Une mourante subit un vol indigne En phase terminale, elle se fait voler son ordinateur


Déjà que se faire voler est une insulte, un viol de domicile alors qu’en plus la victime est mourrante et elle avait préparer des petites intentions spéciales pour ses enfants sur un ordinateur qu’elle n’a plus a cause de malfrats qui n’ont ni coeur, ni moral
Nuage

 

Une mourante subit un vol indigne

En phase terminale, elle se fait voler son ordinateur

 

En phase terminale, elle se fait voler son ordinateur

Crédit photo : Le Journal de Montréal

Par Éric Yvan Lemay | Le Journal de Montréal

Une femme cancéreuse en phase terminale s’est fait voler son ordinateur portable, sur lequel elle avait enregistré plusieurs vidéos et messages pour ses cinq enfants. Elle lance un cri de détresse pour qu’on le lui rende avant de mourir.

«Je suis très triste. Je me dis qu’il ne faut pas avoir de coeur. Si cette personne le regrette, j’espère que je vais ravoir mon laptop», déplore Marisol Turcios, qui se trouve présentement aux soins palliatifs.

L’appareil est un Sony Vaio noir sur lequel on retrouve une illustration de couleur argent.

Atteinte d’un cancer incurable des poumons, la mère de 39 ans sait qu’elle n’en a plus pour longtemps à vivre.

«C’est pour mes enfants que je le fais. Je veux leur laisser des souvenirs», dit celle qui a quatre filles et un garçon âgés de 7 à 18 ans.

C’est alors qu’elle se trouvait à l’hôpital avec ses enfants que le vol a eu lieu, il y a 10 jours.

«Tous mes voisins savaient que j’étais à l’hôpital et que mes enfants y étaient aussi. Ils nous avaient donné la permission pour qu’ils dorment avec moi», raconte la dame avec la voix tremblotante.

Même si elle est sous forte médication et qu’elle est parfois confuse, elle a tenu à dénoncer le vol. En plus de son ordinateur, les voleurs ont pris des bijoux, parfums et appareils électroniques dans son appartement du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Ils ont poussé l’audace jusqu’à prendre son portefeuille qui contenait des papiers d’identité de ses enfants en plus d’une somme de 300 $ en argent liquide. Un autre montant de plusieurs milliers de dollars a aussi disparu.

«J’avais reçu beaucoup d’aide de gens. Je dirais 6 000 ou 7 000 $ notamment pour payer les frais de funérailles», soupire Marisol Turcios.

Dans ses démarches, la femme a reçu l’aide de sa famille et notamment de sa soeur, qui se trouve à l’hôpital avec elle. La Fondation Voboc a également décidé de s’impliquer pour l’aider à retrouver l’ordinateur, notamment en faisant un appel à tous dans les médias et sur Internet.

Bénévoles à la rescousse

Cette fondation réalise les derniers désirs de patients âgés entre 18 et 39 ans atteints de cancer.

«Ce n’est pas le genre de demandes qu’on a habituellement, mais on veut l’aider», lance Doreen Edwards, une bénévole qui s’implique dans cet organisme sans but lucratif.

Les responsables ont été touchés par l’histoire de cette mère qui affronte la maladie avec courage malgré les récents événements.

Tout a débuté en avril lorsqu’on lui a confirmé un diagnostic de cancer du poumon. Elle était alors malade depuis un certain temps, mais elle ignorait que sa toux pouvait cacher une maladie aussi grave. Même si elle croyait au départ qu’on puisse la guérir, elle sait maintenant que le combat est perdu. Le cancer s’est répandu et touche désormais le cerveau.

Plus longtemps à vivre

 

«Mon oncologue, m’a dit qu’il ne me reste peut-être pas beaucoup de temps pour ma vie», se désole celle qui est plutôt sereine malgré la gravité des événements qui la frappent.

Elle se questionne toutefois sur les raisons de cette nouvelle tuile sur sa tête.

«Je trouve que ce n’est pas gentil (le vol). Pourquoi moi ? J’avais déjà la maladie…», laisse-t-elle tomber sans finir sa phrase.

Si vous avez des informations, vous pouvez contacter la Fondation Voboc au 514 695-9292. Il est aussi possible de les joindre à info@voboc.org. Aucune question ne sera posée à la personne qui permettra de retrouver l’ordinateur portable.

http://tvanouvelles.ca