Mauvaise haleine : le brossage de dents plus approprié que le brossage de langue


On sait tous qu’il faut se brosser les dents, puis il était conseillé de se brosser la langue par la même occasion. Généralement, le brossage de la langue est seulement dans des cas particulier. En faite langue, se nettoie par elle-même pour garder les bonnes bactéries ce que le brossage de cet organe détruit
Nuage

 

Mauvaise haleine : le brossage de dents plus approprié que le brossage de langue

 

Langue

Le brossage de langue n’est pas recommandé pour la santé bucco dentaire

CREATIVE COMMONS

Se brosser les dents deux fois par jour et la langue dans la foulée, une habitude prise par beaucoup d’entre nous et dénoncée par l’association dentaire française (ADF) réunie en décembre 2017 à Paris l’occasion de leur congrès annuel. Relativement méconnu du public, la langue est un organe essentiel formé de 17 muscles et recouvert de « bonnes bactéries » participant à la bonne santé bucco-dentaire.

Nettoyer sa langue comme on nettoie ses dents : à éviter

Une langue saine s’auto-nettoie grâce à la salive que l’on déglutit en moyenne mille à deux mille fois par jour

Le brossage quotidien d’une langue saine, « commercialement incité », est une « erreur » : « cela peut altérer sa surface et perturber l’équilibre des bonnes bactéries qui colonisent notre tube digestif », explique à l’AFP Sophie-Myriam Dridi spécialiste de médecine bucco-dentaire au CHU de Nice.

En effet, les quelque 700 espèces de bactéries qu’abrite la cavité buccale, et la langue en particulier, ont un rôle bénéfique : elles aident à digérer, produisent des vitamines et en recouvrant la langue et les muqueuses buccales réduisent le risque de colonisation par des bactéries étrangères.

Cependant, un brossage doux ou avec des racleurs dédiés à cet usage peut servir lorsque la langue est chargée d’un enduit blanchâtre, généralement en cas de diminution de la salivation – qui peut être accentuée par de nombreux médicaments – ou lors d’épisodes fiévreux et infectieux des voies aéro-digestives supérieures (bouche, nez, larynx…). De son côté en revanche, l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) recommande dans une vidéo datée de mars 2017 de nettoyer la langue après les dents par « un brossage très doux » à l’aide d’une brosse à dents souple.

La mauvaise haleine est causée dans 90 % des cas par la plaque dentaire

Bien se brosser les dents est plus efficace contre la mauvaise haleine, puisqu’elle est due dans 90% des cas à la plaque dentaire. Les bactéries, issues d’un déséquilibre microbien, libèrent des substances malodorantes et très collantes sur lesquels les bains de bouche, rafraîchissant ou antiseptiques, n’agissent pas. Pour soigner votre haleine, brossez-vous les dents deux fois par jour pendant deux minutes suivant les conseils de l’UFSBD à l’aide d’une brosse à dents souple et d’un dentifrice fluoré en balayant de la gencive vers la dent, puis en passant du fil dentaire ou une brossette le soir. Autre source de désagréments malodorants, les prothèses amovibles : il faut les nettoyer et bien les sécher ensuite et ne pas les laisser tremper dans l’eau la nuit. Cependant, en cas de mauvaise haleine chronique, il ne faut pas hésiter à consulter son dentiste

https://www.sciencesetavenir.fr

Le Saviez-Vous ► 18 remèdes de grand-mères à réactualiser


Je ne sais pas si tout ces remèdes de grand-mère sont efficaces, car aucun lien de sites officiels n’est pas noté. Cependant, il y a certains points que j’ai moi-même testés. La balle sous le pied, cela fait un bien fou. Le bouillon de poulet pour le rhume, ne guérit pas, mais il est réconfortant et aide pour dégager le mucus au nez. Aloès aide en effet pour des petites blessures. Les pruneaux aident beaucoup contre la constipation. Le miel aide aussi pour la gorge irrité causé par la toux
Nuage

 

18 remèdes de grand-mères à réactualiser

 

Votre grand-mère a grandi en utilisant ces remèdes maison simples, qui sont tombés dans l’oubli. Nous avons demandé à nos experts quels sont ceux que nous devrions redécouvrir.

 

Le gingembre contre la nausée

 

Cela fait des siècles que l’on connaît les propriétés médicinales du gingembre, en particulier contre les maux de ventre.

« Les recherches prouvent que le gingembre est utile pour les troubles digestifs. Il soulage les nausées matinales pendant la grossesse ou une chimiothérapie ainsi que le mal des transports, explique la diététicienne Erin Palinski-Wade. On ne comprend pas encore exactement comment le gingembre diminue la nausée, mais on pense qu’il bloque les récepteurs de sérotonines qui se trouvent dans l’intestin. »

Il a une autre propriété : il amènerait le corps à libérer des enzymes qui décomposent les aliments.

Le thé froid pour les cernes et les yeux bouffis

Le thé a des vertus curatives pour tout le corps, à l’interne et à l’externe. Par exemple, il est souverain pour les poches sous les yeux, ce que votre grand-mère savait probablement.

« La caféine qui se trouve dans les sachets de thé favorise la vasoconstriction, c’est-à-dire le resserrement des vaisseaux sanguins; c’est utile pour diminuer les poches et l’œdème de la peau dans la région des yeux », dit la dermatologue Purvisha Patel, créatrice de la gamme de soins Visha Skin Care.

« Le froid aide aussi à diminuer l’inflammation et les poches sous les yeux. »

Il suffit d’essorer des sacs de thé infusés, de les placer au réfrigérateur pendant quelques minutes, puis de les appliquer sur vos yeux. Des études ont par ailleurs démontré que, en application locale, la caféine du thé joue un rôle d’écran solaire et de prévention du cancer de la peau.

Les pruneaux pour la constipation

Si votre transit intestinal a des ratés, essayez ce remède maison contre la constipation : le pruneau. Ça ne vous inspire pas du tout et pourtant, les pruneaux faisaient l’affaire de votre grand-mère. Pourquoi pas vous? Selon Erin Palinski-Wade une alimentation riche en fibres, combinée à l’habitude de boire beaucoup d’eau, est efficace pour soulager la constipation. Les pruneaux sont une source complètement naturelle de fibres. Ils en contiennent 3 grammes par portion de 100 calories. Intégrez-les à votre alimentation pour cette raison. »

Un bain à la farine d’avoine pour les maladies de peau

Que vous fassiez de l’eczéma ou du psoriasis, ou que vous ayez tout simplement la peau sèche, adoptez ce remède maison. Ça peut sembler farfelu de se baigner dans quelque chose qui est alimentaire, mais les bains à la farine d’avoine (avoine colloïdale qui reste en suspension dans l’eau) soulagent; ils sont même recommandés par l’Association américaine de l’eczéma.

« Les bains à la farine d’avoine sont vraiment bons pour la peau sèche qui démange, commente le Dr Patel. L’avoine saupoudrée dans l’eau tiède crée un film qui recouvre la peau, la protège et permet d’emmagasiner l’humidité. »

Réduisez en poudre fine des flocons d’avoine (gruau à l’ancienne, pas du gruau instantané) et versez celle-ci dans un bain tiède, mais pas très chaud. En sortant, asséchez-vous en vous tapotant avec la serviette au lieu de vous frotter.

Le jus de canneberges contre les infections urinaires

Aux premiers signes d’une infection des voies urinaires, votre mère buvait sans doute du jus de canneberges. Ce petit fruit peut-il vraiment combattre une infection bactérienne? Des experts croient qu’il suffit de boire beaucoup pour nettoyer les voies urinaires, ou que les bactéries n’aiment pas l’environnement acide créé par les canneberges, mais il y a plus.

Selon la gynécologue obstétricienne Diana Bitner, on a démontré que « la canneberge empêche les bactéries de coller aux cellules de la vessie ».

Les études chez les femmes qui font des infections chroniques sont moins probantes cependant.

Mais « la canneberge n’a aucune nocivité, elle pourrait diminuer les infections de la vessie et on devrait l’utiliser en même temps que d’autres mesures recommandées par le médecin »

Le miel pour la toux

Ah, la toux qui nous réveille, la nuit! Heureusement, il y a des remèdes naturels pour la toux.

« Le miel peut convenir à une toux due à l’irritation, reconnaît le Dr McGee, parce qu’il lubrifie la gorge. »

Des études ont montré que le miel peut être plus efficace qu’un médicament.

« Cependant, n’en donnez pas aux tout petits enfants de moins de un an, cet aliment peut transmettre le botulisme.

L’aloès pour les brûlures

Vous savez que l’aloès soulage les coups de soleil, mais ce traitement ancien fonctionne pour les autres types de brûlures. Une étude a en effet démontré l’efficacité de l’aloès dans le traitement des brûlures au second degré.

« L’aloès soulage les brûlures, affirme le Dr Patel. Le gel de la plante aloe vera contient des agents anti-inflammatoires utiles dans les cas de brûlures. »

 Prenez de l’aloès pur, et non pas les versions parfumées; faites un test sur votre peau pour vous assurer que vous n’y êtes pas allergique. Consultez cependant le médecin pour les brûlures graves.

Le bouillon de poulet contre le rhume

Ça fait tellement de bien un bouillon de poulet quand on est malade. Or la science reconnaît les vertus de la soupe au poulet.

« Je suis du même avis, dit le Dr McGee. En plus de me donner envie de regarder des dessins animés et de faire une sieste, la soupe au poulet contient une petite quantité de prostaglandines qui aident à combattre les infections. »

L’étude principale a démontré que cet aliment nourrissant avait un effet anti-inflammatoire, ce que des recherches subséquentes ont confirmé.

Le citron contre le mal des transports

Vous cherchez le moyen de survivre à un voyage en auto en famille? Emportez des citrons, un remède souverain contre le mal des transports.

« Vous produisez en voyage un excédent de salive, ce qui peut vous donner mal à l’estomac et déclencher des nausées, explique Erin Palinski-Wade. Sucer du citron diminue la production de salive, et prévient ainsi la nausée. »

Préparez de l’eau citronnée pour le voyage, ça fonctionne aussi. Les recherches ont même démontré que le fait de renifler l’odeur du citron soulage.

Le ruban de plombier contre les verrues

Inventé durant la Seconde Guerre mondiale, le ruban de plombier si utile dans la maison peut servir à divers premiers soins, le plus étrange étant la guérison des verrues. Et croyez-le ou non l’American Academy of Dermatology endosse cette utilisation, d’autant qu’elle est étayée par des recherches. Les médecins ne savent pas vraiment pourquoi ça marche. Mais une étude a montré que le fait de couvrir la verrue de ruban de plombier est 25 % plus efficace que la cryothérapie et beaucoup moins cher.

La pomme pour nettoyer les dents

Si vous n’avez pas de brosse à dents au bureau et que vous voulez éviter les taches de café sur vos dents, croquez une pomme.

« Ce fruit juteux frotte l’émail, comme une brosse à dents naturelle, nous dit la dentiste Nancy Rosen. La peau de la pomme contient beaucoup de fibres qui, en raclant vos dents, enlèvent la plaque et les taches. »

Même si les pommes contiennent des acides et du sucre, leurs bienfaits dépasseraient leurs méfaits. Rincez-vous la bouche avec de l’eau ensuite.

L’huile de foie de morue contre l’inflammation

L’huile de foie de morue est un vieux remède qui peut soulager naturellement la douleur arthritique.

« Cette huile de poisson extraite de la morue contient des acides gras oméga-3 EPA et DHA importants pour la santé du cœur, du cerveau, des yeux et pour les mères enceintes ou allaitantes » résume Erin Palinski-Wade.

Dans une étude, on a démontré que l’huile de foie de morue diminuait les marqueurs inflammatoires chez des sujets insulinorésistants, » Si vous n’avez pas envie d’en prendre sous sa forme naturelle, essayez-la en supplément.

La racine de réglisse contre la mauvaise haleine

La réglisse est connue pour ses propriétés curatives depuis les temps anciens. Il se peut que votre grand-père en ait mâché pour rafraîchir son haleine.

« La réglisse pourrait être efficace pour combattre les bactéries qui causent les caries et les maladies parodontales, explique la Dre Rosen Certains dentifrices naturels en contiennent. »

Nous ne parlons pas ici de bonbons à la réglisse, mais de la plante. Les études ont aussi montré que cette plante peut prévenir les maux d’estomac et soulager le stress.

La glace pour les maux de tête

Quand vous avez mal à la tête, essayez ce remède de la vieille école : la glace. La National Headache Foundation recommande de s’appliquer des cryosacs ou des poches froides sur le front et les tempes. Une étude de l’Université d’Hawaii a découvert qu’en mettre le long des artères carotides diminuait de beaucoup la douleur de la migraine.

Le bicarbonate de soude pour blanchir les dents

Laissez de côté les bandes de blanchiment au profit de méthodes naturelles pour blanchir les dents. Le bicarbonate de soude est bon pour les dents, selon des études. Votre grand-mère l’utilisait sans doute.

« Blanchissez-vous les dents avec du bicarbonate de soude, recommande la Dre Rosen : mettez un peu de bicarbonate dans une petite assiette avec un peu d’eau pour former une pâte épaisse. »

Plongez-y votre brosse à dents pour enlever la plaque et blanchir vos dents.

« N’exagérez pas cependant, car le bicarbonate est très abrasif. Vous pourriez abîmer l’émail de vos dents et vos gencives. »

Éviter le froid pour combattre le rhume et la grippe

On croit aujourd’hui que la raison pour laquelle on tombe malade plus souvent en hiver, c’est qu’on reste enfermé dans les édifices et qu’on attrape ainsi les microbes des autres. C’est pourtant une bonne idée de rester au chaud quand il gèle dehors. Dans une étude de l’Université Yale, on a mis en lumière que les virus les plus courants du rhume se répliquent plus efficacement dans les cellules qui sont froides que dans celles qui sont à température corporelle. En tout cas, ce n’est pas une mauvaise idée de porter une tuque comme vos parents vous disaient de le faire!

Une balle de tennis pour les pieds douloureux

Les balles ont de multiples usages, dont celui de massage des pieds fatigués. Ce vieux truc simple est très efficace selon l’American Academy of Family Physicians.

« La balle de tennis permet de masser le fascia plantaire » [le ligament qui relie votre talon à vos orteils], explique l’entraîneur d’athlètes Phillip Adler, de Spectrum Health Orthopedic and Sports Medicine. « Elle permet d’allonger les tissus tendus de la plante du pied. Combiné à des étirements du talon d’Achille, le massage avec la balle de tennis peut être très utile dans les cas de fascite plantaire. »

http://selection.readersdigest.ca

La raison de votre mauvaise haleine du matin


La mauvaise haleine du matin est causée par la sécheresse de la bouche due par une respiration la bouche ouverte, aux ronflements, et même par certains médicaments, mais il se peut aussi être provoqué par une infection
Nuage

 

La raison de votre mauvaise haleine du matin

 

© thinkstock.

Personne n’échappe à la mauvaise haleine du matin, qui s’explique pourtant très simplement.

Embrasser son partenaire dès le réveil, c’est quelque chose qui ne se passe que dans les films, à moins que vous n’acceptiez les bisous malodorants; dans la vie réelle, la fatalité de la mauvaise haleine nous rattrape toujours. Et selon le Dr. Mazen Natour, qui s’est confié au Women’s Health Magazine, c’est principalement dû à notre salive.

En effet, lorsque nous dormons, nous produisons moins de salive. Or, c’est la salive qui nettoie les bactéries responsables des mauvaises odeurs. En d’autres termes, plus notre bouche est sèche, plus nous risquons d’avoir une extrêmement mauvaise haleine au réveil.

Qui plus est, toujours selon le Dr. Natour, le fait de respirer par la bouche, de ronfler et d’utiliser certains médicaments pourrait également contribuer à la sécheresse de notre bouche, et de surcroît aggraver notre haleine du matin.

Mais si vous avez l’impression que votre haleine ne fait qu’empirer, c’est peut-être parce qu’elle cache un autre problème, comme une infection, un abcès ou un problème gastro-intestinal. La meilleure chose à faire si vous pensez être dans ce cas de figure-là, est sans aucun doute d’aller consulter un spécialiste.

http://www.7sur7.be

Le Saviez-Vous ► Mauvaise haleine, un problème millénaire qui ne se soigne toujours pas


La mauvaise haleine est vraiment difficile à supporter pour les autres. Ce n’est pas un mal qui est dû à notre époque, il y a plus de 5 000 ans, on se brossait les dents avec des brindilles, plus tard des brosses à dents en Chine sont apparus, même la pastille de menthe était créer il y a 3 000 ans, Pourtant, le problème reste le même, malgré les millénaires, car il n’y a pas encore de recettes miracles
Nuage

 

Mauvaise haleine, un problème millénaire qui ne se soigne toujours pas

 

Tooth-brush drill at school, England: children pose with tooth-brushes in mouth in a school building | Fæ via Wikimedia CC License by

Tooth-brush drill at school, England: children pose with tooth-brushes in mouth in a school building | Fæ via Wikimedia CC License by

Repéré par Florian Adam

Repéré sur Smithsonian Magazine

Brosse en poils de porc, brindilles, décoctions de plantes… Depuis des milliers d’années, l’homme se bat contre l’haleine fétide. Malheureusement, on n’a toujours pas trouvé de solution miracle.

 

Au moins 25% des Français souffrent de mauvaise haleine –ou halitose, selon son petit nom médical. Un problème moderne? Pas du tout.

«Les Égyptiens ont inventé la pastille à la menthe il y a 3.000 ans» raconte le Smithsonian magazine qui se penche sur l’histoire de ce complexe. 

Les Égyptiens ont eux pu développer une décoction d’herbes et d’épices tels que la cannelle ou la myrrhe, le tout mélangé à du miel. Les Babyloniens, il y a plus de 5.000 ans, se brossaient déjà les dents avec des brindilles alors que les Chinois ont inventé au XVe siècle une brosse à dents dont les poils étaient recueillis du cou d’un porc.

Tout est mis en œuvre pour lutter contre cette source de stigmatisation sociale, assure le magazine de l’Institut de recherches, qui cite même une étude parue dans le journal de l’association médicale israélienne, mettant en évidence des références à l’halitose dans la Torah. Le livre sacré du judaïsme la décrit comme «un handicap majeur», qui, pour un couple, peut justifier un divorce ou, pour un religieux, la perte de sa charge.

Ce handicap se retrouve également décrit dans la littérature. Par exemple, le poète persan Firdousi, dans son épopée du Xe siècle Le Livre des rois (Shāhnāmè) imagine qu’elle pourrait avoir des conséquences historiques importantes. Comme l’explique le Smithsonian:

«L’histoire raconte comment la jeune mariée du roi Darab, Nahid, a été renvoyée en Macédoine à cause de son intolérable mauvaise haleine. À son insu ou de son mari ou de son père, le roi Phillip, alors qu’elle était déjà enceinte d’un petit garçon. Son fils ne deviendrait pas moins que Iskander – mieux connu sous le nom d’Alexandre le Grand.» 

Dans ce cas, Alexandre le Grand aurait été légitime pour devenir roi de Macédoine. La littérature pullule de références à la mauvaise haleine comme dans les écrits de William Shakespeare ou encore de Geoffrey Chaucer.

Le sulfate, notre pire ennemi

Au XXe siècle, la médecine commence à s’intéresser à la mauvaise haleine qui prend alors son nom scientifique. On comprend enfin que la mauvaise haleine est causée par des bactéries situées sur notre langue et les gencives, qui se régalent de minuscules morceaux de nourriture. Dans la plupart des cas, la mauvaise haleine est causée par des bactéries à l’origine de gaz, et plus particulièrement le sulfate. Plus rarement, l’estomac ou des maladies du pancréas peuvent également être à l’origine de l’halitose.

Wenyuan Shi, professeur et titulaire de la chaire de microbiologie orale à l’université de Californie, étudie les bactéries qui fourmille dans notre bouche. Dans l’article du Smithsonian, le chercheur explique:

«Utiliser un bain de bouche, se brosser la langue, c’est mieux que rien, mais tout au plus ils servent à se débarrasser de la couche superficielle des bactéries qui reviennent aussi vites.»

Une hypothèse serait d’ajouter plus de bonnes bactéries pour contrer l’effet de celles causant la mauvaise haleine, ajoute le scientifique. Pour l’heure, aucune solution durable n’existe pour contrer ce problème vieux comme le monde.

http://www.slate.fr

10 conseils pour lutter contre la mauvaise haleine du chien


La mauvaise haleine d’un chien est vraiment dérangeante, et il est pourtant possible de corriger ce désagrément par des moyens tout simples
Nuage

 

10 conseils pour lutter contre la mauvaise haleine du chien

 

Par Deborah Koslowski

Crédits photo : Pixabay

Non, la mauvaise haleine du chien n’est pas quelque chose de normal. Aussi, quand elle survient, il faut vraiment la prendre au sérieux…

Si l’amour rend aveugle, il ne bouche pas le nez pour autant. Dès les premiers signes d’haleine odorante chez votre chien, vous devez donc vous inquiéter. Et pour cause, celle si peut être due à un mauvais état de santé.

Maladies parodontales ou alors, souci digestif, voici comment lutter contre la mauvaise haleine de votre boule de poils adorée :

1. Brossez-lui les dents

Chez votre vétérinaire, vous trouverez des kits prêts à l’emploi comprenant dentifrice, brosse à dents et/ou doigtier. Afin de veiller à son hygiène servez-vous en 3 à 4 fois par semaine et ce, le plus tôt possible afin qu’il s’y habitue.

2. Donnez-lui de gros os non-cuits

Les os, oui. Mais pas n’importe lesquels : les os crus. Et pour cause, les os cuits deviennent cassant et peuvent donc être dangereux pour votre petit compagnon. Crus, ils seront ses meilleurs amis pour lutter contre le tartre (responsable n°1 de la mauvaise haleine) et lui faire avoir de solides gencives.

3. Optez pour des jouets à mâcher adaptés

Si mâchouiller est un plaisir pour le chien, c’est aussi un excellent moyen pour lui de prendre soin de son hygiène buccodentaire. De la même façon que les gros os crus, les jouets à mâcher nettoient et renforcent ses dents.

4. N’hésitez pas à essayer le fil dentaire

Un brossage régulier des dents est largement suffisant. Toutefois, le fil dentaire peut être un plus pour bien éliminer les résidus qui se coincent entre ses dents.

5. Favorisez les croquettes à la pâtée

La pâtée favorise la création de tartre. A l’inverse, la nourriture sèche comme les croquettes lui permette de mâcher ce qui est bon pour la dentition ! Mais… rien ne remplace une alimentation maison.

6. Evitez de lui donner trop de viande

L’excès de viande est lui aussi responsable de la mauvaise haleine. Les chiens ont avant tout besoin d’une alimentation équilibrée !

7. Pensez aux fruit et légumes

Si certains fruits et légumes sont dangereux pour lui, d’autres au contraire peuvent s’avérer être de véritable alliés. Patate douce, pastèque, banane, poire, épinards, haricots verts, pomme… riches en fibres et vitamines, ils font d’excellents snacks. Et les pommes en particuliers puisqu’elles permettent également de leur offrir une haleine fraîche tout en luttant contre la plaque dentaire. Pensez juste à bien les nettoyer et à enlever les pépins car eux sont toxique pour le chien !

8. Vermifugez-le et/ou pensez au charbon végétal

La mauvaise haleine du chien ne vient pas nécessairement QUE de son orifice buccal. En effet, parfois, il peut souffrir de mauvais transit digestif et intestinal et l’odieux fumet qui vous arrive aux narines n’est ni plus ni moins que celui des aliments en décomposition. Aussi vermifuge, charbon végétal ou cure à base de radis noir et artichaut peuvent être de vraies solutions pour pallier ce souci.

9. Surveillez régulièrement l’intérieur de sa gueule

La mauvaise haleine du chien peut venir du fait que des morceaux de nourritures soient restés coincés entre ses dents ou collés contre ses parois buccales mais aussi, d’abcès ou d’infections. Soyez donc attentif à ce qu’il se passe dedans !

10. Emmenez-le régulièrement voir le vétérinaire

Une à deux fois par an, emmenez votre toutou voir son vétérinaire. A l’occasion de ces visites de contrôle, votre chien est passé au crible et le spécialiste pourra donc tout vous dire concernant la santé de votre animal et surtout, comment agir en conséquence.

http://wamiz.com/

Comment savoir si vous avez mauvaise haleine?


La mauvaise haleine est très incommodante, avoir une bonne hygiène dentaire aide grandement à éliminer les mauvaises odeurs, sinon, mieux vaut en parler au dentiste
Nuage

 

Comment savoir si vous avez mauvaise haleine?

 

Comment savoir si vous avez mauvaise haleine?

Votre langue est responsable.Photo Fotolia

Si vous pensez qu’une hygiène dentaire irréprochable suffit à échapper à  une mauvaise haleine, vous avez tout faux. Car dans cette histoire, notre langue tient elle aussi un rôle primordial. Et la négliger peut alors faire de vous la victime d’une haleine nauséabonde.

TRAQUER LES BACTÉRIES

Responsables neuf fois sur dix d’une mauvaise haleine, les bactéries sont les ennemies numéro un dont il faut vous débarrasser. Selon le Dr Harold Katz, une langue rugueuse, blanchâtre et craquelée est souvent cause de mauvaise haleine. En effet, se laver les dents ne suffit pas. Les bactéries se cachent avant tout et surtout sur notre langue, et plus précisément sur les sillons creusés par les papilles sur la partie postérieure de celle-ci.

Pour tenter de les éliminer au maximum, une solution existe. Il suffit tout simplement de brosser votre langue au moment où vous vous lavez les dents. N’hésitez pas non plus à brosser délicatement vos gencives ainsi que votre palais et l’intérieur des joues pour un nettoyage complet.

Certains aliments que nous consommons peuvent aussi entraîner l’apparition de bactéries comme les sucreries, les jus de fruits acides ou bien une alimentation trop riche en protéines. Tentez alors de réduire la consommation de ceux-ci afin de favoriser une haleine irréprochable.

ÉVITEZ D’AVOIR LA BOUCHE SÈCHE

Enfin, une bouche sèche est également un terrain favorable pour le développement de la mauvaise haleine. Une insuffisance salivaire causée par l’alcool, le tabac, une maladie ou encore un traitement peut être la cause d’une haleine désagréable.

Pour y remédier il faut à nouveau permettre à la bouche de saliver. Pour cela, rien de mieux que de mâcher une gomme ou encore de sucer des pastilles mentholées. N’hésitez pas non plus à boire régulièrement de l’eau et à garder une alimentation suffisamment équilibrée et saine.

http://fr.canoe.ca/

8 choses que votre bouche révèle sur votre état de santé


À chaque année, il est conseillé de voir son dentiste, même si cela est vraiment stressant. En fait, c’est aussi important que d’aller voir son médecin de famille, car l’examen fait par le dentiste peut déceler d’autres problèmes de santé.
Nuage

 

8 choses que votre bouche révèle sur votre état de santé

 

Oprah.com  |  Par Emma Haak

Votre dentiste peut découvrir bien des choses sur votre santé.

1. Ce qu’observe votre dentiste. Ou, en l’occurrence, ce qu’il sent. Votre haleine empeste.

Les causes possibles. Si, le plus souvent, une haleine pas très fraîche est la conséquence d’une hygiène buccale déplorable ou d’un problème de gencives, l’halitose peut aussi être le signe d’une infection des sinus. Surtout si votre dentiste remarque l’odeur même quand vous expirez par le nez, explique le docteur Mark Wolff, chirurgien dentiste et directeur du service de cardiologie à l’université de médecine dentaire de New York. Il peut également s’agir d’un reflux gastrique (uneétude publiée dans le Journal of General Internal Medicine démontre la forte corrélation entre le reflux gastro-œsophagien et la mauvaise haleine) ou une apnée du sommeil, indique Ruchi Sahota, porte-parole de l’association américaine des chirurgiens-dentistes. Les victimes d’apnées du sommeil respirent davantage la bouche ouverte, ce qui peut assécher la langue, autre facteur de mauvaise haleine.

Ce qu’il faut faire. Si votre dentiste détermine que le brossage des dents et les gencives ne sont pas en cause, il va probablement vous orienter vers votre généraliste pour identifier l’origine du problème.

2. Ce qu’observe votre dentiste. Vos gencives saignent sous l’effet du fil dentaire, comme à la maison.

Les causes possibles. Il est tout à fait normal, quand on reprend l’habitude de se passer du fil dentaire, de constater un saignement les premiers jours, souligne le docteur Sahota.

En revanche, si le phénomène persiste, “cela peut indiquer que vous êtes pré-diabétique, diabétique mais que vous l’ignorez, ou bien que vous avez un souci de glycémie non maîtrisée”.

Bien que l’on ne sache pas exactement en quoi les problèmes de gencive et le diabète sont liés (ni s’il existe une relation de cause à effet), l’Académie américaine de parodontologie estime que les diabétiques sont plus enclins à développer cette pathologie parce que celle-ci les rend plus vulnérables aux infections.

Ce qu’il faut faire. Si vous êtes diabétique et que vos gencives continuent à saigner, voyez avec votre généraliste comment résoudre le problème. Et si le dentiste est le premier à soupçonner que vous êtes diabétique, il ou elle vous conseillera d’effectuer un examen de glycémie.

3. Ce qu’observe votre dentiste. Des taches blanches sur votre langue ou l’intérieur de vos joues.

Les causes possibles. Votre système immunitaire est peut-être affaibli. Un muguet buccal – prolifération de champignons du type Candida, ou levure, dans la bouche –, dont la présence se manifeste par des taches blanches crémeuses sur la langue ou l’intérieur des joues, peut en être le signe. La levure est présente dans toutes les bouches, mais elle reste modérée quand le système immunitaire joue efficacement son rôle. Une chimiothérapie ou une maladie immunosuppressive de type HIV peuvent favoriser l’émergence de ce phénomène, tout comme une faiblesse du système immunitaire due à un rhume ou une prise d’antibiotiques ou de corticoïdes pour des maladies telles que l’asthme.

Ce qu’il faut faire. Un traitement antifongique peut aider à se débarrasser des taches.

4. Ce qu’observe votre dentiste. Vos dents sont usées.

Les causes possibles. Vous êtes plus stressé que vous ne le pensez et, à force de grincer des dents, vous les abîmez.

“Dans des cas extrêmes, elles peuvent être complètement usées”, affirme le docteur Wolff. Votre type de personnalité peut aussi vous prédisposer au bruxisme (ou grincement de dents).

Une étude publiée en 2010 dans le Journal of Research in Personnality nous apprend que les individus les plus enclins à la neurasthénie grinçaient davantage des dents. Une autre étude, parue en 2014 dans l’International Journal of Oral Science, signale qu’une crispation soutenue des mâchoires – autre caractéristique du bruxisme – peut sérieusement endommager les tissus de l’articulation qui relie la mandibule au reste du crâne.

Ce qu’il faut faire. Votre dentiste peut vous installer un protège-dents en acrylique à porter la nuit pour limiter les dégâts.

5. Ce qu’observe votre dentiste. Vos dents sont étincelantes, mais vos gencives, enflammées.

Les causes possibles. C’est un cas rare (le docteur Wolff ne l’a vu qu’une fois en trente-quatre ans de carrière), mais certains types de leucémie myéloïde aiguë peuvent s’étendre jusqu’aux gencives et créer saignement, gonflement et inflammation.

“Ce qui peut mettre la puce à l’oreille, ce sont des gencives rouge vif qui saignent dès qu’on les touche, tandis que les dents elles-mêmes sont d’un blanc immaculé et pratiquement dépourvues de plaque”, dit-il.

Si vous montrez également des signes de fatigue et de perte de poids, consultez un généraliste.

Ce qu’il faut faire. Si vous présentez ces symptômes, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant.

6. Ce qu’observe votre dentiste. Vos radios dentaires sont curieuses.

Les causes possibles. Les os de votre mâchoire peuvent être touchés par l’ostéoporose, et ressembler à du verre dépoli sur une radio, prévient le docteur Wolff. L’ostéoporose augmente également les risques de perdre ses dents. Les patientes atteintes de cette maladie ont en moyenne 3,3 dents de moins que les autres femmes, révèle une étude du Journal of Clinical Periodontology.

Ce qu’il faut faire. Demandez à votre médecin de vous prescrire un examen de densité osseuse. Si celui-ci montre que vous souffrez d’ostéoporose ou que vous êtes un sujet à risque, vous pouvez envisager des médicaments ou d’autres façons de ralentir sa progression.

7. Ce qu’observe votre dentiste. Vous avez la bouche vraiment très sèche.

Les causes possibles. Des médicaments tels que les antihistaminiques peuvent l’assécher, mais si vous êtes incapable d’avaler un biscuit sans boire un verre, vous présentez l’un des symptômes caractéristiques du syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune dans laquelle les globules blancs s’attaquent aux glandes salivaires. Elle survient le plus souvent après l’âge de 40 ans et touche à 90 % les femmes. Notre spécialiste demande aux patients qui souffrent d’une telle sécheresse s’ils prennent des médicaments susceptibles de causer un tel effet secondaire et s’ils ont aussi les yeux trop secs (un autre symptôme de Sjögren). L’absence de salive risque également de provoquer des caries.

Ce qu’il faut faire. S’il suspecte un syndrome de Sjögren, le docteur Wolff oriente ses patients vers un rhumatologue.

8. Ce qu’observe votre dentiste. Des lésions tout au fond de votre bouche.

Les causes possibles. Il peut s’agir d’un cancer de la bouche qui, sans être commun, n’est pas rare non plus. L’American Cancer Society estime que 45 780 nouveaux cas de cancer de la cavité buccale ou du pharynx seront diagnostiqués en 2015, soit plus de la moitié du nombre de cancers de la peau attendus. Les cancers de la base de la langue et des amygdales (appelés tumeurs oropharyngées) sont le plus souvent dus au virus du papillome humain (VPH). Si les lésions peuvent surgir n’importe où dans la bouche, elles sont plus susceptibles de se développer sur la base de la langue et près de l’œsophage, indique le docteur Judith Haber, du programme Teaching Oral-Systemic Health (TOSH) mis en place par l’école d’infirmières de l’université de New York. Les tumeurs oropharyngées et de la cavité buccale surviennent deux fois plus souvent chez les hommes que chez les femmes, et l’American Cancer Society a fait état d’une légère hausse des cas de liés au VPH.

Ce qu’il faut faire. Si votre dentiste constate de telles lésions, il peut vous interroger sur votre activité sexuelle dans la mesure où les caresses bucco-génitales sont l’un des principaux vecteurs de propagation du VPH, explique le docteur Haber. Il peut alors vous orienter vers votre médecin traitant ou un cancérologue pour procéder à des examens.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/