Près de 200 ratons laveurs « zombies » retrouvés morts ou errants dans les parcs de New York


Les ratons-laveurs peuvent devenir des zombies, par des comportements très étranges. En fait c’est ce que souffrent les ratons-laveurs des parcs de New-York. Cela serait la maladie de Carré qui ne serait pas transmissible à l’homme, mais a d’autres animaux comme le chien … Oui.
Nuage

 

Près de 200 ratons laveurs « zombies » retrouvés morts ou errants dans les parcs de New York

 

Crédits : Gary Bendig

par  Malaurie Chokoualé 

Le dernier spécimen infesté a été découvert le 7 septembre dernier, complétant la véritable hécatombe qui sévit depuis la fin du mois de juin dans les parcs new-yorkais. Pas moins de 176 ratons laveurs sont morts à New York. Certains ont été retrouvés sans vie, d’autres erraient sans but dans un état proche de celui d’un zombie.

Les autorités de la ville ont toutefois rapidement éclairci ces décès mystérieux et pensent que ces petits mammifères sont atteints de la maladie de Carré.

Parfois également appelée maladie du jeune chiot, la maladie de Carré est due à un virus proche de la rougeole humaine. Elle peut affecter les chiens (non vaccinés), les renards, les furets ou encore les ratons laveurs, mais elle n’est pas connue pour être nocive pour l’être humain. Quand ils sont atteints par le virus, les animaux se mettent à agir étrangement ; ils semblent avancer de façon complètement désorientée, maîtrisant difficilement leurs mouvements, comme s’ils flottaient sur des nuages.

La ville de New York explique que les ratons laveurs retrouvés atteints de la maladie ont été « euthanasiés sans cruauté » pour éviter une propagation de la maladie. Elle reconnaît toutefois que le nombre de décès pourrait augmenter car « l’épidémie n’a pas encore été jugée terminée », a déclaré un porte-parole du département des parcs de la ville de New York au New York Post. Les propriétaires de chiens ont reçu pour consigne de tenir fermement leurs chiens en laisse durant les prochaines semaines.

Sources : The Independent/New York Post

https://www.ulyces.co/

Les mystérieux ratons laveurs "zombies" de l’Ohio


Les ratons-laveurs sont des animaux nocturnes, mais en Ohio aux États-Unis, les ratons-laveurs sont étranges, les habitant disent qu’ils sont zombies par leur comportement. Il semble qu’ils soient atteints de la maladie du Carré, une maladie contagieuse pour les canidés et autres animaux.
Nuage

 

Les mystérieux ratons laveurs « zombies » de l’Ohio

 

  • Les mystérieux ratons laveurs

    Les mystérieux ratons laveurs « zombies » de l’Ohio © AFP / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

    Les ratons laveurs sont normalement des créatures nocturnes et craintives, se déplaçant à quatre pattes. Sauf dans l’Etat américain de l’Ohio, où certains se comportent de façon étrange et menaçante, debout en plein jour, selon la police locale.

    Ces deux dernières semaines, les agents de la ville de Youngstown ont répondu à une quinzaine d’appels d’habitants signalant des ratons laveurs ressemblant à des « zombies », ainsi que l’a rapporté la chaîne locale WKBN.

    Ces témoignages s’accordent à décrire des mammifères adoptant une posture agressive, semblant avoir perdu leur peur des êtres humains. Ni le bruit ni les mouvements ne les font s’écarter.

    Ancien banquier s’adonnant à la photographie naturaliste, Robert Coggeshall a ainsi constaté juste devant sa maison le « comportement extrêmement bizarre » d’un raton laveur, qui a interrompu un moment de jeu qu’il partageait avec ses chiens.

    « Il s’est dressé sur ses pattes de derrière, je n’avais vu auparavant un raton laveur agir ainsi, il montrait ses crocs, puis il est tombé en arrière dans un état quasi-comateux », a-t-il relaté à WKBN.

    Une photo qu’il a prise de l’animal, debout, salivant et les babines retroussées sur ses longues canines, est devenue virale sur internet. Le retraité a été contacté des quatre coins des Etats-Unis.

    Après avoir mis ses chiens à l’abri à l’intérieur, M. Coggeshall a tenté de chasser le raton laveur, en vain.

    « Il marchait là et n’arrêtait pas faire la même chose: se mettre sur ses pattes de derrière et montrer ses crocs ».

    L’animal a finalement été euthanasié, ainsi que d’autres dans les environs.

    Les autorités chargées de la protection de l’environnement de l’Ohio ont écarté a priori l’hypothèse d’une épizootie locale de rage, en pensant plutôt à la maladie de Carré. Cette pathologie virale contagieuse affecte habituellement les canidés mais peut se propager à d’autres bêtes carnivores.

    Washington (AFP) –  

    Note

    La maladie du Carré : Elle affecte habituellement les canidés (loup, chien, renard), certains mustelidés (vison, furet), et peut toucher de nombreux autres carnivores terrestres et marins (phoque)

    http://www.lepoint.fr

     

  • Mon chien a des crises d’épilepsie/ Que faire en cas de crise d’épilepsie ?


    L’épilepsie est une maladie sournoise que déjà chez l’être humain, il n’est pas toujours facile a gérer, il faut savoir qu’il existe aussi des crises épilepsie chez le chien.
    Nuage

     

    Mon chien a des crises d’épilepsie

    Les crises d’épilepsie chez le chien sont très impressionnantes. Le propriétaire ne sait plus ce qu’il doit faire. La crise dure de quelques secondes à plusieurs minutes. Souvent, elle est précédée par un temps pendant lequel le chien paraît perdu.

    Le chien se cache ou divague sans but précis, puis il perd conscience, tombe sur le sol et montre des convulsions, des signes de pédalage ; souvent, il urine et défèque. Sa mâchoire claque et la salive s’écoule. Petit à petit, les convulsions diminuent d’intensité puis disparaissent, et le chien reprend un état tout à fait normal, presque comme si rien ne s’était passé. Parfois, il a l’air un peu hébété

    La crise se déclenche par une stimulation anormale d’une zone du cerveau. Les causes de crises sont nombreuses. Les inflammations de l’encéphale, ou encéphalites, peuvent être à l’origine de crises d’épilepsie. De la même manière, les tumeurs du cerveau peuvent être mises en cause. Certaines maladies générales stimulent le cerveau et déclenchent une crise.

    Lorsqu’on ne peut pas déterminer une cause connue, on dit qu’il s’agit d’une épilepsie essentielle. L’épilepsie essentielle apparaît toujours avant l’âge de trois ans.

    Les cas de crises d’épilepsie chez les chiens sont rares mais certaines races sont prédisposées. Les symptômes des crises sont toujours identiques et surviennent à intervalles précis.

    Le virus de la rage et la maladie de Carré attaquent le système nerveux central, et peuvent être à l’origine de crises. Les ascaris peuvent se loger dans le cerveau et provoquer des crises. À la suite d’un traumatisme crânien, le chien peut présenter des crises, car les zones de cicatrisation cérébrale peuvent devenir le siège de déclenchement de crises. Un événement générateur de stress va favoriser le déclenchement de la crise ; par exemple, la visite chez le vétérinaire, la venue d’un nouvel animal…

    À l’origine de ces symptômes impressionnants, on peut aussi trouver des troubles métaboliques : par exemple, une hypocalcémie (diminution du calcium dans le sang) – fréquente chez les chiennes allaitantes – ou une hypoglycémie (diminution du sucre dans le sang). On peut également trouver une insuffisance rénale, ou une pathologie du foie (encéphalopathie hépatique).

    Lorsque le chien est présenté au vétérinaire, la crise est passée. Il faut donc que le propriétaire puisse rapporter au vétérinaire le plus d’informations possible sur la crise et son déclenchement : le chien a-t-il souvent des crises ? À quel âge a-t-il eu sa première crise ? Quel temps sépare deux crises ? …

    Le vétérinaire effectue un examen complet du système nerveux, et envisage un examen sanguin, une radiographie du crâne, éventuellement un scanner, etc. Vous l’avez compris, les crises d’épilepsie ne sont pas simples à diagnostiquer et les causes sont nombreuses, parfois banales et sans gravité, parfois sérieuses et graves.

    Pour traiter, il faut évidemment supprimer la cause que l’on aura identifiée. S’il s’agit d’épilepsie essentielle, le traitement ne sera mis en place que si la fréquence des crises est importante. On peut l’envisager à partir d’une crise par mois, et plus. Le traitement est assez lourd, puisqu’il faut administrer quotidiennement au chien des médicaments pendant toute sa vie. Il est possible d’apprendre à détecter le déclenchement d’une crise. Il faut alors parler au chien et le rassurer.

    Il faut l’installer au calme et à l’obscurité, à l’abri de tout objet qui pourrait le blesser. On peut également agir pendant une crise en injectant par voie intramusculaire, intraveineuse ou rectale, des anticonvulsivants. Il vous faudra apprendre à vivre avec votre chien épileptique, qui peut avoir une vie normale en suivant un traitement.

    Que faire en cas de crise d’épilepsie du chien ?

    Comme les humains, les chiens peuvent être victimes de crises d’épilepsie. Une situation extrêmement angoissante pour les maîtres, qui bien souvent ne savent pas comment réagir face à ces crises impressionnantes.

    Si celles-ci sont heureusement rares, bien que certaines races de chiens y soient prédisposées, il est bon de connaître les réflexes à avoir. Que faire lorsqu’un chien fait une crise d’épilepsie ?

    1. Pas de panique !

    Une crise d’épilepsie ne dure jamais très longtemps (quelques secondes à quelques minutes), mais n’en est pas moins impressionnante, et semble durer des heures. Plus facile à dire qu’à faire, il est important de garder son calme, afin de ne pas aggraver la situation.

    2. Eloigner les meubles et objets

    Pensez à éloigner les objets dans lesquels le chien risque de se cogner pendant les convulsions. Si vous en avez le temps, glissez également un coussin sous votre animal avant qu’il ne tombe à terre.

    3. Eteindre les lumières, couper le son

    Tout bruit et toute lumière risquant d’aggraver la situation doivent être évités. Si la télévision ou la radio est allumée, éteignez-la, de même que les lumières trop vives et éblouissantes.

    4. Laisser le chien seul

    Après la crise, le chien demeurera perdu, désorienté, pendant un petit moment (une vingtaine de minutes environ). Si vous avez d’autres animaux, ou des enfants, il est donc préférable de ne pas les laisser dans la même pièce.

    5. Bien surveiller le chien

    Il est important de garder un oeil sur votre animal pendant les heures qui suivent la crise, et de le laisser se reposer. Rassurez-le autant que vous le pouvez.

    Si cette crise était la première, consultez votre vétérinaire pour qu’il puisse examiner votre animal, déterminer le type d’épilepsie dont il souffre, et éventuellement lui prescrire un traitement.

    Virus de la rage, maladie de Carré, hypocalcémie, insuffisance rénale, pathologie du foie… L’épilepsie peut être engendrée par diverses causes, plus ou moins graves. Pour soigner le chien, il faudra donc commencer par éliminer l’origine de la maladie.

    Lorsque l’origine des crises n’est connue, on parle d’épilepsie essentielle. Celle-ci apparaît avant les 3 ans du chien, et son traitement, mis en place lorsque les crises sont fréquentes, est lourd. Des médicaments devront en effet être administrés à l’animal chaque jour, et ce tout au long de sa vie.

    http://wamiz.com