Un lynx coincé au sommet d’un poteau électrique


Un lynx jouant à chat perché s’est retrouvé dans une mauvaise situation sur un poteau électrique sur le bord de l’autoroute en Floride aux États-Unis. Les secours ont coupé le courant et on encourager l’animal à descendre. Heureusement, un lynx est plus apte qu’un chat domestique a redescendre tout seul.
Nuage


Un lynx coincé au sommet d’un poteau électrique

Etats-Unis : attaquée par un lynx, elle l’étrangle à mains nues


Quand je pense qu’à l’adolescence avec mon petit frère, nous avons flatté un lynx croyant que c’était un chat, bon un peu gros avec de drôles d’oreilles. Je ne crois pas que je n’eusse eu la même réaction que cette femme, si le gros chat était en réalité un lynx était méchant. Quelle bravoure ! Il est vrai qu’avec l’adrénaline l’impossible devient possible
Nuage

Etats-Unis : attaquée par un lynx, elle l’étrangle à mains nues

 

L'américaine de 46 ans, n'a pas hésité à se battre à mains nues contre le lynx pour sauver sa peau.  - George Turner - sipa

L’américaine de 46 ans, n’a pas hésité à se battre à mains nues contre le lynx pour sauver sa peau.George Turner  /  sipa

Aux Etats-Unis, en Géorgie, une femme âgée de 46 ans a étranglé à mains nues un lynx qui s’était jeté sur elle alors qu’elle se trouvait dans son jardin.

Les faits se sont déroulés début juin, à Hart County au nord-est d’Atlanta aux Etats-Unis. Dede Philipps se trouvait devant la porte d’entrée de sa maison quand elle a aperçu un lynx qui la regardait avec insistance, tapis derrière sa voiture.

C’est au moment où elle sort son téléphone pour prendre une photo du félin que celui-ci se jette sur elle.

« Dès qu’il a fait le premier pas, j’ai compris que j’étais en difficulté », a-t-elle témoigné sur CBS46, la chaîne de télévision locale. « Mais je me suis dit que je n’allais pas mourir aujourd’hui ».

La jeune grand-mère de 46 ans entreprend alors un véritable combat à mains nues avec l’animal

« Je l’ai attrapé par les épaules et je l’ai jeté loin de moi », raconte celle qui a réussi ensuite à l’attraper par la gorge. « J’ai dû l’étrangler jusqu’à la mort ». Selon elle, sa réaction lui a sauvé la vie. « Si je l’avais lâché, il m’aurait eue. Je me suis assurée de ne pas le lâcher ».

Sa petite fille de cinq ans faisait paisiblement une sieste à l’intérieur de la maison. Elle explique ne pas avoir crié pour ne pas alerter la petite.

 « Je priais pour que l’animal ne rentre pas à l’intérieur ».

 Elle s’en est sortie avec quelques doigts cassés, des griffures et des bleus sur tout le corps.

Selon les autorités locales, le lynx avait la rage. Dede Phllipps doit donc suivre un lourd traitement de prévention pour ne pas contracter la maladie. Ce traitement est très onéreux : la première injection seule lui a coûté 10 000 dollars. N’ayant pas les revenus pour couvrir les coûts d’un tel traitement, un membre de sa famille a alors créé une cagnotte sur internet afin de l’aider à prendre en charge les frais médicaux.

https://www.ladepeche.fr/

Un lynx de compagnie découvert sur un site funéraire vieux de 2000 ans


En Amérique, un vieux site funéraire fut découvert ou vivaient les Premières Nations. Dans leur rite, il n’était pas rare qu’un chien se retrouve avec des ossements humains, mais parmi eux, il y avait un félin, un lynx probablement domestiqué
Nuage

 

Un lynx de compagnie découvert sur un site funéraire vieux de 2000 ans

 

Un jeune lynx roux (Felis Rufus) © SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Un jeune lynx roux (Felis Rufus) © SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Par Sarah Sermondadaz

La domestication du chat remonte à l’Egypte antique. Celle des autres félins, en revanche, est plus anecdotique. Or, c’est bien une dépouille de jeune lynx apprivoisé, vieille de 2000 ans, qui a été découverte aux Etats-Unis.

DOMESTICATION. Il y a près de 2000 ans, au sud du lac Michigan aux Etats-Unis, les indiens de la culture Hopewell régnaient en maîtres. C’est grâce aux monticules de terre édifiés pour honorer leurs morts que leur mémoire a pu perdurer jusqu’à aujourd’hui. Ces chasseurs-cueilleurs, très proches de la nature, avaient pour coutume d’enterrer les défunts accompagnés de leurs chiens. Mais quelle ne fut pas la surprise des archéologues lorsqu’ils exhumèrent, parmi les ossements humains et canins… une dépouille de jeune lynx ! Le fruit de leur découverte a été publié en juillet 2015 dans le Midcontinental Journal of Archeology. Le monticule étudié a pour sa part été excavé en 1980.

Chaton de luxe

Un collier en dents de chiens et d’ours a même été retrouvé sur l’animal. C’est dire si ce lynx semble avoir été chéri par ses maîtres. Par ailleurs, la structure des os ne montre aucune trace de mort violente, ce qui suggère que le jeune félin, peut-être un individu orphelin découvert lors d’une séance de chasse, fut bel et bien adopté en tant qu’animal de compagnie. Car chez les Hopewell, on n’était pas toujours si tendre avec les animaux. À quelques mètres à peine du petit lynx, les ossements d’une spatule rosée (Platalea ajaja), un oiseau très coloré, portent la trace d’une décapitation. Le volatile pourrait pour sa part avoir trouvé la mort… lors d’une cérémonie sacrificielle.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Le chat et le Lynx qui s’aiment d’amour tendre


Il y a plus de 30 ans,quand j’étais adolescente, avec mon petit frère, nous retournions à l’école après le diner, et en chemin, il y avait un gros chat, qui arrivait à la ceinture, je le trouvais magnifique, nous l’avons flatté, mais ses oreilles étaient bizarres. Ce fut plusieurs années après que j’ai constaté que c’était un lynx, je ne sais pas pourquoi, il ne s’est pas attaqué à nous, ni pris la fuite
Nuage

 

Le chat et le Lynx qui s’aiment d’amour tendre

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Youtube – Видео приколы

Au zoo de Leningrad, le plus ancien parc animalier de Russie, un étonnant duo félin coule des jours heureux depuis maintenant 6 ans : un lynx et un chat, qui s’aiment d’amour tendre et n’ont pas honte de le montrer. C’est le moins que l’on puisse dire !

Dès le jour où ils se sont rencontrés, c’était en 2008, ils sont devenus inséparables. Pas de doute, ces deux-là étaient faits l’un pour l’autre !

Le matou, sans foyer et affamé, serait venu chercher de la nourriture dans l’enceinte du lynx.

Le gros félin aurait pu chasser ce visiteur, mais au lieu de cela, il l’a accueilli dans son enclos et lui a offert son amitié. Tous deux semblent réellement avoir besoin l’un de l’autre et pour leur permettre de rester ensemble jusqu’à la fin de leurs jours, le zoo russe a adopté le chat.

 

http://wamiz.com

Le saviez-vous ►Expression : Avoir des yeux de lynx


Tout le monde connait cette expression avoir des yeux de lynx, cependant il semblerait que cela soit du a une confusion d’un mot .. dans une mythologie grec … car l’oeil de lynx n’est pas aussi perçant qu’on le prétend
Nuage

 

 Avoir des yeux de lynx

 

Avoir une excellent vue, le regard perçant.

Par extension, y voir clair dans les affaires ou dans le comportement des autres.

J’imagine que vous n’avez jamais vu de lynx porter des lunettes. Moi non plus ! Il est donc facile d’imaginer que cet animal a une très bonne vue.


Mais la taupe n’en porte pas non plus. Or, ne dit-on pas, à juste titre, « myope comme une taupe » ?

J’en vois au fond qui vont me dire que c’est parce que la taupe n’a pas un bon ophtalmo. Objection rejetée, votre honneur ! Croyez-vous vraiment que le lynx en ait un meilleur ?

En réalité, si vous posez la question à un naturaliste spécialiste de notre félin, il vous répondra que le lynx a une vue très ordinaire qui ne justifie en aucun cas l’existence de notre expression.

Je vais donc de ce pas lever le voile sur cet abus langagier qui fait croire à tout le monde que notre animal a des yeux perçants.

L’histoire remonte à l’Antiquité grecque, où, dans la Mythologie, l’Argonaute Lyncée (‘Lunkeos’, en grec) qui accompagna Jason à la conquête de la Toison d’Or avait des yeux lui permettant de voir à travers les nuages, jusqu’au fond de la mer ou même à travers les rochers et murs.


C’est simplement la confusion entre le nom du compagnon de Jason et celui du félin qui, dans le langage populaire, a provoqué la création de l’expression.

http://www.expressio.fr