Un débat Lennon-McCartney résolu grâce aux mathématiques


In My Life apparu dans un album des Beatles en 1965 a fait un débat entre John Lennon et Paul McCartney, car tous les deux affirment qu’ils sont auteurs de la chanson. Il semble que des chercheurs grâce aux mathématiques aient trouvé la réponse serait à 98 % sur un des deux chanteur.
Nuage

 

Un débat Lennon-McCartney résolu grâce aux mathématiques

Paul McCartney et John Lennon en 1964.... (ARCHIVES REUTERS)

 

Paul McCartney et John Lennon en 1964.

ARCHIVES REUTERS

 

BRETT BUNDALE
La Presse Canadienne
Halifax

Des chercheurs du Canada et des États-Unis ont eu recours aux mathématiques pour démêler l’un des plus grands mystères musicaux de l’ère moderne : Qui a écrit In My Life, une ballade rock nostalgique des Beatles parue sur l’album Rubber Soul en 1965?

C’est une chanson dont John Lennon et Paul McCartney ont tous deux réclamé la paternité, suscitant un débat persistant sur la véritable identité du compositeur de la mélodie.

Un nouveau modèle statistique mis au point par des chercheurs des universités Dalhousie et Harvard dans le but d’analyser plusieurs chansons des deux Beatles a conclu que John Lennon était probablement l’auteur d’In My Life.

Jason Brown, professeur de mathématiques à l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, explique que les chercheurs ont analysé la musique des Beatles en utilisant cinq critères principaux: les notes mélodiques, les séquences de notes, les accords, les paires d’accords et les contours mélodiques.

Chaque critère a ensuite été subdivisé en sous-catégories, ce qui a donné 149 indicateurs à analyser dans la collecte de données.

Le professeur Brown affirme que le modèle, qui est précis à 80%, a conclu à une probabilité de 98% que John Lennon ait écrit la chanson In My Life.

http://www.lapresse.ca/

Ces routes d’un nouveau genre « chantent » quand vous faites un écart de conduite


Je ne suis pas certaine que cette route musicale soit efficace pour la sécurité routière. Cette musique sur le bord des routes est pour prévenir un automobiliste qu’il s’écarte de la voie. Et les gens sont plus intéressées à entendre la mélodie que garder la route ce qui peut déranger les gens qui restent au bord de ces routes
Nuage

 

Ces routes d’un nouveau genre « chantent » quand vous faites un écart de conduite

 

Share

Crédits : capture Youtube / Persbureau Noord Nederland

par Yohan Demeure

Ce concept plutôt récent a pour but d’apporter plus de sécurité aux usagers de la route en installant des rainures sur le bitume, qui lorsque les véhicules passent dessus, créent une mélodie. En effet, la musique se fait entendre lorsque l’automobiliste fait un écart de conduite.

Il s’agit d’une idée plutôt simple venue du Japon et ayant plus précisément germé dans l’imagination de Shizuo Shinoda, un ingénieur qui travaillait sur un chantier avec son équipe en 2007. L’intéressé a alors réalisé qu’en arrachant le bitume avec sa machine, cela engendrait une mélodie au moment du passage des roues. Par la suite, ce procédé a été mis en place sur l’île d’Hokkaido (Japon).

Si en France le concept n’existe pas encore, d’autres pays l’ont déjà adopté comme les États-Unis, le Danemark ou encore la Corée du Sud. En revanche, si les automobilistes sont convaincus par les routes musicales, les riverains sont moins contents car selon eux, cela ferait un peu trop de bruit. Ainsi, certains tronçons ont été déplacés dans des endroits plus isolés comme des zones industrielles.

Depuis quelques jours, le concept de route musicale est testé aux Pays-Bas, dans la ville de Jelsum, comme l’indique le quotidien local Dutch News. Lorsqu’un automobiliste fait un écart de conduite, le marquage au sol joue un petit air de l’hymne frison, emblématique de la province de la Frise où se situe la ville de Jelsum, comme le montre la vidéo en fin d’article.

Là encore, les riverains se sont indignés en déclarant que si l’hymne est agréable à entendre, ce n’est pas le cas si cela se produit toute la journée. Surtout que certains automobilistes passaient plusieurs fois sur le tronçon – rien que pour le plaisir. Par ailleurs, les habitants ont déclaré avoir des problèmes pour dormir la nuit, mais les autorités ont assuré que ce genre de différents seront réglés prochainement.

http://sciencepost.fr/

Mélodie ► Un logiciel convertit les rêves en musique


Peut-être dans vos rêves cous êtes de virtuoses ou des casseurs d,oreilles qui sait .. La technologie peut même aller dans vos rêves histoire de jouer quelques notes

Nuage

 

Mélodie ► Un logiciel convertit les rêves en musique

 

Mélodie - Un logiciel convertit les rêves en musique

Photo Yuri Arcurs – Fotolia.com

Agence France-Presse

PARIS – Des informaticiens finlandais ont développé un logiciel qui compose automatiquement de la musique à partir des données enregistrées durant le sommeil d’un individu.

«Ce logiciel compose une pièce unique fondée sur les différentes phases du sommeil, le mouvement, les rythmes cardiaques et respiratoires. Il condense toute une nuit de sommeil en quelques minutes» de musique, explique dans un communiqué sa créatrice Aurora Tulilaulu, étudiante à l’Université d’Helsinki.

Pour composer la mélodie, les rythmes, les changements de tempo ou définir les variations de volume, le processus applique des principes bien connus des musicologues en transcrivant les données enregistrées durant le sommeil.

Pour recueillir toutes ces données, il est toutefois nécessaire d’utiliser un appareil de détection qui se place sous le matelas du dormeur.

Faute de posséder un tel détecteur, il est toujours possible de se rendre sur le site internet du logiciel pour écouter les compositions des autres dormeurs.

Selon le site, le but de cette mise en musique est «d’aider les utilisateurs à comprendre et analyser la structure de leur sommeil pour finir par en améliorer la qualité».

http://fr.canoe.ca

Causeries des feuilles


Je me suis amusé a faire ce poème,  peut-être sous un style qui ressemble, je pense a une fable … si morale existe, c’est peut-être de faire attention aux divulgations des secrets car qui sait qui peut écouter a travers les branches
Nuage

Causeries des feuilles

Le souffle de l’air s’est levé sollicitant la compagnie sur terre
Parcourant les lieux, convoite les feuilles pour quêter une tanière
Invitant la coiffure des arbres à un rythme plus ou moins endiablé
Partageant une forme de musique que seul les coeurs conquis savent écouter

Cette chevelure flottante chuchote au gré des vents
Divulguant certains secrets, certaines indiscrétions,  inédits aux passants
Des frissons de sensibilité, se propage à travers la brise sous forme de caresse
Transporter de branches en branches, d’arbres en arbres offrant ivresse

Certains moments, elles jacassent, piaillent, murmurent pour un rire ou un pleur
Elles frémissent, valsent, tremblent ou bien s’affolent pour un délice ou un malheur
Leur danse enivrante ou tourmentée énonce tantôt l’allégresse, tantôt la  nostalgie
Ressentant même les multiples passages du temps que réserve la vie
   
Par ce chant, ce rythme, les oiseaux attiré viennent nicher à travers les rameaux
Détectant refuge, loin des regards indiscrets pour imiter, à leur façon, les tourtereaux
Par cette même mélodie, l’âme solitaire se délecte à son tour de cet ensorcèlement
Trouvant un certain calme et un appel intérieur à cet état d’envoûtement

La nuit venue, le vent quitte ces dames épuisées par tant de causeries
S’immobilisant  pour un bref instant, sous les étoiles qui les guides vers la rêverie
Le silence est presque total, chacune se cramponne l’une a l’autre en guise d’amitié
Pendant que les troncs des arbres leur racontent toutes les histoires des contes de fée

Sous cette même tranquillité, des vagabonds viennent trouver une cachette
Pour assouvir des désirs interdits de deux corps remplis d’aventures et d’amourettes
Les seuls témoins, seront les feuilles qui supportent parfois, certains secrets sous silence
A moins, que le vent revienne dérober les soupirs et les dispersés en guise de semence

Rachel Hubert (Nuage)
11 Juin 2002

Pénible romance


Un autre ami avait une peine d’amour, un fin de romance, avec la discussion j’ai écrit essayant de me mettre a sa place, mais avec un brin d’espoir qu’un jour nouveau se relèvera pour lui 
Nuage

Pénible romance

Mon coeur dérive sur la mer agitée
Dans tout ce cataclysme tourbillonne mes pensées
Cherchant en vain une terre promise
Trouver le calme souhaité de ma vie insoumise

Je scrute dans la rose des vents
Cet asile ou je puis trouver un endroit clément
Dans un jardin magique ou coulent les ruisseaux
Écoutant les douces mélodies du chant des oiseaux

Je suis à la quête de cette étoile perdue dans le noir
Pour déceler cette lumière et acquérir ce pouvoir
Cette lune qui pourrait me montrer ce chemin
Se cache quelque part au milieu de cet univers incertain

Ou est ma raison de vivre dans ce monde ?
Ou es ma route, que je puisse suivre cette ronde?
Cet héritage jadis promis n’est il qu’utopique?
Cette sérénité n’est elle que mystique?

L’espoir de ce jour sombre semble être affaibli
L’espérance de ce moment s’est enfouie
Dans cette mer aux vagues houleuses
Que nul ne peut secourir de mon audace douteuse

Le temps poursuit ainsi sa route lentement
A travers ma romance, je ne peux qu’attendre cet avènement
Ou le calme, la confiance reviendront à une autre fragrance
A un autre temps, une autre histoire sera ma chance

Rachel Hubert (Nuage)
2 Juin 2001