Magnotta était recherché avant l’affaire Lin Jun


Il semblerait que ceux qui font des meurtres aussi crapuleux ou des tueurs en séries s’exercent souvent  sur les animaux .. en tout cas Magnotta ne semble pas déroger a cette règle. Il est juste dommage, que la police torontoise ne l’ai pas trouvé a temps …mais probablement que de toute facon c’était une bombe a retardement
Nuage

 

Magnotta était recherché avant l’affaire Lin Jun

 

L’ancien propriétaire de Magnotta a raconté qu’un enquêteur lui avait téléphoné pour le questionner. Sur notre photo, Luka Rocco Magnotta.

AP

Andy Blatchford
La Presse Canadienne

La police était déjà sur la piste de Luka Rocco Magnotta quelques semaines avant le meurtre et le démembrement de l’étudiant chinois Lin Jun, a soutenu l’ancien propriétaire d’un logis où aurait habité le présumé meurtrier.

L’homme, qui souhaite conserver l’anonymat, a expliqué que les autorités policières avaient retracé l’acteur porno et strip-teaseur de 29 ans dans un immeuble à logements du quartier Pointe-Saint-Charles, à Montréal, en mars.

Il a raconté qu’un enquêteur lui avait téléphoné pour le questionner sur Magnotta, mais que ce dernier avait déménagé deux semaines plus tôt.

Même si le propriétaire n’a jamais su pourquoi il avait reçu cet appel, la police de Toronto a déclaré qu’elle enquêtait sur le jeune homme depuis plus d’un an parce qu’il était soupçonné de cruauté envers les animaux.

D’après l’homme, les policiers torontois ont presque réussi à retrouver Magnotta.

«Je crois qu’ils étaient sur sa piste», a-t-il déclaré alors qu’il se tenait devant son immeuble. «Je me suis dit que j’étais content qu’il soit parti puisque la police le recherchait.»

Le coup de fil a été donné environ deux mois avant la mort de Lin Jun, survenue à la fin du mois de mai. Luka Rocco Magnotta a plaidé non coupable à l’accusation de meurtre prémédité qui a été déposée contre lui en lien avec ce crime sordide.

Son ancien propriétaire a indiqué qu’il avait quitté son appartement meublé du second étage en février après y avoir emménagé deux mois plus tôt. Cela semblait être une décision de dernière minute puisqu’il n’a annoncé son départ qu’une semaine avant.

Magnotta a affirmé qu’il retournait vivre à Toronto, mais il est plutôt resté à Montréal. Il a loué un autre logement meublé dans le quartier Côte-des-Neiges, où les autorités croient que Lin Jun aurait été tué et démembré.

«La police a appelé et je leur ai dit qu’il était parti à Toronto», a relaté le propriétaire de l’édifice à Pointe-Saint-Charles, précisant que son interlocuteur faisait partie d’un corps policier ontarien mais qu’il ne se rappelait plus lequel. «Ils ont simplement demandé où il se trouvait.»

Les forces de l’ordre torontoises ont confirmé avoir ouvert une enquête sur Magnotta en février 2011 en raison d’allégations de cruauté envers les animaux.

Une porte-parole de la police de Toronto, Wendy Drummond, a révélé que le service avait reçu une plainte au sujet d’une vidéo disponible sur le Web de la part de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de l’Ontario.

Mme Drummond a toutefois refusé de dire si les agents avaient failli mettre la main sur le jeune homme ou même si leur intention avait été de l’interroger.

«Pour être franche, je ne peux pas aborder ces détails parce que le dossier est toujours actif», a-t-elle affirmé. «Un enquêteur… poursuivait l’enquête mais aucune accusation n’avait été déposée jusqu’à présent.»

La SPCA de l’Ontario a expliqué qu’elle avait porté plainte auprès de la police de Toronto au début de 2011 après que des groupes de défense des animaux et le public lui eurent rapporté l’existence d’une vidéo montrant un homme en train de tuer des chatons.

Luka Rocco Magnotta a nié être la vedette de cette vidéo où l’on peut voir des chatons être étouffés dans des sacs de plastique ou même livrés en pâture à un serpent affamé.

Un gars ordinaire

L’immeuble de Pointe-Saint-Charles où Magnotta aurait brièvement résidé cet hiver se trouve à moins d’un kilomètre du dépanneur où Lin Jun travaillait à temps partiel.

La police a indiqué que les deux hommes se connaissaient, mais n’ont pas précisé s’ils s’étaient rencontrés dans ce quartier.

L’ancien propriétaire a dit n’avoir jamais vu Lin Jun, un Chinois de 33 ans qui étudiait en informatique à Concordia.

Il a décrit Luka Rocco Magnotta comme un «gars ordinaire» qui a loué le logement pour 550 $ par mois tout compris.

«Il n’avait pas l’air d’un pouilleux. Par le passé, j’ai accepté des personnes qui ont saccagé mes appartements, alors je faisais attention à qui je choisissais», a expliqué l’homme avant d’ajouter que Magnotta était un locataire tranquille qui parlait avec ce qui semblait être un accent de l’Europe de l’Est.

«Il était éloquent. Il s’exprimait bien.»

Le propriétaire a même dit au jeune homme, qui est plutôt frêle sur le plan physique, qu’il était impressionné par sa voix grave et lui a suggéré à la blague de faire carrière à la radio et à la télévision, suggestion qui a fait rire Magnotta.

http://www.lapresse.ca/

Luka Rocco Magnotta Que dit son non-verbal?


La synergologie : C’est une méthode de lecture spécialisée dans le décryptage des mouvements corporels inconscients. L’art de savoir lire le non verbale, une méthode que je trouver intéressante … Curieux quand même que les avocats n’ont pas demander un examen psychiatrique .. et qu’il aura son enquête préliminaire seulement en mars .. Me semble que la justice est longue a faire son travail
Nuage

 

Luka Rocco Magnotta

Que dit son non-verbal?

 

Que dit son non-verbal?

Crédit photo : AFP

Par Cynthia Laflamme | Journal de Montréal

Le corps parle, malgré le contrôle qu’une personne tente d’en faire. C’est pourquoi l’Agence QMI a fait appel à Annabelle Boyer,synergologue, afin d’analyser le langage corporel de Luka Rocco Magnotta. La communication passe par trois canaux, dont la parole et le ton de la voix, mais à 55% par le non-verbal.

Mme Boyer a visionné à plusieurs reprises la vidéo fournie par le SPVM lors de l’arrivée de l’accusé à l’aéroport de Mirabel. Voici des extraits de son rapport d’analyse.

Descente de l’avion

 

«Le visage de M. Magnotta est plutôt détendu. Il n’y a pas de signes flagrants de colère, d’angoisse ou de tristesse. On dirait plutôt qu’il est ailleurs, qu’il est absent. Il y a très peu de clignements de paupières indiquant qu’il y a peu de réflexions ou d’activités cérébrales.»

«À sa sortie de l’avion, on voit une légère crispation de la bouche, une sorte de rictus, difficile à analyser à cette distance. Ça peut ressembler à un petit sourire. Cependant, il y a une crispation au niveau du cou, alors j’opterais davantage pour un signe de malaise, de difficulté à accepter ou de frustration.»

«Il marche vers la voiture de police, ses jambes sont plus proches l’une de l’autre, comme s’il marchait dans un étroit corridor. C’est souvent une démarche que l’on retrouve chez quelqu’un qui a été victime d’intimidation ou de violence durant l’enfance.»

«C’est une démarche de soumission. Ses yeux ont perdu totalement leur expression habituelle de confiance, de charme et d’intensité. Le sourcil droit intérieur remonte légèrement, mais le gauche ne semble pas le suivre. La bouche à demi- fermée aussi. Il se coupe du monde. Les épaules ne sont pas particulièrement crispées. Il semble « absent »».

Courtoisie SPVM

Impassible

 

«Ce qui est très particulier, quand il prend place dans le véhicule, c’est qu’il demeure droit. Très souvent, c’est à cet instant que les gens « craquent ». Pas lui.»

«À la sortie du véhicule, il ferme les yeux un instant. Il se coupe possiblement de la réalité. Il passe rapidement la langue sur sa lèvre inférieure puis pince les lèvres. Il est possible qu’il retienne ses propos. Il attend le signal des policiers pour avancer, ne prend pas d’initiatives. Durant tout le transfert, c’est plutôt un regard absent qu’il affiche.»

http://tvanouvelles.ca

Rapatriement de Magnotta Une facture salée qui ne trouve pas preneur


Noliser un avion militaire qui était dans une autre province Canadienne, aller chercher les policier a Montréal, pour s’en aller vers l’Allemagne et prendre un tueur pour le ramener au pays a couter une petite fortune …  Alors qu’on parle de coupure budgétaire … c’est une folie qui n’était vraiment pas nécessaire … Magnotta menotté, avec deux policiers pour le ramener dans un avion bien ordinaire aurait fait l’affaire .. mais non ils ont préféré se rendre vraiment ridicule
Nuage

 

Rapatriement de Magnotta

Une facture salée qui ne trouve pas preneur

 

TVA Nouvelles

Consultez la chronologie de cette affaire

Rapatrier Luka Rocco Magnotta au Canada en Airbus A310 a coûté une petite fortune. Lundi, les yeux étaient rivés sur l’appareil qui transportait le présumé tueur à son bord; aujourd’hui, c’est bien davantage la facture qui attire l’attention… et qui sera responsable de la payer.

«L’usage veut que le service de police qui demande le transport défraie les coûts qui y sont associés», a indiqué le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, mercredi.

TVA Nouvelles a appris qu’Ottawa procédait actuellement à une évaluation des coûts totaux du voyage et entend envoyer la facture au Service de police de la Ville de Montréal.

Toutefois, la version des faits diffère au cabinet du maire Gérald Tremblay, où l’on déclare qu’il est hors de question que la Ville paie pour ces dépenses puisque les extraditions relèvent du fédéral.

Coûts élevés

 

L’Airbus des Forces armées canadiennes se trouvait à Cold Lake, en Alberta, quand des responsables ont réclamé qu’il cueille six policiers à Montréal avant de s’envoler pour la capitale allemande,Berlin, où le «dépeceur de Montréal» a été arrêté le 4 juin dernier.

Une heure de vol de l’Airbus A310 coûte plus de 15 500$, selon un document déposé à la Chambre des communes en septembre dernier. Considérant que le trajet total pour rapatrier Magnotta a pu prendre jusqu’à 17 heures, TVA Nouvelles a évalué le montant de la facture à 263 500$.

Questionné à savoir pourquoi un avion moins coûteux n’a pas été utilisé pour cette opération, le ministre de la Défense Peter McKay a esquivé la question.

«Un show»

Selon le président du Syndicat des agents correctionnels Stéphane Lemaire, le budget alloué «pour s’occuper de ce monsieur» équivaut à ce qu’il en aurait coûté pour le garder en prison pendant trois ans.

M. Lemaire s’étonne de toutes les mesures de sécurité qui ont été déployées pour faire revenir le suspect en sol canadien.

«Il n’a pas d’amis à l’extérieur, lui là! C’est pas comme Mom Boucher, ce n’est pas comme les Hells Angels ou les gangs de rue!» s’exclame-t-il.

«Il a été l’objet d’une couverture médiatique mondiale, alors ça prend le show qui va avec», estime le président du syndicat.

http://tvanouvelles.ca

Meurtre de Jun Lin Magnotta plaide non coupable


Sommes-nous surpris qu’il plaide non coupable ? Va t’il réussir a se faire passer pour irresponsable de ses actes .. ? Qu’on vienne nous dire que c’est pas de sa faute .. qu’il a eu une enfance difficile et tout le tra la la .. il a fait des choix c,est a lui d’assumer les conséquences .. Espérons au moins qu’il aura la décence de dire ou est la tête
Nuage

 

Meurtre de Jun Lin

Magnotta plaide non coupable

 

Par Michaël Nguyen | Agence QMI

Consultez la chronologie de cette affaire

Au lendemain de son arrivée en sol canadien, Luka Rocco Magnotta a plaidé non coupable à des accusations de meurtre prémédité par vidéoconférence au palais de justice de Montréal.

L’homme de 29 ans qu’on surnomme «le démembreur» a formellement été accusé, entre autres, du meurtre prémédité de l’étudiant chinois Jun Lin, d’outrage à un cadavre, d’avoir produit et distribué du matériel obscène, d’avoir utilisé la poste pour envoyer du matériel obscène et de harcèlement envers le premier ministre Stephen Harper ainsi que des membres du Parlement.

Les parties ont convenu pour revenir en cour jeudi, afin de discuter à propos d’une éventuelle demande d’évaluation psychiatrique de l’accusé et sur sa responsabilité criminelle.

Comme c’est l’usage, l’accusé a comparu en Cour du Québec. Or, un meurtre relève de la Cour supérieure. La cause a donc été reportée à une date ultérieure.

Si Magnotta décide de demander sa libération sous conditions, ce sera un juge de la Cour supérieure qui entendra l’affaire.

Les procureurs à la Couronne sont Hélène Di Salvo et Louis Bouthillier.

Bien avant la comparution, les journalistes et des curieux faisaient déjà la file pour être certains de pouvoir assister à l’audience. Plusieurs personnes n’ont pas pu entrer, faute de places disponibles. Les constables spéciaux ont finalement ouvert une salle de retransmission pour accommoder un maximum de personnes.

Arrêté dans un café internet de Berlin le 4 juin après une cavale d’une dizaine de jours, « le démembreur » est arrivé au pays lundi soir, à bord d’un Airbus Polaris de l’Aviation royale canadienne. L’accusé a foulé le sol canadien sous haute surveillance policière.

Il est soupçonné d’avoir tué et démembré un étudiant chinois, Jun Lin, 33 ans, dans son appartement de Côte-des-Neiges, la nuit du 24 au 25 mai dernier. Magnotta aurait filmé la scène, où il aurait commis des outrages sur le cadavre, avant de mettre la vidéo en ligne.

Le torse du cadavre avait été retrouvé dans une valise, tandis que des parties du corps ont été envoyées au Parlement ainsi qu’en Colombie-Britannique. La tête est toujours manquante.

http://tvanouvelles.ca

Luka Rocco Magnotta à Montréal Plus surveillé que Mom Boucher


Trouvez vous qu’ils en font un peu trop ? Pourquoi autant de mesures de sécurité alors qu’avec deux ou a la rigueur 3 agents aurait été suffisant .. Magnotta ne semble pas apte a déjouer les policiers .. peut-être qu’ils veulent protéger la vie du criminel, mais bon,  je crois qu’il n’y ai jamais eu autant de mesure de sécurité au Québec pour un seul criminel
Nuage

 

Luka Rocco Magnotta à Montréal

Plus surveillé que Mom Boucher

 

Plus surveillé que Mom Boucher

Crédit photo : QMI et AFP

Une dizaine de véhicules du SPVM, de la Sûreté du Québec et de l’Agence des services frontaliers attendaient déjà sur le tarmac.

Par Daniel Renaud | Journal de Montréal

Des mesures de sécurité hors du commun ont entouré le retour de Luka Rocco Magnotta.

Avion militaire nolisé, lieu d’atterrissage modifié à la dernière minute, comité d’accueil fortement armé, cortège avec escorte, destination tenue secrète : le retour du démembreur Luka Rocco Magnotta a été marqué par des mesures de sécurité sans précédent dans l’histoire criminelle du Québec.

Six enquêteurs de la police de Montréal, dont deux officiers, se sont envolés vers l’Allemagne samedi pour ramener le présumé tueur hier.

Les sept passagers sont revenus à bord d’un Airbus Polaris de l’Aviation royale canadienne, utilisé parfois par le premier ministre. L’avion, nolisé spécialement pour eux, s’est posé à 18h40 sur une piste de l’aéroport Mirabel.

Une dizaine de véhicules du SPVM, de la Sûreté du Québec et de l’Agence des services frontaliers attendaient déjà sur le tarmac.

Menotté, portant un chandail vert, des pantalons foncés et des lunettes fumées, Magnotta est apparu dans la porte arrière de l’appareil. Flanqué de deux enquêteurs, il a descendu l’escalier sous l’oeil attentif des membres du GTI, mitraillette en main, le canon pointé vers le bas.

Le tueur s’est ensuite engouffré dans une camionnette banalisée bourgogne aux vitres teintées qui s’est ébranlée lentement, précédée et suivie par deux véhicules de la police.

Escorté par des motards qui bloquaient les intersections, le cortège a emprunté l’autoroute 15 vers Montréal. Sirènes hurlantes et gyrophares allumés, il s’est immobilisé au Centre opérationnel Nord du SPVM, rue Crémazie.

Le chat et les souris

Toute la journée, médias et police ont joué au chat et à la souris. Une aura de mystère a entouré le retour de Magnotta tellement la police laissait filtrer l’information au compte-gouttes.

À l’origine, l’appareil devait se poser à PET mais peu avant 17h, le SPVM a annoncé par voie de communiqué qu’il atterrirait à Mirabel.

«Il sera impossible de filmer l’arrivée de Magnotta. Les médias ne pourront pas suivre le cortège ou même être à proximité du lieu de détention de l’accusé», a écrit le SPVM, qui a désigné un cameraman et un photographe de son service pour immortaliser la sortie d’avion du tueur et distribuer les images aux médias.

«Ce sont des mesures particulières pour un crime particulier. Nous ne donnons pas le lieu de la détention, car nous ne voulons pas que des gens se présentent sur place» , a déclaré le commandant Ian Lafrenière, du SPVM.

Avocats frileux

Selon ce dernier, même si les enquêteurs sont partis samedi vers l’Allemagne, Magnotta n’a pas encore été interrogé.

«On doit le rencontrer. Il manque toujours une partie du corps de la victime, et c’est important pour nous et la famille de retrouver cette partie», a ajouté le commandant Lafrenière.

Hier soir, on ignorait si Magnotta sera défendu par un avocat privé ou l’aide juridique.

Des avocats de la défense nous ont confié qu’on ne se bousculait pas au portillon pour le défendre. En revanche, les procureurs de la Couronne seraient nombreux à vouloir hériter de ce dossier hors de l’ordinaire.

On doit s’attendre à ce que des mesures particulières soient prises par les constables du palais de justice de Montréal pour la comparution qui devrait avoir lieu aujourd’hui.

Magnotta sera notamment accusé d’avoir tué et démembré Jun Lin, un étudiant chinois de 33 ans, dans la nuit du 24 au 25 mai à Montréal.

Il a fui en Allemagne où il a été arrêté le quatre juin, après une cavale d’une semaine.

http://tvanouvelles.ca

Magnotta en route vers le Canada


Voilà que l’escapade du Magnotta tire a sa fin, car il revient au bercail, pour y être jugé dans une cour de Montréal. Ce que j’espère est que la justice ne trainera pas en longueur pour émettre son verdict surtout avec les preuves qu’ils ont en main
Nuage

Magnotta en route vers le Canada

 

Luka Rocco Magnotta a passé des années à travailler comme danseur nu dans des bars gais, comme acteur porno et comme prostitué.

SPVM

Vincent Larouche
La Presse

Luka Rocco Magnotta a quitté l’Allemagne lundi à bord d’un avion militaire canadien pour revenir à Montréal, où il doit être jugé pour le meurtre et le démembrement de l’étudiant chinois Lin Jun.

Le suspect arrêté dans un café internet de Berlin, le 4 juin, ne s’est pas opposé à la demande d’extradition du Canada, qui le réclamait afin qu’il soit jugé pour meurtre prémédité.

«Luka Rocco Magnotta a quitté l’Allemagne par transport militaire canadien sous escorte du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)», a confirmé le ministre de la Justice du Canada, Rob Nicholson dans un communiqué émis ce matin.

«Notre gouvernement a travaillé en étroite collaboration avec le SPVM, le Service des poursuites pénales du Québec et les autorités allemandes afin d’obtenir l’extradition de M. Magnotta de l’Allemagne de même que son renvoi rapide vers le Canada», a ajouté le ministre.

L’endroit exact où atterrira l’avion militaire n’a pas été précisé, mais c’est à Montréal que doit comparaître le suspect en cour.

Luka Rocco Magnotta, âgé de 29 ans et originaire de l’Ontario, est le principal suspect dans une histoire de meurtre crapuleux qui a ébranlé la communauté montréalaise et le monde entier. Il se serait filmé en train de tuer et démembrer sa victime avant d’envoyer des morceaux de corps par la poste à des écoles et des partis politiques, selon la thèse de la police.

Le gouvernement du Canada a remercié l’Allemagne d’avoir agi rapidement dans cette affaire.

http://www.lapresse.ca

Souvenir du présumé «dépeceur» La chaise sur laquelle Magnotta s’est assis en vente sur eBay


Il y avait un article que le gars qui a averti la police de la présence de Magnotta dans le cybercafé voulait vendre une vidéo et ses prochaines déclarations aux médias .. qui a mon avis est un signe de profiteur .. mais de vendre la chaise ou Magnotta s’est assis c’est plus qu’immorale et que je ne suis vraiment pas certaines que cela serait pour la famille de la victime … Enfin, je trouve même que c’est une grave insulte envers la famille
Nuage

 

Souvenir du présumé «dépeceur»

La chaise sur laquelle Magnotta s’est assis en vente sur eBay

 

La chaise sur laquelle Magnotta s'est assis en vente sur eBay

Crédit photo : Reuters

L’employé qui a reconnu Magnotta, Kadir Anlayisli, devant le café Internet en question, à Berlin.

Agence QMI

Consultez la chronologie de cette affaire

La chaise du café internet sur laquelle s’est assis, avant d’être arrêté par la police allemande, Luka Rocco Magnotta, suspecté d’avoir assassiné puis démembré un étudiant chinois de 33 ans, a été mise en vente sur le site eBay.

Selon le journal allemand B. Z., l’enchère a commencé vendredi dernier et a reçu 36 offres, la plus généreuse s’élevant à 1111,11 euros (1430 $). Le site a toutefois retiré l’objet dimanche, soit 34 heures après qu’il eut été mis en vente.

L’argent amassé devait être donné à la famille de Jun Lin, la présumée victime de Magnotta, a rapporté B. Z. Ce serait la copine de l’employé du Helin Internet-Café qui a reconnu Magnotta qui aurait mis la chaise en vente.

Magnotta, 29 ans, s’était assis sur cette chaise pendant un peu plus d’une heure le 4 juin dernier pour regarder des images pornographiques et des photos de lui. C’est alors qu’un employé du café, situé dans le quartier de Neukölln, l’a reconnu et a alerté la police.

Celui que l’on surnomme le «dépeceur de Montréal» est toujours détenu à Berlin, en attente d’être extradé au Canada où il devrait être entre autres accusé de meurtre au premier degré et d’outrage à un cadavre.

http://tvanouvelles.ca

La famille de de Jun Lin se dit dévastée mais reconnaissante


Nous avons beaucoup entendu parler de Magnotta mais très peu de la victime .. La famille de Jun Lin est à Montréal et beaucoup de québécois ont offert leur support morale a la famille
Nuage

 

La famille de de Jun Lin se dit dévastée mais reconnaissante

 

Jun Lin, la présumée victime de Luka Rocco Magnotta.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

La Presse Canadienne
Montréal

La famille de Jun Lin, l’homme assassiné et démembré le mois dernier, à Montréal, reconnaît que la tragédie l’a grandement éprouvée mais elle exprime aussi sa reconnaissance à l’égard de ceux qui lui ont offert de l’aide.

Dans une lettre obtenue et traduite par le réseau de télévision CTV, la famille décrit Jun Lin comme ayant été sa fierté et joie. Il était un homme travaillant et respectueux de ses parents, peut-on lire.

Ses amis le décrivent comme une personne de nature optimiste, qui aimait les gens et qui était toujours prête à aider les autres.

L’homme de 33 ans était étudiant en génie et en informatique à l’Université Concordia, à Montréal. Son torse a été trouvé dans une valise laissée parmi des déchets à l’arrière d’un immeuble à appartements du quartier Côte-des-Neiges, alors que ses pieds et ses mains ont été postés aux bureaux du Parti conservateur et du Parti libéral, à Ottawa, de même que dans deux écoles de Vancouver.

La tête de l’étudiant d’origine chinoise n’a toujours pas été retrouvée.

Dans sa lettre, la famille de Jun Lin exprime sa profonde gratitude à l’égard des gouvernements de la Chine et du Canada, de l’Université Concordia et du Service de police de la Ville de Montréal, pour leur support.

L’assassin présumé de Jun Lin, Luka Rocco Magnotta, a été arrêté la semaine dernière, en Allemagne. Il attend son extradition au Canada où il devra répondre de plusieurs accusations.

http://www.lapresse.ca

Affaire Magnotta : la police de Los Angeles a contacté la police de Montréal


Et en France, une jambe retrouvée dans le bois de Vincennes même si on pense tout de suite a Magnatta il est quand même trop tôt pour faire le lien Dans une autre nouvelle, a propos du démembrement aux USA, on parlait de prélevé l’ADN quand Lucca Rocco Magnotta arrivera au Canada, mais pourtant ils doivent déjà avoir son ADN, est-ce vraiment une rumeur ? L’avenir le dira. Et en France
Nuage

 

Affaire Magnotta : la police de Los Angeles a contacté la police de Montréal

 

La police de Los Angeles a contacté le Service de police de la Ville de Montréal à propos de Luka Rocco Magnotta, concernant une autre affaire de meurtre et de démembrement survenue en Californie l’hiver dernier.

La police de Los Angeles voulait s’enquérir auprès de la police montréalaise des déplacements de Luka Rocco Magnotta au moment où une tête, des mains et des pieds ont été trouvés près du célèbre signe de Hollywood, au début de janvier. La victime, Hervey Medellin, était un retraité de 66 ans.

L’affaire n’a toujours pas été résolue.

Le journal Los Angeles Times soutient qu’il n’y a aucun rapport entre les deux affaires. Selon une source du journal californien, le seul lien entre l’affaire Magnotta et celle du signe de Hollywood est la similarité entre les deux cas.

Le SPVM dit de son côté à propos d’un possible lien entre les deux crimes « qu’on en est encore au stade de rumeur ».

La police de Montréal n’est pas en mesure de confirmer, pour l’instant, si l’accusé, lorsqu’il est allé sur la côte ouest, était resté du côté canadien ou s’il avait traversé la frontière américaine.

Le porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière, explique que Rocco Luka Magnotta a beaucoup voyagé, et sous différents noms.

M. Lafrenière affirme tout de même que la police se penche sur d’autres crimes en ce moment « pour voir s’il y a des liens possibles » avec l’affaire Magnotta.

Luka Rocco Magnotta a été arrêté à Berlin, en Allemagne lundi, après 10 jours d’une cavale internationale. L’homme de 29 ans est notamment accusé de meurtre prémédité et d’outrage à un cadavre en lien avec le meurtre de Lin Jun, un ressortissant chinois qui étudiait à l’Université Concordia et se trouvait au Québec depuis juillet dernier.

Une décision sur l’extradition de Magnotta rendue sous peu

Une décision concernant l’extradition de Luka Rocco Magnotta au Canada doit être rendue dans les prochains jours, selon le parquet de Berlin.

Le processus d’extradition pourrait cependant être prolongé si l’accusé décidait de contester son rapatriement au Canada. Magnotta a toutefois indiqué à la police qu’il n’avait pas l’intention de s’opposer à son retour au pays.

Radio-Canada.ca avec Associated Press

http://actualites.ca.msn.com

L’homme qui a mené à l’arrestation de Magnotta Kadir, le héros de Berlin


L’alerte lancé a travers le monde a porter fruit pour l’arrestation de Magnotta. Ce matin aux nouvelles à la télé, on racontait que c’était un client du cybercafé qui a reconnu Magnotta et qui était sortie dehors pour appeler la police disant qu’une personne rechercher était au cybercafé .. mais les policiers sont partis sans vérification a cause d’un appel d’urgence .. Alors le gars semble t’il a attendu qu’une autre voiture de police pour leur faire signe et ce fut l’arrestation …
Nuage

 

L’homme qui a mené à l’arrestation de Magnotta : Kadir, le héros de Berlin

 

Kadir, le héros de Berlin

Crédit photo : Reuters

Kadir Anyalisi, l’homme qui a mis fin à la cavale de Luka Rocco Magnotta.

Par Philippe Bourdon | Journal de Montréal

Consultez la chronologie de cette affaire

«C’est un héros ! Il a réussi à mettre la main sur un malade, mon fiancé a arrêté un monstre!»

Kadir Anyalisi, qui a mis fin à la cavale de Luka Rocco Magnotta dans son petit café internet de Berlin, croule depuis sous les éloges, selon sa compagne Jessica.

«Kadir est inondé de demandes d’entrevues de médias étrangers et locaux. Il est considéré comme un héros. Il a su garder son sang-froid. Il a fait exactement ce qu’il fallait faire et si cet homme passe sa vie derrière les barreaux, c’est grâce à Kadir!», a conté la jeune femme jointe au café Helin, où elle travaille également.

«Les Berlinois lui sont tellement reconnaissants. Il a mis la main sur un gars qui aurait pu faire des dommages dans notre ville», a ajouté Jessica.

Présente lors de l’arrestation du dépeceur, elle a indiqué que Luka Rocco Magnotta s’est présenté au cybercafé vers 10h30, heure locale hier matin.

Il était vêtu d’un manteau noir, de jeans bleu et portait des lunettes de soleil foncé.

C’est ce dernier détail qui a mis la puce à l’oreille de son copain, dit-elle, qui déjà se disait «que son visage lui rappelait quelque chose».

À cause des lunettes

 

«C’est quand l’homme a enlevé ses lunettes que Kadir a réalisé que l’homme était sans doute celui recherché par la police à travers le monde», a expliqué Jessica.

N’ayant plus aucun doute sur l’identité de l’homme qui chattait et consultait alors des vidéos sur YouTube, il est sorti pour interpeller un véhicule policier qui passait en face du commerce, rue Karl-Marx.

Les policiers berlinois se sont alors amenés à l’intérieur et ont exigé de Magnotta qu’il produise son passeport.

«Vous m’avez eu»

 

«Il tentait de donner de faux noms, mais il s’est rendu compte assez vite qu’il n’irait nulle part, alors il a juste dit: ‘’vous m’avez eu »», a relaté Jessica.

Elle a ajouté que Magnotta n’a d’aucune façon tenté de résister à son arrestation, tout en revenant à nouveau sur sa fierté face au geste posé par son fiancé.

Toute la journée, il a serré des mains, donné des entrevues. «Il est traité comme un héros par les médias allemands. Je suis tellement fière de lui», a soufflé Jessica, émue au bord des larmes.

http://tvanouvelles.ca