Des milliardaires américains réclament un impôt sur eux-mêmes


Surprenant que des milliardaires signent un message pour tout partie politique qu’ils devraient augmenter les impôts des plus fortunés aux États-Unis et non faire comme celui qui est le 3e plus riche des USA qui se vante qu’il paie moins cher d’impôt que son secrétaire. En tout cas, cela mérite pour une fois, d’accéder aux demandes des plus riches.

Nuage


Des milliardaires américains réclament un impôt sur eux-mêmes

George Soros... (PHOTO LUKE MACGREGOR, ARCHIVES REUTERS)

George Soros

PHOTO LUKE MACGREGOR, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
New York

« Taxez-nous plus » : tel est le message d’un petit groupe de milliardaires américains comprenant l’homme d’affaires George Soros, le cofondateur de Facebook Chris Hughes et des héritiers des empires Hyatt et Disney aux candidats à la Maison-Blanche.

Dans une lettre publiée en ligne lundi, ce club de très riches Américains apporte son soutien à l’idée d’un impôt sur la fortune.

« Nous écrivons à tous les candidats à la présidence, qu’ils soient républicains ou démocrates, pour apporter notre appui à une taxe modérée sur les fortunes d’un dixième des 1 % des Américains les plus riches – sur nous », y affirment-ils.

La richesse de ce 0,1 % de la population est presque aussi importante que celle de 90 % de la population américaine.

« Tout nouveau dollar émanant de nouvelles taxes doit venir des plus aisés financièrement, pas des Américains de la classe moyenne ou populaire », ajoutent les 18 signataires, issus de 11 familles. 

Plusieurs candidats à la primaire démocrate, dont Pete Buttigieg, le maire de South Bend dans l’Indiana, ou Beto O’Rourke, ancien élu de la Chambre des représentants, ont déjà exprimé leur soutien à une telle mesure. 

Mais la lettre met en avant la proposition spécifique de la sénatrice Elizabeth Warren, qui prévoit de taxer les ménages disposant de plus de 50 millions de dollars d’actifs, ce qui correspondrait à environ 75 000 familles. Elle pourrait, selon les estimations, rapporter 2750 milliards en 10 ans.

« Les États-Unis ont la responsabilité morale, éthique et économique d’imposer plus lourdement notre fortune », écrivent les signataires.

L’argent récupéré grâce à cet impôt supplémentaire pourrait servir à « aider à faire face à la crise climatique, à améliorer l’économie, à améliorer le système de santé, à créer plus d’égalité dans les opportunités, et à renforcer nos libertés » en ralentissant la croissance des inégalités, assurent-ils. 

Un tel impôt est aussi à leurs yeux « patriotique » puisque tous les Américains ont comme devoir de contribuer à hauteur de leurs moyens au succès du pays.

« Et les plus riches ne doivent pas faire exception. »

Dans la lettre, les signataires font notamment référence à l’investisseur Warren Buffett, 3e fortune américaine, qui rappelle régulièrement qu’il paye relativement moins d’impôt que son secrétaire.

L’idée d’un impôt spécifique sur la fortune est, font-ils par ailleurs remarquer en s’appuyant sur des sondages, soutenue par une majorité d’Américains.

https://www.lapresse.ca

Un milliardaire offre de payer les dettes de 400 diplômés


C’est mieux que rénové une cathédrale ! Chapeau ! En voilà un qui a dépensé a la bonne place une partie de sa fortune. La vie lui a souri et il la partage avec des nouveaux diplômés d’une université majoritairement noire. Comme on peut imaginer, les parents qui doivent mettre les bouchés doubles pour payer des hautes études à leur enfant doivent aussi se sentir soulagés.
Nuage

 

Un milliardaire offre de payer les dettes de 400 diplômés

 

Les étudiants de l'université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie,... (PHOTO BO EMERSON, AP)

PHOTO BO EMERSON, AP

Agence France-Presse
Washington

Les étudiants de l’université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie, s’attendaient déjà à passer une bonne journée dimanche, pour leur cérémonie de remise de diplômes. Puis un milliardaire est venu s’exprimer devant eux, et la journée est devenue inoubliable.

Car ce que Robert F. Smith, un homme d’affaires noir dont la fortune est estimée à 4,4 milliards de dollars, est venu dire à la promotion 2019, c’est qu’il allait se charger de la totalité de ses dettes estudiantines : une quarantaine de millions de dollars en tout.

L’annonce a évidemment été accueillie par les cris de joie et les applaudissements des quelque 400 diplômés – et de leurs parents.

« Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants », a dit M. Smith aux étudiants de cette université historiquement noire.

Des vidéos de ses propos étaient partagées dimanche sur les réseaux sociaux.

« Ceci est ma promotion », a ajouté l’homme d’affaires, qui se trouvait à la cérémonie pour recevoir un diplôme honorifique.

« Je sais que ma promotion perpétuera » cette action et aidera à améliorer les vies d’autres Américains noirs, a-t-il lancé.

M. Smith avait déjà dit plus tôt cette année qu’il allait donner 1,5 million de dollars à l’établissement, mais l’annonce de dimanche a été une surprise, y compris pour le personnel de Morehouse, selon le Atlanta Journal and Constitution.

Un porte-parole a indiqué qu’il s’agissait du plus grand don de l’histoire de l’université, qui a été fréquentée par Martin Luther King Jr., le réalisateur Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson.

« Si j’étais capable de faire un salto arrière, je le ferais », a dit un étudiant, Elijah Dormeus, au journal. « Je suis fou de joie ».

Le jeune homme dit avoir une dette estudiantine de 90 000 $. Sa mère, Andrea Dormeus, est conductrice de bus de ramassage scolare à Harlem, à New York.

M. Smith, diplômé des prestigieuses universités de Cornell et Columbia, est devenu en 2015 l’Afro-Américain le plus riche selon le magazine Forbes. Sa fortune dépasse celle de la célèbre et influente Oprah Winfrey-qui a aussi donné à Morehouse.

Le coût faramineux de l’éducation universitaire aux États-Unis, et le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes, ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale, au coeur du programme de certains démocrates cherchant à être investis par leur parti pour la présidentielle de 2020.

La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch.

https://www.lapresse.ca/

Ce milliardaire a fait don de 99,9 % de sa fortune


Il y a des riches qui ont le coeur sur la main. Chuck Feeney fait parti d’un des rares milliardaires qui a partager presque toute sa fortune, il ne garde que 2 millions de dollars américains pour ses vieux jours.
Nuage

 

Ce milliardaire a fait don de 99,9 % de sa fortune

 

 

Source : The New York Times

Ce qui a vraiment changé en 2014 en quelques chiffres


La rétrospective de 2014 nous montre qu’il y a eu bien des changements, comme l’augmentation des riches, des conflits, une diminution du coût du pétrole et bien d’autres sujets qui nous a tous touchée de loin ou de près
Nuage

 

Ce qui a vraiment changé en 2014 en quelques chiffres

 

One size fits all / Ralph Aichinger via Flickr CC License By

L’année 2014 a été marquée par plusieurs records, celui du nombre de milliardaires dans le monde, du nombre de réfugiés. C’est aussi l’année la plus chaude jamais enregistrée et celle où la production de blé et de robots industriels a été la plus importante de l’histoire. Voilà quelques chiffres mis en avant par The Atlantic pour faire le bilan de l’année écoulée.

-100-200% : l’augmentation du nombre de coups d’Etat par rapport à 2013. L’an dernier, les gouvernements de Thaïlande et du Burkina Faso ont été renversés par l’armée. En Ukraine,  il y a un débat toujours en cours pour savoir si la révolte populaire et le vote des parlementaires qui a chassé du pouvoir Viktor Ianoukovitch est techniquement un coup d’Etat. C’est la thèse de Ianoukovitch et celle de Moscou. Il y avait eu un seul coup d’Etat en 2013, en Egypte où l’armée a pris le pouvoir aux islamistes élus.

-12,5%: la baisse du nombre de membres de ce qui était le G8, le groupe des démocraties industrialisées. La Russie en a été exclue après l’annexion de la Crimée en mars 2014. Elle avait été le dernier pays à joindre le club en 1998.

-19%: l’augmentation du nombre de milliardaires dans le monde en 2014 selon la liste du magazine Forbes. En mars 2014, il y avait 1 645 milliardaires en dollars sur la planète, 268 de plus qu’en 2013. La plus forte progression annuelle depuis que Forbes a commencé à publier cette liste en 1987. Et selon Bloomberg, les 400 milliardaires les plus riches auront vu leur patrimoine progresser en moyenne de 2,2% en 2014.

-55%: la proportion des pays selon l’étude de Freedom House’s, «Freedom on the Net 2014», qui ont vu la liberté baisser sur internet l’an dernier. L’étude souligne notamment qu’en

2014 «plus de personnes ont été arrêtées pour leurs activités sur internet que jamais auparavant».

-17%: l’augmentation de la production d’opium en Afghanistan. Cette production a battu des records en 2014. Selon l’ONU, elle se monte à 6 400 tonnes.

-15%: l’augmentation de l’installation de robots industriels dans le monde qui est la conséquence de l’automatisation industrielle grandissante.

-1.2%: la marge avec laquelle l’économie chinoise a dépassé l’économie américaine pour devenir la première au monde. Il ne s’agit pas de comparaison de PIB (Produit intérieur brut), mais de comparaison calculée par le FMI (Fonds monétaire international) à partir des parités de pouvoir d’achat.

Les parités de pouvoir d’achat comme l’agence Bloomberg les définit «calculent un taux de change entre les monnaies des pays en fonction des différences de prix pour les mêmes biens».

En terme de PIB, il faudra encore une décennie environ à la Chine pour rattraper les Etats-Unis.

-0.6%: l’augmentation de la production de blé dans le monde qui atteindra un niveau record selon le International Grains Council.

-0,68 degré celsius: l’augmentation de la température dans le monde en 2014 (janvier-novembre) par rapport à la moyenne du siècle dernier. L’année 2014 devrait être la plus chaude depuis que les scientifiques mesurent  les températures sur la planète, de 0,02 degré Farenheit supérieure au record enregistré en 2010. Pour autant, les températures sur la planète sont quasiment stables depuis 15 ans ce qui ne correspond pas aux prévisions et aux modèles du GIEC.

-Près de 50%: la baisse du prix du pétrole depuis juin 2014 qui correspond à la fois au ralentissement de la demande en Chine et en Europe et à l’augmentation de la production notamment de pétrole de schiste en Amérique du nord. Les cours du baril sont à leur plus bas niveau depuis près de six ans.

http://www.slate.fr/

Les milliardaires amassent 500 000 $ à la minute


Je n’ai rien contre les riches, cependant quand l’argent sort par les oreilles et qu’ils paient le même taux d’impôts que les autres tout en profitant de certains abris fiscaux et autres moyens pour  »économiser » alors qu’il y a des besoins criant en santé, éducation, aide familiale, famine dans le monde, préservation de l’environnement où autre, il y a de quoi à s’offusquer de leur inaction envers les autres
Nuage

 

Les milliardaires amassent 500 000 $ à la minute

 

La fortune de l’homme d’affaires Carlos Slim est tellement importante qu’il lui faudrait 220 ans pour vider son compte de banque en dépensant 1 million $ par jour.

Il s’agit d’un exemple parmi tant d’autres évoqués dans le plus récent rapport de l’organisme Oxfam.

Carlos Slim est un homme d’affaires mexicain qui a fait fortune dans le domaine financier, des télécommunications et de l’immobilier. En 2014, il est considéré comme la personne la plus riche au monde, avec un patrimoine de 72 milliards $, selon le magazine «Forbes».

Le rapport d’Oxfam met principalement l’emphase sur les inégalités dans le monde.

L’organisme note que le nombre de milliardaires a doublé depuis la dernière crise financière passant de 793 en 2009 à 1614 en 2014.

Voici quelques chiffres qui portent à réflexion :

– En 2014, la richesse collective des 85 personnes les plus fortunées dans le monde a augmenté de 668 millions $ par jour, soit près de 500 000 $ par minute.

– Oxfam note que si les gouvernements imposaient une taxe de seulement 1,5 % sur la fortune de chaque milliardaire cela permettrait d’amasser 74 milliards $. Ce montant permettrait notamment de fournir des services de santé aux populations des pays les plus pauvres.

http://argent.canoe.ca