Un mannequin à l’effigie de Greta Thunberg pendu sous un pont de Rome


C’est vraiment pitoyable !!! Des gens, auraient-ils peur pour avoir autant de méchanceté à l’égard de Greta Thumberg? Cette simulation de pendaison avec un mannequin représentant cette jeune adolescente est franchement nulle. Pourquoi cela les dérange temps ? Une adolescente qui a commencé tout seule dans son coin a réussit a rallié son école, sa ville, son pays et a réussit alors qu’aucune a fait une grêve le même jour, pour la même cause et presque partout, l’évènement a été pacifique (il y a eu quelques méfaits, mais très isolé) David Suzuki est mondialement reconnu n’a pas réussit a en faire autant.
Nuage


Un mannequin à l’effigie de Greta Thunberg pendu sous un pont de Rome

PHOTO AFP

Alice, la «Greta italienne», pose devant une affiche de Greta Thunberg lors d’une marche pour le climat à Rome le 22 mars à Rome.

(Rome) Le parquet de Rome a ouvert une enquête pour menaces aggravées après la découverte d’un mannequin à l’effigie de la jeune militante pour le climat Greta Thunberg pendu sous un pont de la ville.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Postée sur les réseaux sociaux, la photo du mannequin portant deux tresses semblables à celles de la jeune militante suédoise de 16 ans montre également un écriteau attaché au parapet du pont sur lequel est écrit en anglais «Greta is your god» (Greta est ton dieu).

L’image a aussitôt fait réagir la classe politique, la maire de Rome Virginia Raggi exprimant sur Twitter la «solidarité» de sa ville envers la famille de Greta Thunberg et le patron du Parti démocrate Nicola Zingaretti condamnant la «violence macabre» d’un geste dont les auteurs «ne respectent pas les idées qu’ils ne partagent pas».

Voir l'image sur Twitter

Greta Thunberg a lancé il y a un an Fridays For Future, mouvement appelant les élèves du monde entier à sécher les cours le vendredi pour défendre le climat

https://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► L’agalmatophilie : l’amour des statues


Préféré aimer une statue, marionnette, poupée, robot qu’un humain, me semble inconcevable. Je crois malheureusement, il va en avoir de plus en plus surtout avec des robots qui ressemble presque parfaitement à des humains.
Nuage

 

L’agalmatophilie : l’amour des statues

bustes grecs statues

Share

Crédits : Pixabay

par Louison

Dans les jardins, les parcs ou les musées, elles nous observent en silence alors que nous passons. Parfois, nous leur rendons leurs regards en nous arrêtant quelques minutes, le temps de les admirer. Mais si les statues pouvaient parler, elles nous raconteraient sûrement les obscénités qu’elles ont pu vivre pendant leurs siècles d’existence

 Qu’est-ce que l’agalmatophilie, ou l’amour envers les statues ?

Les statues : un reflet de nous-mêmes

Les statues, et plus largement les poupées, marionnettes ou même les mannequins sont des objets inanimés nous représentant. En effet, l’agalmatophilie ne concerne que des objets représentant un humain. Cette attirance est finalement assez ironique, car certains sculpteurs se sont attachés à créer la beauté absolue, que ce soit chez un homme ou une femme. Ils seraient sûrement surpris de l’effet de leur travail sur un agalmatophile.

On commence à parler d’agalmatophilie quand une personne est réellement attirée sexuellement par l’un des objets cités plus haut. Le fait de trouver une sculpture jolie ou de la considérer comme une œuvre d’art est simplement un compliment envers l’artiste. Ainsi, pour une personne agalmatophile, il serait tout à fait naturel de palper une statue ou un mannequin, et d’avoir des relations sexuelles avec.

L’agalmatophilie : un fétichisme

Cette attirance est classée parmi les paraphilies, et est simplement considérée comme un fétichisme. Elle très souvent lié à des fétichismes comme celle envers les robots, qui consiste à être attiré·e par les androïdes, ou celui des poupées.

Si chez certains les statues sont attirantes, pour d’autres il va s’agir de véritables objets de terreur. À ce sujet, il existe par exemple l’agalmatorémaphobie, qui est la peur que les statues prennent vie

 

https://lesavaistu.fr/

Une invasion de poupées vaudou sème la terreur dans les rues d’un village russe


Ce que la peur peut faire pour tromper le subconscient. On sait où viennent les poupées, mais personne ne sait qui les a posés à divers endroits du village et dans quel but.
Nuage

 

Une invasion de poupées vaudou sème la terreur dans les rues d’un village russe

 

par  Laura Boudoux

Une douzaine d’effrayantes poupées vaudou « de la taille d’un enfant » ont été mystérieusement installées pendant la nuit, dans un petit village de Russie.

Lorsque les habitants de Zavetny, dans le kraï de Krasnodar, se sont réveillés, ils sont pour beaucoup tombés nez à nez avec de sinistres mannequins, dont les yeux avaient été arrachés. Habillées en écolières, parfois mutilées et couvertes d’aiguilles, ces poupées étaient attachées aux arrêts de bus, aux barrières de la ville, ou encore aux aires de jeux. 

« Un sort a été jeté sur notre village », s’est affolé l’un des habitants du village, alors que les autorités locales expliquent qu’elles ont « réuni en urgence des équipes de police pour calmer les gens et contenir la panique », racontait le DailyMail mardi 2 octobre.

Après leur mystérieuse découverte, plusieurs habitants du village se sont plaints de soudains problèmes de tension artérielle. Tous réclament à la police une explication et les agents cherchent actuellement à déterminer comment les poupées vaudou sont arrivées là, en regardant les enregistrements des quelques caméras de surveillance de Zavetny.

De son côté, Tatiana Kokoreva, une habitante du village, a annoncé que les poupées avaient été utilisées il y a bien longtemps pour des spectacles de marionnettes, avant d’être données à un musée. L’établissement aurait par la suite décidé de s’en débarrasser, et les auraient donc proposées à une institutrice, afin qu’elle les conserve dans son école. Les poupées auraient finalement été jugées trop effrayantes et pas assez sûres pour être confiées aux enfants.

Après cette succession de rejets, personne ne sait ce qu’il est advenu des poupées. Qui les a récupérées, habillées et installées dans les rues de Zavetny pour y semer la panique ? Ces questions restent pour le moment sans réponses.

Source : The DailyMail

https://www.ulyces.co

Une charte commune pour interdire les mannequins trop maigres


La mentalité de la mode de présenter des mannequin de maigreur extrême va t’elle vraiment changer ? Si cette charte est respectée, dans un avenir prochain, les mannequins pourront t’ils enfin montrer la diversité dans les grandes marques
Nuage

 

Une charte commune pour interdire les mannequins trop maigres

 

Une création d'Haider Ackermann présentée dans le cadre... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Une création d’Haider Ackermann présentée dans le cadre de la Fashion Week parisienne en septembre 2012.

PHOTO ARCHIVES AFP

 

ANNE-LAURE MONDESERT
Agence France-Presse
Paris

Les géants du luxe Kering et LVMH, représentant des grands noms de la mode comme Gucci, Saint Laurent, Vuitton et Dior, ont adopté une charte commune pour interdire le recours à des mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans.

Rendue publique mercredi, à la veille de l’ouverture des défilés new-yorkais, cette charte «sur les relations de travail et le bien-être des mannequins» a été signée dans une démarche inédite après des polémiques, notamment sur les conditions d’un casting lors de la Fashion Week parisienne en février.

«Frapper fort»

Elle prévoit une série d’engagements destinés à s’appliquer immédiatement dans le monde entier, lors des séances photos pour des campagnes publicitaires et les défilés de mode des marques appartenant à ces deux géants français.

Kering contrôle les marques Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen, Christopher Kane, et Stella McCartney. LVMH détient Dior, Vuitton, Givenchy, Céline, Kenzo, Fendi, Loewe, Berluti, Pucci, Marc Jacobs et Loro Piana.

«Nous voulions aller vite et frapper fort, pour que les choses bougent vraiment, et essayer d’inciter au maximum les autres acteurs de la profession à nous suivre», a déclaré à l’AFP le PDG de Kering, François-Henri Pinault.

Antoine Arnault, membre du conseil d’administration de LVMH et fils du PDG Bernard Arnault, a salué une charte qui «change vraiment la donne».

Ces engagements vont au-delà de dispositions légales sur l’emploi des mannequins entrées en vigueur en France en mai. La charte requiert ainsi la présentation d’un certificat médical datant de moins de six mois, tandis que la loi prévoit que ce certificat – prenant notamment en compte l’indice de masse corporelle (IMC) du mannequin -, peut remonter jusqu’à deux ans.

Alors que la maigreur des mannequins fait régulièrement polémique, les marques s’engagent à bannir les tailles les plus petites, inférieures au 34 (taille française) pour les femmes et 44 pour les hommes.

«La disposition sur la taille, couplée au certificat médical de moins de six mois, est une mesure très forte qui va nous permettre d’avancer», s’est félicité M. Pinault.

«Beaucoup de gens ne connaissent même pas l’existence de la taille 32», a reconnu Antoine Arnault. «Mais un certain nombre de créateurs faisaient faire leurs prototypes en 32. C’est maintenant terminé, les tailles seront désormais à partir du 34, ce qui est déjà assez petit», a-t-il dit à l’AFP.

«Des abus»

Les maisons s’interdisent également d’embaucher des mannequins de moins de 16 ans pour des vêtements destinés à des adultes.

«Il y a eu des abus», a estimé Antoine Arnault. «Une jeune fille de 15 ans n’a pas le bagage nécessaire pour affronter le monde difficile de la mode et du mannequinat», a ajouté le responsable, marié au mannequin Natalia Vodianova.

Le jeune âge des mannequins est aussi souvent critiqué: des adolescentes de 14 et 15 ans ont foulé dans le passé les podiums de marques prestigieuses.

La charte encadre les conditions de travail des mannequins, plus particulièrement celles des plus jeunes (16 à 18 ans), et les «situations de nudité ou semi-nudité». Elle prévoit aussi qu’ils aient «accès à une nourriture et à des boissons adaptées à leurs besoins alimentaires».

La Fashion Week parisienne avait été marquée en février par une polémique déclenchée par le directeur de casting américain James Scully. Il avait notamment mis en cause les conditions d’un casting réalisé pour Balenciaga par deux de ses concurrents, les accusant de traitement «sadique et cruel» à l’encontre de jeunes filles forcées d’attendre des heures dans un escalier.

La mise en oeuvre de ces règles sera supervisée par un comité de suivi instauré par les deux groupes.

«Les PDG des marques de mon groupe vont veiller à ce que les mesures soient appliquées partout. Une marque qui ne conformerait pas à la charte devrait me rendre des comptes», a averti François-Henri Pinault, qui souhaite également dans l’avenir «avancer vite» sur la question de la diversité des mannequins.

http://www.lapresse.ca/

Bangladesh: des femmes attaquées à l’acide deviennent mannequins lors d’un défilé de mode


Chacune des femmes ont à leur manière de souligner la journée de la Femme. Au Bangladesh, des femmes victimes d’attaque à l’acide ou choisi d’être mannequin dans un défilé de mode. Ces femmes paraîtres au grand public ne veulent plus être isolés socialement et sont prête a relever les défis pour y arriver
Nuage

 

Bangladesh: des femmes attaquées à l’acide deviennent mannequins lors d’un défilé de mode

 

Bangladesh: des femmes attaquées à l'acide deviennent mannequins lors d'un défilé de mode

AFP

DACCA – Une quinzaine de survivantes d’attaques à l’acide ont arpenté le podium à l’occasion d’un défilé de mode à Dacca, capitale du Bangladesh, initiative destinée à lutter contre les préjudices envers les victimes de ces agressions.

Étudiante de 14 ans, Shonali Khatun a ouvert le bal avec un ensemble conçu par la mannequin bangladaise devenue couturière Bibi Russell.

La jeune femme avait dû subir une reconstruction faciale après avoir été attaquée à l’acide peu après sa naissance. Alors qu’elle n’était âgée que de 17 jours, un voisin avait versé du vitriol sur son visage pendant son sommeil en raison d’un litige foncier avec ses parents.

«Je me sens si bien d’être là. Je me sens plus puissante», a déclaré à l’AFP la collégienne, qui a ouvert la voie à la quinzaine de femmes survivantes d’attaques à l’acide sur le podium pour un défilé organisé par l’organisation britannique ActionAid.

Après l’agression, Shonali Khatun a passé trois années à l’hôpital. Elle a été opérée à huit reprises pour traiter les brûlures sur son visage et ses bras.

Malgré le mépris quotidien de ses proches et des habitants du village, elle dit aspirer à devenir docteur.

«J’atteindrai ce but un jour. La douleur m’a enseigné à être forte.»

Originaire d’un milieu modeste, devenue une célèbre mannequin présente jusque dans les pages de Vogue ou Harper’s Bazaar, la designeuse Bibi Russell a déclaré qu’elle espérait que ce défilé apportera davantage de reconnaissance à ces femmes.

«C’est une chose qui me tient vraiment à coeur (…) Laissons-les avoir une vie dans ce monde», a-t-elle dit.

Les attaques à l’acide, généralement contre des femmes dans les zones rurales, sont un problème majeur au Bangladesh.

L’année dernière, 44 de ces agressions ont été enregistrées, en nette baisse par rapport aux plusieurs centaines par an du début des années 2000.

Selon la fondation Acid Survivors, ce déclin est attribuable à la plus grande sévérité de la loi, qui peut aller jusqu’à la peine de mort.

Mais les survivantes de ces agressions restent confrontées à une ostracisation sociale et aux discriminations en raison de leur difformité physique dans cette société conservatrice.

http://fr.canoe.ca

Parole d’enfant ► Mannequin


Mlle pense déjà à son avenir … Elle n’a pas gagnée, mais ils l’ont rappeler car ils veulent la revoir. Même si elle aime les princesses, je suis certaine qu’elle choisira une belle profession surtout avec l’exemple de sa mère. A noter que ce n’est pas des mannequins du genre hypersexualité 
Nuage

 

Mannequin

 

Maman raconte :

Ana, viens de se faire demander de participer à un concours de mannequin
– Maman, je savais bien que c’était une journée chanceuse
Elle réfléchit
– Je dois voir si je veut être une princesse

Ana-Jézabelle, 5 ans / 28 Janvier 2017

Les secours pensaient sauver une personne âgée, mais ils ont été surpris


Les agents ont dû être bien surpris quand ils sont arrivés sur les lieux. Ce que je ne comprends pas, si c’est pour une formation médicale comment les policiers ont été alertés comme si l’urgence était réelle
Nuage

 

Les secours pensaient sauver une personne âgée, mais ils ont été surpris

 

Mannequin challenge. La police de Hudson, une petite ville dans le nord de l’État de New York aux États-Unis, a fracassé la fenêtre d’une voiture vendredi 16 décembre au matin, pensant qu’ils deviendraient des héros vaillants en sauvant la vie d’une vieille dame.

Tout est parti de l’appel d’un homme « bouleversé » qui déclarait avoir découvert une vieille femme « gelée à mort » dans sa voiture garée dans une rue de la ville.

 Selon ABC, qui relaie le communiqué de presse de la police,  « les officiers sont arrivés quelques minutes plus tard et ont vu une femme âgée assise sur le siège passager avec un masque à oxygène sur le nez. Elle ne bougeait pas. Il faisait très froid et la voiture était recouverte de neige. »

voiture

Les policiers ont très vite compris que la femme n’était pas morte ni congelée. En fait, elle n’était même pas une femme.

« Un sergent a cassé la fenêtre arrière et a ouvert la porte pour découvrir qu’il s’agissait en fait d’un mannequin de taille réelle ».

personne âgée

Et c’est finalement le propriétaire de la voiture qui a résolu le mystère. Il travaille en fait pour une entreprise qui propose des aides à la formation médicale. Et la « femme » de latex fait partie de ses dispositifs d’entraînement.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/