Le Saviez-Vous ► Morgue et histoire


C’est peut-être glauque comme sujet, mais il est intéressant que la morgue ait déjà été un verbe qui (hautain, arrogance) De plus, les morgues du moins en France n’avait pas au début un lieu spécifique pour les cadavres. Il est à noter aussi qu’il fut une époque que les cadavres non identifiés étaient mis en exposition pour le public et ce qui a attiré même le tourisme qui était considéré comme un spectacle. Heureusement, les choses ont bien changé
Nuage

 

Morgue et histoire

A l’origine, le terme « morguer » signifie « regarder avec hauteur », traiter quelqu’un avec arrogance.

Dans les prisons du 17ème siècle, la morgue désigne le lieu où l’on tient les nouveaux prisonniers pendant un bref moment afin que les guichetiers les dévisagent pour pouvoir les reconnaître ensuite. Par la suite, la morgue devient le lieu où l’on cherche à reconnaître les cadavres. A Paris, dès le moyen-âge, les cadavres trouvés dans les rues étaient pris en charge par l’Hôpital Sainte-Catherine avant d’être inhumés au cimetière des innocents. La prison du Châtelet sert également de lieu de dépôt pour les corps. Au 18ème siècle, il est possible de les observer afin de les identifier.

Au début du 19ème siècle, c’est l’Ile de la Cité qui accueille la morgue au sein d’un bâtiment spécialement dédié. En 1868, un nouveau bâtiment est construit à l’initiative du baron Haussmann ; il comprend un amphithéâtre, une glacière et une salle d’exposition. Les cadavres non identifiés sont alors exposés au public derrière une vitre pendant trois jours. Des milliers de personnes viennent tous les jours observer les défunts ainsi présentés, faisant de la morgue un lieu de spectacle que les touristes étrangers intègrent à leur circuit de visite. C’est seulement au début du XXème siècle, en 1907, que la morgue ferme ses portes au public ; désormais, il faut disposer d’une autorisation spéciale pour y pénétrer. La morgue devient l’Institut médico-légal en 1914 ; elle est transférée dans le 12ème arrondissement, le long du Quai de la Rapée, en bord de Seine.

L’INSTITUT MÉDICO-LÉGAL

Il reçoit les corps des défunts dont le décès est survenu sur la voie publique, les morts violentes, les corps non identifiés, les défunts dont la mort est considérée comme suspecte, ou encore par mesure d’hygiène publique. En cas de décès criminel ou suspect, l’Institut procède à une autopsie. L’autopsie peut également être menée afin de déterminer si les causes de la mort sont naturelles, ou liées à un accident, une maladie…

LA CHAMBRE MORTUAIRE

La chambre mortuaire désigne le lieu de conservation des corps au sein d’un établissement de santé ; il s’agit en général d’un grand hôpital.

 La loi précise que « les établissements de santé publics ou privés doivent disposer d’au moins une chambre mortuaire dès lors qu’ils enregistrent un nombre moyen annuel de décès au moins égal à 200 ».

Les corps sont déposés dans la chambre mortuaire dans les 24h suivant le décès. C’est un service gratuit au cours des trois premiers jours. Les agents de la chambre mortuaire peuvent également proposer leurs prestations à la famille du défunt : toilette mortuaire, maquillage… Le corps peut ainsi être conservé jusqu’à la mise en bière et aux obsèques. En cas d’absence, la chambre mortuaire peut conserver les corps jusqu’à 10 jours après le décès.

https://www.comitam-obseques.com

Le médecin de Nelson Mandela révèle des incidents surprenants sur son patient


Il semble que Nelson Mandela fût espionné même après sa mort avec l’aide de caméra. En plus, il a sorti indemne d’un feu d’une ambulance qui transportait chez lui
Nuage

 

Le médecin de Nelson Mandela révèle des incidents surprenants sur son patient

 

MIKE HUTCHINGS / REUTERS

Il a publié un ouvrage ce lundi.

 

Une ambulance transportant Nelson Mandela qui prend feu, une caméra découverte dans la morgue où repose sa dépouille: quatre ans après la mort du premier président sud-africain démocratiquement élu, son médecin confie, dans un ouvrage publié lundi, quelques incidents surprenants.

Un jour de juin 2013, Nelson Mandela se rendait, en ambulance, de son domicile de Johannesburg à un hôpital spécialisé dans la cardiologie, à Pretoria, se rappelle Vejay Ramlakan, son médecin personnel jusqu’à sa mort en décembre 2013.

« Un nuage de fumée noire a enveloppé l’ambulance alors qu’elle s’arrêtait sur l’autoroute, sur la voie rapide », raconte le chirurgien.

« C’était horrible. Madiba (NDLR, nom de clan de Nelson Mandela) dans une ambulance en feu », poursuit-il.

Le célèbre patient, prix Nobel de la paix, sort finalement indemne de l’incident et est transféré une demi-heure plus tard dans une autre ambulance qui le conduit à sa destination finale.

Vejay Ramlakan révèle aussi que peu de temps après le décès de Nelson Mandela en décembre 2013 à l’âge de 95 ans, une caméra d’espionnage a été découverte dans la morgue où reposait son corps.

Un acte qui traduit « la curiosité sans entraves » de ceux qui l’avaient posée, dénonce Vejay Ramlakan.

En 2011, trois caméras ont également été découvertes dans la maison des Mandela et au cimetière de sa famille près de Qunu, le village natal du président, dans la province du Cap oriental (est), écrit le médecin.

Son livre « Les Dernières années de Mandela » est paru lundi en Afrique du Sud, à la veille de la Journée Mandela, qui marque l’anniversaire de ce héros de la lutte contre l’apartheid né le 18 juillet 1918 et décédé le 5 décembre 2013.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Ces endroits abandonnés semblent provenir d’un autre monde…


J’aimerais visité ces endroits abandonnés, c’est l’histoire qui errent autour, cachant peut-être des secrets qui ne seront jamais dévoilés
Nuage

Ces endroits abandonnés semblent provenir d’un autre monde…

1. Une magnifique serre dans un jardin d’hiver, France

© mgness

2. « Crystal Mill » Colorado, USA

© The Denver City Page

3. Ruines d’un vieux château, Sintra, Portugal

© James Mills 

4. Une église abandonnée, Detroit, USA

© panog 

5. Intérieur d’une boîte de nuit ravagée par un incendie, Autriche

© Matthias Haiker 

6. Tunnel ferroviaire abandonné dans la petite Ceinture de Paris, France

© Myrabella

7. Puits de Sintra, Portugal 

© matthias_haker

8. Une Volkswagen « Coccinelle » abandonnée, Lagoon Beach, Milnerton, Afrique du Sud

@craighowes

9. Une maison abandonnée, Portugal

Fábio Martins — @ue_photography

10. Bus scolaire abandonné sur le bord de la route, Puerto Rico

@Estelle Lavie

11. Chambre d’hôtel abandonnée

@timeless_seeker

12. Un château en Belgique

@forgottenheritage

13. Une photo complètement dingue d’un parc d’attraction abandonné à Nara, au Japon

@7dan_hi

14. La nef d’une église abandonnée

@lologo31

15. Bateau abandonné dans la province de Teriberka, Russie

Madam B

16. Une photo un peu flippante d’une morgue abandonnée…

George F

17.Un château abandonné en Russie 

© Mark «Taken-By-Me»

28. Une maison de campagne abandonnée 

© Kleiner Hobbit 

29. Un magnifique château abandonné à Kopice, Pologne 

© DARKstyle Pictures

30. Village de pêcheurs abandonné sur les berges du fleuve Yangzi Jiang, Chine

© Jane Qing

31. Hotel del Salto, Colombie

© travelsouthamerica 

32. Un bateau abandonné à Fuerteventura, Îles Canari

© Wollex (Wikipedia Creative Commons) 

33. Squelette d’un bateau abandonné, Irlande

© Eddy White 

34. Chapelle abandonnée

 

© leon.beu

35. Cette église abandonnée se trouve en France

 

© El Vagus 

 36. Une maison quelque part dans la campagne, en Norvège

 

© Europe Trotter 

37. Ce village fantôme a été détruit pendant la Guerre Civile Espagnole, Belchite, Espagne

© carlos_santero 

38. L’Orient Express, Belgique

http://www.demotivateur.fr

Hausse du nombre de corps non réclamés


C’est triste qu’une personne meure et personne pour réclamer son corps ou pire, la famille refuse de s’occuper des obsèques. C’est d’avoir vécu peut importe comment, et de partir sans jamais avoir existé pour personne
Nuage

 

Hausse du nombre de corps non réclamés

 

Un cadavre à la morgue

Un cadavre à la morgue Photo : iStock/iStock

Une salle de la morgue de Montréal Photo : Radio-Canada/Anne-Andrée Daneau

À la morgue de Montréal, les familles sont accompagnées et ne sont jamais laissées seules en présence d’un corps mal en point.

Ce sont les préposés du coroner et les coroners eux-mêmes qui ont la tâche d’identifier les corps et de procéder à une autopsie dans certains cas.

Recevoir les corps, les peser, les identifier, vérifier les effets personnels… et ils sont mis ensuite dans un des frigidaires de la morgue.

Me Catherine Rudel-Tessier, Coroner en chef

Si les recherches ne donnent rien ou lorsqu’une famille refuse d’avoir le corps, à l’expiration d’un délai de 30 jours, le corps est considéré comme non réclamé.

C’est le ministère de la Santé et des Services sociaux qui est alors tenu de l’inhumer aux frais de l’État. L’an dernier, les frais pour disposer des corps non réclamés se sont élevés à plus de 226 000 $ pour l’ensemble du Québec.

Deux solutions sont alors possibles. Le corps non réclamé peut être proposé à une institution d’enseignement pour des fins d’enseignement ou de recherche. Le MSSS peut aussi autoriser l’établissement de santé où est entreposé le cadavre à contacter l’entreprise de services funéraires de son choix.

Avec les informations d’Anne-Andrée Daneau

http://ici.radio-canada.ca/

Après une nuit à la morgue, un bébé «revient à la vie»


Pour les fois que cela arrive, c’est surtout chez les adultes et non chez les nourrissons. Il était moins une avant que le bébé devait être incinéré.
Nuage

 

Après une nuit à la morgue, un bébé «revient à la vie»

 

Après une nuit à la morgue, un bébé «revient à la vie»

«C’est un véritable miracle», a déclaré le docteur.Photo Fotolia

PÉKIN – Après avoir été déclaré mort et avoir passé une nuit dans une morgue frigorifiée, un nourrisson chinois a soudainement donné des signes de vie alors qu’il était sur le point d’être incinéré: un «miracle» rapporté par une télévision locale en plein Nouvel An lunaire.

Les employés d’une firme de pompes funèbres du district de Pan’an, dans la province du Zhejiang, «s’apprêtaient vendredi à effectuer la crémation du corps du nourrisson, quand celui-ci a commencé tout à coup à émettre des gémissements», a indiqué une émission de la chaîne de télévision provinciale sur son compte de microblogs officiel.

L’enfant avait pourtant été déclaré mort la veille et avait passé une quinzaine d’heures dans une armoire frigorifiée de la morgue, à une température approchant -12 degrés, a raconté la télévision du Zhejiang.

Réalisant avec stupéfaction qu’il était encore en vie, les employés de la firme funéraire ont aussitôt prévenu le père et les secours, et le nourrisson a été hospitalisé en soins intensifs.

Ce récit dramatique, publié avec photos du miraculé et de son certificat de décès à l’appui, a été abondamment repris en plein week-end du Nouvel An lunaire par les autres médias chinois, et largement partagé sur les réseaux sociaux.

«C’est la première fois que je vois un tel cas, c’est un véritable miracle», a déclaré le docteur Chen, médecin de l’hôpital de Pan’an où le bébé était né.

Après sa naissance prématurée début janvier, l’enfant avait passé 23 jours en couveuse puis avait été retiré de l’hôpital par son père, M. Lu, désireux de le ramener à la maison pour le début de l’année du Singe.

Mais son état s’était soudainement détérioré deux jours plus tard. Le bébé avait été ramené le visage bleuâtre aux urgences, où il a finalement été déclaré mort le 4 février, un docteur assurant que son coeur ne battait plus.

Avant qu’il ne soit déposé dans l’armoire frigorifiée, M. Lu avait emmailloté le corps de son fils dans deux couches de vêtements, puis dans un sac épais, ce qui lui a peut-être sauvé la vie – même si les médecins restaient très circonspects sur ses chances de récupération.

http://fr.canoe.ca/

Erreur à la morgue Il enterre la mauvaise personne


Je conçoit que l’erreur est humaine mais de là a ne pas faire de vérification quand le mari de la femme prétend ne pas  reconnaitre sa femme est a mon avis irresponsable
Nuage

 

Erreur à la morgue

Il enterre la mauvaise personne

 

Il enterre la mauvaise personne

Crédit photo : Archives TVA Nouvelles

TVA Nouvelles

Un homme a eu une drôle de surprise en s’apercevant que la femme qu’il venait d’enterrer n’était pas la sienne. Les employés de l’entreprise de pompes funèbres ont admis s’être trompés et avoir inversé deux cadavres.

Selon 7sur7.be, Evan Davidson vivait avec sa femme, Darlene, depuis 51 ans, en Californie aux États-Unis, lorsque celle-ci est décédée. Lorsqu’il s’est rendu aux pompes funèbres pour veiller le corps de son épouse, le septuagénaire a eu une drôle de surprise.

«Je l’ai regardée et j’ai dit qu’elle ne ressemblait pas à ma femme », a-t-il confié. « Les employés m’ont répondu que c’était probablement parce qu’elle avait embaumé et qu’elle était très malade».

Pas complètement convaincu, Evan Davidson a tout de même accepté d’enterrer le corps qu’on lui présentait comme étant celui de son épouse. Mais trois jours après les funérailles, il a reçu un étrange coup de fil de la part de l’entreprise de pompes funèbres.

«Un homme m’a demandé de venir identifier un corps», explique-t-il.

Une autre famille venait, en effet, également d’affirmer que le corps n’était pas celui de leur proche. M. Davidson s’est immédiatement rendu sur les lieux et là, surprise.

«J’ai vu ma femme et ce fut un grand choc», avoue-t-il.

L’entreprise de pompes funèbres a présenté ses plus plates excuses et a décidé de prendre tous les coûts liés à la seconde inhumation à sa charge. Le tout n’apaisant en rien la colère d’Evan Davidson, qui a décidé d’engager des poursuites.

http://tvanouvelles.ca

Des centaines de corps abandonnés


Comment se fait-il que des gens soient abandonné de la sorte dans des morgues, et ce a tout âge? Plusieurs demeurent inconnus, d’autres c’est une indifférence totale de la famille envers la personne décédée et quelques cas, probablement c’est manque de ressources pour donner un sépulture descente ..
Nuage

Des centaines de corps abandonnés

Décès - Des centaines de corps abandonnés

À la morgue de Québec, les dépouilles sont congelées en attendant qu’on «trouve preneur».

© Jean-François Desgagnés/Agence QMI

Diane Tremblay

QUÉBEC — Le nombre de dépouilles abandonnées dans les réfrigérateurs des salons funéraires est en augmentation au Québec.

Depuis trois ans, 1227 Québécois sont morts dans l’indifférence la plus totale. À défaut de trouver un proche pour s’occuper des obsèques, les corps finissent par s’entasser dans les morgues, c’est l’État qui doit en disposer.

L’an dernier, l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, qui collige les données pour l’ensemble de la province, a enregistré 388 corps déclarés comme non réclamés. De 2008 à 2010, ce phénomène a connu une augmentation vertigineuse de 27,6 %.

« Notre rôle est purement technique. On n’a pas fait d’analyse sociologique du phénomène. On essaie de retracer les familles et, lorsque c’est impossible, on établit des liens avec les maisons funéraires pour disposer des corps. On est dans la technicalité et la gestion », a dit Pierre Lafleur, porte-parole de l’Agence.

Le délai minimal de conservation est de 30 jours. Lorsqu’il est évident qu’un corps ne sera pas réclamé, celui-ci est offert à la science, s’il respecte certaines conditions.

Les corps autopsiés, accidentés ou déformés par la maladie sont automatiquement rejetés. En 2010, 33 corps non réclamés ont été transférés dans une institution d’enseignement.

Coût

Au sens de la loi, un corps est considéré comme non réclamé lorsque le conjoint ou un proche parent confirme par écrit qu’il n’a pas l’intention de s’en occuper, ou que ces derniers n’ont pu être trouvés au terme d’une recherche policière.

« Avec l’enquête de voisinage, on retrouve un proche dans la plupart des cas à l’intérieur de quelques semaines. Des personnes seules qui décèdent, ça arrive souvent! C’est l’odeur qui alerte les voisins », a confirmé Catherine Viel, de la police de Québec.

Finalement, lorsque les autorités ont tout fait pour retracer un proche et que celui-ci ne veut pas prendre en charge les coûts des funérailles, la facture de crémation est envoyée à Québec.

Le gouvernement octroie aux maisons funéraires 550 $ par adulte et 300 $ par enfant pour disposer des corps non réclamés. En 2010, on a enregistré 155 corps de bébés morts-nés ou n’ayant survécu que quelques heures qui n’ont pas été réclamés par les parents, comparativement à 150, en 2009.

L’an dernier, l’État québécois a déboursé 132 484 $, soit 10 % de plus qu’en 2009.

Facteurs

Le vieillissement de la population expliquerait en partie l’augmentation de ces statistiques, mais ce n’est pas le seul facteur. Les problèmes sociaux, en particulier chez les jeunes, et les problèmes de santé mentale entraînent une rupture des liens familiaux.

À la suite de la désinstitutionnalisation, on dénombrait 400 itinérants dans les rues de Québec, il y a 25 ans. La moitié venait des institutions psychiatriques, ce qui laisse penser que ces personnes meurent comme elles ont vécu, seules, et dans l’oubli.

http://fr.canoe.ca