafards (Blattella germanica, responsable de 90% des infestations en Europe) pour observer qu’elles les tuaient ou, a minima, les paralysaient à vie.

Chez les humains, les propriétés urticantes du mucus des némertes sont connues depuis le XVIe siècle.

http://www.slate.fr/

Voici pourquoi vous devriez laisser votre enfant se décrotter le nez


Les enfants, instinctivement, se fouille dans le nez et mange leurs crottes de nez. Il semblerait que ce soit une bonne chose pour les dents, tellement qu’on cherche à faire du mucus synthétique pour rajouter à la gomme à mâcher ou au dentifrice. Il semblerait aussi que la morve serait bénéfice pour diverses maladies, et même les personnes adultes devraient s’y mettre. Bien sûr d’autres spécialistes s’opposent à cette idée, mais seulement à cause des risques de saignement de nez. Reste que cela est dégoutant
Nuage

 

Voici pourquoi vous devriez laisser votre enfant se décrotter le nez

 

La prochaine fois que votre enfant part à la recherche de mystérieuses pépites dans son nez, au lieu de rapidement lui enlever les mains de là, laissez-le faire.

Selon une récente étude, on devrait non seulement laisser les petits fouiller dans leurs narines et manger leurs crottes de nez, mais aussi les encourager à le faire.

L’étude publiée par le Centre national d’information sur la biotechnologie stipule que ces petites crottes de nez ont, entre autres, de nombreux effets bénéfiques pour les dents.

La morve contiendrait des mucines salivaires qui forment une barrière contre les bactéries qui peuvent causer des caries.

Après avoir obtenu ces résultats, les chercheurs se sont aussitôt lancés dans la recherche de manières de créer du mucus synthétique qui pourrait s’ajouter à la composition de la gomme à mâcher ou du dentifrice. Miam!

Mais avoir les dents saines n’est pas le seul avantage découlant de l’ingestion de crottes de nez. Selon The Independent, des indices montrent que le mucus dans la morve fournit une défense efficace contre les infections respiratoires, les ulcères d’estomac et le VIH.

Il semblerait aussi que juste le fait d’attraper son nez ou de jouer dedans aiderait à rendre une personne plus heureuse et en meilleure santé.

nose picking

Selon le spécialiste autrichien des poumons, le professeur Friedrich Bischinger, les personnes qui aiment fouiller là-dessous sont plus en phase avec leur corps. Il suggère également que la société travaille à se débarrasser de la stigmatisation sociale associée aux doigts dans le nez, et même à encourager les tout petits à le faire plus souvent.

« Manger les restes secs de ce que vous avez sorti de votre nez est une excellente façon de renforcer le système immunitaire du corps. Médicalement, ça a beaucoup de sens et c’est une chose parfaitement naturelle », a déclaré M. Bischinger.

Il a ajouté : « Pour ce qui est du système immunitaire, le nez est un filtre dans lequel une grande quantité de bactéries est emprisonnée, et quand cette mixture arrive dans les intestins, ça fonctionne comme un médicament ».

«C’est une chose parfaitement naturelle à faire»

Les résultats de l’étude vont à l’encontre de précédentes recherches. Selon l’oto-rhino-laryngologiste de l’Université de New York, Dr. Erich Voigt, il y a de sérieuses raisons pour lesquelles vous ne devriez pas vous fouiller dans le nez. Dans une vidéo pour Business Insider, Dr. Voigt a expliqué que l’introduction de germes dans votre nez, combinée à la cueillette de crottes de nez, pouvait provoquer des éraflures.

Ces écorchures « saignent, favorisant la propagation des germes, augmentant la croûte et l’irritation ».

Il a noté au passage que l’exploration des narines pouvait être très mauvaise pour les enfants, car ils ont tendance à provoquer des saignements sérieux.

« Le flux sanguin dans le nez est vraiment vigoureux – il y a cinq artères qui mènent à l’avant du nez, explique-t-il. Lorsqu’une coupure survient, il peut y avoir un important saignement. Les enfants provoquent beaucoup de saignement du nez de cette façon ».

Donc, mis à part les risques de saignement, il semblerait que vous pourriez avoir une chose de moins à craindre pour vos enfants. Victoire!

http://quebec.huffingtonpost.ca

Le Saviez-Vous ► Atchoum


J’ai toujours un frisson quand une personne éternue près de moi et qui n’ont pas appliqué une simple règle d’éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude. Les particules de mucus se propulsent à une grande distance
Nuage

 

Atchoum !

 

Brite Pauchet,

Savez-vous à quelle distance se rendent notre salive, notre mucus et notre morve lorsqu’on éternue ? À pas moins de 8 mètres! d’après les travaux de Lydia Bourouiba, physicienne et mathématicienne au Massachusetts Institute of Technology.

http://www.sciencepresse.qc.ca/

Mangez vos crottes de nez, c’est bon pour la santé


Qu’est-ce qui ne faut pas faire pour étude en relation avec la santé. Pour ma part, je trouve cela dégoutant. Bon chez les enfants, c’est une attitude normale, mais qui généralement se perd en vieillissant, enfin, j’espère et puis pour garder en santé il y a bien d’autre chose de plus intéressant que manger ses crottes de nez
Nuage

 

Mangez vos crottes de nez, c’est bon pour la santé

 

Photo Fotolia

Agence QMI

 

Manger ses crottes de nez serait bon pour la santé, selon une étude menée par un chercheur de l’Université de Saskatchewan.

Pour prouver sa théorie, le professeur de biochimie Scott Napper a encouragé ses étudiants à explorer les recoins de leur nez. Pour ce faire, il les a divisés en deux groupes, dont l’un devait consommer les résidus de mucus récoltés dans leurs narines.

«La nature nous pousse à adopter certains comportements qui sont bénéfiques pour nous, et à manger différents types de nourriture. Il est donc possible que lorsqu’on a envie de manger ce qui se trouve dans notre nez, on y soit tout simplement poussé par la nature», a indiqué le professeur Napper.

Il a aussi formulé l’hypothèse selon laquelle manger les crottes de nez stimule notre système immunitaire dans la mesure où l’on ingère de petites quantités de microbes présents dans nos narines.

http://sante.canoe.ca/