Vapoter de l’huile de cannabis serait très dangereux


Même si le vapotage serait moins dangereux que la cigarette, il en demeure pas moins que cela peut devenir à la longue nocif. Ce qui est pire par contre, est que des personnes ont chauffer l’huile de cannabis en trafiquant leur cigarette électronique, ce qui peut entrainer une réaction pouvant provoquer la mort. Aux États-Unis, il y a eu d’autres morts, et il semble que probablement la cause THC serait la cause

Nuage


Vapoter de l’huile de cannabis serait très dangereux

Une femme fume une cigarette électronique.

L’usage de cigarettes électroniques peut être à l’origine de l’apparition de symptômes de maladies pulmonaires, prévient Santé Canada.

PHOTO : REUTERS / RONEN ZVULUN

Radio-Canada

6 h 18 | Mis à jour à 16 h 40

Des gens souffrent de graves problèmes pulmonaires après avoir ajouté de l’huile de cannabis à leur liquide de vapotage et inhalé le mélange.

D’après le docteur Martin Juneau, de l’Institut de cardiologie de Montréal, des personnes trafiquent leur cigarette électronique et ajoutent de l’huile de cannabis au mélange de vapotage.

C’est très dangereux, car si on fait chauffer de l’huile et qu’on l’inhale, on peut faire une sorte de réaction inflammatoire pulmonaire, qui peut provoquer la mort. Martin Juneau, cardiologue

Près de 300 cas ont été signalés aux États-Unis et deux décès ont été rapportés, dont au moins un en lien avec une telle pratique. Tous les cas rapportés jusqu’à maintenant concernent ce type de mélange, la nicotine n’étant pas la source de ces problèmes pulmonaires, selon le Dr Juneau.

Les symptômes sont une toux persistante, un essoufflement, même au repos, explique le cardiologue. C’est quelque chose de dangereux. Quelqu’un qui présente ces symptômes doit se présenter aux urgences, car il y a un problème pulmonaire aigu.

Santé Canada a publié jeudi une mise en garde à la suite des récents cas de maladie pulmonaire aiguë et aux mortalités, liées à l’utilisation de ce type de mélange.

À ce jour, le gouvernement du Canada n’a pas connaissance d’éléments probants concernant des cas de maladie pulmonaire similaires au Canada, affirme Santé Canada, disant collaborer étroitement avec les autorités américaines.

Le vapotage n’est pas sans risque, et ses possibles effets à long terme ne sont toujours pas connus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter. Santé Canada

Les liquides de vapotage – aussi appelés e-liquides – contiennent du glycérol ou propylène glycol qui servent de diluant pour la nicotine, ainsi que du diacétyle, utilisé pour les saveurs, des produits qui présentent des risques de toxicité, quoique beaucoup moins graves que ceux du tabac.

La nouvelle génération de cigarettes électroniques, elle, utilise ce que l’on appelle des sels de nicotine.

https://ici.radio-canada.ca/

Les cigarettes électroniques sont-elles la cause de maladies pulmonaires?


Bien que des fumeurs ont opté pour la cigarette électronique, on voit de plus en plus de jeunes qui s’adonnent au vapotage sans avoir nécessairement fumé des cigarettes auparavant. Il est clair que vapoter devient moins cher et certains arrivent à arrêter la cigarette. Cependant, à long terme, on redoute que des effets négatifs peuvent subvenir. Aux États-Unis, des maladies pulmonaires ont été rapportées dans 14 état qui pourrait être relié à la cigarette électronique.
Nuage


Les cigarettes électroniques sont-elles la cause de maladies pulmonaires?

Un homme utilise une cigarette électronique.

La semaine dernière, l’hôpital pour enfants du Minnesota a affirmé traiter deux cas de maladies pulmonaires, soit des adolescents de 16 et 18 ans.

PHOTO : AFP/GETTY IMAGES / EVA HAMBACH

Depuis le 28 juin, les autorités américaines ont rapporté 94 cas de maladies pulmonaires graves observées chez des adolescents et des jeunes adultes. Un phénomène qui pourrait être lié à la cigarette électronique.

Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies enquête actuellement sur des cas de maladies pulmonaires survenus dans 14 États différents.

Les autorités tentent de confirmer l’hypothèse selon laquelle ces maladies seraient liées au vapotage.

La semaine dernière, l’hôpital pour enfants du Minnesota a affirmé traiter deux cas de maladies pulmonaires, soit des adolescents âgés de 16 et 18 ans. Selon les médecins, leurs poumons auraient subi des dégâts avant de commencer à lâcher.

Parmi les symptômes des dizaines de patients recensés, on note de la toux, le souffle court et de la fatigue. Dans certains cas extrêmes, les patients ont dû avoir recours à la respiration artificielle.

Les gens vapotent depuis des années, comment cela se fait-il que nous voyions ces dégâts maintenant?, s’est demandé la pneumologue pour enfants Anne Griffiths, sur les ondes de CBS News.

Ma plus grande peur est que c’était ça depuis le début et nous n’avons pas remarqué, parce que ces symptômes ressemblent tellement à ceux de maladies communes. Anne Griffiths, pneumologue pour enfants

Pas encore de cas au Canada

Selon une porte-parole de l’Association pulmonaire de l’Ontario, aucun cas de ce genre ne serait survenu au Canada, pour l’instant.

Le rythme par lequel les jeunes adhèrent à la cigarette électronique, autant aux États-Unis qu’au Canada, devrait être alarmant pour tout le monde. Monica Kocsmaros, porte-parole pour l’Association pulmonaire de l’Ontario

Nous commençons à voir les effets négatifs et très réels du vapotage sur les poumons. Mais puisque la cigarette électronique est une nouvelle tendance, les preuves de ces impacts sont limitées, explique Monica Kocsmaros, qui croit que des mesures devraient être prises pour limiter l’accès à la cigarette électronique, notamment chez les jeunes.

La cigarette électronique est considérée par plusieurs comme une option plus sécuritaire à la cigarette régulière, qui tue la moitié de ses consommateurs à vie, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Cependant, les effets à long terme de la cigarette électronique restent encore peu connus.

En avril, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a amorcé une enquête, après que de nombreux utilisateurs réguliers eurent été victimes d’épisodes de convulsion.

Source : Reuters

Que fait le Canada ?

En février, Santé Canada considérait apporter des changements à sa Loi sur le tabac et les produits de vapotage pour limiter la publicité liée à la cigarette électronique.

Dans un résumé de ses conclusions publié en juillet, l’organisation indiquait que les 13 provinces et territoires du Canada recommandaient fortement que des mesures soient mises en place immédiatement pour réduire l’utilisation de produits de vapotage chez les jeunes.

Les gouvernements provinciaux proposaient, par exemple, que la publicité liée à la cigarette électronique soit encadrée par les mêmes règles que les produits du tabac.

À la suite de ces recommandations, de nouvelles mesures ont été adoptées, mais ne sont pas encore officiellement entrées en vigueur.

Santé Canada se penche aussi actuellement sur les caractéristiques qui rendent les cigarettes électroniques attrayantes pour les jeunes, comme les choix de saveurs.

https://ici.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► Les 8 maladies les plus dangereuses que cache votre visage


J’ai l’impression qu’aujourd’hui les médecins nous regardent à peine dans les yeux. Enfin, comme me dit souvent ma fille, c’est peut-être juste une autre fausse perception. Le visage peut effet donner des signes d’une maladie quelque part dans le corps. Elle peut-être anodine, et parfois plus grave
Nuage

 

Les 8 maladies les plus dangereuses que cache votre visage

 

Quand les médecins discutent les yeux dans les yeux avec leurs patients, ce n’est pas seulement pour établir une relation : certains signes sur notre visage peuvent indiquer de graves maladies et problèmes de santé. Nous avons demandé à des médecins de nous dire ce qu’ils voient quand ils examinent le visage d’un patient.

PAR LES MÉDECINS DE L’ÉMISSION THE DOCTORS

Attention aux excroissances jaunes et molles sur vos paupières

Ces lésions remplies de cholestérol, appelées xanthélasmas, pourraient indiquer un risque de maladie cardiaque plus élevé. Une étude danoise de 2011 portant sur 13000 patients a établi que les patients porteurs de ces excroissances (4 % de la population environ) étaient 70 % plus à risque de développer un durcissement des artères et 50 % plus à risque de faire une crise cardiaque dans les décennies à venir.

Asymétrie faciale: parmi les premiers signes d’une attaque cérébrale

Ce pourrait être l’un des premiers signes d’une attaque cérébrale, dit Leana Wen, médecin urgentologue de l’université George Washington.

« Les patients me disent souvent : “Je me suis regardé dans le miroir et mon visage avait l’air différent.”»

Vous remarquerez peut-être aussi qu’un côté de votre visage est insensible ou que vous avez l’impression d’être incapable de sourire complètement. Vous pourriez également avoir des problèmes d’élocution. Si vous soupçonnez un de vos proches d’avoir fait une attaque cérébrale, appelez tout de suite le 911.

Quelle maladie grave peut se cacher sous une peau ou des lèvres sèches?

Si une peau sèche peut être un signe tout à fait courant et banal de déshydratation, elle peut aussi indiquer un problème plus sérieux affectant le fonctionnement des glandes sudoripares, comme l’hypothyroïdisme (caractérisé par des niveaux insuffisants d’hormones thyroïdiennes) ou encore le diabète, explique le Dr Roshini Raj, professeur adjoint de médecine de l’école de médecine de l’université de New York. D’autres symptômes de l’hypothyroïdisme : sensation d’avoir toujours froid, gain et poids et fatigue. Et pour le diabète : soif extrême, mictions fréquentes et vision brouillée.

Une pilosité du visage trop abondante peut être liée à un déséquilibre hormonal

Les poils non désirés, particulièrement le long des mâchoires, du menton et des lèvres supérieures pourraient trahir un syndrome des ovaires polykystiques, un déséquilibre hormonal créé par une surabondance d’hormones mâles. Cette maladie affecterait des centaines de milliers de Canadiennes en âge de procréer.

Présence de poches sous les yeux et bouffissures et allergies chroniques

Si vos yeux ont l’air fatigués, vous souffrez peut-être d’allergies chroniques – elles occasionnent une dilatation et un écoulement des vaisseaux sanguins. Comme la peau du dessous des yeux est très sensible, cela crée des bouffissures et une coloration bleu sombre, dit le Dr Raj.

Un teint décoloré peut être un symptôme d’anémie, de maladies du coeur ou des poumons

Même un léger changement peut indiquer que quelque chose ne va pas. La pâleur peut être un signe d’anémie. Un teint jaune pourrait indiquer une maladie de foie. Des lèvres ou des ongles bleuâtres pourraient trahir une maladie du cœur ou des poumons, observe Mallika Marshall, pédiatre à l’hôpital général du Massachusetts.

Les maladies liées aux éruptions et aux taches sur votre visage

Certains problèmes digestifs peuvent se manifester sur la peau, explique le Dr Raj. Des plaques de boutons rouges qui démangent pourraient indiquer une maladie cœliaque, un désordre auto-immun par lequel le corps réagit au gluten. Une éruption en forme de papillon le long des pommettes et de l’arrête du nez peut être un signe de lupus, autre maladie auto-immune. Les allergies, l’eczéma, la rosacée et certaines infections peuvent aussi déclencher des éruptions faciales.

Menton fuyant et apnée du sommeil

Tout comme le cou épais et les petites mâchoires, cela pourrait indiquer une apnée du sommeil, un trouble du sommeil qui provoque des arrêts respiratoires de dix secondes ou plus pendant que vous dormez, conclut le Dr Raj. Si vous ronflez lourdement et que vous vous réveillez avec des maux de tête, ou que vous éprouvez une fatigue excessive durant la journée, demandez à passer des tests.

http://selection.readersdigest.ca/

L’homme de Neandertal aurait disparu à cause de la fumée


Une hypothèse que les Hommes du Neandertal auraient disparu à cause de la fumée utilisée pour cuire leurs aliments ce qui a occasionné des maladies pulmonaires et qu’une mutation a eue lieu chez l’Homo Sapiens
Nuage

 

L’homme de Neandertal aurait disparu à cause de la fumée

 

L'homme

Selon l’équipe de recherche de l’Université de Pennsylvanie, une mutation génétique a permis aux humains de s’adapter à l’exposition à la fumée. Ce qui leur aurait donné par la même occasion un avantage sélectif par rapport à leur rival préhistorique : l’Homme de Neandertal.

Notre espèce est ainsi la seule parmi les primates à  être porteuse de cette mutation génétique qui permettrait d’augmenter la tolérance à certains composés carbonés issus de la combustion du bois et du charbon. Un net avantage quand le quotidien repose sur l’utilisation du feu pour cuire sa nourriture, se réchauffer ou encore se protéger.

Selon Gary Perdew, co-auteur de l’étude : «Si vous respirez de la fumée, vous métabolisez le composé et vous vous en débarrassez. Cependant, si vous le métabolisez trop rapidement, il sature votre système et cause une toxicité cellulaire.»

Or, c’est exactement ce qui serait arrivé aux Hommes de Néandertal selon les auteurs. Trop «sensibles», ils auraient pu être exposés à un haut niveau de toxines, développant ainsi des problèmes respiratoires, réduisant les capacités de reproduction chez les femmes et augmentant les risques de contracter des virus pulmonaires avant la pré-adolescence.

A l’inverse, l’Homo Sapiens, plus tolérant, aurait été capable de métaboliser plus lentement ces composés, évitant ainsi une surcharge dans ses cellules pulmonaires des composés toxiques issus de leur dégradation.

Le feu : facteur d’une diversification alimentaire

Vu le rôle important que le feu a dû jouer pour les humains et les Hommes de Neandertal, cette petite mutation aurait pu être l’un des nombreux facteurs expliquant la disparition progressive de ces derniers suggère l’étude.

«Cuisiner avec du feu a permis à nos ancêtres d’incorporer une plus grande variété de nourriture dans notre régime alimentaire, par exemple, en ramollissant les racines et les tubercules qui auraient été difficiles à mâcher» explique George Perry, anthropologue et biologiste qui a participé aux travaux.

Ainsi, c’est toute la digestion des aliments qui est améliorée par la cuisson : elle réduit le temps passé à  mastiquer, ainsi que l’investissement énergétique de notre corps pendant la digestion.

Si cette mutation donne aux humains une meilleure tolérance à  la fumée, elle «nous a permis de prendre de mauvaises habitudes» déclare Gary Perdew.

A commencer par la consommation de tabac. En effet, si les effets toxiques liés à la fumée sont moins prononcés que chez les Néandertaliens, ils n’en restent pas moins bien présents et surtout mortels, comme l’attestent ce fléau qu’est la cigarette. 

http://fr.canoe.ca/

Les parents lui chantent "La Reine des neiges", la petite fille sort du coma


Cette petite fille qui était près de la mort, mais elle s’est rétablie d’une façon spectaculaire. On s’entends que ce n’est pas les chansons de la Reine des Neiges,qui a fait sortir l’enfant du coma,  mais pour la présence des parents qui chantaient. Même si on croit qu’une personne dans le coma n’entende pas, je crois qu’il est important de leur parler quand même …
Nuage

 

Les parents lui chantent « La Reine des neiges », la petite fille sort du coma

Les airs du film de Walt Disney "La Reine des neiges" ont sorti la petite fille du coma.

Les airs du film de Walt Disney « La Reine des neiges » ont sorti la petite fille du coma.

Photo: Sipa

ROYAUME-UNI – Une petite fille gravement malade, qui était tombée dans le coma, en est sortie. Dans son sommeil, ses parents lui ont chanté les airs de « La Reine des neiges », dessin animé de Walt Disney qu’elle adorait. Quand elle s’est réveillée, elle a dit les avoir entendus.

C’est un vrai petit miracle. A Oldham, en Angleterre, la petite Millie Moran, gravement malade et qui était en train de s’éteindre, a connu une guérison miraculeuse après que sa famille lui a chanté les chansons du film de Walt Disney La Reine des neiges.

L’histoire est rapportée par le quotidien The Mirror. La petite fille, âgée de 4 ans, est née avec une myéloméningocèle, un défaut rare creusant un trou de 8 centimètres dans sa moëlle épinière et qui lui a causé une immense cicatrice dans le dos. La petite fille souffre aussi d’un pancréas endommagé, d’une hydropcéphalie, et d’hyperinsulinisme.

Millie a été transportée à l’hôpital le 22 décembre 2014 avec une infection à la poitrine. Quelques jours plus tard, à l’approche de Noël, son  problème pulmonaire s’est aggravé et elle est tombée dans le coma. Quelques heures avant, elle avait été autorisée à ouvrir certains de ses cadeaux, et, toute excitée, avait découvert sous le papier déchiré, un jeu de karaoké pour chanter les airs de La Reine des neiges.

Les médecins avaient perdu espoir

Quand la petite fille est tombée dans le coma, ses parents, Emma Jaune et Michael Moran Clarke, et ses grands-parents, Vicky et Jason Shaw, ont refusé de se laisser abattre. Et ils ont commencé à chanter les airs du dessin animé de Disney.

« Millie était sur le point de mourir », raconte sa maman. « Nous ne pensions pas qu’elle allait survivre. Mais nous avons continué à chanter parce qu’elle aime cet air, et nous voulions faire le plus possible comme si elle était à la maison. On avait juste le petit espoir qu’elle nous entende. »

D’après les médecins, Millie, qui souffre également d’une maladie pulmonaire chronique, d’épilepsie et se déplace en fauteuil roulant, est le seul enfant au monde avec une telle combinaison de maladies. Son cas paraissait si désespéré que les médecins avaient même conseillé à la famille de la baptiser à l’hôpital. Mais, après plus d’un mois dans le coma, elle a fait un « rétablissement miraculeux », et a pu sortir en février dernier.

Quelques jours après, en discutant avec son grand-père, la petite fille lui a raconté qu’elle avait entendu les airs de La Reine des neiges chantés « quand elle était endormie, et se sentait très, très mal ». 

La maman de Millie a ensuite raconté : « Notre famille a réussi à rester forte pour notre petite fille, et je veux dire à toutes les autres familles de ne jamais perdre espoir. Il y a une lumière au bout du tunnel, il vous suffit de continuer. » 

Les parents ont aussi remercié un des médecins, le Dr Constantinos Kanaris, sans qui, disent-ils, leur petite fille n’aurait pas survécu.

http://www.metronews.fr/

Près de 1000 enfants atteints Mystérieuse maladie pulmonaire dans le Midwest


Après avoir parler de la mystérieuse maladie qui touchent des adolescentes en Colombie, voilà que c’est autour des États-Unis qui sont aux prises avec une mystérieuse maladie pulmonaire chez les enfants et adolescents et ce dans plusieurs états américains
Nuage

 

Près de 1000 enfants atteints

Mystérieuse maladie pulmonaire dans le Midwest

 

(Capture d’écran, CNN)

Les autorités médicales de la région de Denver dans le Colorado sont en état d’alerte après que près de 1000 enfants et adolescents eurent été touchés par une mystérieuse maladie pulmonaire.

Les jeunes touchés par ce mal se retrouvent en grande détresse respiratoire. Plusieurs ont dû séjourner à l’hôpital afin d’être remis sur pieds.

Selon des médecins rencontrés par le réseau de télévision, CNN, les services pédiatriques des hôpitaux de la région «débordent» de ces cas inquiétants.

Will Carnejo, 13 ans, est l’un des malades hospitalisés à Rocky Mountain. Il a été admis il y a quelques jours, n’arrivant plus à respirer par lui-même. Ses parents pensaient même l’avoir perdu pour de bon lorsqu’ils ont contacté le 911.

«Il était blanc comme un linge, les lèvres toutes bleues. Je pensais qu’il était mort», a expliqué sa mère à CNN.

L’adolescent a finalement survécu, mais reste sous respirateur à l’hôpital. Il serait atteint de l’entérovirus 68, une maladie non identifiée par les médecins pour le moment.

Ces derniers décrivent les premiers symptômes comme ceux d’une grippe, évoluant ensuite vers l’asthme, même pour des patients qui ne sont asthmatiques pas au départ.

«Pointe de l’iceberg»

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) situés à Atlanta ont fait savoir en soirée dimanche que de nombreux autres cas avaient été répertoriés dans d’autres États du Midwest tels que le Missouri, l’Illinois, l’Ohio ou le Kansas

Pour le virologiste, Mark Pallansch, le nombre de cas répertorié jusqu’à maintenant ne représente que la «pointe de l’iceberg» de cette mystérieuse épidémie.

Au total, 10 États ont contacté les CDC pour avoir des renseignements sur l’entérovirus 68.

http://tvanouvelles.ca/

Le Saviez-Vous ► L’héroïne a déjà été prescrite pour les enfants


Vous imaginez qu’il fut un temps ou l’héroïne était vendue comme un soulagement à la douleur, ou même pour aider les enfants à faire dodo. Il a dû en avoir des éléphants roses qui flottaient un peu partout a cette époque
Nuage

 

L’héroïne a déjà été prescrite pour les enfants

 

par Arnaud

L’héroïne n’a pas toujours été interdite.

Lors de sa première commercialisation en 1898 elle était même en vente libre, utilisée notamment pour remplacer la morphine, contre les maladies pulmonaires et même comme somnifère pour les enfants !

Elle ne sera considérée comme toxique qu’une quinzaine d’années plus tard, les médecins constatant la grande addiction de leurs patients.

http://secouchermoinsbete.fr/