Nouvelle vie pour une fillette née avec trois jambes


Quand on vit en Inde et qu’un enfant naît avec des malformations rares et doit aller se faire soigner dans un autre pays, il faut de l’aide. Cette petite fille de 3 ans a pu profiter par une organisation qui l’a amené en Australie pour enlever des parties de sa soeur jumelle qui serait développer en elle. Heureusement, cette enfant pourra vivre presque normalement
Nuage

 

Nouvelle vie pour une fillette née avec trois jambes

 

© afp.

Une fillette née avec trois jambes est retournée au Bangladesh vendredi après une longue et très rare intervention chirurgicale en Australie, à l’issue de laquelle elle peut marcher et courir sur deux jambes, a indiqué son médecin vendredi.

© afp

.

© afp.

Les chances de survie de Choity Khatun étaient pourtant jugées peu élevées avant que la fillette de trois ans ne soit conduite à Melbourne l’an passé par l’organisation caritative Children First. Une équipe de chirurgiens a passé plusieurs mois à reconstruire l’anatomie de la fillette.

« Une jumelle avait grandi hors de son bassin mais ce n’était qu’une partie de jumelle. Le problème est qu’il n’y a pas de règles pour cela, dans la mesure où elle est un cas tout à fait unique, donc il a fallu déterminer ce que c’était », a expliqué à l’AFP Chris Kimber, chef de la chirurgie pédiatrique à l’hôpital pour enfants Monash.

« Quand Choity est arrivée en Australie, elle souffrait de malnutrition, elle ne pouvait pas marcher correctement », a-t-il ajouté.

A la suite de consultations avec des experts d’Europe et des Etats-Unis, les chirurgiens ont mis au point une opération prévoyant de retirer les restes de la troisième jambe — dont une partie avait été coupée au Bangladesh — ainsi que de retirer et remettre d’autres organes.

Des parties de corps d’une jumelle s’étaient développées dans le périnée de la fillette — l’ensemble des tissus qui forment le plancher du petit bassin, entre l’anus et les parties génitales. Les chirurgiens ont passé d’innombrables heures à l’examiner sous anesthésie et ont découvert qu’elle avait plusieurs organes en double: rectum, anus, vagin et utérus. Elle était aussi incontinente.

 Huit médecins spécialisés dans les reconstructions génitales et du bassin ont participé en novembre dernier à l’intervention chirurgicale « extrêmement rare » qui a duré huit heures, a précisé M. Kimber.

Les chirurgiens ont réussi à soigner son incontinence, c’est-à-dire à lui permettre de contrôler à nouveau l’émission de matières fécales et d’urine, ce qui est « extraordinaire », a-t-il observé.

La fillette est par ailleurs partiellement aveugle, mais cela n’a pas pu être soigné par un ophtalmologue de l’hôpital. Choity voit cependant assez pour marcher et courir, à la grande joie de sa mère âgée de 22 ans, Shima Khatun.

« Tout va bien maintenant. Elle peut jouer comme les autres enfants« , a déclaré la mère à la chaîne Channel Nine.

http://www.7sur7.be

Les journées clémentes seront plus rares dans le monde, selon une étude


Le réchauffement climatique va changer nos journées agréables qui sont ni trop chaudes, ni trop froides, ni trop humides, ni trop pluvieuses. Certains y perdront de ces journées, alors que d’autres vont y gagner …Mais à long terme …
Nuage

 

Les journées clémentes seront plus rares dans le monde, selon une étude

 

L'Europe du Nord, le Canada et la Russie connaîtront des hivers plus doux d'ici... (Photo archives Reuters)

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Paris

L’Europe du Nord, le Canada et la Russie connaîtront des hivers plus doux d’ici à la fin du siècle, mais, d’une façon générale, les journées clémentes se feront plus rares dans le monde, selon une étude publiée mercredi.

En utilisant des modèles basés sur des projections du réchauffement planétaire, des chercheurs américains ont calculé qu’il y aurait, en moyenne, quatre jours doux en moins par an à l’échelle mondiale d’ici 2035, 10 d’ici 2100.

Mais il y aura de grandes différences régionales, selon les chercheurs de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) et de l’Université de Princeton.

«Les plus fortes baisses concernent les régions tropicales et subtropicales alors que les latitudes moyennes devraient voir une légère augmentation», ont-ils écrit dans le journal Climatic Change.

Aujourd’hui, le monde jouit, en moyenne, de 74 jours de temps doux par an. Ces jours que les chercheurs définissent comme «agréables», ni trop chauds, ni trop froids, ni trop humides ou trop pluvieux.

Selon l’étude, les grands gagnants du réchauffement climatique seront le Canada, une grande partie des États-Unis, du nord de l’Europe, de certaines régions de la Chine et de la Russie. Mais aussi la région sud-américaine de la Patagonie, la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande.

«Dans certaines de ces régions, les jours doux seront plus rares pendant les étés chauds et humides, mais ils seront plus nombreux à l’automne, en hiver et au printemps», selon un communiqué.

L’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine seront privées de la plupart de ces jours «parfaits», certaines régions perdant de 15 à 50 jours par an.

«La perte de jours aux températures douces, en particulier pendant l’été quand ils peuvent servir à briser des vagues de chaleur prolongées, pourrait affecter la santé publique de manière significative», souligne le communiqué.

Parmi les 40 villes représentatives sélectionnées par les chercheurs, la grande perdante est de loin Lima qui sera dépouillée de 114 jours doux par an, passant de 326 à 210. Dakar perdra 57 de ses 171 jours.

Du côté des gagnants, Londres est en tête et avec 24 jours qui s’ajouteront à ses 69 actuels, suivie par Amsterdam, Puerto Montt au Chili et Melbourne qui récoltent 19 chacun. Paris en gagnerait 12.

http://www.lapresse.ca/

Creepy, une armée d’araignées de mer envahit chaque année le même port en Australie


À chaque année, des araignées de mer immigrent en grand nombre pour se nicher à un endroit très précis, dans la baie de Port Philip à Melbourne en Australie. Personne ne sait pourquoi dans cette baie, on sait par contre, qu’ils muent en juin pendant la pleine lune
Nuage

 

Creepy, une armée d’araignées de mer envahit chaque année le même port en Australie