Le mal de gorge


Avoir mal à la gorge arrive a tout le monde, c’est un symptôme d’un problème qui peut être anodin ou plus grave.
Nuage

 

Le mal de gorge

 

Le mal de gorge est un symptôme plutôt qu’une maladie en soi. Le mal de gorge est l’un des motifs les plus fréquents de consultations médicales.

Le terme pharyngite désigne spécifiquement une inflammation des tissus de la gorge (pharynx) qui entraîne l’irritation ou l’assèchement de la gorge. Avaler, parler ou même respirer peut devenir douloureux.

Lorsque l’inflammation touche les amygdales, qui sont situées en arrière de la langue, de chaque côté de la gorge, il s’agit d’une amygdalite. Lorsque l’inflammation se situe à l’épiglotte (la petite protubérance cartilagineuse qui se situe près de la trachée) il s’agit d’une épiglottite.

Causes

 

Dans 80 % à 90 % des cas, le mal de gorge est causé par un virus. Plus rarement, dans 10 % à 15 % des cas, il est le résultat d’une infection bactérienne.

Mal de gorge d’origine virale. La majorité des maux de gorge sont les premiers symptômes d’une infection par un virus causant une inflammation respiratoire, comme le rhume ou la grippe (influenza).

Mal de gorge d’origine bactérienne. Plusieurs types de bactéries peuvent infecter la gorge. Lorsque l’infection bactérienne est causée par un streptocoque de type A (plus rarement B ou C), on le nomme angine streptococcique. Cette infection bactérienne occasionne souvent des complications qui peuvent être prévenues en grande partie par un traitement médical. L’angine streptococcique est responsable d’environ 15 % des maux de gorge diagnostiqués par les médecins au Canada. Cette maladie touche le plus souvent les jeunes de 5 ans à 15 ans, mais peut également toucher les adultes.

L’amygdalite est habituellement causée par une infection bactérienne plutôt que par un virus. L’épiglottite est généralement causée par la même bactérie qui cause la pneumonie et la méningite,Haemophilus influenzae type B (Hib). Cette maladie est rare puisque la plupart des enfants en Amérique du Nord reçoivent le vaccin de routine contre le Hib.

Autres causes du mal de gorge

 

Les maux de gorge peuvent aussi être causés par :

  • Une réaction allergique aux poils d’animaux, aux moisissures ou au pollen.
  • L’air sec, surtout en hiver lorsque les maisons sont chauffées.
  • La pollution ou des irritants chimiques comme la fumée de tabac.
  • Des muscles endoloris dans la gorge après avoir crié (la voix devient rauque).
  • Un reflux gastro-oesophagien.
  • La mononucléose, la rougeole, la varicelle ou la scarlatine.
  • La pharyngite gonococcique (gonorrhée transmise le plus souvent par des hommes qui pratiquent le sexe oral)

Un mal de gorge qui persiste plus de 1 semaine peut être le signe d’un problème plus sérieux :

  • Une infection au VIH.
  • La présence d’une tumeur à la gorge, à la langue ou au larynx.
  • La diphtérie, une maladie respiratoire grave, rare dans les pays industrialisés, mais plus courante dans les pays en développement.

Complications possibles

 

La plupart des maux de gorge, bien qu’inconfortables, s’atténuent d’eux-mêmes en 5 à 7 jours. Un mal de gorge d’origine bactérienne peut entraîner certaines complications.

  • Une infection des sinus (sinusite).
  • Une infection aux oreilles (otite).
  • Un abcès périamygdalien (autour des amygdales) ou rétropharyngien (derrière le pharynx).
  • Une inflammation des reins (glomérulonéphrite).
  • Un rhumatisme articulaire aigu, pouvant endommager les valves du coeur et d’autres organes.

Quand consulter un médecin?

 

Il est préférable d’avoir recours à une consultation médicale si les symptômes suivants sont présents :

  • de la difficulté à avaler ou à respirer;
  • de la fièvre (plus de 39,4 °C chez les adultes ou plus de 38,3 °C chez les nourrissons de moins de 6 mois);
  • des éruptions cutanées;
  • une salivation excessive (surtout chez les enfants);
  • un gonflement du cou ou de la langue;
  • de la difficulté à avaler ou à manger;
  • une voix qui devient sourde ou une toux persistant plus de 2 semaines;
  • une raideur du cou ou de la difficulté à ouvrir la bouche;
  • du sang ou du mucus dans la salive.

Diagnostic

 

Il est parfois difficile de discerner une infection bactérienne d’une infection virale avec les seuls symptômes du mal de gorge. Le médecin se sert en général de la présence (ou l’absence) de plusieurs symptômes pour évaluer la probabilité qu’il s’agisse d’une infection bactérienne. Par la suite, le médecin peut confirmer qu’il s’agit d’une infection à streptocoque, soit par un test antigénique rapide, fait par un prélèvement à l’intérieur de la gorge, soit par une culture de gorge classique qui détermine en 24 h à 48 h le type de bactéries présentes.

http://www.passeportsante.net/

Une hygiène défaillante à l’origine de épidémie de méningite, selon la FDA


Un grand manque d’hygiène dans un laboratoire qui fait des médicaments est une grave lacune qui peut causer beaucoup de problème comme a vécu les États-Unis avec l’épidémie de méningite qui a causer plusieurs morts
Nuage

 

Une hygiène défaillante à l’origine de épidémie de méningite, selon la FDA

 

L'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a pointé... (PHOTO HARRISON MCCLARY, REUTERS)

PHOTO HARRISON MCCLARY, REUTERS

Agence France-Presse
Washington

L’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a pointé à son tour de nombreuses lacunes en matière d’hygiène dans le laboratoire qui a fabriqué des médicaments à l’origine d’une épidémie de méningite mortelle aux États-Unis.

Selon un dernier bilan vendredi des autorités sanitaires, 331 personnes ont déclaré une méningite fongique, dont 25 sont mortes, suite à l’injection épidurale de stéroïdes contaminés. Sept autres personnes ont déclaré une méningite après avoir reçu ces injections dans les articulations.

Dans un rapport publié vendredi sur la société incriminée de préparation en pharmacie, New England Compounding Center (NECC), les inspecteurs de la FDA ont observé des dépôts verdâtres dans une centaine d’ampoules de stéroïde pour des injections qui avaient été expédiées entre août et le 17 septembre puis renvoyées à NECC.

Une analyse microscopique a confirmé la présence de champignons parasites ainsi que, dans la moitié de ces ampoules, une contamination microbienne, a précisé lors d’une conférence de presse Steven Lynn, directeur du bureau de contrôle de la qualité des produits à la FDA.

Les inspecteurs fédéraux ont également confirmé que NECC n’avait pas été en mesure de montrer que ses appareils pouvaient stériliser les médicaments.

Ils ont aussi relevé des problèmes de propreté dans les pièces blanches où sont produits les médicaments.

Le rapport de l’Agence note aussi que le système de contrôle de l’environnement de NECC a révélé de janvier à septembre 2012 la présence de bactéries et de moisissures dans de multiples endroits, y compris sur les surfaces de travail dans ces pièces blanches.

Le ministère de la Santé de l’État du Massachusetts, où est basée NECC, avait aussi pointé lundi des problèmes d’hygiène: la firme ne stérilisait pas systématiquement les produits durant le temps minimum nécessaire et ne vérifiait pas régulièrement le bon fonctionnement des stérilisateurs.

De plus, NECC a expédié des lots suspects de stéroïdes avant même d’avoir eu les résultats de ses propres tests confirmant leur stérilisation.

Plus de 14 000 personnes dans 23 États pourraient potentiellement avoir reçu une de ces injections épidurales contaminées destinées à traiter le mal de dos, selon la FDA.

Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête criminelle, tandis que le conseil de l’Ordre des pharmaciens du Massachusetts a révoqué la licence professionnelle de NECC et celle de quatre de ses pharmaciens.

NECC a cessé ses activités et licencié la plupart de ses employés.

http://www.lapresse.ca

États-Unis Un médicament infecté par la méningite fait trois morts


Ce que je me demande comment un agent contaminant s’est retrouver dans des médicaments qui en principe sert a soulager et non a rendre plus malade
Nuage

 

États-Unis

Un médicament infecté par la méningite fait trois morts

 

Un médicament infecté par la méningite fait trois morts

Crédit photo : archives

TVA Nouvelles selon AFP

Les autorités sanitaires américaines sont sur le qui-vive après avoir fait la découverte qu’un médicament injectable pour traiter le mal de dos était contaminé par la méningite.

Les autorités tentaient vendredi d’entrer en contact avec les personnes qui ont été traitées avec les stéroïdes contaminés, et ce, dans 23 états américains.

Des cas sont rapportés dans six états, mais c’est au Tennessee que l’épidémie est la pire: trois morts ont été enregistrés et 29 personnes ont été contaminées.

Selon le responsable des services de santé de l’état, les médecins «n’avaient aucun moyen de savoir» qu’il existait des lots contaminés et qu’il n’y a eu «aucune défaillance» dans les protocoles qui ont suivi.

«Les preuves montrent qu’il s’agit d’un problème lié au produit injecté», a-t-il ajouté.

Les autorités sanitaires fédérales ont quant à elles annoncé qu’elles avaient découvert un agent contaminant dans un échantillon du produit fabriqué par le New England Compounding Center, basé au Massachusetts.


Le groupe a depuis lancé un rappel de tous ses produits et suspendu ses opérations.

http://tvanouvelles.ca

Dormir avec son animal de compagnie : bonne ou mauvaise chose ?


Dormez vous avec un animal ? Avoir un chien il ne serait pas question de dormir avec lui. Un chat c’est plus compliqué, car quand ils viennent quand je dors .. seulement ils tiennent leur place
Nuage

 

Dormir avec son animal de compagnie : bonne ou mauvaise chose ?

 

Le saviez-vous ? 14 à 62% des maîtres laissent leur animal (chiens et chats) dormir sur leur lit.

Plus de 31 millions d’individus aux Etats-Unis laissent leur animal grimper sur leur lit, soit environ 56% des Américains.

Pourquoi dormir avec son animal de compagnie ?

Quand un chien dort, il fait tout comme nous : il rêve, ronfle, pique la couverture durant la nuit, mais il ne vous quitte jamais et vous ne vous endormez jamais seul. Jamais il ne vous trompe, jamais ils ne vous quitte et toujours vous sentez sa présence et son amour qui vous englobe.

Les chiens, comme tous les êtres vivants, ont besoin d’amour et en donnent beaucoup en échange. Ils peuvent être très câlins. Ainsi, quand vous vous endormez aux côtés de votre chien l’hiver, vous êtes sûr de ne jamais avoir froid, puisque chacun pourra profiter de la chaleur corporelle de l’autre.

Comme des enfants, certains chiens anxieux n’aiment pas dormir seuls et craignent la solitude. Déjà seuls la journée pendant que leur maître travaille, certains chiens aiment dormir avec leur maître, ils se sentent ainsi rassurés et heureux.


Petit trait d’humour, dormir avec son animal : ce que l’on croit et …la réalité !

Pourquoi ne devrions-nous pas dormir avec notre animal de compagnie ?

 

L’une des principales raisons pour laquelle il n’est pas recommandé de dormir avec son animal est la transmission de maladies.

En effet, des études ont révélé que les animaux pouvaient transmettre des zoonoses aux humains.Les zoonoses sont des maladies infectieuses. Mais quel rapport entre cette maladie et le fait de dormir avec son animal ?

Voici quelques exemples décrits dans l’article en anglais : « La lutte contre les zoonoses dans la chambre à coucher« .


Un homme aurait développé une méningite après avoir permis à son chien de dormir sous les couvertures. Ce dernier aurait léché la blessure de son maître à la hanche déclenchant une méningite bactérienne, maladie grave touchant les méninges (membranes qui enveloppent le système nerveux central et les autres parties du cerveau).

Autre cas : un jeune garçon aurait attrapé la peste après avoir dormi avec son chat infesté de puces.

Pour relativiser, il est important de rappeler que ces cas sont extrêmes et ces maladies sont très rares. Il est évident que les 31 millions de personnes qui dorment quotidiennement avec leur animal ne souffrent pas de ces maladies rarissimes. Cependant il est important de connaître l’existence de ces maladies et les risques de transmissions de ces zoonoses.

Les marques de tendresse entre humain et animaux, un risque pour la santé ?

 

Pour la santé mentale, certainement pas. Tout être vivant développe un réel mal-être s’il manque d’amour. L’amour est l’essence et le moteur de toute vie. Sans amour, toute vie dépérit, mais il y a des façons de montrer son amour, surtout entre deux espèces aussi différentes que l’être humain et l’animal.

Comme l’explique un médecin, « tous les vétérinaires qui sont des experts dans le domaine admettent le risque de tomber malade en dormant avec son animal de compagnie, en l’embrassant ou en étant léché par lui, mais le risque peut être réduit en gardant son animal en bonne santé. Les soins réguliers d’un vétérinaire sont la clé pour maintenir un animal en bonne santé et profiter des joies d’avoir un animal domestique ».

Toutefois, malgré l’amour que l’on porte à son animal, il ne faut pas tout mélanger. Il est évident qu’il ne faut pas laisser son animal lécher sa plaie ou qu’il il ne faut pas embrasser son animal sur la bouche pour éviter l’échange de fluides corporels.

Les cas où il ne faut pas dormir avec son animal de compagnie

 

– Asthme ou allergies : il est alors préférable de garder son animal loin de la chambre à coucher.
– Dépression : si l’un des membres de votre famille est diagnostiqué comme immunodéprimé
(âge, maladie, cancer, médicaments, etc.) et prend des médicaments pour lutter contre cela, la personne ne doit pas dormir avec son animal pour des raisons sanitaires.
– Nouvel adopté : si vous venez d’adopter votre animal, celui-ci doit être tenu à l’écart des autres animaux de la maison pendant environ 15 jours. De la même façon vous ne devez pas dormir avec lui, car il peut avoir une maladie ou des parasites. Cette période de « quarantaine » est nécessaire pour préserver la santé de tous.

– Maladies : Si vous ou votre chat est malade, il est exclu que vous dormiez ensemble, et ceci, pour de simples raisons d’hygiène et de santé.

http://wamiz.com