La musique change-t-elle le goût du fromage ?


Vous connaissez la sonochimie ? c’est l’étude des vibrations sonores sur les objets. Ici les objets sont des meules de fromage emmental. L’idée était de faire jouer diverses musiques pendant quelques mois de fermentation. Il semble qu’un genre de musique a retenu l’attention lors de la dégustation. Les bactéries, auraient-elles l’oreille musicale.
Nuage

 

La musique change-t-elle le goût du fromage ?

 

Céline Deluzarche
Journaliste

 

Soumises à des musiques de styles différents durant leur affinage, des meules de fromages ont été dégustées par des experts qui sont formels : le hip-hop donne un meilleur goût. Cette curieuse discipline a même un nom, c’est la sonochimie.

La région de l’Emmental est célèbre pour son fromage éponyme au lait cru, reconnaissable immédiatement à ses nombreux trous. Sa fabrication n’a pas fondamentalement évolué depuis le XIIIe siècle, mais il est possible d’obtenir un grand nombre de textures et de saveurs, en jouant par exemple sur la durée d’affinage, l’humidité, la température ou les bactéries utilisées. Mais un autre critère pourra désormais être mis en œuvre : la musique. Persuadé que celle-ci influence le goût du fromage, Beat Wampfler a voulu en avoir le cœur net. Ce fromager-affineur de Berthoud, dans l’ouest de la Suisse, a convaincu la Haute école des Arts de Berne de mener une expérience scientifique sur le sujet. Intitulée « Insonifier le fromage : entre acoustique et gastronomie », celle-ci a démarré en août dernier.

La Flûte enchantée de Mozart ou Heaven de Led Zeppelin ?

De petites meules d’emmental d’environ 40 cm de diamètre ont été installées dans des caisses en bois avec une enceinte diffusant de la musique en continu et par en-dessous, un fromage non sonorisé servant de référence. Parmi les huit mélodies testées : la Flûte enchantée de Mozart, Stairway to Heaven de Led Zeppelin, un morceau du groupe de hip-hop A Tribe called quest, un morceau de techno et des sons « sinusoïdaux » (des ondes sonores uniformes de hauteurs différentes).

Un jury d’experts s’est réuni le 16 mars dernier à Berthoud pour déterminer si les meules d’Emmental avaient un goût différent selon la musique à laquelle elles avaient été exposées. © Fabrice Coffrini, AFP

Un jury d’experts s’est réuni le 16 mars dernier à Berthoud pour déterminer si les meules d’Emmental avaient un goût différent selon la musique à laquelle elles avaient été exposées. © Fabrice Coffrini, AFP

    Après huit mois de cet affinage un peu spécial, un jury d’experts a évalué les résultats au cours d’une dégustation à l’aveugle le 16 mars dernier. Et l’expérience s’est avérée plus que concluante

    «  Il y a des différences vraiment marquées, au point où l’on se demande si c’était le même fromage au début », assure le chef Benjamin Luzuy, membre du jury, à la Radio Télévision Suisse(RTS).

    « Le fromage soumis au hip-hop se révèle particulièrement fruité, tant en termes d’odeur que de goût, et se distingue donc clairement des autres échantillons », précise le communiqué de presse de la Haute Ecole des Arts de Berne. Les basses fréquences de cette musique donneraient « des notes beaucoup plus douces et beaucoup plus florales ».

    Les meules ayant bénéficié du Mozart auraient, quant à elles, un goût plus équilibré.

    La sonochimie ou l’étude des vibrations sonores sur les objets

    Une troisième étude sera menée pour déterminer s’il y a des différences dans la composition chimique du fromage, indique Peter Kraut, directeur adjoint du département musique de la Haute Ecole des Arts de Berne et porte-parole du jury. Pour Beat Wampfler, pas de doute : les bactéries sont vivantes et certainement sensibles aux ondes. Il existe même un nom pour cette discipline s’intéressant à l’influence des ondes sonores et l’effet des résonances sur des corps solides : la sonochimie.

    Une nouvelle piste de création culinaire ?

    Au-delà du « coup de com », cette expérience ouvre la voie à un « travail créatif des aliments », juge la Haute école des Arts de Berne.

    Il pourrait également y avoir un intérêt économique, avec la possibilité de raccourcir la période d’affinage et donc d’avoir une période de stockage moins longue – un facteur de coût important dans la branche.

    Beat Wampfler n’est pas le seul à croire en la sonochimie. Le groupe de heavy metal américain Metallica fabrique par exemple son propre whisky bourbon appelé Blackened, où les fûts sont exposés à un morceau dont les ondes de basse fréquence ont été amplifiées afin « d’améliorer la structure moléculaire du whisky », indique le distilleur Dave Pickerell qui a aidé à concevoir ce breuvage.

    CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Des meules d’Emmental ont été soumises à des morceaux de musique différents durant leur affinage.

  • Selon un jury d’expert qui les a dégustées, le hip-hop donnerait un goût plus fruité que les autres styles.

  • D’après certains chercheurs, les bactéries, responsables de la fermentation, seraient sensibles aux fréquences musicales.

https://www.futura-sciences.com

Un manuscrit de Mozart retrouvé après 200 ans


Pour les spécialistes et amateurs de musique classique, ce manuscrit de Mozart est sûrement une belle découverte dans une bibliothèque au département de la musique. Un document qui a été longtemps caché pour être découvert aujourd’hui
Nuage

 

Un manuscrit de Mozart retrouvé après 200 ans

 

Un manuscrit de Mozart retrouvé après 200 ans

Ce manuscrit était considéré comme perdu.Photo AFP

Eszter Zalan

 

BUDAPEST – Considéré perdu depuis plus de deux siècles, le manuscrit original d’une des oeuvres les plus célèbres de Mozart, la Sonate en la majeur, reposait parmi d’autres vieux papiers dans la remise d’une bibliothèque de Budapest. Sa découverte inespérée fait la joie des passionnés.

«Il est très rare qu’un manuscrit de Mozart resurgisse ainsi. Concernant de plus la Sonate en la majeur, dont aucune version manuscrite complète n’était connue, c’est vraiment une découverte majeure», s’enflamme Adam Bosze, historien de la musique hongroise.

Dûment authentifiées par les experts, les quatre pages jaunies de partition, exhumées il y a peu, viennent compléter le seul feuillet original connu jusqu’à présent, celui du troisième et dernier mouvement, conservé au Mozarteum de Salzbourg, en Autriche, la ville natale du compositeur.

La Sonate pour piano n° 11 en la majeur (K. 331), composée vers 1783 et dont la partition a été publiée à des millions d’exemplaires, est l’une des oeuvres les plus connues de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), notamment pour son final, la Marche turque.

«Avec Une petite musique de nuit ou le premier mouvement de la Symphonie en sol mineur, la Marche turque est sans conteste la mélodie la plus connue de Mozart», souligne M. Bosze. «Chaque enfant peut la siffloter.»

L’original aurait toutefois pu rester longtemps encore absent des collections, sans la méticulosité de Balazs Mikusi, 42 ans, son découvreur.

Nommé à la tête du département musique de la Bibliothèque nationale Szechenyi de Budapest en 2009, ce spécialiste a entrepris depuis cinq ans de «fouiller les recoins les plus sombres» de la vénérable institution. Avec pour objectif de décortiquer méthodiquement les innombrables feuillets non inventoriés qui y prennent la poussière.

Origine mystérieuse

«Quand j’ai trouvé ce manuscrit, la graphie m’a tout de suite semblé très « mozartienne »», confie-t-il à l’AFP. «En lisant les notes, mon pouls s’est brutalement accéléré quand j’ai réalisé qu’il s’agissait de la fameuse Sonate en la majeur», explique-t-il, en déployant précautionneusement le document.

«Je ne cherchais pas du Mozart, mais ce n’est pas par hasard que je l’ai trouvé», relève-t-il.

La façon dont le fameux manuscrit a atterri dans les collections de la bibliothèque, créée en 1802 par le riche aristocrate hongrois Ferenc Szechenyi, demeure un mystère. D’autant que Mozart ne s’est a priori jamais rendu en Hongrie.

«On sait que les Szechenyi avaient de bons contacts à Vienne ainsi que dans le monde de la musique, mais le manuscrit a très bien pu arriver ici à autre moment au cours des 200 dernières années», indique M. Mikusi.

De même, on ne sait pas pourquoi la cinquième page du manuscrit, celle qui se trouve à Salzbourg, a été séparée des autres feuillets. Selon l’expert, elle a peut-être été arrachée pour être offerte à un riche client.

Le manuscrit original, qui sera interprété pour la première fois en public vendredi à Budapest par le grand pianiste hongrois Zoltan Kocsis, recèle des pépites pour mélomanes avertis: la partition comporte l’une ou l’autre infime variation de notes et de rythmes par rapport à la version passée à la postérité, ainsi que la trace de corrections apportées par le compositeur lui-même.

«Cela ne révolutionnera pas notre approche de Mozart, et cela ne change pas le caractère du morceau, mais cela nous permet de mieux comprendre ce que Mozart a voulu faire»,

estime M. Mikusi.

http://fr.canoe.ca

Le Saviez-Vous ►Détrompez-vous!


Détrompez-vous!

 

Des légendes urbaines qui traversent le temps et se transmettent souvent de bouche a oreille (et par clavier) Alors que la connaissance expose plus la réalité … Parmi ces points dévoilés, ce sont les baies qui m’ont le plus étonné
Nuage

 

Les idées reçues ont la vie dure! L’acteur Thierry Lhermitte leur tord le cou dans un livre ludique et instructif. Extraits…

Par Patricia Khenouna

“Celui qui cherche la vérité doit autant qu’il est possible, douter de tout” écrivait Descartes.

 

Photo: ©Illsutrations Laurent Blachier

En insatiable explorateur des connaissances, Thierry Lhermitte s’est amusé à recenser quelques-unes de ces croyances erronées qui encombrent l’imaginaire collectif comme: le rouge énerve les taureaux ou la musique charme les serpents.

 

Saurez-vous faire preuve de bon sens en répondant aux questions suivantes ?

 

Dans la Bible, quel est le fruit défendu ?

On l’ignore. Selon le récit biblique de la Genèse, Dieu avait interdit la consommation du fruit de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal, mais le serpent Nahash tenta Eve, qui en mangea, puis en fit manger à Adam. Au gré des interprétations, le fruit défendu serait une pomme (hypothèse la plus répandue en Occident), une poire, une figue ou une grenade.

Combien de couleurs comporte un arc-en-ciel ?


Une infinité : autant que la lumière diffusée par le soleil à travers les nuages. En scrutant son spectre avec attention, un observateur ne souffrant d’aucun trouble de la vision discernera au moins le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu et le violet ; un œil entraîné pourra même y distinguer le safran (jaune orangé) et l’indigo (bleu violacé).

Où l’autruche s’enfouit-elle la tête en cas de danger ?


Nulle part – et certainement pas sous le sable, où elle étoufferait instantanément. Lorsqu’elle est menacée, elle se contente de s’enfuir, comme tout animal sensible.

Dans quelle région du globe n’a-t-il pas plu depuis le plus longtemps ?


En Antarctique. Certaines zones du continent n’ont pas reçu une goutte de pluie depuis deux millions d’années. L’Antarctique est à la fois le désert le plus sec du monde, mais aussi le plus humide : il abrite 70% de l’eau de la Terre sous forme de glace.

Le café décaféiné est-il sans caféine ?


Non, selon une étude chromatographique de l’université de Floride, 25 cl de café filtre contiennent en moyenne 85 mg de caféine, tandis que la même quantité de décaféiné en présente de 4,3 à 7. Autrement dit, à raison de cinq à dix tasses par jour, un amateur de déca pourrait rivaliser en caféine avec un consommateur d’un à deux cafés quotidiens.

Sur Terre, le nord est en haut ou en bas ?


Ni l’un ni l’autre. Si, sur une mappemonde ou un planisphère, le Groenland est situé en haut et la Patagonie en bas, ce n’est qu’une convention. En tant que pionnière de la cartographie, l’Europe a choisi son emplacement, mais l’Australie aurait pu en faire autant.

Quel est l’organe le plus lourd du corps humain ?


La peau. Chez l’adulte,  environ 2 m2 pour 5 kg. Non seulement le mot « organe » n’est pas celui qui vient spontanément à l’esprit lorsqu’on évoque la peau, mais l’on a tendance à oublier qu’elle se compose de plusieurs couches plus ou moins épaisses de tissus. A côté, le foie (1,5 kg), les poumons (1 à 1,3 kg) et le cœur (350 g) ne font pas le poids.

Combien d’humains à la fois 
une baleine bleue peut-elle avaler ?


Aucun. En dépit de la taille de sa gueule, sa gorge est si petite qu’elle est incapable d’avaler un objet plus gros qu’un ballon de plage.

Dans la Rome antique, à quoi servait un vomitorium?

A évacuer…la foule. Rien à voir avec le mythe de la pièce où les Romains pouvaient s’alléger après un festin orgiaque. Les vomitoires, du latin vomitorium, étaient des passages souterrains creusés sous les gradins des amphithéâtres afin de faciliter la sortie des spectateurs.

Quel est le deuxième prénom de Mozart ?  Wolfgang, Amadeus ou Chrysostomus

Son nom complet est Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart. Il avait l’habitude de se surnommer Wolfgang Amade (et non Amadeus) ou Wolfgang Gottlieb. Le latin Amadeus et le germanique Gottlieb ont le même sens : « qui aime Dieu ».


Combien de dents possède
un escargot ? 0, 32 ou 2500

Comme la limace, l’escargot est pourvu d’une langue appelée « radula », tapissée de 1500 à 2500 dents en moyenne. Ces aspérités dures et acérées sont disposées en rangées régulières et permettent à l’animal de broyer et concasser sa nourriture
(végétaux et déchets en tout genre).

Qu’est-il impossible de faire les yeux ouverts ?

Éternuer

D’où la place Rouge tire-t-elle son nom ?

a. De la couleur de ses monuments
b. C’est une allusion au communisme
c. D’une erreur de traduction

En russe ancien, krasny signifie à la fois « rouge » et « beau » : c’est dans cette seconde acception, aujourd’hui tombée en désuétude, que le mot aurait dû être compris. La place Rouge marque le centre de Moscou.

Quel animal est le plus dangereux pour l’homme ?

Le moustique. Le mâle ne piquant que les végétaux, on estime à 45 milliards le nombre de victimes de la femelle au cours de l’Histoire. L’insecte est potentiellement porteur d’une centaine de maladies mortelles, dont le paludisme, la fièvre jaune, la dengue, l’encéphalite japonaise et l’éléphantiasis. A l’heure actuelle, le moustique tuerait encore une personne toutes les douze secondes.

Lequel de ces fruits n’est pas une baie ?
a. La framboise    b. L’avocat    c. La datte

La framboise. Une baie est généralement charnue et contient une ou plusieurs graines appelées « pépins ». Ainsi, pas de noyau chez l’avocat, mais un (gros) pépin ; pas davantage chez la datte, à classer dans la même famille. La tomate, le citron, l’orange, le raisin, la myrtille, l’airelle, le poivre et la banane sont également des baies. La framboise, en revanche, est une drupe, tout comme la fraise, la mûre, la cerise, l’abricot, la pêche, la prune, la noix, la noix de coco, la mangue ou l’olive. La drupe est ordinairement dotée d’un noyau : celui-ci, contrairement au pépin, renferme une graine qu’on appelle amande. La framboise et la mûre sont des polydrupes : elles sont formées d’une multitude de drupéoles contenant chacune une graine.

Quel est le moyen de 
locomotion le plus 
utilisé aux Etats-Unis ?
L’ascenseur

Dans le corps humain, 
le cœur se situe :
a. à gauche   b. à droite  c. au centre

Il est placé au milieu même du thorax, entre les deux poumons. Mais comme il présente une légère inclinaison, son ventricule gauche est plus proche de la surface et c’est de ce côté que les battements du cœur sont le plus perceptibles – d’où la légende selon laquelle il serait situé à gauche. En réalité, la plus grande partie de l’organe se trouve du côté droit.

Extrait de : « Détrompez-vous ! Les idées reçues 
les plus surprenantes », par Thierry Lhermitte, 
Le Cherche-Midi Editeur, 2012.

http://www.selectionclic.com

Mozart stimule les microbes


C’est curieux n’est-ce pas ? Je doute que les bactéries peuvent vraiment avoir une oreille musicale, c’est peut-être que cette musique donne une vibration qui serait positif sur le travail effectuer par les bactéries mais il serait intéressant de savoir en quoi la musique de Mozart augmenter ce rendement Auront-ils le même rendement avec un autre auteur …
Nuage

Mozart Stimule Les Microbes

 L'article de The Local Online

© DR

Une usine de traitement des eaux usées allemande a fait des économies substantielles – en jouant du Mozart à ses bactéries. Située à Treuenbrietzen, dans le Brandebourg, à 70 kilomètres au sud-est de Berlin, cette station d’épuration a produit 1 000 mètres cubes de boues d’épuration de moins que l’année dernière. Avec un seul changement : la musique.

“On leur passe La Flûte enchantée de Mozart en boucles d’une demi-heure”, explique Roland Meinusch, le directeur.

Mieux les bactéries travaillent, plus elles digèrent les eaux usées, ce qui produit davantage d’eau claire et moins de boues d’épuration.

 “Et moins nous produisons de boues, moins nous devons verser d’argent aux agriculteurs pour qu’ils les épandent sur leurs champs”, ajoute M. Meinusch.

Contactée par Mundus, un fabricant de haut-parleurs spéciaux qui a obtenu des résultats intéressants dans une usine de traitement des eaux usées australienne, la station d’épuration allemande a accepté de tester cette idée sur ses installations.

“Au bout d’un an, nous nous sommes retrouvés avec 6 000 mètres cubes de boues au lieu des 7 000 mètres cubes que nous produisons habituellement chaque année. Cela nous a fait économiser dans les 10 000 euros, ce qui est beaucoup d’argent.”

“Bien sûr, en tant qu’ingénieur, je ne peux pas dire si ce résultat est vraiment dû à la musique – je n’ai pas de preuves scientifiques ; mais j’aimerais bien qu’un universitaire vienne étudier le phénomène.”

L’usine et Mundus ont décidé de poursuivre l’expérience. La station d’épuration a versé une partie des fonds économisés à titre de prime au fabricant de haut-parleurs.

(
Hannah Cleaver, The Local Online, Allemagne)

http://www.courrierinternational.com