Attention à la glace, dit la Société de sauvetage


Il semble que nous aurons un hiver blanc encore cette année, un peu tardif certes mais la neige et le froid commence a se faire sentir .. même si d’habitude a cette époque de l’année la glace sur les cours d’eau est assez épaisse, ceci n’est pas toujours vrai surtout cette année ou elle ne supporte pas a bien des endroits le poids d’un enfant .. Alors espérons que les petits et grands resterons prudent avant de s’aventurer sur les cours d’eau
Nuage

Attention à la glace, dit la Société de sauvetage

MONTRÉAL – La décès tragique du petit Maxime Dion, qui s’est noyé lundi dernier, à Upton, en Montérégie, incite la Société de sauvetage du Québec à lancer un appel à la prudence.

En cette période de congé des fêtes, plusieurs seront tentés d’aller marcher sur les cours d’eau gelés, mais l’épaisseur de la glace n’est pas encore sécuritaire en plusieurs endroits.

Le directeur de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins, rappelle que les températures froides sont récentes et que la glace n’a pas atteint l’épaisseur minimum de 10 centimètres sur de nombreux cours d’eau.

M. Hawkins recommande aux parents d’exercer une surveillance de tous les instants de leurs enfants, qui pourraient s’aventurer sur les rivières et lacs pour aller jouer.

Il convient néanmoins qu’il est parfois difficile de maintenir une vigilance en tout temps.

M. Hawkins souligne que le père de Maxime Dion avait souvent prévenu ses fils du danger que représentent les cours d’eau en hiver. Malgré tout, la tragédie est survenue.

Chaque hiver, une dizaine de personnes perdent la vie par noyade au Québec, et souvent ce sont des motoneigistes.

La Société de sauvetage est en attente d’une décision du ministère de l’Education, des Loisirs, et des Sports, sur l’acceptation ou non d’un projet-pilote pour les élèves de 3e année. Le programme «Nager pour survivre» renseignerait entre autres les jeunes sur la sécurité sur les cours d’eau.

http://actualites.ca.msn.com

L’insoutenable attente prend fin: le corps de Maxime Dion retrouvé


C’est un événement bien triste que les parents du petite Maxime vivent mais aussi un soulagement que les sauveteurs ont pu retrouver l’enfant, sinon il aurait probablement été impossible de le retrouver qu’au printemps
Nuage

L’insoutenable attente prend fin: le corps de Maxime Dion retrouvé

L'insoutenable attente prend fin: le corps de Maxime Dion retrouvé

La photo du jeune Maxime Dion est fournie par la famille.

Photo: Janick Marois, La Voix de l’Est

Dominique Talbot
La Voix de l’Est

(Upton) Après cinq jours d’intenses recherches, le corps du jeune Maxime Dion a finalement été repêché hier, aux environs de 12h45. Ce sont les plongeurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), venus prêter main-forte à leurs collègues de la Sûreté du Québec en cette autre journée de recherches qui aurait bien pu être la dernière, qui ont retrouvé le petit garçon de 6 ans, disparu dans les eaux glacées de la rivière Noire lundi, en fin d’après-midi.

Le corps a été découvert à environ 400 mètres de l’endroit où le petit Maxime est tombé à l’eau lundi, alors qu’il s’amusait avec un ami et le chien de ce dernier.

Mercredi, le chien qui a lui aussi sombré dans les eaux avait été retrouvé non loin de l’emplacement où le corps a été sorti de la rivière.

Une fois hors de l’eau, la dépouille a été amenée dans une tente où ses parents ont procédé à son identification.

Le deuil peut commencer

À deux jours de Noël, le souhait de la famille de retrouver le corps de Maxime a été exaucé. Elle peut enfin commencer à faire son deuil.

«Je suis en paix avec le fait que notre fils est maintenant avec nous. Il y a un ange de plus au ciel maintenant», a commenté Patrick Dion, le père de la victime.

Pendant toute la durée des recherches cette semaine, M. Dion a répété que tout ce que la famille désirait était de revoir Maxime une dernière fois, même si elle savait qu’elle ne le reverrait pas vivant.

«Je viens d’aller voir le corps et ça fait du bien. On est soulagé, a dit pour sa part Denis Gaucher, grand-père du jeune garçon. Là, nous allons consoler ma grande fille (Chantale, mère de Maxime). J’ai dit à Patrick que Maxime était un petit ange et qu’il va nous aider en haut. Il va nous donner des grâces».

Au travers de cette pénible épreuve, M. Gaucher s’est dit soulagé et prêt à entreprendre le long chemin qui suivra.

«Nous avions tous espoir. C’était la journée décisive. Si ça n’avait pas été de cela, ça aurait été encore plus dramatique pour toute la famille. Tout l’hiver, avec Maxime en dessous des glaces, aurait été inimaginable. C’est bien que ça se termine comme ça. Chapeau aux sauveteurs. On les félicite. On espérait ça et nous avons prié fort pour ça. Aujourd’hui, c’est une bonne nouvelle pour la famille, pour commencer notre deuil.»

Diane Dion, la grand-mère de Maxime, a quant à elle tenu à remercier et à louanger le travail des sauveteurs.

«Ce qui se passe aujourd’hui est un soulagement. Tout le monde y a mis son coeur. Nous avons notre petit avec nous, c’est le principal. Je suis en paix. Nous avons une super équipe qui a permis cela».

Longue et difficile opération

Dans la nuit de jeudi à hier, une rétrocaveuse amphibie a brisé les glaces dans la rivière afin de faciliter le travail des plongeurs. À partir de là, la SQ a établi une nouvelle stratégie pour maximiser les chances de réussite de l’opération.

«Des zones de recherche avaient été identifiées et circonscrites. Ils (les plongeurs) savaient où ils s’en allaient. Ils avaient des plans de plongée, donc, du travail avait été fait pour permettre d’en arriver à ce que les recherches soient le plus efficaces possible. C’est ce qui a eu lieu aujourd’hui», mentionne Louis-Philippe Ruel, porte-parole de la Sûreté du Québec.

En plus du SPVM, la Gendarmerie Royale du Canada et des pompiers d’Upton ont assisté la SQ dans ses recherches. Le temps commençait à presser puisque le refroidissement prévu au cours des prochains jours aurait bien pu mener à la suspension des recherches.

«On sait que si le froid revient et la glace reprend, nous devons évaluer si nous pouvons travailler de manière efficace. On évaluait cela quotidiennement. Il semble que ça aurait été excessivement difficile dans les prochains jours», explique Louis-Philippe Ruel.

«Les pompiers étaient exténués. Nous avons travaillé sans arrêt au cours des 36 dernières heures. Plusieurs de nos pompiers ont passé toute la nuit dans l’eau et d’autres y sont restés 12 heures hier. Aujourd’hui a été l’accomplissement», a conclu Yves Ricard, directeur du service d’incendies d’Upton.

http://actualites.ca.msn.com

Upton: le chien qui a sombré avec le petit Maxime repêché


L’histoire de la disparition diverge d’un site de nouvelle a l’autre, car le grand-père a raconter que l’enfant voulait aller patiner sur la glace et a couleur, un chien a voulu aller le rejoindre et lui aussi a couler et son frère a tenter sans succès de le sauver mais a préférer chercher de l’aide qui était la meilleur chose a faire malgré tout. Quoiqu’il en soit l’enfant est toujours rechercher
Nuage

 

Upton: le chien qui a sombré avec le petit Maxime repêché

 

Le chien que le petit Maxime Dion tentait de sauver quand il est tombée dans la rivière Noire a été repêché mercredi matin.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

David Santerre

Importante découverte ce matin dans les recherches visant à retrouver le petit Maxime Dion, qui a sombré lundi dans la rivière Noire à Upton, en Montérégie. Le chien qu’il tentait de sauver quand il a coulé a été repêché.

 

Maxime Dion, six ans.

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE

Ce sont les deux pompiers de la municipalité d’Acton, qui arpentent à pas de loup la fine couche de glace en aval de la résidence devant laquelle l’enfant a disparu qui, avec leur incroyable vigilance, ont réussi à apercevoir le golden retriever blond à travers la glace, à une centaine de mètres de la maison.

Ils ont pratiqué une incision dans la glace pour sortir le cadavre congelé de la bête.

Cette découverte a ravivé l’ardeur des secouristes qui sont confiants de retrouver l’enfant dans ce secteur de la rivière. L’hélicoptère de la Sûreté du Québec a marqué le point GPS du lieu.

Les secouristes devront faire vite car la fine neige qui tombe couvre la glace, ce qui fait qu’il est plus difficile de voir au travers.

Après une journée et demie infructueuse, les recherches avaient repris ce matin.

Une excavatrice amphibie, communément appelée grenouille, qui sert généralement à défaire les embâcles printanières sur les rivières, devrait être mise à l’eau. Elle servira à casser la glace et l’épaisse couche de gadoue en suspens sous celle-ci pour permettre au corps de l’enfant de remonter à la surface.

Le jeune homme est disparu lundi alors qu’il jouait près du cours d’eau avec son frère de 10 ans. Il aurait tenté d’aller chercher le chien d’un voisin sur la glace, qui a cédé sous son poids.

 

http://www.cyberpresse.ca

Upton en Montégérie Un enfant tombe dans une rivière


Quel enfer pour les parents de ne pas savoir  ou est l’enfant qui était parti marcher sur un lac pas assez gelé pour supporter son poids et le chien qui a voulu essayer de le sauver .
Nuage

 

 

Upton en Montégérie

Un enfant tombe dans une rivière

 

Un enfant tombe dans une rivière

Crédit photo : Agence QMI

Par Jean-Marc Gilbert | Agence QMI

Les policiers et les pompiers recherchaient toujours activement, au milieu de soirée, le jeune Maxime Dion, six ans, disparu lundi après-midi, dans les eaux de la rivière Noire, à Upton, en Montérégie.

Il serait tombé à l’eau peu avant 16 h 30, alors qu’il jouait avec son frère aîné, Alexandre, et un voisin, non loin de la maison située sur la Montée des Pins.

Depuis, l’hélicoptère de la Sûreté du Québec (SQ) survole la rivière pendant que les pompiers d’Upton et d’Acton Vale sillonnent les berges en espérant localiser le petit. Les services d’un maître-chien ont également été mis à contribution.

Agence QMI

Le porte-parole de la SQ, Claude Denis estime «qu’il est trop tôt pour déterminer à quelque heure les recherches se termineront pour ce soir, même si l’obscurité représente une contrainte».

Le chien d’un voisin est lui aussi disparu dans les eaux de la rivière.

Un poste de commandement sera érigé au Centre communautaire d’Upton pour toute la durée des recherches.

La mère de Maxime Dion (TVA Nouvelles)

Maxime Dion, 6 ans, est disparu dans la rivière Noire (TVA Nouvelles)


Public mis à contribution

Les policiers sollicitent aussi l’aide des riverains pour retrouver l’enfant le plus rapidement possible.

«Nous demandons aux propriétaires vivant à partir du 516 Montée des Pins de vérifier les berges en aval de la rivière», a expliqué M. Denis.

En avril 2008, Marc-Antoine Latulippe, 11 ans, a sombré dans cette rivière, du côté de Roxton Pond, situé à une trentaine de kilomètres d’Upton. Son corps avait été repêché une semaine plus tard.

http://tvanouvelles.ca