Le Brésil, ce pays où des chiens et des chats ont leurs hôtels, se "marient" et mangent bio


Au Brésil, les animaux de compagnie ont des meilleurs soins, sont souvent mieux traités que des humains. Le monde des affaires a compris que choyer un animal comme un humain pouvait être très rentable. Bien que les animaux apportent de nombreux services sur nos émotions, je crois qu’humaniser un animal fini par apporter des comportements déviants.
Nuage

 

Le Brésil, ce pays où des chiens et des chats ont leurs hôtels, se « marient » et mangent bio

 

Certains animaux de compagnie sont de plus en plus humanisés au Brésil .

Certains animaux de compagnie sont de plus en plus humanisés au Brésil .

Dans le plus grand pays d’Amérique du Sud, il n’est pas rare que chats et chiens soient traités comme des êtres humains par leur propriétaire. Un phénomène qui interpelle et questionne. Imaginez un monde où ces animaux de compagnie sont vêtus des pattes à la tête comme de véritables petits humains.

Un monde dans lequel les boulangeries pour humains côtoient celles pour canins. Où le prix d’une consultation médicale est plus élevé, et le service meilleur, pour une bête à quatre pattes, que pour ses amis homo sapiens.

Un monde enfin, où les anniversaires et mariages d’animaux de compagnie ont la cote et qui propose des chambres d’hôtels douillettes vouées à la procréation canine. Ce monde existe. Il suffit de traverser l’Atlantique pour le découvrir.

Quatrième population d’animaux de compagnie au monde

Le Brésil, l’un des pays les plus inégalitaires au monde, compte la quatrième population d’animaux de compagnie et la deuxième plus grande population de chiens et de chats de la planète : plus de 52 millions de chiens et 22 millions de chats.

Certes, avec une population de plus de 200 millions d’habitants, ce chiffre est à relativiser, mais il est en tout cas indéniable que l’animal de compagnie bénéficie d’un statut à part : plus de la moitié des familles brésiliennes en possède.

Un énorme potentiel financier

Les industriels ont bien perçu le potentiel financier de ce secteur. Selon l’associação brasileira da indústria de produtos para animais de estimação, le marché des animaux de compagnie a généré un chiffre d’affaires de 18,9 milliards de reals en 2016 (4,7 milliards d’euros), soit une croissance de 4,9 %.

0,37 % du PIB national serait assuré par ce marché. Un chiffre d’affaires qui classe le Brésil à la troisième place mondiale, derrière les États-Unis et le Royaume Uni. A titre de comparaison, la France est à la cinquième place du classement.

Des animaux traités comme des enfants

Un chiffre d’affaires qui croît, tout comme l’humanisation des animaux.

« Environ 30 % de ma clientèle humanise son animal de compagnie », témoigne Thaïs Vianna, responsable d’une clinique vétérinaire dans le quartier Villa Mariana de São Paulo.

Une réalité qui profite à certains secteurs. Le nombre de consultations nutritionnelles a bondi au sein du cabinet de la jeune femme.

« Depuis trois ans, de plus en plus de personnes souhaitent donner à leur chien la même nourriture qu’elles consomment : bio et à base de produits frais », note-t-elle.

Un constat que confirme Daniela Ramos, vétérinaire comportementaliste à São Paulo. « Les propriétaires interprètent les comportements de leurs animaux et imaginent ce qu’ils pensent. Ils s’occupent de leur animal non pas en fonction des besoins naturels de celui-ci, mais en fonction de leurs propres désirs. Les chiens par exemple sont punis avec les mêmes méthodes que celles employées par les Brésiliens pour éduquer leurs enfants », souligne-t-elle.

« Les gens n’ont plus de temps à accorder à d’autres personnes »

La spécialiste pointe la modernité croissante de son pays pour expliquer ce phénomène.

« Le monde moderne est trop rapide, trop compétitif, trop matérialiste. Les gens n’ont plus le temps à accorder à d’autres personnes. Les animaux les remplacent et finissent par être traités et aimés comme s’ils étaient des humains. »

Daniela Ramos estime toutefois que cette attention portée à l’animal a également des vertus positives. L’animal est de plus en plus présent dans certains lieux de vie comme les hôpitaux ou les entreprises, et améliore le quotidien et le moral de leurs amis humains.

JULIE PHILIPPE

https://www.ladepeche.fr

Le Saviez-Vous ► Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier


Généralement, en Occident par tradition, les femmes choisissent une robe de mariage blanc et l’homme un veston et cravate. Dans le monde, ceux qui choisissent les vêtements traditionnels pour la cérémonie sont riches en couleurs et parfois même le visage. Mon plus jeune a porté l’habit traditionnel japonais ainsi que sa femme, mais sans chapeau et plus coloré (que la photo plus bas) c’était vraiment joli. Dans mes autres préférences, il y a le Nigeria et le Ghana.
Nuage

 

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier

 

1. Nigéria

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

2. Gora (une région faisant partie du Kosovo, de l’Albanie et de la Macédoine)

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

3. Ghana

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

4. Mongolie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

5. Éthiopie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

6. Inde

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

7. Bulgarie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

8. Roumanie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

9. Afghanistan

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

10. Kenya

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

11. Pérou

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

12. Indonésie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

13. Écosse

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

14. Japon

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

15. Bali

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

16. Kazakhstan

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

17. Ukraine

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

18. Chine

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

19. Basilan

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

20. Norvège

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

21. Hongrie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

22. Russie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

23. Corée du Sud

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

24. Malaisie

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

25. Ouzbékistan

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

26. Turkménistan

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

27. Pologne

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

28. Allemagne

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

29. Java

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)

30. Yémen

Voici à quoi ressemblent les tenues de mariage dans le monde entier (30 images)


https://www.ipnoze.com/

Le Saviez-Vous ► 8 Personnes qui ont eu des vies hors du commun


Dans le passé et sûrement présentement, des gens ont vécu d’une façon imprévisible qu’aurait dû être leur vie. Voici 8 d’entre eux qui peut-être en avez-vous déjà entendu parler. Ceux qui m’ont le plus impressionné sont les 2 derniers
Nuage

 

8 Personnes qui ont eu des vies hors du commun

 

 

Olive Oatman, la fille mormone élevée par une tribu d’Amérindiens.

image: Author=Unknown/ Wikimedia

L’histoire d’Olive Oatman (1838-1903), une jeune fille mormone, commence lorsqu’elle a été enlevée par la tribu Yavapai lors d’un voyage en train en Californie à l’âge de 13 ans. Les Yavapai l’ont séparée de ses parents et la vendirent peu de temps après, comme esclave, à une autre tribu, celle des Mohaves; mais elle y fut élevée comme un membre de la tribu, tatouée et revêtue de leurs vêtements. La jeune fille a vécu avec les Mohaves jusqu’ à l’âge de 19 ans, quand (en raison d’une menace des Européens de Fort Yuma) elle a été libérée et rendue à ses proches.

Hans Schimdt, le religieux condamné à la chaise électrique

image: Wikimedia

Hans Schmidt, prêtre d’origine allemande, décida de déménager à l’église Saint-Boniface de Manhattan, où il avait une relation avec une infirmière. En 1913, les deux jeunes gens décidèrent de se marier en secret, mais lorsque la femme prétendit attendre un enfant, Schmidt la tua et la jeta dans le fleuve Hudson. Les enquêteurs ont trouvé les restes de la femme dans la rivière, ils sont retournés voir le prêtre, l’ont arrêté et l’ont condamné à la chaise électrique.

La prostituée devenue la reine des pirates

image: Anonymous/ Wikimedia

L’histoire de Ching Shih se passe en Chine au XIXe siècle. Shih, une femme d’origine modeste, a travaillé comme prostituée jusqu’au jour où le pirate Zheng Yi a rasé son pays et l’a choisie comme épouse. A la mort de son mari, la nouvelle femme a pris le pouvoir de sa flotte et est devenue l’une des femmes chinoises les plus craignées et respectées. Lorsque l’empereur chinois proposa la paix aux pirates en échange de l’abandon de leurs activités criminelles, Shih accepta et revint à la vie civile plus riche que jamais!

L’histoire de l’homme homard

image: Walsh David/ Wikimedia

Grady F. Stiles Jr. souffrait d’ectrodactylie, une maladie qui provoque la déformation des mains et des pieds « en forme de crabe » et pour cette raison il rencontrait de nombreux obstacles dans la marche et il a été contraint d’utiliser la chaise roulante.

Grady travaillait dans le monde du cirque et c’est dans cette environnement qu’il a connu sa future épouse. N’ayant pas la possibilité d’utiliser la partie inférieure du corps, il développa une grande force dans la partie supérieure.  Malheureusement, cette force l’utilisa pour faire du mal aux membres de sa amille, y compris son futur gendre, cje Stiles tué la veille du mariage. En fin de compte, il a été tué par un voisin apparemment engagé par sa femme pour « résoudre le problème ».

L’homme le plus riche qui n’ait jamais existé

image: Gallica Digital Library/ Wikimedia

Mansa Musa Ier est devenu empereur du Mali en 1312. Grâce au commerce de l’or et du sel, il a accumulé une énorme fortune qui se traduit aujourd’hui à environ 400 milliards de dollars, bien plus que la richesse accumulée par Rockefeller!

Que faisait l’Empereur du Mali avec tout cet argent? Une grande partie de sa puissance économique a été investie dans la construction de mosquées (selon la légende, elle a ordonné la construction d’une nouvelle mosquée tous les vendredis).

Le docteur enfermé dans un asile pour avoir dit la vérité

image: Jenő Doby/ Wikimedia

Ignaz Semmelweis était médecin viennois et il remarqua un fait étrange: les femmes enceintes mourant de septicémie étaient cinq fois plus nombreuses dans les services médicaux que dans ceux dirigés par des sages-femmes. En réfléchissant, Semmelweis a compris que cela était dû à de mauvaises mesures d’hygiene: les médecins opéraient les femmes avec les mêmes outils que ceux utilisés pour les autopsies, sans stérilisation adéquate. En raison de sa critique sévère du système hospitalier, celui qui pronait la désinfection des instruments médicaux au chlore a été ridiculisé par ses collègues (qui se sont sentis attaqués) et conduit à la folie. Il est mort en asile, peut-être (ironie du sort) de septicémie!

La femme « insubmersible »

image: Boylo/ Wikimedia

On se souvient de Violet Jessop pour sa capacité à survivre aux catastrophes maritimes. Comme nous vous l’avons bien dit ici, en fait, cette infirmière a vécu entre 1887 et 1971 à bord de trois géants de la mer (olympiques, Titanic et HMHS Britannic) tous impliqués dans des accidents qui ont fait en tout plus de 1500 morts. Même si dans l’un d’eux, elle a été blessé à la tête, Violet a toujours réussi à monter à bord d’un canot de sauvetage!

http://www.regardecettevideo.fr/

Le Saviez-Vous ► Comment était la vie des femmes au Moyen Âge


Personnellement, je n’aurais pas voulu vivre pendant le Moyen-Âge, les femmes n’avaient pas le choix du mari, du nombre d’enfants et de choix de carrière
Nuage

 

Comment était la vie des femmes au Moyen Âge

 

Les femmes du Moyen Âge n’avaient pas une vie simple. Majeures dès l’âge de 12 ans, leur futur était tracé en fonction du lieu où elles habitaient et de leur rang. Dans tous les cas, elles étaient inévitablement destinées au mariage et à l’éducation des enfants.

Chez les nobles, les femmes apprennent très tôt l’art de la couture et de la broderie. Elles sont souvent confiées à un monastère pour y parfaire leur éducation et devenir ainsi de futures bonnes épouses dévouées. À la campagne, les jeunes filles restent auprès de leur famille, et aident aux tâches ménagères et aux champs. Passé un certain âge, elles s’occupent également de préparer les repas et d’éduquer les enfants.

Les femmes du Moyen Âge, des mères avant tout

Que ce soit à la ville ou à la campagne, dans les familles riches ou les familles pauvres, le mariage est toujours arrangé. Majeures dès l’âge de 12 ans, les femmes se marient donc très vite, et sont parfois même fiancées avant 10 ans. Mais avec les guerres et les épidémies, il arrive fréquemment qu’elles soient veuves à 20 ans et mères de plusieurs enfants.

Dans l’aristocratie, les femmes ne s’occupent pas forcément de leurs enfants à temps complet. Elles sont en effet souvent secondées par des nourrices ou des domestiques qui se chargent de les langer, les baigner ou les nourrir. Il arrive que des précepteurs soient aussi sollicités pour parfaire leur éducation.

En ville, il arrive que les femmes travaillent dans des petits commerces ou dans d’autres familles, en tant que servante ou lingère, pour subvenir à leurs besoins.

http://www.futura-sciences.com

La hausse des mariages d’enfants, autre conséquence du réchauffement climatique


Une réaction des changements climatiques en Afrique assez insolite pour nous. Pour lutter contre la pauvreté, réussir a nous nourrir leur famille se contraint a donner leur jeune fille en mariage, pendant d’autres réussissant tant bien que mal à aller à l’école.
Nuage

 

La hausse des mariages d’enfants, autre conséquence du réchauffement climatique

 

Albertina Ricardo, 17 ans, et son enfant, le 11 november 2015 à Inhambane, Mozambique | Adrien Barbier / AFP

Albertina Ricardo, 17 ans, et son enfant, le 11 november 2015 à Inhambane, Mozambique | Adrien Barbier / AFP

Repéré par Léa Polverini

Repéré sur The Guardian

Le nombre de ces unions pourrait doubler et atteindre jusqu’à 310 millions d’ici 2050, si la tendance actuelle se poursuit.

«Pour de plus en plus de jeunes filles en Afrique, la manifestation la plus palpable du changement climatique, c’est le bébé qu’elles tiennent dans leurs bras alors qu’elles s’assoient pour regarder leurs amis aller à l’école», écrit Gethin Chamberlain pour The Guardian.

Du Malawi au Mozambique, c’est la même histoire trop familière. Les températures augmentent, les pluies se font plus rares, plus tardives, imprévisibles, et les familles se retrouvent sur la paille. Celles qui auraient pu nourrir leurs enfants et les envoyer à l’école n’en ont plus les ressources, alors elles cherchent une dernière solution pour ne pas dépérir: les voilà contraintes à marier leurs plus jeunes filles —une bouche de moins. Et le réchauffement climatique engendre une nouvelle génération d’enfants mariés.

«Nous n’avons pas de chiffres exacts, mais selon moi, entre 30% et 40% des unions entre mineurs au Malawi sont liées aux inondations ou à la sécheresse, relève Mac Bain Mkandawire, le directeur exécutif de Youth Net and Counselling, une organisation qui lutte pour les droits des femmes et des enfants.

Se marier pour sauver sa propre famille

Filomena Antonio, Fatima Mussa, Lucy Anusa, Maliya Mapira, Majuma Julio… Chamberlain égrène les noms et les témoignages un à un, qui se succèdent comme pris dans une mécanique inexorable.

«Pour le bien du reste de la famille, une fille devait être sacrifiée. […] Quelques fois, c’était la fille elle-même qui en prenait la décision et forçait ses parents à l’accepter. Malheureuse, affamée, elle espérait qu’un mari pourrait être la solution.»

Il y a Carlina Nortino, qui a épousé son mari, Horacio, à 13 ans, quand lui-même n’en avait pas plus de 14. C’était il y a deux ans déjà. Elle se souvient qu’avant cela, elle vendait du poisson au village, récupéré auprès des pêcheurs –Horacio était l’un d’entre eux. Mais l’eau a disparu, les poissons sont morts, Horacio est devenu agriculteur et son père a dû accepter sa proposition de mariage. Carlina, elle, a dû quitter l’école, et a perdu son premier enfant un an plus tard, faute d’avoir pu se rendre à l’hôpital. Son père se désole:

«Si j’étais capable de nourrir mes enfants, je ne l’aurais pas poussée à se marier si jeune. Regardez mes autres filles, elles ont grandit, elles sont allées à l’école, elles se sont mariées à un âge normal.»

Des mesures prises par les États

En 2015, l’Organisation des Nations unies estimait que 13,5 millions d’enfants se mariaient chaque année, dont 4,4 millions en dessous de 15 ans –ce qui équivaut à près de 37.000 mariages par jour. Ces chiffres sont encore soumis à caution et pourraient être quelque peu sous-estimés dans la mesure où de nombreuses unions demeurent informelles. Le mariage reste encore souvent conçu comme une forme de protection, et ce notamment contre la pauvreté, rapporte l’Unicef.

Au Mozambique, où 70% de la population vit sous le seuil de pauvreté, près d’une fille sur deux se marie avant 18 ans, et une sur sept avant 15 ans. Heureusement, certains États comme le Malawi commencent à prendre des mesures. Après avoir été enterinée par la loi en 2015, l’interdiction du mariage entre mineurs a été inscrite dans la Constitution cette année. Si certains espéraient une vraie chute du nombre de ces unions, celles-ci persistent à ce jour.

http://www.slate.fr/

Mariage des enfants: en Afghanistan, la loi est plus stricte qu’aux États-Unis


On exaspère devant des jeunes pré-pubères qui se marient trop tôt dans des pays comme en Afghanistan, surtout à notre époque, ce n’est plus le même contexte. Alors comment se fait-il que des pays comme les États-Unis autorisent des mariage avec des enfants de 15 ans et plus encore, 3 filles de 10 ans et un garçon de 11 ans fait partie des mariages précoces ? La vidéo une expérience sociale montre pourtant bien que la population américaine est outrée de voir une adolescente mariée avec une personne beaucoup plus âgé. Comment se fait-il que ce vide juridique soit encore un problème ? Pourquoi on tarde à protéger ces enfants ?
Nuage

 

Mariage des enfants: en Afghanistan, la loi est plus stricte qu’aux États-Unis

 

https://www.youtube.com/watch?v=KldFGgUTqKA

Vidéo d’une expérience sociale menée aux États-Unis pour dénoncer le mariage des enfants. Capture écran Youtube.

Repéré par Léa Marie

Repéré sur Indy100

La destinée manifeste américaine n’est pas toujours à la hauteur de ses ambitions. Aux États-Unis, les lois régissant le mariage des enfants sont ainsi moins strictes qu’en Afghanistan. En raison d’un certain vide juridique, le pays de l’Oncle Sam permet encore à de très jeunes filles et garçons de se voir passer la bague au doigt.

Près de 200.000 de ces unions ont été recensées aux États-Unis durant les 15 dernières années, d’après The Independent. Et leur nombre réel pourrait même s’avérer bien plus élevé, puisque certains États américains auraient fourni des statistiques erronées à l’ONG américaine Unchained At Last, qui lutte contre les mariages de mineurs. Pire encore, trois petites filles de 10 ans et un petit garçon de 11 ans comptent parmi ces unions précoces.

En Floride, aucune limite d’âge pour les jeunes filles enceintes

Si la protection des droits des enfants laisse à désirer en Afghanistan —en témoigne notamment la tragique histoire de Malala Yousafzai—, le pays dispose malgré tout de lois plus strictes en matière de mariage: seules les jeunes filles de plus de 16 ans peuvent se marier; avec l’autorisation de leur père ou d’un juge, l’âge minimum peut être abaissé à 15 ans.

Un fait certes déplorable, mais à relativiser au vu du cas de la Floride, qui détient le record américain du nombre d’unions infantiles: l’État permet à une jeune fille enceinte de se marier à n’importe quel âge, avec l’approbation d’un juge.

Certains autres États ne sont pas en reste: en mars dernier, le New Hampshire a  rejeté un projet de loi visant à augmenter l’âge légal du mariage à 18 ansEn Virginie, entre 2004 et 2013, près de 4.500 mineurs ont été mariés; 200 d’entre eux avaient 15 ans ou moins.

Comme le souligne The Independent, la législation américaine concernant le mariage des enfants est ainsi l’une des plus laxistes au monde. Un gouverneur du New-Jersey a justifié la situation par la ténacité de certains de dogmes religieux, qui l’emportent encore sur les considérations morales. Les conséquences désastreuses de tels mariages sur la vie des enfants ne sont pourtant plus à prouver.

Le mariage infantile, une source de violence et d’abus 

Comme le souligne l’Unicef, les épouses-enfants sont exposées aux violences, aux mauvais traitements et à l’exploitation. Les mariages infantiles provoquent souvent une rupture des liens familiaux et augmentent la probabilité qu’ils soient victimes de sévices sexuels ou qu’ils soient privés de liberté. Autre facteur pouvant nuire au bien-être mental et physique des fillettes concernés: la différence d’âge avec leur époux, les unions entre deux mineurs étant minoritaires.

Pour dénoncer ce fléau, une expérience sociale a été menée outre-Atlantique, en 2016, par un jeune Youtuber. Il avait mis en scène une fausse cérémonie de mariage entre un sexagénaire et une enfant de 12 ans en plein Times Square, à New York. 

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► 20 superstitions étranges à travers le monde


 

Il y a beaucoup de superstitions dont on ne sait même pas l’existence, ou bien qu’on a entendu vaguement parler. Celle de l’araignée, l’auteur a beaucoup d’humour en ce qui attrait aux pluies extrêmes qu’à connu le Québec. Bref, les superstitions ne peuvent avoir aucune influence sur nous, sauf si on lui donne de l’importance
Nuage

 

20 superstitions étranges à travers le monde

Qui ne voudrait pas attirer la chance et repousser les malheurs ? Qui ne voudrait pas prédire le beau temps et s’assurer une vie prospère ? À vous de décider de vous fier – ou non – à ces 20 superstitions étranges.

PAR NADINE DESCHENEAUX

1. Casser de la vaisselle en morceaux

Superstitions: casser une assiette pour la chance

photosync/shutterstock

L’une des superstitions étranges serait de casser un verre blanc signe que la chance vous attend… Avant de partir de chez vous pour une longue période – les vacances, par exemple –, il serait aussi avisé de briser une assiette sur le sol et d’observer une minute de silence pour vous prémunir contre les malheurs. Et vous pouvez aussi garder votre vaisselle brisée durant l’année et la distribuer sur l’entrée des maisons de personnes que vous aimez, le 31 décembre au soir, pour leur porter chance durant la nouvelle année. Alors si vous trouvez des morceaux de vaisselle sur votre porche le matin du jour de l’An ce n’est pas que vos voisins ont trop fêté, mais que quelqu’un vous veut du bien !

2. Ne jamais laisser tomber le portefeuille

Si vous ne voulez pas perdre de l’argent, vous devriez éviter de laisser votre portefeuille ou même votre sacoche toucher le sol. Cette superstition venue du Brésil attirerait les malheurs financiers !

3. Les ciseaux devins…

Échapper des ciseaux alors que vous êtes enceinte vous révélera le sexe de votre bébé : vite, décorez pour une chambre d’une fillette ! Laisser des ciseaux ouverts entraînera de grandes dépenses, gare à votre portefeuille. Et s’ils tombent et se plantent eux-mêmes dans le sol, un décès suivra… Mais, les Égyptiens les glissent sous les oreillers de ceux qui font des cauchemars pour qu’ils retrouvent un sommeil paisible.

4. La crotte de chien… synonyme de chance

Superstitions: la crotte de chien signe de chance

Africa Studio/Shutterstock

Malgré ce qu’on peut en penser, marcher dans une crotte de chien pourrait vous sourire. Si vous écrabouillez la crotte du pied gauche, c’est gagnant : cela vous porte chance. Mais si vous y mettez le pied droit, gare au malheur qui plane.

5. Un nouveau balai dans une nouvelle maison

Vous déménagez? Vite, jetez votre vieux balai et achetez-en un nouveau. Il éloignera les esprits malicieux de votre nouveau chez vous ! Mais toutefois, ne vous avisez jamais de balayer la nuit : cela pourrait soit réveiller les âmes des personnes décédées dans votre maison, déclencher une dispute ou même attirer la pauvreté.

6. Se couper les ongles au mauvais moment

Superstitions: se couper les ongles la nuit

iordani/Shutterstock

Au Japon, se couper les ongles la nuit porte malheur et jusqu’à prédire que vous ne serez pas avec vos parents lors de leur mort tandis qu’en Inde, ce geste ferait en sorte que vous pourriez perdre des objets minuscules, mais de grandes valeurs par la suite. Un autre moment à éviter pour vous couper les ongles : le mardi. Malchance à prévoir !

7. Rencontrer une mante religieuse

Superstitions: la mante religieuse pour retrouver son chemin

Yzoa/shutterstock

Plus besoin de votre GPS ! En effet, si vous êtes perdu, mais avez la chance de rencontrer au même moment (!!) une mante religieuse, vous pourrez retrouver votre route. Vous n’avez qu’à suivre la route qu’elle vous indique avec ses deux pattes d’avant. Bonne chance !

8. La visite de sorcières

Si dans votre prochain voyage au Vermont vous remarquez des fenêtres inclinées sur les parois, en hauteur, des maisons, c’est que ses habitants voulaient éviter que des sorcières ne visitent leur demeure. Aussi, la superstition des chats noirs porteurs de malheur vient aussi du fait qu’ils étaient les animaux de compagnie des sorcières.

9. Pleurer avant son mariage

En Chine, une promise doit pleurer tous les jours du mois qui précède son mariage… et au moins une heure chaque fois ! Ensuite, plus la date approche, la mère et la grand-mère doivent se joindre au concert de pleurs ! Ouf ! Et, ici, dans un baptême, un bébé qui pleure devrait ravir les invités même si ses pleurs leur transpercent les oreilles. Un enfant qui ne pleure pas voudrait dire qu’il ne vivrait pas longtemps !

10. Une araignée dans les vêtements

Une araignée dans les vêtements que vous souhaitez mettre ce matin ? Ne hurlez pas : vous aurez une rentrée d’argent ! Même chose si une araignée a décidé de se laisser descendre de son fils juste au-dessus de vous ! Si les araignées s’activent sur leurs toiles, c’est qu’il fera chaud dans les prochains jours ! En Finlande, si vous tuez une araignée, il pleuvra le lendemain. Selon nos observations, probablement, que beaucoup de Québécois auraient tué des araignées ce printemps !

11. Se cacher le nombril lors d’orages

Pendant un orage où le tonnerre gronde et les éclairs traversent le ciel, les Japonais demandent aux enfants de se cacher le nombril. Autrement, le dieu du tonnerre lui-même – Raiden – pourrait venir le voler. Aussi, selon la journée qu’a lieu l’orage, sa signification n’est pas la même. Un jeudi, c’est signe de prospérité alors qu’un samedi laisse présager la maladie ou même la mort. Et pour la foudre, si vous avez peur… dormez ! Une superstition veut qu’un éclair ne tombe jamais sur quelqu’un qui dort.

12. Laisser fonctionner un ventilateur

Superstitions: Corée, le danger du ventilateur

Take Photo/Shutterstock

La « fan death » est une croyance répandue en Corée. Il ne faut pas laisser en marche un ventilateur dans une pièce dont vous avez fermé la porte pendant que vous dormez. Selon eux, vous risquez de ne jamais vous réveiller. Les ventilateurs qui sont vendus dans le pays seraient désormais munis d’une minuterie les empêchant de fonctionner toute une nuit.

13. Une mouche dans son verre

Lors de votre prochaine soirée sur une terrasse, ne pestez pas si vous retrouvez une mouche dans votre verre. Considérez-vous chanceux ! C’est le signe que le destin a choisi de vous envoyer pour vous dire que les prochains temps seront prospères ! Qui l’eut cru !

14. S’allumer une cigarette avec une bougie

Allumer une cigarette à partir d’une bougie causerait la mort d’un marin, selon une superstition venue de Lituanie. Laisser une bougie s’éteindre toute seule dans une pièce vide porterait malheur de même de ne jamais la laisser se consumer totalement si on ne veut pas attirer la malchance sur un être aimé.

15. Une technique pour soigner un mal de tête

Des superstitions pour soulager le mal de tête

gpointstudio/shutterstock

Soyez bien préparé pour soigner votre prochain mal de tête. Selon une croyance américaine, vous devez appuyer votre pouce sur votre palais. Vous pouvez aussi décrire votre mal en détail sur un bout de papier et le brûler ensuite.

16. Le comportements des oiseaux

Observer les oiseaux peut être révélateur de grandes informations… pas toujours des plus fiables, mais sûrement amusantes. Ils volent bas près d’un cours d’eau ? Il pleuvra bientôt. Les espèces migratrices reviennent plus tôt que prévu ? Le prochain hiver sera pénible. Vous quittez votre maison et un oiseau vous frôle ? Vous recevrez des nouvelles réjouissantes avant votre retour à la maison. Un oiseau qui vole de gauche à droite annonce de bonnes choses, mais en sens contraire, c’est mauvais signe !

17. Les superstitions associées au mariage

Certaines superstitions ont la vie dure, mais ont tout de même subi quelques transformations au fil des ans. À l’origine, on lançait du riz à la sortie des mariés sur le perron de l’église pour couvrir de chance la fertilité du couple. Puis, cette superstition s’est métamorphosée et on lance plutôt des pétales de rose, des confettis et aussi des bulles de savon. Toutefois, d’autres superstitions sont demeurées. Si la mariée ne veut pas pleurer durant son mariage, elle doit éviter de porter des perles.

Pour mettre toutes les chances d’un mariage heureux, la mariée doit porter 4 objets : un neuf, un vieux, un emprunté et un bleu. Pour marcher vers l’autel, il serait préférable de partir du pied droit. Afin d’attirer la richesse et éloigner les soucis financiers, il faudrait coudre une pièce de monnaie au jupon de la robe de mariée ou la mettre au fond du soulier du marié. Même le mois du mariage est lourd de superstition et de présages pour la vie à venir si on en croit ce calendrier particulier.

18. Les chiffres malchanceux et chanceux

Les superstitions entourant le chiffre treize

ChameleonsEye/Shutterstock

Le 13 porterait malchance ! Tellement que bien des ascenseurs n’arrêtent pas au 13e étage, ils passent directement du 12e au 14e étage. Bien des hôtels n’ont pas de chambre contenant le chiffre 13. Un soulagement pour ceux qui souffrent de triskaïdékaphobie : la phobie du chiffre 13. En Asie, l’équivalent de ce chiffre malchanceux est le 4 qui se prononce comme le mot « mort ». Pour contrecarrer la malchance, il faut miser sur le 7 et le 8, considérés comme les chiffres chanceux !

19. Les superstitions liés à la météo

La température et ses superstitions

BBA Photography/Shutterstock

Les superstitions météorologiques vous encouragent à essayer le temps qu’il fera demain ou la saison prochaine ! Un chat qui se lave en passant sa patte par-dessus son oreille annoncerait la pluie, mais laver de l’argent avec l’eau de pluie vous prémunit contre le vol. La pluie durant un enterrement assure le bon voyage de l’âme et pendant un mariage, elle annoncerait une vie heureuse. Pour attirer la chance, oubliez les trèfles à quatre feuilles impossibles à trouver et lavez-vous les mains avec la rosée du matin. Quand l’eau dans une source est bien froide, il fera chaud dans les prochains jours.

20. Les superstitions à table

Trinquer sans regarder les autres dans les yeux vous accablerait d’années de mauvais sexe. Renverser du sel porte malheur, mais en lancer une pincée par-dessus son épaule permet de conjurer le mauvais sort et, au Danemark, en échapper par terre est chanceux. Croiser des couteaux serait signe d’un malheur à venir de même que si vous coupez les deux croûtes d’un même pain (à l’origine, on disait que vous vouliez faire entrer le diable chez vous !).

http://selection.readersdigest.ca

Les violeurs ne pourront plus épouser leur victime en Jordanie


En changeant cette loi stupide qui permettait au violeur de marier sa victime pour éviter l’emprisonnement est une bonne chose, mais le problème est encore plus profond, car des femmes sont souvent tuées après un viol par leur proche a cause d’un crime d’honneur, alors qu’elle devrait être prise en charge pour surmonter cette épreuve ignoble. Et le violeur ? La justice est trop souvent clémente envers eux
Nuage

 

Les violeurs ne pourront plus épouser leur victime en Jordanie

 

© thinkstock.

Un article de loi controversé autorisant l’auteur d’un viol à épouser sa victime pour échapper à la prison a été aboli mardi par le Parlement jordanien, a rapporté l’agence de presse officielle Petra.

« Les députés ont convenu d’annuler l’article controversé 308 (du code pénal), qui permettait au violeur d’épouser sa victime pour échapper au châtiment », a indiqué Petra.

Cette mesure a été prise dans le cadre du projet d’amendement de la loi pénale 2017 adopté par le Parlement.

Le Premier ministre Hani Mulqi a affirmé « l’engagement du gouvernement quant à l’annulation de l’article 308 pour consolider la protection de la famille jordanienne ».

Dans ce pays connu pour ses crimes « d’honneur », les violeurs pouvaient jusqu’ici éviter d’aller derrière les barreaux s’ils acceptaient d’épouser leur victime, en vertu de l’article 308 du code pénal. La victime se trouvait ainsi contrainte de se marier avec son bourreau.

En Jordanie, des femmes sont tuées par chaque année par des proches qui invoquent des raisons d’« honneur » de la famille après des relations sexuelles avant ou hors mariage, selon les autorités. Les meurtriers dans ce genre d’affaires risquent la peine de mort, mais les tribunaux font souvent preuve de clémence.

http://www.7sur7.be

14 photos truquées


On voit des photos qui semblent parfaites sur les réseaux sociaux, sauf que plusieurs sont tout simplement truquées
Nuage

 

14 photos truquées

 

1. Couple de mariage

Flickr / Rom Celano

Flickr / Rom Celano

2. Portrait

Reddit / mvpetri

Reddit / mvpetri

3. Détail photo

Facebook / Corinna Gissemann Photography

Facebook / Corinna Gissemann Photography

4. Photo risquée

Flickr / viviannemontalvao

Flickr / viviannemontalvao

5. Portrait

Facebook / hungddaknull

Facebook / hungddaknull

6. Voiture et scène rétro

Flickr / Michael Paul Smith

Flickr / Michael Paul Smith

7. Portrait

BP

BP

8. Effets spéciaux

Hernandezdreamphography

Hernandezdreamphography

9. Photographie

VK

VK

10. Photo de cheval

Facebook / Andrius Burba

Facebook / Andrius Burba

11. Portrait

Facebook / Nick Fancher Photography

Facebook / Nick Fancher Photography

12. Photographie

BP

BP

http://incroyable.co/

Que faire contre les escrocs de l’amour?


La dot qui est toujours en vigueur dans certains pays attire des gens mal intentionnés. Des Indo-Canadiens se marient avec des Indiennes en Inde pour prétendre, qu’elles pourront les suivre au Canada et ainsi profiter de la dot. Malheureusement, ces escrocs (parfois, des hommes aussi se font prendre) ne sont pas pénalisés pour leur vol au Canada et c’est bien dommage et injuste
Nuage

 

Que faire contre les escrocs de l’amour?

 

Une Indienne en pleurs.

Une Indienne en pleurs. Photo : iStock

Le Canada doit en faire plus contre les mariages frauduleux, disent des Indiennes. Au moins 30 000 femmes auraient été victimes d’escroquerie de la part d’Indiens établis en Occident qui leur ont promis de les aider à émigrer. En réalité, ils n’ont plus donné signe de vie après les noces, non sans avoir touché une importante somme d’argent à titre de dot.

Un reportage de Thomas Gerbet, correspondant en Inde

Un Indien m’a raconté une blague qui circule sur les habitants de la région du Pendjab. « Savez-vous quel est le premier mot que les parents pendjabis murmurent à l’oreille de leur enfant?… Canada. » Cette histoire est révélatrice de l’attrait que ces Indiens du nord-ouest ont pour notre pays.

La majorité des 1,3 million d’Indiens qui vivent au Canada proviennent de cette seule et même région. Les histoires à succès de sikhs établis chez nous sont ancrées dans la culture locale et notre pays est vu comme l’eldorado. De nombreuses familles pendjabies rêvent donc que leur fille épouse un Indo-Canadien pour qu’elle y déménage et puisse jouir d’un meilleur avenir. Certains membres de la communauté, mal intentionnés, l’ont bien compris…

Une Indienne en pleurs.

Kanchi (nom modifié) est en larmes. Elle ne veut pas être nommée. La dentiste de 28 ans a été victime d’une terrible arnaque qui a jeté la honte sur toute sa famille.

Une Indienne en pleurs. Photo : iStock

Le 2 février 2015, elle se marie au Pendjab avec un Indo-Canadien de Vancouver. Ses parents ont trouvé le jeune homme par une petite annonce matrimoniale dans un journal indien. Ils se sont rendu compte par la suite que les tantes des futurs mariés étaient amies, donc ils n’ont pas posé beaucoup de questions.

« Je ne voulais pas me marier de la sorte, raconte Kanchi. Je voulais être indépendante, mais comme ça arrive toujours en Inde, personne ne m’a soutenue. Il est venu en Inde en janvier, et en février nous étions mariés », explique la victime.

Dès le lendemain de la cérémonie, la famille du marié demande 60 000 $ à titre de dot en invoquant la nécessité pour leur fils d’acheter une maison au Canada.

« Il m’avait pourtant dit qu’il en possédait déjà une », s’étonne alors Kanchi.

Il m’a dit que si je ne payais pas, il ne me ferait pas venir au Canada. Kanchi, victime d’escroquerie

La famille de Kanchi refuse de donner une telle somme, surtout qu’elle a déjà distribué 500 grammes d’or pur à la belle famille lors des noces, l’équivalent de 27 000 $.

Après deux mois de mariage, l’homme repart au Canada en lui promettant de l’aider pour qu’elle émigre et le rejoigne.

« Depuis, je ne lui ai parlé que deux ou trois fois », se désole Kanchi.

 Elle qui rêvait de poursuivre des études de dentiste au Canada et d’y travailler, son rêve s’écroule. Elle réalise assez vite qu’elle est victime d’une escroquerie.

Les mains d'une mariée en Inde

Les mains d’une mariée en Inde Photo : iStock

La jeune femme porte plainte en Inde pour « fraude sur la dot ». Même si exiger une dot est interdit en Inde, le Code criminel reconnaît tout de même l’existence de la coutume et les dérives qui peuvent en résulter.

Les deux familles vivant en Inde, elles ont tenté de mener une médiation en l’absence du mari.

« Ils ont proposé de payer une partie du mariage », raconte Kanchi. J’ai retiré ma plainte.

Mais ils n’ont toujours pas payé. Je dois tout recommencer à zéro.

J’aimerais qu’il y ait une loi au Canada pour l’obliger à revenir en Inde. Kanchi, victime de fraude

Le pire dans cette histoire, c’est que Kanchi ne peut même pas demander le divorce, car ils ne sont pas officiellement mariés. En effet, elle a été victime d’une supercherie lors de la signature du contrat de mariage officiel qui, en Inde, se déroule dans les jours qui suivent la cérémonie religieuse.

« Lui et sa famille ne voulaient pas signer tant qu’on ne leur avait pas versé les 60 000 $, explique-t-elle. Ma famille a mis de la pression sur la sienne. Ils ont fini par céder et se sont déplacés au bureau. Là, j’ai signé ma partie et ils m’ont demandé de sortir. Je leur ai fait confiance… »

Je ne veux plus aller au Canada; une fois que cette histoire sera terminée, j’irai ailleurs. Kanchi

La dot est en quelque sorte le prix à payer par la famille d'une fille pour qu'elle épouse un garçon et déménage dans sa famille, comme le veut la tradition. Cela prend généralement la forme d'une somme d'argent, mais aussi de biens (voiture, meubles, appareils électroniques...). Il n'est pas rare que la dot représente plusieurs fois le revenu annuel d'une famille. Beaucoup de ménages consacrent la moitié de leur épargne au financement du mariage.

La dot est en quelque sorte le prix à payer par la famille d’une fille pour qu’elle épouse un garçon et déménage dans sa famille, comme le veut la tradition. Cela prend généralement la forme d’une somme d’argent, mais aussi de biens (voiture, meubles, appareils électroniques…). Il n’est pas rare que la dot représente plusieurs fois le revenu annuel d’une famille. Beaucoup de ménages consacrent la moitié de leur épargne au financement du mariage. Photo : iStock

« C’est du crime organisé », s’insurge Amanjot Kaur Ramoowalia, présidente de l’association Helping Hapless qui vient en aide aux victimes.

Elle estime que plus de 30 000 femmes du Pendjab ont été ainsi piégées par des Indiens résidant dans des pays occidentaux. Jusqu’à présent, les chiffres qui circulaient dans la presse indienne faisaient état de 15 000 à 20 000 victimes.

Certaines femmes attendent justice depuis 20 ans. Leur vie est gâchée. Amanjot Kaur Ramoowalia, présidente de l’association Helping Hapless.

« Une femme du Pendjab s’est mariée à un homme de Toronto qui lui promettait de la parrainer pour émigrer au Canada. Elle lui a donné plus de 50 000 $ de dot. Mais, ça ne lui suffisait pas. Il lui a demandé une avance d’argent de 10 000 $ pour l’aider à acheter un commerce au Canada. La famille de la mariée a vendu une partie de ses terres pour pouvoir fournir l’argent. Elle le lui a envoyé et il ne l’a jamais parrainé. »

Oui, c’est vrai, les gens sont naïfs. Mais la pression sociale est très forte. Amanjot Kaur Ramoowalia, présidente de l’association Helping Hapless.

« Le Canada devrait avoir une loi pour que les fraudeurs soient obligés de rentrer en Inde jusqu’à la fin de la procédure judiciaire, estime Mme Ramoowalia. La victime, elle, ne peut pas aller au Canada pour le poursuivre. »

La présidente de l’association aimerait que le Canada trouve une façon d’aider ces femmes. Elle compte faire le voyage jusqu’à Ottawa, le mois prochain, pour conscientiser des députés.

Que peut faire le Canada?

« L’enquête d’un crime en Inde tombe sous la responsabilité de la police de juridiction locale », donc en Inde, explique le sergent de la GRC Harold Pfleiderer.

Le ministère de l’Immigration ne semble pas pouvoir aider ces femmes davantage, « comme la fraude a lieu avant qu’une demande d’immigration ne soit soumise », indique le porte-parole Rémi Larivière.

Une Indienne.

Une Indienne. Photo : iStock

Daljit Kaur est une avocate de Chandigarh, au Pendjab. Elle traite ce genre de dossiers pour le compte de la NRI Commission of Punjab (NRI signifie « Non-Resident Indian »).

Elle raconte un cas : une jeune femme de Patiala, au Pendjab, épouse un Indien établi au Canada.

« Le gars est venu, il a touché la dot, est resté 15 jours, puis est retourné au Canada. C’est à ce moment-là qu’il a commencé à donner des excuses : « Je vais t’aider à émigrer, mais il me manque encore des papiers. » Etc, etc. Durant deux ans, ce cirque a continué. »

La jeune femme a fini par porter plainte. Elle a reçu 53 000 $ de compensation, à peu près l’équivalent de la dot qui avait été versée.

« L’homme a payé, car il a eu peur. »

Ce qui a mis de la pression, c’est le renforcement de la loi indienne (article 498 de l’Hindu marriage act) :

« Maintenant, les gens qui ont signé l’acte de mariage, la famille proche, peuvent aussi être arrêtés. »

La victime peut même récupérer de l’argent sur la valeur de la maison des beaux-parents.

« Ce ne sont pas juste des femmes qui sont victimes. Il y a de plus en plus d’hommes aussi. J’ai trois cas comme ça actuellement sur mon bureau. »

Une femme indienne a par exemple épousé un Indo-Canadien, a déménagé au Canada, a commencé des études, a attendu de recevoir sa résidence permanente, puis elle a quitté son mari pour faire venir son petit ami resté en Inde.

http://ici.radio-canada.ca