Le "prophète" africain qui soignait ses fidèles à l’insecticide


Il y a des gens qui ont vraiment des idées bizarres pour devenir un « prophète » et soigner des maladies comme des péchés avec un produit dangereux pour la santé et l’environnement. Il a choisi de payer une amende au lieu d’aller en prison, espérons quand même qu’il ne pourra plus « prêcher »
Nuage

 

Le « prophète » africain qui soignait ses fidèles à l’insecticide


 

© thinkstock.

Source: Belga

La justice sud-africaine a condamné à une amende le prophète autoproclamé d’une Eglise qui avait défrayé la chronique en aspergeant le visage de ses fidèles d’un insecticide destiné, selon lui, à les guérir de leurs maux ou péchés.

Au début du mois, un tribunal de la province du Limpopo (nord) avait reconnu le pasteur Lethebo Rabalago coupable de « violences », estimant que cet insecticide, vendu sous la marque « Doom » (« mort » ou « catastrophe » en anglais), était « dangereux ».

Le quotidien Sowetan a rapporté mercredi que le juge l’avait condamné à quatre ans de prison ou à verser une amende de 21.000 rands (un peu moins de 1.500 euros).

Le condamné s’est empressé d’accepter l’amende.

« Nous avons conclu un accord selon lequel mon client versera des mensualités de 3.000 rands jusqu’au paiement complet de l’amende », a expliqué au journal son avocat, Edmund Lubusi.

En novembre 2016, la publication sur la page Facebook de l’Eglise de l’Assemblée générale du Mont Zion (MZGA) de photos du « prophète » en train de « soigner » ses fidèles à grands jets d’insecticide avait suscité une vive polémique.

« Des gens sont venus avec des blessures. Nous leur avons pulvérisé de l’insecticide et ils sont guéris », s’était défendu Lethebo Rabalago dans la presse locale.

La société Tiger Brands qui fabrique le « Doom » avait fait part de son indignation et rappelé les dangers de son produit.

http://www.7sur7.be/

Livre de notre vie


Il y a des gens écrivent leurs mémoires, et pourtant tous, nous avons quelque chose a raconter. Nous avons notre propre livre qui continue de page en page, il n’en tient qu’à nous de mettre le ton pour que la suite soit plus colorée et moins sombre
Nuage

Livre de notre vie

 


Chaque jour qui débute est une page vierge du livre de notre vie. Il nous appartient d’y écrire les MOTS qui feront croître notre bonheur et disparaître les MAUX des pages précédentes.

Michel Dechamplain

11 REMÈDES DE GRAND-MÈRE À ÉVITER


Je me demande combien de personnes connais au moins quelques recettes bizarroïdes de ces recettes de grands-mères. Moi j’en connais aucune et a vrai dire, je ne serais pas non plus tenté d’essayer une de ces recettes
Nuage

 

11 REMÈDES DE GRAND-MÈRE À ÉVITER

 

Refiler ses furoncles à un cadavre! Guérir l’herpès buccal avec du cérumen! Chocolat à l’ail pour stimuler la mémoire! Et les gens y croyaient vraiment

1: Du cérumen pour guérir l’herpès buccal!

 

Crédit Photo: iStockphoto

Nous avons trouvé celui-ci dans un livre sur les vieux remèdes maison: «Pour guérir rapidement un feu sauvage, mettez-y de la cire d’oreille.»

Bien entendu, nous ne recommandons pas le traitement avec le cérumen, bien que nous nous demandons ce qui a incité son inventeur à l’essayer.

2: Les gésiers chassent la diarrhée!

 

Crédit Photo: Wavebreak Media/Thinkstock

Il va sans dire que nous ne recommandions absolument pas ce traitement pour soigner la diarrhée d’un nourrisson. Néanmoins, ce qui intrigue ici, ce serait de savoir ce qui a bien pu inspirer cette légende.

Nous vous en faisons part uniquement dans l’intérêt de l’histoire: coupez la muqueuse d’un gésier de poulet et laissez-la sécher. Infusez-la ensuite dans l’eau bouillante pour faire une tisane. Donnez en une cuillérée à votre bébé chaque demi-heure.

3: Des chaussettes sales contre les maux de gorge!

 

Crédit Photo: Stockbyte/Thinkstock

Quelques étranges remèdes contre les maux de gorge émanent de la bonne vieille Angleterre. L’un de ceux-là, qui a effectivement été largement utilisé jusqu’au 20e siècle, consiste à entourer votre gorge de vos chaussettes sales.

Notre hypothèse? Puisque les maux de gorge sont très contagieux et dans les temps anciens, symptôme de maladies potentiellement mortelles, les chaussettes sales étaient utilisées pour maintenir les proches aussi loin que possible du patient. Mais ça n’est qu’une hypothèse.

 Un autre traitement anglais impose d’envelopper la gorge avec des tranches de bacon avant de se coucher.

Enfin, nous ne pouvions pas résister à dévoiler cette perle venue d’Irlande: pour guérir un mal de gorge, il suffit d’appliquer des harengs salés sous la plante de vos pieds.

4: Du tabac pour faire disparaître les maux d’oreilles!

 

Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock

Ces remèdes doivent être étiquetés «étranges, loufoques et dégoûtants.»

La première de ces astuces répugnantes consistait à bourrer l’oreille douloureuse avec une boulette de tabac à chiquer, voire de souffler de la fumée de tabac dans l’oreille.

Une autre horreur, citée dans plusieurs compilations de vieux remèdes maison, suggère de mettre des gouttes d’urine dans l’oreille affectée. Il a même été écrit que la mère d’Elvis Presley appliquait cette épouvantable méthode quand le « King » avait une otite, étant enfant. Merci bien, mais nous passerons sur l’ensemble de ces recettes. Il n’y a aucune théorie scientifique connue pour soutenir l’une d’elles.

5: Le chocolat à l’ail enraye les pertes de mémoire!

 

Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock

Un vieux truc traditionnel pour stimuler la mémoire consiste à faire tremper des gousses d’ail dans le chocolat et d’en manger entre une et trois par jour.

Théoriquement, cela fait beaucoup de sens puisque l’ail et le chocolat sont bourrés du type d’antioxydant qui protège les cellules du cerveau. Mais en pratique, sérieusement? Non merci! Nous prendrons plutôt des cerises enrobées de chocolat s’il vous plaît.

6: Les crotales soulagent les rhumatismes!

 

Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock

Un vieux remède contre les rhumatismes était de tuer un serpent à sonnettes avant qu’il ait eu la chance de frapper (toujours une excellente idée), de l’écorcher, de l’essuyer et de mettre les restes dans une cruche de whisky de maïs. Ensuite, boire le whisky.

C’est sans surprise qu’aucune donnée scientifique n’existe pour appuyer cette thèse (et c’est un petit peu trop dangereux pour le recommander).

Toutefois, des études ont été faites à l’Israël Shulov Institute for Science pour tenter de prouver que le venin de serpent, une fois débarrassé de ses toxines, pouvait devenir un remède potentiel contre l’arthrite. Le venin contient certains peptides — une molécule contenant des acides aminés — qui peuvent enrayer les signaux de douleur, ce qui est pratique pour un reptile qui a besoin d’immobiliser sa proie. Bien sûr, la ligne est très mince entre une paralysie momentanée et la mort, donc, n’essayez pas cela à la maison.

7: Un oiseau pour se remettre d’un mal de dos!

 

Crédit Photo: Hemera/Thinkstock

Nous adorons ce vieux remède folklorique de la Caroline-du-Nord pour le mal de dos: allongez-vous (sûrement à l’extérieur) et quand vous entendrez le chant d’un engoulevent bois-pourri, roulez plus de trois fois sur vous-même. Ce remède peut avoir été inspiré par un autre, originaire du Sussex, en Angleterre. Là-bas, le folklore conseillait aux personnes atteintes de maux dos de se rouler au sol dès le premier chant printanier du coucou. Nous pensons que le roulement avait quelque chose à voir avec l’étirement des muscles douloureux du dos et que le chant des oiseaux est l’un des meilleurs moyens d’alléger l’âme.

8: Des œufs pour soigner les ecchymoses!

 

Crédit Photo: Design Pics/Thinkstock

Nous devons admettre que ce vieux traitement chinois est sans doute plus drôle à lire qu’à mettre en oeuvre. Vous avez besoin de deux choses: une pièce de monnaie américaine en argent (les 10 cents, les 25 cents, et les demi-dollars frappés avant 1964 sont en d’argent) et un œuf dur, fraîchement écalé. Insérez la pièce verticalement d’un bout à l’autre de l’œuf jusqu’à ce que le bord supérieur de la pièce soit à égalité avec le sommet de l’œuf. Placez l’œuf tiède (pas chaud) sur l’ecchymose et maintenez-le durant 30 minutes. Il paraît que ça fait immédiatement disparaître la décoloration.

9: De la térébenthine pour prévenir le zona!

 

Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock

Nous avons extrait cette stratégie de prévention du zona d’un livre sur les vieux remèdes folkloriques, mais naturellement, nous ne lui accordons pas beaucoup de crédit:

Selon la légende, accrocher une corde imbibée de térébenthine autour de votre cou tiendra le zona à distance.

10: Un cadavre pour se débarrasser des furoncles!

 

Crédit Photo: Thinkstock

Ce vieux remède anglais est sans contredit le plus étrange de tous.

Appliquez un cataplasme sur le furoncle. Ensuite, retirez le cataplasme et placez-le dans un cercueil contenant un cadavre. La théorie: transférer les furoncles au défunt qui ne pourrait plus en souffrir.

11: De l’urine pour éliminer l’acné!

 

Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock

Les premiers colons américains avaient d’assez étranges idées quand il fallait se débarrasser de l’acné.

L’une d’elles était d’appliquer de l’urine sur une éruption cutanée.

Une autre de ces loufoqueries était de recueillir l’eau croupie dans les vieilles souches d’arbres pour asperger la peau couperosée.

Inutile de dire qu’aucune de ces recettes n’a été étudiée et que ce n’est pas la peine d’essayer.

http://selection.readersdigest.ca

Trucs santé ► 10 remèdes naturels pour les maux courants


Avant de tomber aux mains des médicaments chimiques pour soulager certains maux, il serait peut-être avantageux de se tourner vers le naturel Cependant, si les symptômes perdurent ou empirent, il est important d’aller voir un médecin
Nuage

 

10 remèdes naturels pour les maux courants

© Rex Features

Au cours des dernières années, nous sommes devenus plus conscients de ce que nous mettons dans notre corps. Beaucoup d’entre nous exigeons des aliments biologiques ou, du moins, aussi naturels que possible. Mais qu’en est-il de ces médicaments que nous consommons sans retenue lorsque nous souffrons de maux courants comme le rhume ou l’indigestion? Il existe des remèdes naturels très efficaces pour se soigner sans médicaments. Voici des traitements naturels reconnus pour soulager 10 maux courants.

1. Les maux de gorge

© Rex Features

La douleur causée par un mal de gorge peut être insupportable mais, heureusement, un super aliment agissant comme désinfectant et antibactérien est à portée de main, dans votre garde-manger.

Le miel est utilisé pour traiter les maux de gorge depuis des siècles et des recherches récentes suggèrent qu’il pourrait être aussi efficace que de nombreux médicaments achetés en pharmacie.

Pour soulager vos symptômes, essayer la recette suivante: une cuillérée de miel dans une tasse d’eau chaude avec une tranche de citron. Choisissez du miel non pasteurisé car la pasteurisation efface les propriétés antiseptiques.

2. Les maux d’estomac

© Rex Features

L’estomac est sensible et peut être la cause de nombreux problèmes:constipation, le syndrome du colon irritable, diarrhée, gaz intestinaux

La première règle est de faire attention à ce que vous ingurgitez. Évitez de boire trop d’alcool et de consommer une nourriture trop riche en gras. Mangez beaucoup de fruits et légumes et buvez beaucoup d’eau. La plupart de problèmes d’estomac peuvent être soignés par des plantes médicinales telle que la camomille, dont les propriétés apaisantes et anti-inflammatoires aident à conserver le tube digestif en santé et à diminuer les crampes.

La cataire (une herbe connue aussi sous le nom de «herbe à chat») est réputée pour traiter efficacement la diarrhée, tandis que la menthe poivrée et le thé de menthe soulagent les douleurs d’estomac.

3. La peau sèche

© Rex Features

Avoir la peau sèche ou gercée peut être un véritable cauchemar, notamment parce que les médicaments, qu’ils soient en vente libre ou sous prescription, irritent encore plus la peau déjà très délicate.

Essayez l’aloès vera en gel pour apaiser la peau sèche. Cette plante possède des propriétés antiseptiques et antifongiques, et donne à votre peau une sensation de fraîcheur. Vous pouvez extraire le gel d’aloès directement de la plante en cassant l’une de ses feuilles. Si vous souffrez d’eczéma, appliquez plutôt une crème de souci (calendula officinalis) sur les zones touchées.

4. Le rhume

© Rex Features

Vous êtes affligé par le rhume plusieurs fois par année? Sachez qu’il n’y a pas de moyen infaillible pour l’éviter ni en guérir.

Cependant, ne croyez pas que vous devez souffrir en silence. D’après une étude de la School of Pharmacy de l’Université du Connecticut, suivre un traitement à l’échinacée (une plante reconnue pour renforcer le système immunitaire) pendant les mois les plus froids de l’hiver -lorsque les risques d’infection sont les plus élevés- peut aider à réduire de près de 58 % les risques de développer un rhume. De plus, ce traitement peut aussi aider à diminuer la durée du rhume d’environ une journée et demi.

L’étude recommande également de manger une gousse d’ail crue (le goût n’est pas aussi désagréable que vous l’imaginez!) quand vous sentez que vous vous enrhumez.

5. Les bleus (ecchymoses)

© Rex Features

Afin de diminuer l’enflure et les symptômes de l’ecchymose, l’un des remèdes naturels les plus efficaces est l’arnica, qu’on peut se procurer en crème, en gel ou en comprimés. Cette fleur médicinale agit comme un anti-inflammatoire. Des chercheurs allemands ont démontré qu’elle réduisait de façon significative l’enflure causée par une chirurgie du genou.

6. L’indigestion

© Rex Features

Quand vous souffrez de brûlements d’estomac, trouver un remède peut être aussi simple que d’ouvrir votre garde-manger.

Certains experts recommandent d’avaler une cuillérée à soupe de vinaigre blanc distillé dès que vous sentez les symptômes apparaître. D’autres remèdes consistent à boire un mélange de bicarbonate de soude et d’eau, de manger des pommes, des carottes, du gingembre frais ou des amandes. Tous ces aliments contribueraient à neutraliser l’acide gastrique.

7. La gueule de bois

© Rex Features

Nous faisons tous des excès de temps à autres, et il n’y a pas de meilleur moyen pour se remettre d’un lendemain de veille que de contrer les effets des toxines dans notre système par des remèdes purs et sains.

La première action à prendre est préventive. Boire un grand verre d’eau avant d’aller au lit afin de prévenir la déshydratation pourrait vous épargner un mal de tête. Cela dit, si ça ne fonctionne pas, la grande camomille, qui est aussi disponible en capsules, devrait garder à distance les maux de tête, alors que boire du thé de gingembre calmera votre estomac.

8. L’inflammation

© Rex Features

L’ibuprofène est l’un des anti-inflammatoires les plus populaires offerts sur le marché, mais si vous préférez adopter une approche plus naturelle, vous ne serez pas déçus.

Pour réduire les risques d’inflammation ou vous soulager des maladies chroniques comme l’arthrite, les experts recommandent d’ajouter des suppléments d’acides gras essentiels à votre alimentation, comme ceux qu’on retrouve dans les poissons gras.

On pense que les extraits de curcuma et de gingembre réduisent les symptômes de l’inflammation, tandis que l’arnica est largement utilisée pour traiter l’arthrite. L’ananas, quant à elle, contient un taux élevé de bromélaïne, un composé qui soulagerait les symptômes douloureux liés à l’enflure et à l’arthrite.

9. Les maux de tête

© Rex Features

C’est malheureusement vrai que ceux qui souffrent régulièrement de maux de tête, et qui doivent constamment augmenter les doses d’analgésiques, constatent que l’efficacité de ces médicaments diminue avec le temps parce que le corps s’y habitue.

Si tel est votre cas -ou si vous êtes inquiet car vous croyez prendre trop de médicaments-, il se pourrait que vous soyez intéressé à essayer des remèdes naturels.

Essayez un traitement à base de lévomenthol (une sorte de menthe poivrée), un antidouleur qui contribue à détendre les muscles de la tête. Vous pouvez également appliquer des compresses froides sur votre tête ou boire plus d’eau (votre mal de tête pourrait être causé par la déshydratation).

10. La dépression

© Rex Features

Beaucoup de choses ont été dites sur les effets secondaires de certains des traitements les plus couramment utilisés pour soigner la dépression. Par conséquent, vous avez peut-être le sentiment qu’un remède naturel serait le bon chemin à prendre.

Les recherches menées par l’organisation internationale Cochrane Collaboration sur l’efficacité de l’herbe de la Saint-Jean (aussi appelée millepertuis) ont démontré que cette plante est plus efficace que les placebos testés sur des patients souffrant de dépression sévère. Des résultats similaires ont été observés avec les antidépresseurs standards.

L’étude a également montré que les patients qui prenaient du millepertuis étaient moins sujets à souffrir d’effets secondaires comparativement à ceux qui prenaient des antidépresseurs standards.

http://styledevie.ca.msn.com

Le charme de l’imperfection


Aujourd’hui, la perfection est visé, mais il est difficile d’obtenir cette perfection dans tous les domaines de la vie … sans que certains en souffrent. Apprendre a dire non, a déléguer .. et puis la perfection n’est pas de ce monde alors pourquoi insister.
Nuage

 

Le charme de l’imperfection

 

Le stress et le surmenage sont les maux de notre époque. Outre les pressions qu’un responsable peut faire subir, souvent nous l’imposons nous-mêmes.

Ils proviennent d’un sentiment de tout vouloir contrôler et d’un travail parfait. Acceptez de laisser certaines choses pour ce qu’elles sont, ayez conscience qu’il est impossible de tout maitriser et que l’imperfection fait tout le charme de notre monde !

Accepte aussi de déléguer ou laisser agir les autres

Michel Poulaert
Source d’optimisme

L’instinct médical des animaux ►Quand les animaux se soignent..


Les animaux ont leur propre pharmacie et savent par instinct quoi faire en cas de nécessité. D’où l’importance de préserver cette nature pour qu’elle puisse continuer a soigné les animaux et a nous de mieux comprendre cette flore médicinale
Nuage

L’instinct médical des animaux  ►Quand les animaux se soignent..

 

 

Afin d’accélérer l’accouchement de leur bébé dont la gestation touche à sa fin, les éléphantes d’Afrique mangent des arbustes de la famille des boraginaceae

Beaucoup d’animaux semblent savoir comment s’y prendre pour guérir leurs maux, et ce, sans avoir besoin d’un médecin ni du pharmacien. À l’état sauvage, la faune dispose des vastes ressources de la nature pour se débarasser des parasites, pour panser les plaies, pour éliminer les bactérie set pour conserver une santé robuste.

 

hippopotame dans un bain de boue

Manger de la terre se rouler dedans pour conserver la santé ?  Il semblerait que cela soit une bonne idée, car plusieurs animaux le font L’argile surtout possède des vertus qui lui permettent, entre autres, de neutraliser les bactéries pathogènes intestinales et leur toxines et de soulager les maux d’estomac ainsi que la diarrhée.

Les chimpanzés et les gorilles des montagnes consomment de l’argile pour tous ces problèmes.  Cette terre appliquée sur le corps, élimine de nombreux parasites accrochés à la peau.

Les hippopotames, quant à eux, se roulent dedans.

Pour leur part, certains éléphant se rendent à un volcan éteint, à l’ouest du Kenya, où se trouvent de grandes cavernes. Ils y grattent la pierre tendre sur les murs pour l’ingérer. C‘est que cette pierre contient du sodium (100 fois plus que dans les plantes), du potassium, du calcium, des ingrédients importants pour défendre leur organisme contre les toxines qui se trouvent souvent dans les plantes mangées par ces géants herbivores.


Certaines espèces de perroquets et d’aras en Amérique du Sud grignotent le sol ayant une haute teneur en kaolin. Avaler ce minerai leur permet de contrer l’effet des poisons qui se trouvent parfois dans les semences des fruits que mangent ces animaux colorés

Les bibittes thérapeutiques


 
milles pattes

Les singes capucins ont compris que les mille-pattes est leur ami Pour se débarrasser des parasites dans leur fourure, ils se frottent au mille-pattes. Celui-ci contient des benzoquinones, des substances chimiques qui tuent les autres insectes.

Certains termites et fourmis émettent de l’acide formique, une substance parfaite pour éliminer les poux.

Les oiseaux, les écureuils, les chats et certains primates se roulent dans des colonies de ces insectes afin de se débarrasser des parasites.

Une salade curative

Les papillons monarques utilisent des plantes médicinales pour se guérir

Pour contrôler les infestations d’acariens, de poux et de bactéries dans leur nid. les étourneaux recouvrent son sol de plantes comme les carotte sauvage, l’achillée millefeuille et l’aigremoine eupatoire. Ces dernières contiennent des substances nocives au développement  de ces minuscules parasites.

Afin d’accélérer l’accouchement de leur bébé dont la gestation touche a sa fin, les éléphantes d’Afrique mangent des arbustes de la famille des boraginaceae Les feuilles de ces plantes ont des vertus qui facilitent la mise à bas, même chez les humains

Les papillons monarques utilisent des plantes médicinales pour se guérir, eux et leur progéniture, d’une maladie provoquée par un parasite intestinal.La consommation de certaines espèces de laiteron, par exemple,  contribue à réduire l’infection parasitaire du monarque.

Le singe-araignée, dans la nature, a trouvé une plante médicinale qui dégage une forte odeur, mais dont les feuilles soulagent la peau irrité lorsqu’il se frotte à elles.

Des dattes qui nettoient

Des babouins autour de la chute Awash en Éthiophie, ont découvert que la consommation de dattes du désert les aidait  à se débarrasser d’un ver, surtout trouvé dans les escargots qui parasite leur organisme. Comme ces fruits repoussent les escargots, les babouins ont peut-être remarqué que les manger chassait le ver parasitaire de leur organisme. Et c’est le cas.

Souffler le chaud et le froid

Bien à l’abri, les animaux lèchent leur plaies pour les nettoyer, mais aussi pour utiliser les principes de l’hydrothérapie, bien connus des amateurs de spa scandinave. Leur salive refroidit la plaie, réduisant ainsi l’inflammation.

En exposant ensuite les blessure au soleil, l’animal utilise la chaleur pour dilater les tissus, favoriser la circulation du sang et les échanges cellulaires. Il contribue ainsi à la guérison de son bobo.

Les chiens et le rat musqué sont les animaux que l’on voit le plus souvent utilisé cette  technique.

Des fruits interdits

Les éléphants savent détecté la présence de fruits du marula qui ont bien fermenté au sol, parfois même à une distance de 10 km. Ils accourent sur place pour les manger, comme s’il allaient a un 5 à 7 branché. Les éléphants semblent aimer l’effet de l’alcool dans ces fruits.

Selon, les recherches., ils soulageraient leur stress, mais leur donneraient également une riche dose de calories supplémentaires lors que la nourriture se fait rare.

La santé par la diversité

Les humains auraient quelques chose à apprendre des chimpanzés qui a une résistance beaucoup plus grande aux infections qu’eux. Alors que le chimpanzé, dans la nature, mange 123 variétés de plantes en une année, même le plus végétarien des humains en consommera tout au plus de 20 à 30.

En fait, 75 % de l’approvisionnement alimentaire de l’humanité provient de seulement 12 cultures.

 

La Semaine/Tout Connaître/Grand reportage/ Paul Therrien/ Juillet 2012

Il est écrit


Oui il est écrit quelque part noir sur blanc ou sur une pierre gravé que les hommes et les femmes qu’importe leur croyances, leur couleurs, leurs origines qu’ils sont tous égaux et libres. Est-ce vrai ? Il semble que le monde chante cette chanson avec de fausses notes
Nuage

 

Il est écrit

 

Il est écrit quelque part
Au milieu de nulle part
Dans un endroit inédit
Ou bien sur un manuscrit

Sur deux cotons qui s’accouplent
Près de deux montagnes en couple
Versant larmes de rosées
Dans l’azur sans offenser

Contre vents souvent instables
Montrant la vie vulnérable
Léchant l’ombre du soleil
Frôlant l’arbre qui sommeille

Sur le sable scintillant
Désert de neige insouciant
Bercés par des vagues vierges
Ou des cristaux qui submergent

J’ai ouïs, il y a longtemps
Un mot, une phrase d’antan
Mêlé au parfum de rose
Diffusant à faibles doses

Comme l’écho d’une chanson
Sous l’air de milles frissons
Soufflant des proses ou poèmes
A la façon des bohèmes 

À l’orée des souvenirs
De l’aurore des soupirs
Jusqu’à la fente de la nuit
La destinée s’est enfuit

Mais, j’ai pourtant vu un jour
Sur l’univers des labours
A travers des yeux en larmes
Et dans un cœur plein de charme

Un oiseau de liberté
Aux couleurs de charité
Et si ce n’était qu’un rêve
Une hallucination brève

Car les adages s’embrouillent
Des lèvres pâles bredouillent
Les mains et le corps tremblotent
Espérant un antidote

Les lettres, les sons s’emmêlent
Puis, les phrases s’entremêlent
Ils ont effacé la paix
Pour une guerre en relais

Et pourtant, il est écrit
Même chez les érudits
Que nous sommes tous égaux
Ou c’est pour cacher les maux

Le rideau est bien tombé
Le feu de haine a flambé
Mais, il reste un peu d’espoir
Abrité dans les tiroirs

Rachel Hubert (Nuage)
11 Novembre 2004