Caries chez les ados Les boissons énergisantes, l’ennemi à abattre


Il est reconnu que les boissons énergisantes peuvent être nocives pour la santé du coeur et que malheureusement beaucoup d’adolescents y sont adeptes mais voilà, un autre problème a l’horizon est celui de l’évolution des caries a une grande vitesse … Ces boissons aident peut-être pour trouver l’énergie d’être éveillé mais par contre il y a beaucoup plus de côté nocifs donc ils devraient être évité
Nuage

 

Caries chez les ados

Les boissons énergisantes, l’ennemi à abattre

 

Caries chez les ados - Les boissons énergisantes, l'ennemi à abattre

© Archives Agence QMI

MONTRÉAL – L’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec tombe à bras raccourci sur les boissons énergisantes, prétendant qu’elles détériorent les dents à la vitesse grand V et participent à la prolifération des caries chez les adolescents.

Quelque temps après avoir été bannies des centres sportifs pour leurs effets néfastes sur le rythme cardiaque, et déclarées persona non grata dans des dizaines d’établissements municipaux, voilà que les boissons énergisantes sont montrées du doigt pour leur fort taux d’acidité.

«C’est un nouveau phénomène chez cette clientèle, a averti Johanne Côté, présidente de l’ordre. Les jeunes en boivent beaucoup, et ça garde la bouche acide en permanence. À la longue, ça gruge les dents et les use.»

Les résultats négatifs issus de la consommation sont rapides.

«Dans l’année qui suit, on commence à voir des lésions. La dent devient poreuse et blanchâtre, donc beaucoup plus susceptible de développer des caries», a remarqué Mme Côté.

On ignore combien d’adolescents ont payé de leur santé buccodentaire leur consommation excessive de boisson énergisante, le phénomène étant trop récent pour tenir des statistiques.

Un brossage de dents assidu, c’est-à-dire matin et soir, n’y changera rien selon la spécialiste. Le liquide acide trop souvent ingurgité affecte les dents durant toute la journée jusqu’au brossage du soir. Le mal est fait.

Cependant, boire avec une paille diminue la répartition de la boisson dans la bouche. Cet effet positif est toutefois très minime.

Piercing : infection

Les hygiénistes ont choisi de tirer la sonnette d’alarme cette semaine dans le cadre du Mois de la santé buccodentaire 2012.

Et les boissons énergisantes ne sont pas les seuls fléaux à être montrés du doigt. Les «piercing» dans la langue et sur les lèvres représentent eux aussi un danger.

«La langue est très vascularisée, a indiqué Mme Côté. Il y a beaucoup de vaisseaux sanguins. Comme la bouche est une porte d’entrée dans le corps, on ouvre la porte aux infections en y installant un bijou.»

Les hygiénistes voient régulièrement des blessures au palais ou des bris de dents causés par ce type d’objet.

http://fr.canoe.ca