Les derniers hommes des cavernes, en Papouasie, Nouvelle-guinée


Serions-nous capable de nous passer d’internet, du téléphone, de toutes les commodités d’une maison et de vivre comme ce peuple qui suivent les traditions nomades depuis des siècles ? Une vie nomade avec l’absence totale de la technologie a ses bons et mauvais côtés … mais est-ce que cela vaut la peine ?
Nuage

 

Les derniers hommes des cavernes,

 

Ce Meakambut utilise des flèches spéciales pour chasser oiseaux et cochons sauvages.

Amy Toensing

Le repas des Meakambut

Amy Toensing

Cette méthode de « scie à feu » est très répandue dans toute la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Amy Toensing

Les Meakambut sont toujours aux aguets, à la recherche de nourriture

Amy Toensing

Pasu Aiyo porte Lidia, sa femme âgée de 15 ans atteinte de pneumonie, pour un périple de deux jours jusqu’au dispensaire le plus proche.

Amy Toensing

Les Meakambut se sédentariseront-ils ?

Amy Toensing

http://photo.nationalgeographic.fr