Un «monstre marin» découvert en Alaska, vraiment?


Ça, c’est vraiment faire une tempête dans un verre d’eau. Avec la vidéo, il semble très modeste à comparer de la légende du monstre Loch Ness
Nuage

Un «monstre marin» découvert en Alaska, vraiment?

 

Une capture d'écran de la vidéo capturée par Craig McCaa, un employé du Bureau of Land Management.

Une capture d’écran de la vidéo capturée par Craig McCaa, un employé du Bureau of Land Management.

Repéré par Robin Panfili

Le mystère est désormais résolu et les internautes ont, une fois encore, montré qu’ils ne manquaient pas d’imagination.

La scène se déroule dans une rivière de l’État américain de l’Alaska. Muni d’une caméra et installé sur un pont pour observer le cours d’eau, comme il le fait à plusieurs reprises au cours de l’année, Craig McCaa, employé du Bureau of Land Management, une structure locale en charge de la conversation et la protection de l’environnement, tombe nez-à-nez avec ce qu’il pense être une étrange créature, longue de près de cinq mètres de long, partiellement recouverte de glace, ondulant dans les eaux de la rivière Chena.

Troublé par la scène, il a mis en ligne son enregistrement.

Dans les jours qui suivent la mise en ligne, les internautes spéculent sur la nature de cette prétendue créature, sur la page officielle du Bureau of Land Management. Face à cette vidéo, filmée par un employé et mise en ligne sur leur page Facebook officielle, il était difficile de crier au canular. Mais alors, de quoi pouvait-il bien s’agir? Un crocodile polaire? Un esturgeon géant? Un requin égaré? Un descendant du monstre du Loch Ness? Un phoque piégé dans un filet de pêche?

Monstrueux

Dans les commentaires, les employés du Bureau of Land Management semblaient, eux aussi, dans un premier temps, avoir grand mal à comprendre la situation et à expliquer le phénomène.

«Honnêtement, on ne sait pas vraiment de quoi il s’agit», a confié l’un deux.

Dans la foulée, Reddit, les tabloïds anglais et même quelques sites d’information américains se sont emparés de cette mystérieuse histoire qui, à quelques jours d’Halloween, semblait tomber à point nommé.

Finalement, quelques jours plus tard, le Bureau of Land Management a publié une mise à jour –que tout le monde semblait attendre avec impatience.

«Mystère résolu», commence la publication. Un «monstre marin»?

Pas du tout. Il s’agissait, en réalité, d’une simple corde attachée à un pont, recouverte de glace, ondulant avec le courant, rapporte le Alaska Dispatch News après avoir interrogé des experts de l’Alaska Department of Fish and Game et couvert avec intérêt et rigeur cette histoire loufoque de «monstre marin».

Bravo, internet.

http://www.slate.fr/

LE TOP DES MONSTRES MARINS


Qu’est-ce la beauté ? Selon nos critères, ces animaux marins sont étiquetés comme des monstres. Pourtant, entre eux, ils ont sûrement un petit quelque chose d’intéressant
Nuage

 

Le Saviez-Vous ► LE TOP DES MONSTRES MARINS

 

par Vanessa Hauguel

Les animaux marins semblent parfois venus d’un autre monde; étranges, fascinants et même terrifiants, certaines espèces vivant dans les bas fonds et abysses des océans, ont encore beaucoup de secrets pour l’homme. Découvrez 10 des plus mystérieuses et monstrueuses créatures de la mer.

L’astroscopus

monstres marins poissons abysse océan

Ce poisson répandu dans tous les océans a non seulement l’air peu sympathique, il est assez effroyable. Doté d’électrocytes (ou organes électriques) sur le dessus de la tête et autour des yeux, il s’enfouit dans le sable an attendant sa prochaine victime.

Le Grimpoteithis ou la pieuvre ‘’dumbo’’

monstres marins poissons abysse océan
Surnommé Dumbo Octopus en anglais, cette espèce figure parmi les pieuvres les plus rares et difficile à observer. Vivant dans les abysses, dans des profondeurs extrêmes, les grimpoteithis se déplacent en créant des impulsions, ou en tirant de l’eau par son entonnoir, ou en agitant leurs fameuses « oreilles » comme des nageoires.

Le grangousier

monstres marins poissons abysse océan
Ce poisson assez méconnu se démarque par son énorme gueule, digne de Gargantua. Aussi appelé anguille abyssale ou encore anguille épineuse, il est un proche parent des murènes.

L’enypniastes

monstres marins poissons abysse océan
Bien que gracieux, ce type de concombres de mer n’aime pas être dérangé. Surnommé la  »danseuse espagnole abyssale », lorsque le poisson est importuné par un intrus, sa peau s’illumine et se détache pour adhérer au museau de l’envahisseur, et le rendre vulnérable.

Le poisson-vipère

monstres marins poissons abysse océan

Ce petit, mais bien menaçant prédateur, vit dans les abysses. Il possède de très grandes mâchoires, remplies de dents très longues et bien acérées…

Le requin-lutin

monstres marins poissons abysse océan

Ce requin vit dans les canyons sous-marins et les monts sous-marins du monde entier. Atteignant environ 3,85 m de long, il est pourvu d’un museau aplati et d’une mâchoire garnie de dents en forme de clou. Son museau lui permet de détecter les champs électriques produits par ses proies, qu’il capture en étendant rapidement sa puissante mâchoire.

Le squidworm

monstres marins poissons abysse océan

Découvert assez récemment, le squidworm est un ver de mer étrange, vivant en zone intermédiaire, ou entre le fond océanique et la surface. Outre le fait qu’il possède 10 paires de tentacules élastiques, on sait qu’il dispose de six paires de longs organes sur sa tête, qui lui permettent de sentir et goûter. 

Le Gymnosomata

monstres marins poissons abysse océan

Le Gymnosomata est un type de mollusque barbottant toujours à la verticale. Sous ses airs angéliques, ce poisson-méduse n’est pas sans scrupule: déployant ses six tentacules cachées dans sa tête, il agrippe les proies passant par là, pour ensuite les dévorer lentement…

La Môle 

monstres marins poissons abysse océan

La Môle ou Mola Mola, aussi appelée poisson lune, est fort impressionnant de par sa taille. Atteignant jusqu’à 1 000 kilogrammes, on la retrouve dans les eaux tropicales et tempérées autour du monde. Se nourrissant principalement de méduses, le poisson est sans danger pour les nageurs, mais peut constituer une menace pour les bateaux, s’ils viennent à entrer en collision.

Le Lophiiforme

monstres marins poissons abysse océan

Ce monstre des abysses, aussi appelé poissons-pêcheur attaque ses proies grâce à sa première épine sur sa nageoire dorsale, lui servant en quelque sorte d’hameçon. Attirant ses victimes avec celle-ci, les proies sont dirigées aussitôt vers dans sa bouche.

http://www.canald.com/

Des scientifiques inquiets Quel monstre marin a bien pu manger un grand requin blanc?


Le requin est roi et maitre dans l’océan, mais il semble qu’il pourrait être une proie. Une proie autre que les être humain. Sauf que les scientifiques n’ont aucune idée quel animal serait assez puissant pour attaquer le grand blanc
Nuage

 

Des scientifiques inquiets

Quel monstre marin a bien pu manger un grand requin blanc?

 

 

Des scientifiques cherchent à savoir quel monstre marin a bien pu dévorer un grand requin blanc de 2,7 mètres de long.

Les chercheurs avaient mis des dispositifs pour traquer et observer un groupe de requins dans le cadre d’une étude.

Ils ont été plutôt choqués quand ils se sont aperçus qu’un de leur dispositif a été ramené sur la plage, quatre mois plus tard.

Selon les données enregistrées par les capteurs, il y aurait eu une grosse augmentation de la température tandis que l’appareil a enregistré une chute de 580 mètres.

Les scientifiques croient qu’il y a une bête vraiment plus grosse qui a mangé le requin.

«Quand j’ai entendu pour la première fois que les données étaient revenues, j’étais complètement sous le choc», a dit le réalisateur Dave Riggs.

Selon eux, la seule théorie qui tient pour l’instant est qu’un requin cannibale encore plus grand se soit attaqué à lui.

Toute l’histoire est détaillée dans un documentaire fait par l’Institut Smithsonian qui sera diffusé le 25 juin.

http://tvanouvelles.ca/

Vidéo : un monstre marin retrouvé échoué en Nouvelle-Zélande


Qu’est-ce cette carcasse d’un animal retrouver sur une plage ? Il semble qu’il soit énorme d’ou l’étrangeté de cette créature marine. Plusieurs hypothèses sont émises mais seules des analyses pourraient l’identifier
Nuage

 

Vidéo : un monstre marin retrouvé échoué en Nouvelle-Zélande

 

La carcasse d’un animal doté de dents effrayantes a été récemment retrouvée sur une plage de la baie de l’Abondance, au nord de la Nouvelle-Zélande. Des analyses sont en cours pour identifier celui que l’on surnomme déjà le « monstre marin ».

La cadavre de cet animal non identifié, long de près de neuf mètres, a été retrouvé par une certaine Elizabeth Ann sur la plage paradisiaque de Pukehina, dans la baie d’Abondance, au nord de la Nouvelle-Zélande.

La trouvaille a été faite peu après les violentes tempêtes qui ont affecté la régiond’Auckland à la mi-avril. La charogne, fortement dégradée présente une tête prohéminente doté d’une machoire impressionnante.

De la partie inférieure du corps, il ne reste presque plus rien, probablement du fait d’un séjour prolongé dans l’eau ou de l’appétit de poissons plus classiques, attirés par l’aubaine alimentaire.

Une vidéo de cet énigmatique cadavre a été diffusée sur YouTube sous la forme d’unappel à témoins. Objectif : identifier l’animal malgré son apparence aussi informe qu’impressionnante.

Plusieurs hypothèses ont d’ores et déjà été avancées. On a évoqué une murène géante, un crocodile marin, un dauphin ou même un animal préhistorique venu des abysses.

Selon un scientifique, interrogé par les médias néo-zélandais, il pourrait ne s’agir « que » d’un orque ou baleine tueuse, une espèce que l’on peut rencontrer au large de la baie d’Abondance ou dans les îles Fidji. 

http://actualite.portail.free.fr/