Métro de Toronto: un homme non voyant secouru par des passants


C’est un témoin qui raconte l’évènement passé au métro de Toronto au Canada. Des gens ont sauté sur les rails sans savoir si un train approchait et que le courant soit éteint pour sauver un non-voyant qui a fait une chute. Elle le raconte pour démontrer qu’il existe encore des bonnes personnes.
Nuage

 

Métro de Toronto: un homme non voyant secouru par des passants

 

Selon un porte-parole de la Commission, l'homme tombé... (THE CANADIAN PRESS)

Selon un porte-parole de la Commission, l’homme tombé sur les rails jeudi a été transporté à l’hôpital.

THE CANADIAN PRESS

 

OLIVIA BOWDEN
La Presse Canadienne
TORONTO

Les témoins d’un accident survenu jeudi après-midi, dans le métro de Toronto, n’ont pas hésité à se porter à la rescousse d’un homme aveugle tombé sur les rails, rapporte l’une d’entre eux.

Julie Caniglia raconte qu’un passager de son wagon a sauté sur les rails et traversé vers le quai opposé, duquel avait chuté l’homme.

Elle salue le courage de ce bon samaritain qui n’a pas hésité à intervenir dans le tumulte, sans savoir si un autre train approchait.

L’homme non-voyant s’était blessé dans sa chute, à la station Broadview, provoquant l’agitation des témoins qui criaient à l’aide, précise Mme Caniglia.

Un autre homme non loin d’elle s’est précipité vers l’extrémité du quai pour couper l’électricité sur les rails, ajoute-t-elle, et un chauffeur de la Commission de transport de Toronto a lancé un appel à la prudence.

« Le chauffeur a pesé sur des boutons pour avertir le train qui s’approchait d’arrêter et tout s’est éteint, relate-t-elle. Il y avait beaucoup de cris à propos du risque d’électrocution. »

Deux autres hommes sont à leur tour descendus sur les rails pour aider à hisser le blessé sur le quai, visiblement sous le choc, poursuit-elle.

Mme Caniglia a voulu faire connaître ces bons samaritains en publiant une photo d’eux sur les réseaux sociaux. Aucun des trois hommes n’a jusqu’à présent pu être identifié.

« C’est incroyable. Nous avons tous besoin d’un peu de renforcement positif (pour croire) que de bonnes personnes existent », a-t-elle souligné dans une entrevue accordée vendredi à La Presse canadienne.

« Le premier instinct des gens a été de courir pour venir en aide. C’est clair que des gens ont sauté sur les rails avant même que le courant ne soit éteint », renchérit Sheri Hebdon, qui a elle aussi assisté à la scène jeudi.

Il faut parfois des circonstances extrêmes pour faire ressortir le bon chez les gens, soutient-elle.

L’incident a toutefois préoccupé Julie Caniglia quant à la sécurité du métro torontois.

« J’ai de jeunes enfants, et s’ils trébuchaient par accident? Nous sommes si vulnérables, debout sur le quai », s’inquiète-t-elle.

Mme Hebdon abonde dans le même sens.

« Il vaut la peine d’envisager des barrières sur les quais », croit-elle.

Un accident mortel a fait renaître cette revendication, plus tôt ce mois-ci, lorsqu’un homme de 73 ans aurait été intentionnellement poussé sur les rails, vers sa mort.

La Commission de transport de Toronto (CTT) soutient que l’installation de barrières de sécurité dans chaque station coûterait plus d’un milliard de dollars. Le CTT a déjà commandé une étude à cet effet, qui devrait aboutir en 2020.

Selon un porte-parole de la Commission, l’homme tombé sur les rails jeudi a été transporté à l’hôpital.

http://www.lapresse.ca/

Le métro tôt le matin est bondé –


Ceux qui prennent le transport en commun tôt le matin, savent que les gens sont parfois encore endormis, le regard plus ou moins absent et le regard neutre, ou même sévère. Un groupe appelé « The Liberators » a pour but de mettre du positif et la solidarité dans la vie des gens. Ici, pas besoin d’avoir un orchestre et une super voix pour mettre le sourire pour bien commencer la journée
Nuage

Le métro tôt le matin est bondé –

Le métro bondé du matin n’est pas vraiment la chose la plus amusante que l’on connaisse. Mais pour les passagers de cette rame, leur trajet a été différent des autres jours.

Peter fait partie d’un mouvement social appelé The Liberators. Le mouvement essaie de faire de son mieux pour répandre le positivisme et la solidarité.

“Bonjour, mesdames et messieurs, j’aimerais vous remercier tous. Merci de vous lever tôt en ce matin froid. Merci de prendre la décision de sortir de votre maison confortable et chaleureuse et d’aller au travail. Merci pour votre famille, vos amis et votre avenir”, dit Peter à ses compagnons de voyage dans le train.

Il chante ensuite avec son ami la chanson très connue ” Over The Rainbow ” et demande à tout le monde de la chanter avec eux.

http://incroyable.co/

Un mini Pompéi trouvé sur le chemin du futur métro romain


Quel rapport entre Pompéi et la découverte d’une caserne du IIe siècle ap. JC. qui aurait incendié au IIIe siècles serait aussi bien conserver que Pompéi ? En fait cette découverte est issu de travaux pour un métro souterrain dans la capitale d’Italie.
Nuage

 

Un mini Pompéi trouvé sur le chemin du futur métro romain

 

Capture écran youtube d'un extrait de Fellini Roma de Federico Fellini. Les ouvriers percent un tunnel pour le métro et découvrent des fresques de l'Antiquité qui disparaissent au contact de l'air moderne. «Les archéologues nous feront arrêter le chantier pendant des mois»

Capture écran youtube d’un extrait de Fellini Roma de Federico Fellini. Les ouvriers percent un tunnel pour le métro et découvrent des fresques de l’Antiquité qui disparaissent au contact de l’air moderne. «Les archéologues nous feront arrêter le chantier pendant des mois»

Repéré par Mathilde Dumazet

Repéré sur La Repubblica

«Dès qu’on creuse un peu, on trouve une amphore» est un dicton romain. Mais il y a des amphores plus importantes que d’autres. Après avoir découvert une caserne du IIe siècle fin 2015, les archéologues sont tombés sur des pièces de bois du IIIe siècle aussi bien conservées que les vestiges de Pompéi.

 

Le Grand Paris, 814km2: 220 kilomètres de lignes de métro. Rome, 1.285km2: 60 kilomètres de lignes de métro. Certes, la capitale italienne compense avec un réseau de bus, tram et trains important, mais en matière de transport souterrain, elle est bien en retard sur nombre d’autres villes européennes. Depuis les années 1990, les travaux de la troisième ligne de métro sont retardés, et pour cause: celle-ci doit traverser le centre ville et impossible de creuser un tunnel sans tomber sur des trésors de l’Antiquité.

La dernière trouvaille en date se trouve être un cas particulier. L’incendie qui, au IIIe siècle, a détruit le bâtiment dont on a retrouvé des vestiges, a permis de conserver certains objets dans des conditions optimales. Des conditions similaires à celles de Pompéi, figée dans la lave solidifiée du Vésuve en 79 ap. JC.

Au lieu de se dissoudre en poussière, le bois utilisé pour la menuiserie au IIIe siècle ap. JC a été carbonisé «et pétrifié» par le feu, rapporte l’antenne romaine de la Repubblica. Des éléments de mobilier et des planchers en bon état ont donc émergé au fur et à mesure que les archéologues ont creusé un trou de «quatorze mètres de profondeur».

 

Aux éléments de bois retrouvés s’ajoutent de précieuses mosaïques et le squelette d’un chien qui a dû périr dans l’incendie. Plusieurs hypothèses restent à confirmer: un tremblement de terre a-t-il été à l’origine de l’incendie (ce qui expliquerait l’effondrement du bâtiment et sa possible conservation)? À quoi le bâtiment servait-il? Les archéologues hésitent: une maison aristocratique comme celles qui entouraient le site des fouilles, ou une partie de la caserne retrouvée à quelques centaines de mètres de là en 2015? L’interprétation des fresques permettra peut-être de le déterminer.

Garder les trouvailles à proximité

Le chantier du métro en sera-t-il retardé? Pas forcément. À raison de plusieurs découvertes par an, les fouilles ne s’éternisent plus autant qu’avant. Les vestiges retrouvés seront sûrement transférés dans un musée un peu spécial à quelques mètres de leur lieu d’origine: après la découverte d’une caserne romaine en bon état en 2015, les autorités ont décidé de créer (presque) sur place une attraction.

Comme l’expliquait le surintendant spécial pour les bien archéologiques de Rome au Monde en avril dernier, la logique n’est plus «de déplacer les objets pour les entreposer dans des musées, mais plutôt de créer des pôles d’attraction sur les lieux de la découverte».

Interrogé par Askanews, à propos de la récente découverte d’un mini Pompéi, il a souligné l’importance de ces trouvailles pour comprendre «la vie quotidienne des romains de l’époque».

Et pourquoi ne pas les intégrer à la vie quotidienne des romains d’aujourd’hui? Dans cette vidéo, le superintendant présente une station de métro (San Giovanni) dans laquelle sont exposés des objets de l’Antiquité. Un bon moyen de répondre aux recommandations européennes qui conseillent de trouver un équilibre entre le confort des habitants et la préservation du patrimoine.

http://www.slate.fr

Cette photo va vous redonner foi en l’Amérique


Avec le climat politique aux États-Unis sur les minorités, une photo redonne espoir comment ces minorités ensembles peuvent résoudre les problèmes. Une taoïsme laisse sa place a un couple juif, qui eux se tassent pour qu’une musulmane puisse aussi s’assoir avec son bébé. N’est-ce pas qu’avant tout, nous devrions voir les autres comme des êtres humains peut importe leur croyance, leur statut social ?
Nuage

 

 

Cette photo va vous redonner foi en l’Amérique

 

A Taoist (me) gives up his seat so a Hasidic couple could sit together. They scoot over so a Muslim mother could sit and nurse her baby, on Easter Sunday.

This is my America: people letting people be people.

Cette photo prise dans le métro de New York le 16 avril dernier est rapidement devenue virale sur internet. Son auteur, Jackie Summers, a été loué pour le symbole de tolérance qu’elle représente. Mais cet homme très actif sur les réseaux sociaux a également reçu des menaces de mort.

En ce jour de dimanche de Pâques, Jackie Summers, taoïste de 49 ans, laisse sa place à un couple de juifs dans le métro. Quelques instants plus tard, ceux-ci s’écartent afin qu’une jeune femme musulmane en hijab puisse nourrir son bébé. Il décide alors de capturer l’instant.

« C’est mon Amérique: les gens laissent les autres être ce qu’ils sont », conclut sous sa photo le quadragénaire, par ailleurs contributeur au blog « Good Men Project », qui traite de questions sociales.

Sa photo faisant le tour du web, Jackie Summers a été invité par plusieurs médias américains à expliquer pourquoi il a tenu à la partager avec le plus grand nombre.

« Le climat politique dans lequel nous vivons tente de nous diviser », explique-t-il à PIX11 News, une chaine TV locale de New York. « Ceci devrait se passer tous les jours. Nous ne devrions pas nous soucier de savoir si quelqu’un adore le même dieu ou non, cela revient au même. »

Menaces de mort

Au site Buzzfeed, il ajoute: « Environ 100.000 personnes dans le monde ont partagé ou liké mon post sur Facebook. Il a reçu un million de réactions sur Twitter. J’ai reçu environ deux douzaines de mails haineux et de menaces de mort. Vu la proportion, je peux vivre avec ».

« Je pense qu’il y a des gens qui se sentent menacés par l’idée que les personnes opprimées puissent travailler ensemble pour résoudre des problèmes », poursuit Summers. « Si nous travaillons ensemble, nous sommes à peu près inarrêtables et cela dérange certaines personnes », constate-t-il enfin.

http://www.7sur7.be/

Le stupéfiant itinéraire de ce métro chinois


En Chine, plus précisément à Chogqinq, par un manque d’espace d’un ville de 14 millions d’habitants, un métro s’enfonce dans un immeuble d’appartement de 19 étages. Cela doit être terrible pour les habitants, sans compter que pour le bâtiment, cela doit sérieusement le secouer à chaque passage
Nuage

 

Le stupéfiant itinéraire de ce métro chinois

 

Les supermarchés donnent la main aux banques alimentaires


Les banques alimentaires au Québec viennent de réussir un grand coup pour aider plus de 400 000 personnes, dont près de 150 000 enfants chaque mois. En plus, cela va limiter les gaspillages alimentaires des supermarchés tels que Provigo, Maxi, Metro, Super C, IGA, ainsi que d’autres comme Cascades fournira les boites et le reste sera les subventions pour le transport, essence, réfrigération ….
Nuage

 

Les supermarchés donnent la main aux banques alimentaires

 

D'ici trois ans, les promoteurs du projet espèrent... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE)

D’ici trois ans, les promoteurs du projet espèrent atteindre 611 magasins et récupérer ainsi 8 millions de kilos de denrées annuellement.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

 

LIA LÉVESQUE
La Presse Canadienne

Les banques alimentaires du Québec et les grands supermarchés se donnent enfin la main pour récupérer la nourriture invendue afin de venir en aide aux gens dans le besoin et d’éviter en plus le gaspillage.

Un projet-pilote en ce sens avait déjà été lancé et, fort de son succès, la collaboration sera étendue à 611 magasins participants des bannières Provigo, Maxi, Metro, Super C et IGA d’ici trois ans.

L’annonce en a été faite vendredi à Montréal, dans les locaux de la Maison bon accueil, en présence de Dominique Anglade, ministre de l’Économie et députée de la circonscription dans laquelle se trouve la Maison bon accueil, et Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie. Recyc-Québec accorde une subvention de 395 200 $ pour démarrer le projet à plus grande échelle.

«C’est une première au Canada», a soutenu la ministre Charlebois.

Il semble qu’il ait été particulièrement difficile d’assurer le fonctionnement d’un tel système.

Les supermarchés fournissent les denrées; des partenaires comme Cascades fournissent les boîtes de carton et la subvention sert à défrayer les coûts du transport, de l’essence, de l’entreposage, du système de congélation, a expliqué Annie Gauvin, directrice générale des Banques alimentaires du Québec.

Le projet-pilote avait permis de récupérer 2,5 millions de kilogrammes de denrées, dont 500 000 kilos de viande, grâce à la participation de 177 supermarchés.

Dans la prochaine année, 175 autres supermarchés s’ajouteront à la liste.

D’ici trois ans, les promoteurs du projet espèrent atteindre 611 magasins et récupérer ainsi 8 millions de kilos de denrées annuellement.

Les banques alimentaires soulignent de leur côté que les demandes d’aide sont en hausse et qu’elles ne suffisent pas à la tâche.

«Ce projet-là est un projet des plus importants, au niveau économique, au niveau de la sécurité alimentaire pour le Québec, mais aussi c’est un projet qui s’inscrit vraiment dans un projet de société», a lancé Mme Gauvin.

«À chaque mois, on reçoit 1,8 million de demandes. De ces 1,8 million, on répond à 400 000 personnes, 150 000 enfants», a-t-elle souligné.

Même si la subvention octroyée n’est pas récurrente, Mme Gauvin se dit confiante de pouvoir poursuivre dans la même veine lorsqu’elle aura été épuisée.

Le réseau des Banques alimentaires du Québec soutient 30 membres appelés Moisson – des banques alimentaires régionales – qui, à leur tour, approvisionnent 1000 organismes communautaires. Ce sont ces 1000 organismes qui apportent une aide alimentaire à 400 000 personnes, dont près de 150 000 enfants.

http://www.lapresse.ca/

Voilà une belle histoire qui va vous réconcilier avec l’humanité


Dans les grandes villes, trop souvent des gens sont en difficulté sans que personnes n’agissent. Cette fois-ci, trois à New-York n’ont pas hésité à sauter sur les rails du métro qui devait arriver d’une minute à l’autre pour secourir un homme qui était tombé
Nuage

 

Voilà une belle histoire qui va vous réconcilier avec l’humanité

 

Trois hommes ont porté secours à une personne tombée sur les rails du métro. Et «c’était beau à voir», oui.

Voir un peu de gentillesse dans ce monde sans pitié ne fait pas de mal. Vendredi 10 juin, aux États-Unis, des hommes et des femmes ont eu une réaction qui a redonné le sourire à plus d’un citoyen américain. Ils ont porté secours, au péril de leur vie, à une personne tombée sur les voies du métro de New York.

C’était l’après-midi, il faisait beau, raconte le New York Times. Sumeja Tulic, l’un des témoins de la scène, était assise sur un banc à la station TriBeCa et regardait un homme appuyé contre un pilier, situé à 1 mètre des voies. Et puis, soudain, un énorme bruit. L’homme qui était appuyé contre le pilier s’évanouit et tombe sur les rails du métro, qui doit arriver deux minutes plus tard.

Aussitôt, quelqu’un plonge pour essayer de réveiller l’homme. Mais celui-ci ne réagit pas. S’enclenche alors une course folle contre le temps, où trois hommes ensemble essaient de le porter pour le ramener sur le quai.

«Millions de gens qui sont là les uns pour les autres»

 

Fort heureusement, l’histoire s’est bien terminée et tout le monde a été sauvé. L’homme a été transporté à l’hôpital avec des blessures sérieuses mais sans danger pour sa vie. Il s’est donc produit l’inverse de cet horrible fait divers qui avait fait la une du New York Post en 2012, où un homme était mort sans que personne ne vienne à son secours. Et l’inverse de ce qui se produit régulièrement, quand des hommes ou des femmes sont agressés sans que personne ne réagisse.

«La meilleure infrastructure de cette ville, ce sont les millions de gens qui sont là les uns pour les autres. [Ils sont intervenus] sans savoir même de qui il s’agissait, ni quelles étaient ses opinions. C’était beau à voir», commente Sumeja Tulic.

Sa vidéo de ce geste qui sauve, qu’elle a envoyée au site gothamist.com, a été vue plus de 2 millions de foissouligne le New York Times.

http://www.slate.fr/