Séisme en Turquie : Un bébé miraculé


Après une telle catastrophe, le temps de sauver des sinistrés est restreint, mais quand un bébé vivant jaillit des décombres, c’est une récompense de continuer a chercher des survivants
Nuage

Séisme en Turquie : Un bébé miraculé

Un bébé miraculé

Crédit photo : AFP

TVA Nouvelles selon AFP

Même si l’espoir s’amenuise en Turquie pour retrouver des survivants, les secouristes réalisent de petits miracles, 48 heures après la secousse mortelle qui a frappé de plein fouet Van, province de l’est ce pays de quelque 77 millions d’habitants.

Tôt mardi, un bébé âgé d’à peine 14 jours a été extirpé sain et sauf des décombres d’un immeuble à Ercis.

(Crédit photo: AFP)

La petite Azra Karaduman a immédiatement été enveloppée d’une couverture et transportée à l’hôpital sous les applaudissements d’autres rescapés. La mère de la petite, Seniha, a aussi été retirée vivante des gravats sous laquelle elle était ensevelie.

Les secouristes, qui étaient toujours à pied d’œuvre, mardi, sont également parvenus à extirper la grand-mère d’Azra, qui était toujours vie, toutefois le père de l’enfant est quant à lui porté disparu.

(Crédit photo: AFP)

D’autres enfants rescapés

Des centaines de secouristes ont travaillé d’arrache-pied toute la nuit, bravant un froid glacial, des efforts qui auront notamment permis de sauver une femme enceinte et ses deux enfants prisonniers d’un bâtiment en ruines à Ercis, rapporte le journal Hürriyet. Quelques heures auparavant, c’est un policier et sa femme qui avaient été retrouvés vivants dans cette ville.

Dans la capitale régionale de Van, les secouristes ont également extirpé quatre adultes des décombres.

(Crédit photo: AFP)

Bilan alourdi

Même si les équipes de secours se réjouissaient de ces vies sauvées, le bilan du séisme de magnitude 7,2, lui, continuait de s’alourdir, mardi.

Selon les derniers chiffres officiels, il s’établit désormais à 366 morts et plus de 1300 blessés. Les victimes se trouvent essentiellement à Ercis et Van.

(Crédit photo: AFP)

Des familles en deuil ont commencé à enterrer des proches mardi, tandis que d’autres continuaient de veiller auprès d’amas de ruines dans l’espoir que les équipes de secours retrouveront des survivants.

Pour les sauveteurs, il ne fait pas de doute que le bilan aurait été beaucoup plus lourd si le séisme n’avait pas frappé un dimanche en plein jour à une heure à laquelle beaucoup étaient sortis pour aller déjeuner. Les rescapés qui ont passé une deuxième nuit dans l’angoisse des répliques tentaient de se réchauffer autour de feux de bois.

Et pour mercredi, la neige est annoncée.

(Crédit photo: AFP)

L’État turc a déployé sur les lieux sinistrés des centaines de secouristes, 145 ambulances, six bataillons de l’armée et des hélicoptères-ambulances.

De nombreux pays, dont aussi Israël et l’Arménie, deux États avec lesquels les relations d’Ankara ne sont pas au beau fixe, ont offert leur assistance ou exprimé leur soutien à la Turquie qui les a «remerciés», affirmant vouloir faire face seule à la situation actuelle.

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

http://tvanouvelles.ca

Séisme en Turquie À la recherche de survivants


La terre a tremblée et a cause des morts et plusieurs blessés en Turquie, mais le bilan risque de s’alourdir par manque de temps pour secourir les gens pris dans des débris …
Nuage

Séisme en Turquie

À la recherche de survivants

À la recherche de survivants

Crédit photo : AFP

Des habitants des zones sinistrées ont dégagé un survivant des décombres

Au lendemain du séisme de magnitude 7,2 qui a frappé la Turquie le plus dévastateur de la dernière décennie dans ce pays – les secours et les habitants des zones sinistrées ont bravé le froid et la noirceur la nuit dernière à la recherche de survivants.

Le dernier bilan provisoire donné par le ministre de l’Intérieur, Idris Naim Sahin, fait état d’au moins 264 morts et 1300 blessés.

(Crédit photo: AFP)

Toutefois, ce bilan pourrait s’alourdir, estiment les autorités, en raison des dégâts considérables provoqués par les violentes secousses. Plusieurs villages reculés n’ont d’ailleurs pas encore été visités par les secouristes, ce qui fait craindre le pire.

Les secouristes à pied d’œuvre sur le terrain continuent de fouiller les décombres avec des pelles et souvent, à mains nues.

(Crédit photo: AFP)

Des centaines de sinistrés ont dormi sur les toits et dans les rues, par peur de nouvelles répliques.

En 1999, deux puissants tremblements de terre dans le nord-ouest du pays, fortement peuplé, avait fait quelque 20 000 morts.

Un séisme survenu dans la ville de Caldiran, dans la province de Van, avait fait 3.840 morts en 1976.

La province de Van est peuplée principalement de Kurdes.

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

(Crédit photo: AFP)

http://tvanouvelles.ca