Le monstre du Loch Ness: et s’il y avait anguille (géante) sous roche?


Le mystère de Nessie sera t’il un jour résolu ? Il y a encore des chercheurs qui cherchent une réponse plausible. Un scientifique à penché sur l’ADN au profond du lac. Selon lui, il serait plus juste de croire que le montre du Loch Ness serait en fait une anguille géante. Qui dit mieux ?
Nuage


Le monstre du Loch Ness: et s’il y avait anguille (géante) sous roche?



Un chercheur a réfléchi à la question en se basant sur l’ADN.


Ce n’est pas un requin, pas davantage un poisson-chat ou un esturgeon géant. Et si l’insaisissable monstre du Loch Ness était… une anguille géante? Après une longue étude, dont les résultats ont été dévoilés jeudi, un scientifique néo-zélandais vient conforter cette hypothèse.

Le généticien Neil Gemmel, de l’université d’Otago à Dunedin (Nouvelle-Zélande), a analysé et séquencé les ADN de 250 échantillons d’eau recueillis jusque dans les profondeurs du lac écossais.

Les résultats ont conduit le scientifique et son équipe à écarter l’hypothèse d’un reptile venu du fin fond du Jurassique.

Le “monstre” – affectueusement surnommé “Nessie” – dont la plus ancienne observation remonte au VIe siècle après JC, n’est pas un plésiosaure, un grand reptile aquatique. L’étude permet également d’écarter d’autres hypothèses de poissons géants ―silure, esturgeon ou même requin du Groenland.

“On retrouve une quantité significative d’ADN d’anguille”, qui foisonnent dans les eaux froides du Loch Ness, selon le Pr Gemmel.

Alors, les eaux froides du Loch Ness seraient-elles peuplées de spécimens géants ?

“Nos données ne révèlent pas leur taille mais la quantité que l’on a retrouvée fait qu’on ne peut pas écarter la possibilité qu’il y ait des anguilles géantes dans le Loch Ness”, a souligné le généticien.

“Des investigations supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ou infirmer cette théorie mais selon nos données, l’hypothèse d’une anguille géante reste plausible”, conclut le professeur Gemmel, qui note que cette piste avait déjà été évoquée en 1933.

Encore bien des théories

Les théories abondent sur la nature du monstre, allant du reptile marin préhistorique en passant par un oiseau aquatique ou… le mouvement des vagues sous l’effet du vent.

Si le mystère n’est pas encore complètement résolu, le professeur néo-zélandais se félicite d’avoir constitué une “excellente base de données” sur ce qui peut se trouver dans ce lac légendaire des Highlands, attraction touristique majeure pour l’Ecosse.

On y a prélevé de l’ADN d’humain, de chien, de mouton ou de bétail, mais aussi de la faune sauvage locale: cerfs, blaireaux, renards, campagnols ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux.

En 2006, après deux ans de recherches, un paléontologue écossais avait conclu que “Nessie” était en fait un éléphant d’un cirque ambulant en train de nager dans les eaux du Loch.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Ce scientifique va chercher de l’ADN de monstre dans le Loch Ness


Cela parait loufoque, surtout pour ceux qui doutent de la présente du monstre du Loch Ness, mais la recherche d’ADN dans le lac permettrait d’affirmer si oui ou non un animal reptilien hante l’endroit. Le chercheur, ne croit pas vraiment à trouver Nessie, mais sûrement, il va faire de belles découvertes
Nuage

 

Ce scientifique va chercher de l’ADN de monstre dans le Loch Ness

 

par  Nicolas Prouillac

Le meilleur moyen de donner raison ou de faire taire à jamais les conspirateurs, c’est de prouver ou d’invalider scientifiquement une thèse.

On l’a vu cette semaine avec la mort d’Hitler, que des chercheurs français ont définitivement prouvé. Le généticien néo-zélandais Neil Gemmell, de l’université d’Otago, va pour sa part s’attaquer au mythe du monstre du Loch Ness, nous apprenait le site Stuff le 21 mai. Le Pr Gemmell va récolter des fragments d’ADN dans le lac écossais pour savoir une bonne fois pour toutes s’il cache un monstre.

« Si nous observons des séquences dans nos échantillons d’eau qui suggèrent la présence d’un animal reptilien (ou autre espèce non-identifiée), nous pourrons explorer cela plus avant », a-t-il confié au journal néo-zélandais.

Évidemment, il serait le premier surpris de trouver quoi que ce soit, mais c’est à la science de parler. L’expédition découvrira peut-être les traces d’un gros animal qu’il serait possible de prendre pour un monstre, qui sait.

« Nous partons là-bas avec l’esprit ouvert… tout ce que nous pouvons espérer, c’est de trouver quelque chose d’inhabituel. »

Monstre ou pas monstre, les recherches seront intéressantes pour l’équipe du généticien, dans l’esprit duquel l’idée a germé il y a maintenant deux ans.

« Quand une créature se déplace dans son environnement, elle laisse derrière elle de minuscules fragments d’ADN issus de sa peau, de ses écailles, de ses plumes, de sa fourrure, de ses selles et de son urine », explique le Pr Gemmell. 

« Cet ADN peut être récolté, séquencé puis utilisé pour identifier la créature en comparant la séquence obtenue aux séquences génétiques contenues dans une vaste base de données, provenant de centaines de milliers d’organismes. Si on ne trouve pas de concordance parfaite, on peut généralement estimer où la séquence se situe sur l’arbre de la vie. »

Nessie ne pourra plus se cacher longtemps.

Source : Stuff

http://www.ulyces.co/

Des scientifiques trouvent le monstre du Loch Ness… mais pas celui qu’ils cherchaient


Serait-ce la fin de Nessie ? La science a pourtant trouvé le monstre du Loch Ness, enfin presque, car après avoir sondé grâce à la technologie de pointe, il ne semblerait pas que ce monstre va rester qu’une légende qui continuera probablement à attirer le tourisme
Nuage

 

Des scientifiques trouvent le monstre du Loch Ness… mais pas celui qu’ils cherchaient

 

Cette photo très contestée est devenue une « preuve » de l’existence du monstre, il y a plus de 80 ans.

Photo : MARY EVANS/SIPA

SCOOP – En bouclant la plus grande enquête scientifique jamais menée dans le mystérieux Loch Ness en Ecosse, des chercheurs prouvent que le célèbre monstre n’existe pas. Ils sont en revanche tombés sur le mannequin géant de Nessie utilisé dans un film de 1970.

 

Serait-ce la fin d’un mystère planétaire ? Après des années de chasse au monstre, visiblement vaines, la plus grande sonde du Loch Ness jamais effectuée vient de prouver que Nessie, la célèbre et insaisissable créature aquatique qui squatte les eaux douces d’Ecosse, n’existe pas. Ou du moins, aucune trace du monstre dans ces iconiques profondeurs. Toutefois, les chercheurs ne sont pas rentrés bredouille, selon leurs conclusions publiées le 13 avril.

L’enquête la plus précise du loch faite par un robot

Le lac profond de près de 230 mètres et connu pour ses reliefs compliqués à observer, a été passé au crible par un robot très précis, baptisé Munin, précise Kongsberg Maritime, la société de technologie marine qui a mené l’enquête, associée à l’office de tourisme VisitScotland sur le « projet Loch Ness ». Le robot équipé d’un sonar en forme de torpille a nagé sous l’eau à des profondeurs encore jamais explorées dans le fameux point d’eau, prenant des photos en haute définition.

Le robot Munin a photographié le mannequin de Nessie à 130 mètres sous la surface depuis 1970.

Le robot Munin a photographié le mannequin de Nessie à 130 mètres sous la surface depuis 1970.

Photo : Kongsberg Maritime

Et Munin a bien ramené un cliché de Nessie (le nom affectueux donné au monstre) à 180 mètres sous la surface. Sauf que cette créature-ci est en carton-pâte – ou presque. Il s’agit du mannequin taille réelle qui avait servi au tournage du film La Vie privée de Sherlock Holmes en 1970. Les techniciens de l’équipe s’était débarrassé de cette imposante statue en la rejetant… dans son habitat « naturel ».

Le mannequin du monstre a été construit pour le film "La Vie privée de Sherlock Holmes".

Le mannequin du monstre a été construit pour le film « La Vie privée de Sherlock Holmes ».

Photo : Phalanx Productions / Mirisch Films Limited / Sir Nigel Films

Point de nid pour Nessie

Mais la vraie Nessie aurait très bien pu s’en faire un doudou et rien n’empêche l’existence d’un véritable monstre, direz-vous. Là encore, la science va vous décevoir. Après avoir sondé le lac avec son matériel en janvier, un pêcheur passionné par le mythe affirmait qu’une crevasse profonde de 40 mètres supplémentaires se cachait dans les profondeurs du Loch Ness. Un nid douillet pour notre légendaire Nessie ?

Un pêcheur avait analysé les fonds du Loch Ness avec sa propre sonde et pensait avoir trouvé une crevasse.

Un pêcheur avait analysé les fonds du Loch Ness avec sa propre sonde et pensait avoir trouvé une crevasse.

Photo : Peter Jolly/Shutterstoc/SIPA

Le robot tranche : il n’existe apparemment  « aucune fissure particulière », selon Adrian Shine, chef du projet interrogé par Sky News.

Encore plus loin, vous souvenez-vous du monstre observé deux fois dans la Tamise à Londres fin mars ? Contrairement aux spéculations hasardeuses, cette créature filmée (et vue plus de 4 millions de fois sur YouTube) n’aurait donc rien à voir avec le monstre du Loch Ness.

Un mystère bon pour le tourisme

Rappelons toutefois que la mystérieuse créature attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs. Le mystère autour de Nessie représenterait plus de 75 millions d’euros dans l’économie écossaise. Malcolm Roughead de VisitScotland ajoute :

« Peu importe ce que révèle l’équipement de pointe, il y aura toujours une part de mystère et d’inconnu autour de ce que se cache réellement sous la surface du Loch Ness ».

Qui sait, le monstre est peut-être passé maître en camouflage ?

Le Loch Ness.

Le Loch Ness.

Photo : REX/REX/SIPA

http://www.metronews.fr/

Le Saviez-Vous ► 20 faits divers


Des faits dans divers pigés dans divers domaines, juste pour le plaisir de savoir, d’augmenter un brin nos connaissances
Nuage

 

20 faits divers

 

1. Le papier bulle a été inventé à la base… pour être un nouveau type de papier peint. Vous imaginez le délire ? Surtout pour ceux qui sont atteints d’envie compulsive de faire péter toutes les bulles ?

@ Country 93.3

2. Moins de 1% de l’Antarctique est propice au développement de la végétation à cause… de la glace !

@ The Daily Galaxy

3. Si les nombreuses tentatives scientifiques pour débusquer le monstre du Loch Ness ont échoué, sachez que plus de 100 000 balles de golf ont été retrouvées grâce aux différentes expéditions menées ces dernières années.

@ NBC News

4. Les empreintes digitales des koalas sont très similaires aux nôtres. Aussi, même les experts scientifiques formés pourraient les confondre sur les scènes de crime.

@ Koala Land

5. Sphénopalatine Ganglioneuralgia (à vos souhaits !). C’est le nom scientifique qu’on donne au «gel de cerveau», cette sensation qui nous monte à la tête quand on mange une glace très froide !

@ SodaHead / wow-really

6. Les bébés ne détectent pas le goût salé dans les aliments avant leurs 4 mois.

@ CNN

7. Les statues de l’Île de Pâques ont un corps… et des organes !

@ Atlantean Gardens

8. En Chine, pour que les nouveaux soldats s’entraînent à garder haut leur menton, de petites aiguilles sont placées sur leur col.

@ Daily Mail

9. En 1999, les fondateurs de Google étaient disposés à vendre leur société à Excite pour moins d’un million de dollars US (soit 860 000 euros de l’époque). Heureusement pour eux, ils ne l’ont pas fait !

@ Wikimedia Commons

10. La boisson «Kool-Aid», très connue aux États-Unis, a été fabriquée à base d’un liquide concentré de fruits appelé le «Smack», en 1927.

@ Liz Moody

11. L’échidné et l’ornithorynque sont les seuls mammifères à ne pas avoir de nombril… parce qu’ils pondent des œufs !

@ Wikimedia Commons

12. Le Qatar est le seul pays au monde commençant par la lettre «q» et l’Iraq, le seul pays terminant par cette même lettre.

@ bridgat

13. Il n’existe qu’un seul panneau «Stop» dans tout Paris. Il est situé « sur le domaine public, juste à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction située quai Saint-Exupéry », dans le XVIe arrondissement, selon la préfecture de Police.

@ The Local

14. Pour dissuader les télévendeurs de l’appeler, un homme a fait changer son nom et s’appelle maintenant : Tim Pppppppppprice.

@ I Love Useless Knowledge

15. Votre sang fait le tour de votre corps plus de 1 000 fois par jour !

@ Brookdale

16. Pour faire cuire un œuf sur le trottoir, il faudrait que le sol atteigne les 70°C.

@ wonderopolis

17. Presque 10% des os d’un chat se trouvent… dans sa queue !

@ pleated-jeans | weibo / Snoopy

18. Si la Terre faisait la taille d’un grain de sable, le Soleil serait égal à une orange !

@ The Telegraph / Doug Taylor / Alamy

19. Notre Monsieur Propre national s’appelle Mr Clean aux Etats-Unis, Don Limpio en Espagne et même… Maestro Limpio au Mexique !

@ Estrella de la tarde

20. Comment font les chiens de prairie, une race de rongeurs, pour se dire «bonjour» ? Ils s’embrassent, tout naturellement !

@ Amusing Time

http://www.demotivateur.fr/

Le monstre du Loch Ness, qu’un poisson géant?


Est-ce que la légende du monstre du Loch Ness commence à s’essouffler ? On tente toujours de trouver la réponse allant d’une hypothèse à une autre. Mais allons-nous, un jour connaitre qui ce mystérieux poisson où chose qui s’est fait passer pour un monstre
Nuage

 

Le monstre du Loch Ness, qu’un poisson géant?

 

Cette photo du monstre du Loch Ness, prise... (PHOTO WIKIPÉDIA)

Cette photo du monstre du Loch Ness, prise en 1934, a été publiée le 21 avril de la même année dans le journal britannique Daily Mail. Ce cliché, sur lequel on a l’impression de voir un plésiosaure, s’avèrera être un canular.

PHOTO WIKIPÉDIA

Un homme qui a passé 24 ans à scruter le Loch Ness en Écosse pour tenter de lever le mystère autour du célèbre monstre qui y vivrait estime qu’il s’agit vraisemblablement d’un poisson géant, a-t-il dit à l’AFP.

«La thèse privilégiée aujourd’hui est qu’il s’agit d’un silure glane. C’est l’explication la plus probable», a déclaré jeudi soir à l’AFP Steve Feltham, 52 ans, qui figure dans le livre Guinness des records pour avoir mené la plus longue veillée de Nessie, le monstre du Loch Ness.

«Je ne dis pas que c’est l’explication finale. Ça colle avec la majorité des spécificités observées, mais pas avec toutes», a-t-il ajouté.

Les silures peuvent faire jusqu’à quatre mètres de long et peser plus de 400 kg même s’ils font rarement plus de deux mètres. Ces poissons d’eau douce peuvent vivre au moins 30 ans.

Sa théorie est que ces poissons, originaires d’Europe de l’Est, mais qui se sont propagés dans toute l’Europe via les canaux, fleuves et rivières, pourraient avoir été introduits par les habitants du site afin de les pêcher, même si aucun document officiel ne confirme sa thèse.

«S’ils ont fait ça, les poissons ont atteint leur maturité dans les années 30», l’époque où les premières photos présumées du monstre du Loch Ness sont apparues.

Il a précisé qu’il y a 20 ans, il y avait 10 à 12 témoignages par an de personnes affirmant avoir vu le monstre quand il n’y en a tout au plus qu’un par an aujourd’hui.

Il reconnait également que d’autres passionnés de Nessie ont tiré des conclusions différentes.

«Certains disent que c’est un esturgeon, une anguille géante ou des plésiosaures. Un couple croit qu’il y a un vaisseau spatial au fond du lac», a-t-il égrené, ajoutant espérer que Nessie s’avère être «quelque chose de beaucoup plus excitant qu’un silure».

«Je ne vais certainement pas abandonner mes recherches», a-t-il martelé.

L’été dernier, une photographie censée montrer Nessie batifolant dans d’autres eaux que celles de son cher Loch Ness d’origine avait créé l’émoi.

En 2006, un paléontologue écossais avait quant à lui conclu, après deux ans de recherches, que Nessie était un éléphant de cirque en train de nager.

Personne n’a jamais pu prouver avoir vu Nessie, une espèce de dragon sous-marin dont la légende remonte au 17e siècle. Des «apparitions» sont toutefois évoquées régulièrement et les canulars sont nombreux sur le sujet.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► 20 grands mystères de l’histoire


Des mystères dans ce monde, il y en a beaucoup, que ce soit chez des civilisations anciennes, ou des faits plus récents, il existe des énigmes qui ne sont toujours pas expliquées. Certains de ces mystères font partis de légendes et on même inspiré certaines fictions au cinéma
Nuage

 

20 grands mystères de l’histoire

 

L’histoire de l’humanité recèle de nombreux mystères non résolus. Des mystères dont on cherche encore l’explication, mais qui ne nous laissent que des suppositions.

Du mystère de l’Atlantide à celui du manuscrit de Voynich, en passant par le triangle des Bermudes et l’homme au masque de fer, voici 20 grands mystères de l’histoire.

1. L’Atlantide: l’île fabuleuse

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, une gravure réalisée d’après une description du jésuite allemand et scientiste Athanasius Kircher (1602-1680) de la légendaire île d’Atlantide.

(Photo : Ann Ronan Pictures/Print Collector/Getty Images)

C’est le philosophe Platon qui, le premier, a évoqué ce lieu mythique qu’est l’Atlantide au 4e siècle avant Jésus-Christ. Celui qui est considéré comme le premier des philosophes y décrit une île gigantesque située près du détroit de Gilbraltar qui aurait abrité une civilisation florissante. Cette civilisation aurait disparu dans un mystérieux cataclysme.

Pour certains, le récit de Platon est une simple légende, d’autres croient que l’existence de cette île fabuleuse serait fondée sur des faits réels et expliquent qu’il pourrait s’agir de l’île grecque baptisée Théra ou Santorin, une île qui aurait été engloutie vers 1600 av. J.-C. par d’énormes tsunamis.

2. Les Amazones: le peuple des guerrières

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, La bataille des Amazones, par Anselm Feuerbach, 1873.

(Photo : cosmovisions.com)

Selon la mythologie grecque, les Amazones sont un peuple de guerrières résidant sur les rives de la mer Noire, même si d’autres historiens les situent en Asie Mineure ou en Libye.

Leurs premières traces remontent à l’Antiquité et correspondraient aux guerrières des peuples scythes et sarmates. La légende dit qu’elles avaient coutume de se couper le sein droit afin de pouvoir tirer à l’arc.

Les Amazones, dit-on, tuent leurs enfants mâles ou les rendent aveugles ou estropiés pour ensuite les utiliser comme serviteurs. Pour assurer la perpétuation de leur civilisation, elles s’unissent une fois par an avec les plus beaux hommes des tribus voisines.

Les Amazones auraient envahi deux contrées d’Asie Mineure et de Grèce. Elles auraient aussi affronté les troupes d’Alexandre le Grand entre -331 et -324. La légende veut qu’elles aient pris part à la guerre de Troie et que leur reine Penthésilée soit tombée amoureuse d’Achille.

3. Les menhirs de Carnac: le plus grand site mégalithique au monde

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, prise le 22 août 2014, des pierres de l’un des alignements mégalithiques de Carnac. (MIGUEL MEDINA/AFP/Getty Images)

En France, plus précisément sur la commune de Carnac, en Bretagne, sont alignés quelque 4000 menhirs et dolmens sur une surface couvrant près de quatre kilomètres.

On croit que ces grandes pierres, grossièrement façonnées et d’une hauteur variant entre quelques centimètres jusqu’à plus de six mètres, auraient été placées vers 4500 av. J.-C.

Dans chaque alignement, les menhirs sont placés par ordre croissant en direction de l’est. De nombreuses légendes et théories tentent de les expliquer : calendrier solaire, symbole de virilité, champ des morts ou culte des pierres…

Les plus récentes études datent ces alignements de menhirs du Néolithique, au début de la vie sédentaire.

Depuis 1991, le site est protégé et fermé au public en été, ouvert en hiver.

 20 grands mystères de lhistoire

L’arrangement des menhirs de Carnac, tel qu’il était au 19e siècle, à partir d’une image du révérend Samuel G. Green, publiée en 1878.

(Photo : Universal History Archive/UIG via Getty Images)

 

4. Stonehenge: le célèbre monument mégalithique

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, des visiteurs et des touristes autour de l’ancien monument de Stonehenge, le 2 mars 2012, dans le Wiltshire, en Angleterre. (Matt Cardy/Getty Images)

Le plus célèbre monument mégalithique au monde, dont le nom signifie « les pierres suspendues », fait l’objet de toutes les hypothèses depuis que s’y succèdent des générations d’archéologues.

Composé d’un ensemble de structures circulaires concentriques qui auraient été érigées entre -2800 et -1100 av. J.-C., il est situé à 13 km au nord de Salisbury, dans le sud de l’Angleterre.

Le monument forme un cercle de 30 mètres de diamètre. Tout autour se trouve un fossé de 103 mètres de diamètre avec des dizaines de puits qui auraient servi pour des crémations. Mais on ne connait pas vraiment à quoi servait le monument. Lieu de rassemblement tribal ? Calendrier géant ? Observatoire astronomique ?

La zone est un site archéologique d’envergure et attire près d’un million de visiteurs par année.

5. Les statues de l’Île de Pâques: des statues de roche volcanique

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, les statues géantes ou moai, de l’île de Pâques, aussi appelé Rapa Nui.

(Photo : Jeff Overs/BBC News & Current Affairs via Getty Images)

L’île de Pâques a été « découverte » le jour de Pâques 1722 par le Hollandais Jacob Roggeveen. Quelle a dû être sa surprise quand il est tombé sur la centaine de figurines humaines de 3 à 12 mètres de haut qui peuple l’île !

À son arrivée, l’île était habitée par des Polynésiens, mais ce ne sont pas eux qui ont réalisé ces énormes monuments mégalithiques. On croit que ces moai, comme sont appelées ces statues taillées dans de la roche volcanique, ont été réalisées au 10e siècle dans un but religieux par les Pascuans, un peuple qui aurait habité sur l’île avant les Polynésiens.

Mais la question de l’origine des statues laisse en réalité les scientifiques et les historiens sans réponse.

6. Le rongorongo: le deuxième mystère de l’île de Pâques

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, une tablette couverte de l’écriture rongorongo (ou kohau rongo rongo), provenant du parc national de Rapa Nui (sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995).

(Photo : DeAgostini/Getty Images)

L’île de Pâques, qui appartient au Chili, ne renferme pas que le mystère de ses statuts. On y a trouvé également de mystérieux glyphes écrits sur divers objets, qu’on a appelés système Rongorongo.

Plusieurs croient que ces glyphes sont une forme d’écriture ou de préécriture et seraient l’une des trois ou quatre inventions indépendantes d’écriture dans l’histoire de l’humanité.

Les glyphes sont indécodables et leurs messages, qui donneraient certainement des indices sur la civilisation qui a construit les statues, semblent perdus à jamais.

7. L’homme au masque de fer: le plus mystérieux des prisonniers

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo du haut, une gravure du 17e siècle, représentant l’homme au masque de fer. (De Agostini Picture Library/De Agostini/Getty Images)

L’homme au masque de fer est l’un des prisonniers les plus célèbres de l’histoire. Le mystère qui entoure son existence, alimenté par les différents films et romans dont il a fait l’objet, n’a cessé d’exciter les imaginations.

On ignore pourtant encore, plus de 300 ans après sa mort, l’identité véritable de celui qui est devenu célèbre sous le nom de l’Homme au masque de fer. Ce que l’on sait, c’est qu’en 1679, un homme est emprisonné, on ne sait pourquoi, dans le château d’If, sur l’archipel du Frioul, près de Marseilles, en France. En 1698, cet homme est transféré à la Bastille où il mourra en 1703.

Personne n’a jamais vu son visage, car il était recouvert d’un masque de velours aux articulations de métal. Un aristocrate anglais ? Le fils de Louis XIV ? Son jumeau ? Molière ? D’Artagnan ? Un amant de la reine ? Ou encore Nicolas Fouquet, l’ancien surintendant du Roi ? Toutes les hypothèses sont possibles et leurs contraires aussi.

 20 grands mystères de lhistoire

Leonardo DiCaprio portant le masque dans l’une des scènes du film L’homme au masque de fer, réalisé en 1998.

Certains croient même que l’homme n’aurait été qu’un personnage inventé par Voltaire pour discréditer l’absolutisme monarchique d’alors. Le célèbre inconnu a été enterré sous le nom de Marchiali, ce qui ne nous avance guère.

 

8. L’inscription de Shugborough: la voie du Saint-Graal?

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, une diapositive montre le code vieux de 250 ans inscrit sur un monument à Shugborough, dans le Staffordshire, lequel, croit-on pointe vers le lieu où se trouverait le Saint-Graal. (MARTYN HAYHOW/AFP/Getty Images)

Quand on regarde de loin le monument du Berger érigé au 18e siècle, à Staffordshire, au centre de la Grande-Bretagne, on n’y voit rien d’autre qu’une réplique sculptée de la célèbre peinture de Nicolas Poussin, Les bergers arcadiens. Pourtant, si l’on s’approche, on remarque une curieuse suite de lettres : D-OUOSVAVV-M — un code que personne n’a jamais réussi à déchiffrer depuis 250 ans.

Personne ne sait d’où vient ce code, même si certains croient que c’est un indice laissé par les templiers pour retrouver le Saint-Graal.

Les plus grands esprits se sont penchés sur cette énigme, dont Charles Dickens et Charles Darwin. En vain.

9. La malédiction de Tecumseh: coïncidences ou réalité?

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, Tecumseh, chef des Shawnee. (Culture Club/Getty Images)

Tecumseh était le chef de la tribu des Shawnee, célèbre pour sa rébellion contre les États-Unis en 1810-1811 et sa participation à la guerre de 1812.

Quand il a finalement été battu par les Américains, Tecumseh aurait jeté un sort à tous les chefs d’États américains en leur prédisant une mort tragique chaque fois qu’une année se terminerait par « 0 ».

Malédiction ou pas, c’est un fait que sept présidents américains élus lors d’une année se terminant en « 0 » sont morts au cours de leur mandat. Trois sont morts de maladies : William Henry Harrison, élu en 1840, est mort d’une pneumonie ; Warren G. Harding, élu en 1920, est mort d’une attaque (ou d’un empoisonnement) et Franklin D. Roosevelt, élu en 1940, est mort d’une hémorragie cérébrale. Quatre ont été assassinés : Abraham Lincoln, élu en 1860, James A. Garfield, élu en 1880, William McKingley, élu en 1900 et John F. Kennedy, élu en 1960.

Deux autres présidents ont été victimes de tentatives d’assassinat : Ronald Reagan, élu en 1980, et George W. Bush, élu en 2000.

10. Le chiffre de Beale: la clé d’un trésor

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo: Wikimedia Commons)

Le chiffre de Beale est une série de trois textes codés devant révéler le lieu où se trouve l’un des plus grands trésors cachés de l’histoire des États-Unis. Ce trésor serait à l’origine celui d’un homme mystérieux, un dénommé Thomas Jefferson Beale qui, en 1818, prospectait au Colorado et qui a laissé derrière lui un coffre contenant les trois textes et la promesse d’une clé à venir pour des déchiffrer, clé qui n’est jamais venue.

Des trois textes, seul le deuxième a été décodé. Fait intéressant, la Déclaration d’indépendance américaine s’est avérée être la clé du code, un fait encore plus intéressant quand on sait que Beale était aussi le nom de l’auteur de la Déclaration d’indépendance des États-Unis.

Le texte décodé révèle que le trésor est enterré à Bedford, en Virginie, mais le lieu exact, certainement caché dans l’un des deux textes non décodés, reste inconnu.

Des chasseurs de trésor continuent de hanter, souvent illégalement, la région de Bedford, armés de leurs pelles, depuis que l’héritier du chiffre a rendu l’histoire publique, dans l’espoir de réussir à décoder les deux chiffres restants.

11. Le triangle des Bermudes: le gouffre mystérieux

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo : inmysteriam.com)

Le triangle des Bermudes est une zone maritime comprise entre la Floride, Porto Rico et l’archipel des Bermudes. Depuis le 19e siècle, l’endroit est le théâtre de disparitions inexpliquées de navires et d’avions. Le cas le plus célèbre est celui de cinq bombardiers qui, le 5 décembre 1945, ont quitté Fort Lauderdale, en Floride, pour ne jamais revenir.

Des vaisseaux portés disparus ont été retrouvés intacts, mais abandonnés, sans aucune trace de leurs occupants. Des dizaines de navires et d’avions ont péri, sans qu’on sache pourquoi, dans cette zone. De nombreux pilotes et navigateurs ont déclaré que leurs instruments devenaient fous dès qu’ils pénétraient dans la zone.

Les disparitions sont d’autant plus inexplicables que la plupart se sont produites alors que les conditions météo étaient optimales lors de leur dernier contact radio.

Des thèses de toutes sortes circulent pour expliquer le phénomène : des bulles de gaz aux extraterrestres, tout est bon pour tenter d’expliquer l’inexplicable, mais encore aujourd’hui, le mystère règne.

12. Le disque de Phaistos: l’un des plus grands casse-têtes

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, la face A du disque de Phaistos. Musée archéologique de Héraklion.

(Photo : Prisma/UIG/Getty Images)

Découvert par l’archéologue italien Luigi Pernier en 1908 dans le site du palais minoen de Phaistos, en Grèce, le disque est fait d’argile cuite et contient de mystérieux symboles qui représentent peut-être une forme inconnue de hiéroglyphes. On croit qu’il a été créé quelque part au cours du deuxième millénaire avant Jésus-Christ.

Les deux faces du disque sont gravées de 45 hiéroglyphes, avec des éléments mobiles dans une disposition en spirale, allant de l’extérieur vers le centre.

Certains historiens croient que les hiéroglyphes ressemblent aux symboles de linéaire A et linéaire B, deux types d’écriture utilisés autrefois dans la Crète ancienne. Le seul problème est que, si on a réussi à déchiffrer linéaire B, linéaire A reste encore un mystère à ce jour.

Résultat : le disque est l’un des plus grands casse-têtes archéologiques irrésolus.

13. Le manuscrit de Voynich: le plus mystérieux de tous les manuscrits

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo : Universal History Archive/UIG via Getty images)

Le manuscrit de Voynich tient son nom d’un libraire et antiquaire américano-polonais Wilfrid M. Voynich, qui l’a acheté en 1912.

C’est un livre détaillé de 240 pages écrit dans une langue ou une écriture complètement inconnues. Ses pages sont pleines de dessins colorés d’étranges diagrammes, de situations bizarres et de plantes qui ne ressemblent à aucune espèce connue, ce qui ajoute au mystère du document et à sa difficulté de décryptage.

L’auteur est anonyme, mais le Carbone 14 a révélé que ses pages ont été faites quelque part entre 1404 et 1438.

Les théories ne manquent pas sur l’origine et la nature du manuscrit de Voynich. Certains croient que c’est une pharmacopée datant du début de la médecine moderne. Plusieurs des images d’herbes et de plantes suggèrent que c’est là le manuel d’un alchimiste. Le fait que plusieurs diagrammes semblent être d’origine astronomique, combiné aux dessins non identifiables, a aussi donné naissance à des théories qui proposent que le livre soit d’origine extraterrestre.

La plupart des experts s’entendent sur le fait que le livre n’est probablement pas un canular, étant donné le temps, l’argent et toute la concentration qu’il a fallu pour le créer.

Personne n’a encore réussi à décoder le manuscrit de Voynich, qui est considéré par les experts comme le plus intéressant et le plus mystérieux document jamais trouvé.

14. La malédiction de Toutankhamon: une histoire de vengeance

 

 20 grands mystères de lhistoire

 l’archéologue Howard Carter ouvrant le tombeau du roi Toutankhamon, près de Luxor, en Égypte, là où l’un des porteurs d’eau de Carter a trouvé l’entrée pour pénétrer dans le sanctuaire secret.

(Photo : Wikimedia / The New York Times archive)

Toutankhamon est un pharaon égyptien né en -1345 av. J.-C., mort à 18 ans. Le 4 novembre 1992, les Britanniques Howard Carter et Lord Carnarvon ont trouvé dans la Vallée des Rois, près du Nil, en Égypte, l’entrée d’une tombe souterraine dans laquelle se trouvait la chambre funéraire du jeune pharaon.

La tombe renfermait un incroyable trésor archéologique, dont le tombeau du jeune roi encore intact. Mais Lord Carnarvon meurt d’une terrible fièvre quelques mois plus tard, en avril 1923 et c’est le début d’un mythe : 26 autres personnes, parmi lesquels d’éminents égyptologues, trouveront la mort au cours des mois et des années subséquentes.

La cause de ses morts serait la fureur de Toutankhamon, déclenchée lors de l’intrusion dans le lieu sacré. Une théorie jamais prouvée, mais qui a formé la légende du pharaon.

Une autre théorie explique que ces morts seraient dues aux champignons toxiques qu’on aurait retrouvés dans les chambres funéraires.

 

 20 grands mystères de lhistoire

Le masque funéraire de Toutankhamon, au Caire, en Égypte.

(Photo : Godong/UIG via Getty Images)

 

15. Le monstre du Loch Ness: Ô monstre, es-tu là?

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, prise le 19 avril 1934, une vue du monstre du Loch Ness, près d’Inverness, en Écosse. (Photo : Keystone/Getty Images)

En 1934, le médecin colonel Robert Kenneth Wilson montre des photos qu’il déclare avoir prises du monstre qui vit dans un lac écossais, le Loch Ness. Les photos corroborent un récit qui avait fait la une des journaux en 1933, quand un couple avait raconté avoir aperçu dans ses eaux un animal gigantesque.

La légende de Nessie, le monstre du Loch Ness, est née au 6e siècle, quand un moine irlandais aurait affronté une bête alors qu’elle attaquait un homme qui traversait le lac.

Plus de 1000 personnes ont depuis affirmé avoir vu Nessie, même si, soixante ans après la publication des photos de Wilson, l’un de ses amis a révélé sur son lit de mort que Wilson et lui les avaient trafiquées.

Qui croire?

 

 20 grands mystères de lhistoire

Le Loch Ness à Inverness, en Écosse, le 16 avril 2014, depuis Fort Augustus.

(Photo : Jeff J Mitchell/Getty Images)

 

16. L’affaire Tamam Shud: un tout petit bout de papier

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo : misterioteca.com)

L’affaire Tamam Shud est l’un des plus profonds mystères australiens. Tout a commencé en décembre 1948 quand on trouvé le cadavre d’un homme sur la plage de Somerton, à Adelaide, en Australie.

Tous les gouvernements du monde ont tenté d’identifier l’homme mort, sans succès. Il n’a jamais été identifié.

Pour ajouter au mystère, on a trouvé sur lui un petit bout de papier dans une poche secrète cousue à l’intérieur de ses pantalons. Sur le petit bout de papier était écrit « Tamam Shud », une expression qui signifie « fini » ou « terminé » et que l’on retrouve également  à la dernière page d’une collection de poèmes appelés Rubaiyat d’Omar Khayyam, un écrivain persan né en 1048 en Perse, l’Iran actuel.

Pour ajouter au mystère, on a aussi trouvé une copie des poèmes de Khayyam contenant un code gribouillé que l’on croit avoir été laissé par l’inconnu.

À cause du contenu des poèmes de Khayyam, bien des gens croient que le message est une note de suicide, mais n’a jamais été décodée, tout comme l’affaire.

 

17. Le signal «wow!»: directement de la constellation du Sagittaire

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo : gracieuseté de OSU RO et NAAPO)

Une nuit d’été, en 1977, Jerry Ehman, un volontaire pour SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence), est devenu le premier homme à recevoir un message provenant d’un monde extraterrestre.

Ehman cherchait des ondes radio provenant d’un lointain espace, en espérant tomber par hasard sur un signal qui ressemblerait à un message envoyé par des extraterrestres intelligents quand, tout à coup, ses mesures se sont élevées.

Le signal capté par Ehman a duré 72 secondes, soit la plus grande période de temps pouvant être mesurée dans l’éventail d’ondes utilisées par Ehman. Le signal était fort et semblait provenir d’un endroit où aucun humain n’est jamais allé : près d’une étoile appelée Tau Sagittaire, dans la constellation du Sagittaire, à plus de 120 années-lumière.

Ehman a écrit « wow ! » sur l’imprimé original du signal, d’où son nom.

Malheureusement, toute autre tentative de localisation du signal a échoué, créant ainsi beaucoup de controverse et de mystère sur ses origines et sa signification.

18. Georgia Guidestones: manuel de survie de l’humanité?

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo : Wikimedia Commons)

Les Georgia Guidestones (littéralement les Pierres-guides de la Géorgie), souvent surnommées le Stonehenge américain, sont un monument fait de six blocs de granite hauts de six mètres, qui a été érigé en mars 1980 dans l’état de la Géorgie, dans le sud-est des États-Unis. Le monument a été construit par une compagnie de granit à la suite d’une commande anonyme.

Dix commandements sont gravés sur les deux faces des quatre pierres verticales, et ce, dans huit langues : l’anglais, le russe, l’hébreu, l’arabe, l’hindi, le mandarin, le castillan et le swahili.

Sur la plaque du haut se trouvent des inscriptions en quatre langues anciennes. Un trou dans la pierre horizontale du haut indique quand il est midi. Un autre trou dans la colonne centrale laisse voir l’étoile Polaire et la plaque au sol donne des références astronomiques et parle de capsule temporelle enterrée. Aux équinoxes et aux solstices, le soleil se lève dans la fente de la colonne centrale.

Un coin du monument a été enlevé en 2009 puis remplacé en 2014 avec l’inscription « MM, 16, 20, 14, 8 JAM ».

On ne sait rien sur la raison de la construction des Georgia Guidestones ou à qui s’adressent les commandements qui proposent, entre autres, de maintenir la population à un demi-million de personnes et de laisser la place à la nature.

 

19. Krypto: la cryptographie en tant qu’art

 

 20 grands mystères de lhistoire

(Photo : elonka.com)

Kryptos est une sculpture conçue par l’artiste Jim Sanborn et le cryptographe Edward M. Scheidt, un retraité de la CIA, et installée depuis 1990 dans l’enceinte du siège social de la CIA, à Langley, dans l’état de Virginie.

Toute la surface de la sculpture est gravée de messages encodés. Seules trois des quatre sections gravées ont été décodées. Personne encore n’a réussi à résoudre le mystère de la quatrième section.

 

20. Le bourdonnement de Taos: un bruit que seuls quelques-uns entendent

 

 20 grands mystères de lhistoire

Sur la photo, un four traditionnel en adobe (brique de boue), dans le village de Taos, au Nouveau-Mexique.

(Photo : Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images)

La ville de Taos, au Nouveau-Mexique, est une petite communauté artistique qui abrite aussi son mystère, le Taos Hum, (bourdonnement de Taos). C’est qu’on y entend souvent un bourdonnement, comme celui que ferait un lointain moteur diesel.

Même si on le perçoit à l’oreille nue, les appareils de détection sonore n’ont jamais réussi à capter ce bruit qui est apparu pour la première fois au début des années 1990. Le phénomène n’a jamais été expliqué.

Parmi les différentes théories offertes pour expliquer le bourdonnement, on retrouve celle des hippies drogués, des expériences secrètes de contrôle des cerveaux du gouvernement ou des extraterrestres vivant dans les profondeurs de la Terre.

Joe Mullins, un professeur en génie à l’Université du Nouveau-Mexique, a mené une enquête auprès des résidents de Taos pour s’apercevoir qu’environ 2 % d’entre eux pouvaient détecter le bourdonnement. On a donc installé des détecteurs dans la maison de ces gens pour mesurer les sons et les vibrations, mais rien n’a jamais été détecté et le mystère de la provenance de ce bourdonnement n’est toujours pas résolu.

http://actualites.sympatico.ca/

Le Saviez-Vous ► Monstre du Loch Ness : il y a tout juste 81 ans, une photo crée la légende


 

Le montres du Loch Ness a suscité beaucoup d’intérêt quand un médecin a sorti une preuve de son existence. Une preuve, enfin, disons que la photo a été truquée, malgré tout, certains sont persuadés que Nessie existe vraiment, ou du moins l’espère
Nuage

Monstre du Loch Ness : il y a tout juste 81 ans, une photo crée la légende

Monstre du Loch Ness : il y a 81 ans, un cliché crée la légende

Cette photo, prise en 1934 par Robert Wilson, a été publié dans le Daily Mail.Photo : Sipa

ECOSSE – Google rend hommage ce mardi au célèbre monstre du Loch Ness, dont le premier cliché est apparu le 21 avril 1934 dans le Daily Mail. Pourtant, 81 ans après, et même s’il a inspiré de nombreux films, son existence n’a jamais été prouvée.

Il y a 81 ans, rien qu’avec une photo publiée dans la presse, naissait un véritable mythe : celui du monstre du Loch Ness. Nous étions le 21 avril 1934 et le cliché, bien que flou, était publié dans les colonnes du Daily Mail. Depuis plusieurs années, déjà, la présence d’un « Nessie » dans les eaux du Loch Ness était évoquée. Mais c’est avec cette photo que le mythe a pris toute sous ampleur.

Lancement du Nessie Street View

Si depuis, d’autres photos de ce type ont été prises, celle-ci, immortalisée par un gynécologue répondant au nom de Robert Wilson, reste la plus célèbre. Pendant des années, Ecossais et touristes en furent persuadés : il y avait bien une créature étrange dans les eaux du Loch Ness. Déception, bien des années plus tard, en 1975 : on apprenait que le cliché était en fait un trucage : il s’agissait en réalité d’un sous-marin pour enfant, sur lequel une tête sculptée avait été posée.

Mais qu’importe : plusieurs décennies après, nombreux sont ceux qui se rendent près des eaux du Loch Ness, dans l’espoir d’apercevoir Nessie. Preuve, s’il en fallait, que la légende fascine toujours autant : Google a décidé de lui consacrer un doodle ce mardi. 

loch ness

Mais pas seulement : Google Maps a également profité de ce 81e anniversaire pour lancer une option Nessie Street View. L’occasion, enfin, d’apercevoir Nessie ?

Monstre du Loch Ness : il y a tout juste 81 ans, une photo crée la légende

Photo : Capture d’écran

http://www.metronews.fr/