Pour "voter", les lycaons… éternuent


Un moyen de communication assez inusité chez le lycaon. Une forme de démocratie, quoique pas tout fait au point. Pour aller à la chasse, il faut voter en éternuant. Sauf qu’il y a des inégalités si on est dominant ou novice
Nuage

 

Pour « voter », les lycaons… éternuent

 

Lycaons

Les lycaons sont des animaux sociaux qui prennent certaines décisions en groupe.

© GERARD LACZ / REX FEATU/REX/SIPA

Par Anne-Sophie Tassart

Des chercheurs ont découvert que les lycaons ont une méthode très originale pour décider ou non du départ de la meute.

« L’un des exemples les plus flagrants de coordination de groupe chez les animaux sociaux est la décision de quitter un lieu de repos », indique une équipe de chercheurs dans une étude parue le 6 septembre 2017 dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

Ces scientifiques ont étudié 5 meutes de lycaons (Lycaon pictus) au Botswana. Et ils ont découvert que ces canidés ont une méthode plutôt inattendue pour décider s’ils doivent oui ou non partir à la chasse : pour voter, ils éternuent !

Eternuer pour donner son avis

Chez cette espèce, certains animaux ont une influence bien plus importantes que tous les autres membres du groupe. Mais cela n’empêche pas que des décisions collectives peuvent être prises comme, par exemple, pour un départ. Avant que la meute ne se déplace, tous les membres se rassemblent afin de « voter ». Ainsi, chaque rassemblement ne donne pas forcément lieu à un départ.

Selon cette étude, la probabilité du « succès » d’un regroupement est corrélée au nombre minimum d’éternuements audibles qui est de toutes façons anormalement élevé à ce moment là. Pour les chercheurs, les lycaons se servent donc de ces brusques expirations d’air comme d’un moyen de communication qui leur permet de donner leur avis.

Des votants inégaux

Après avoir observé 68 rassemblements, les scientifiques ont découvert que le nombre d’éternuements intervient comme un quorum : un nombre seuil d’ébrouements doit être atteint pour que la demande de départ soit validée. Mais des différences existent entre les initiateurs. En effet, si l’animal qui souhaite le mouvement du groupe est l’un des dominants, très peu d’éternuements -3 en moyenne- seront nécessaires pour amorcer le départ. Si la demande est initiée par un lycaon de faible rang, celui-ci devra « recevoir » 10 éternuements minimum pour voir sa requête validée.

Les chercheurs ont déterminé qu’il fallait environ 7,8 éternuements pour que le rassemblement soit un succès (c’est-à-dire qu’il mène au départ). Selon eux, lorsque l’éloignement du lieu de repos est demandé par un dominant, celui-ci n’essuie jamais de refus mais son accord n’est pas un prérequis pour le mouvement de la meute : si le nombre d’éternuements est suffisant, la requête est validée. Il existe donc un semblant de démocratie chez ces canidés mais mieux vaut ne pas avoir les cavités nasales encombrées lors d’un vote : le résultat du suffrage pourrait en être faussé !

https://www.sciencesetavenir.fr

Une meute de chiens à la poursuite d’une voiture téléguidée


Les animaux ont besoin d’exercices, mais certains, ont besoin de dépenser plus d’énergie que d’autres. Et quand il faut faire courir une meute de chiens, un peu d’imagination ne fait pas de tort
Nuage

 

Une meute de chiens à la poursuite d’une voiture téléguidée

 

Par Charlotte Grenier

Crédits photo : The Red Krawler – Youtube

Les Beagles font sans aucun doute partie des plus adorables chiens de chasse. Courts sur pattes, ils n’en sont pas moins vifs et dynamiques. C’est pourquoi ils ont un immense besoin de se dépenser, qu’il est parfois difficile de combler.

Alors quand ce n’est pas un Beagle qu’il faut faire courir, mais toute une meute, mieux vaut faire preuve d’imagination et de ressources ! C’est le cas de The Red Krawler, un australien auteur d’une vidéo en passe de devenir virale sur le net. On peut y voir ses chiens, Sally, Leia, Abby, Keeper, Bolty et Flo, tous des Beagles, courir à toute vitesse après une voiture téléguidée !

Ce « Beagle Derby » comme il l’appelle a l’air de particulièrement divertir les chiens, qui n’en finissent plus de pourchasser la voiture. Galopant de gauche à droite, bondissant et aboyant comme en pleine chasse, les braves toutous semblent pourtant ne jamais vouloir réellement attraper la voiture. Peut-être parce qu’ils savent que cela signifierait la fin du jeu ! Une chose est sûre, leur maître est assuré de les voir dormir pendant quelques heures après tant d’exercice !

http://wamiz.com/

Parole d’enfant ► Une meute, un troupeau … un banc ..heu !!!


La logique enfantine, il n’y a que ça de vrai
Nuage

 

Une meute, un troupeau … un banc ..heu !!!

 

Après la visite d’un grand aquarium, j’explique à Jules, mon petit-fils que les animaux vivant en groupe porte des noms. Ex. beaucoup de chiens; une meute; beaucoup de moutons; un troupeau, beaucoup de poissons; un banc.

Après réflexion, il me dit : « Quand il n’y a qu’un poisson, c’est un tabouret » »

Jules 6 ans