Des médecins diagnostiquent des maladies inexistantes


Prescrire des médicaments, mettre le nom sur une maladie et la soigner c’est l’ordre des choses en médecine quand on est malade. Mais il semble que bien des enfants ont été étiqueté a tords (on a juste a penser au Ritalin avec les hyper actifs) ou des adultes qui ont été soigné mais d’un mal inexistant . Pourquoi ? Manque de ressources, manque d’informations ? Ou bien pour c’est une question d’argent … ?
Nuage

 

Des médecins diagnostiquent des maladies inexistantes

 

Des médecins diagnostiquent des maladies inexistantes

Crédit photo : Agence QMI

Archives.

Agence QMI

Les médecins diagnostiqueraient des maladies chez des patients en santé et les traiteraient inutilement, selon un éditorial publié dans la revue scientifique British Medical Journal.

En plus d’être dangereux pour la santé des individus, traiter des maladies inexistantes constitue un gaspillage de ressources pour le réseau de la santé, estime Ray Moynihan, chercheur à l’Université Bond, en Australie.

Selon lui, la médecine moderne a tendance à considérer que les maladies sont sous-jacentes et attendent seulement de se manifester chez les patients. Par conséquent, certains médecins auraient tendance à appliquer des mesures préventives pour des pathologies qui, au bout du compte, ne se manifestent pas.

Par exemple, une vaste étude canadienne menée en 2008 a révélé qu’un tiers des personnes ayant reçu un diagnostic d’asthme ne souffraient pas de cette maladie. Une autre recherche réalisée auprès d’un million d’enfants canadiens démontrait également qu’il existe un risque de surdiagnostic en matière de maladies mentales, comme le trouble bipolaire, l’autisme et les troubles déficitaires de l’attention.

Selon l’éditorial, certaines personnes présentant de faibles risques de maladies mentales se voient pourtant apposer une « étiquette » et reçoivent des traitements inutiles, en grande partie dictés par des intérêts commerciaux.

Les auteurs de l’éditorial indiquent qu’il serait préférable de consacrer les ressources à de vrais problèmes de santé, au lieu de les gaspiller en traitant des pathologies inexistantes.

http://tvanouvelles.ca