Ne manquez pas l’éclipse lunaire totale samedi


Au Québec, l’éclipse ne sera visible que dans sa phase partielle, à partir de 6h15 samedi
Nuage

 

Ne manquez pas l’éclipse lunaire totale samedi

 

Ne

Le 4 avril 2015 se produira la troisième éclipse lunaire totale en l’espace d’un an.Capture d’écran Gentside

Près de deux semaines après l’éclipse solaire totale survenue en Europe, le ciel va de nouveau donner à voir un fantastique phénomène. Samedi, se produira en effet une éclipse lunaire totale. Ceci se produit lorsque la Terre, la Lune et le Soleil se trouvent dans un alignement parfait. Intercalée entre les deux autres, l’ombre de notre planète masque notre satellite.

On parle d’éclipse lunaire totale quand 100 % du disque est recouvert, sinon il s’agit d’une éclipse partielle. En cas de «totalité», la Lune revêt alors un aspect différent que celui qu’on lui connait. Son disque d’ordinaire d’un blanc lumineux se teinte pour afficher une couleur cuivrée, plus ou moins prononcée en fonction des caractéristiques de l’éclipse. Une particularité qui lui vaut le surnom de «lune rouge» ou «lune de sang».

COMMENT L’OBSERVER?

Contrairement aux éclipses solaires, les éclipses lunaires peuvent être observées de toute la planète, à condition que la région concernée soit plongée dans le noir au moment du phénomène. D’après la NASA, l’éclipse démarrera à 02h15 pour s’achever à 07h44.

Le phénomène sera visible dans sa globalité aux États-Unis et partiellement dans d’autres régions outre-atlantiques, ce qui permettra de le suivre en direct sur internet. Des retransmissions sont d’ores et déjà prévues sur les sites SLOOH et Virtual Telescope.

Plus précisément, l’éclipse totale démarrera à 07h57 pour atteindre son maximum aux environs de 8h. Au total, l’évènement ne durera que cinq minutes, ce qui fera de lui, l’éclipse lunaire la plus brève de ce siècle, explique la NASA. Pour ceux qui auront la chance de se trouver au bon endroit, l’éclipse peut être observée sans danger à l’oeil nu.

TROISIÈME ÉCLIPSE DE LA TÉTRADE

Ces derniers mois, ce genre de phénomènes s’est fait assez fréquent. L’éclipse du 4 avril sera en effet la troisième à se produire en l’espace d’un an. Une première est survenue le 15 avril 2014, une deuxième en septembre 2014, et une quatrième se produira le 28 septembre 2015. C’est ce que les scientifiques appellent une «tétrade».

D’après la NASA, ce type de tétrade se produit de façon occasionnelle: au cours du siècle nous en verrons huit, si l’on en croit les calculs des astronomes. La précédente date de 2003-2004 et la prochaine se produira en 2032-2033.

http://fr.canoe.ca/