Ce glacier déteste telle­ment les influen­ceurs qu’il les fait payer le double


Je trouve qu’il a eu de l’audace et du bon sens. De toute manière, il y a trop d’influenceurs et je trouve que ce n’est pas nécessaire des personnes qu’on peut se fier sur un produit ou une entreprise.
Nuage


Ce glacier déteste telle­ment les influen­ceurs qu’il les fait payer le double

par  Suzanne Jovet

Joe Nicchi est proprié­taire d’un camion glacier. Lassé de se voir récla­mer un cône gratuit en échange d’une story sur Insta­gram, il demande désor­mais 8 dollars au lieu de 4 à tous les influen­ceurs, rapporte la chaîne NBC.

Basée à Los Angeles depuis 5 ans, sa marque CVT Soft Serve connait un véri­table succès. En 2014, le camion de Joe a été nommé meilleur food truck de Los Angeles. Son appa­ri­tion dans de nombreux maga­zines a vite attiré les influen­ceurs·­ceuses du monde entier, qui ne se gênent pas pour quéman­der une glace gratuite contre un peu de pub.

Crédits : CVT Soft Serve / Face­book

Agacé, le glacier a alors instauré une poli­tique bapti­sée « les influen­ceurs paient double ». « Jeudi dernier », confie-t-il, « on m’a demandé d’or­ga­ni­ser une fête pour 300 personnes en échange de ce qu’ils appellent de “l’ex­po­si­tion”. Je ne peux pas faire ça, je ne peux pas travailler gratui­te­ment. »

Ultime para­doxe, Joe fait le tour du web depuis qu’il a placardé l’ins­crip­tion « les influen­ceurs paient double » devant son camion. Des photos de lui ont été reprises sur les réseaux sociaux, mais il se soucie peu de son nombre de fans.

« J’ai une file d’at­tente dans la rue. Si Insta­gram dispa­rais­sait demain, j’exis­te­rais toujours. Cela n’a pas de sens que le gens soient si préoc­cu­pés par ce chiffre. »

https://www.ulyces.co/

Plus d’un millier d’armes saisies dans une résidence de Los Angeles


Aux États-Unis, il y a plus d’armes à feu que d’habitant en comptant les enfants. 40 % des armes vendues dans le monde appartiennent aux Américains. Il est aussi possible d’avoir légalement plus de 1 000 armes en sa possession en Californie. Pour moi, c’est une obsession maladive. Ce n’est donc pas surprenant que tant de meurtres, de tuerie et d’accident avec des armes à feu. Et Donald Trump qui veut en mettre une couche pour armer plus les Américains
Nuage


Plus d’un millier d’armes saisies dans une résidence de Los Angeles

Il aura fallu plus de 15 heures et... (PHOTO AP)

Il aura fallu plus de 15 heures et une trentaine de membres de forces de l’ordre pour fouiller la maison où étaient entreposées les armes, les recenser et les évacuer.

PHOTO AP

Agence France-Presse
Los Angeles

Plus d’un millier d’armes à feu de tous calibres et un énorme stock de munitions ont été saisis mercredi dans une habitation d’un quartier huppé de Los Angeles.

Les images diffusées par la police montrent les armes – fusils semi-automatiques, de chasse ou à pompe, revolvers et pistolets de différents calibres – alignées dans l’allée de la maison cossue située près du fameux Sunset Boulevard, dans le quartier de Holmby Hills.

La police locale et l’agence fédérale chargée du contrôle des armes, tabac et explosifs (ATF) ont perquisitionné la maison après avoir reçu un renseignement anonyme selon lequel un homme y vendait des armes «hors du cadre de son permis de port d’armes».

Outre le millier d’armes et un impressionnant stock de munitions, les agents ont découvert «un grand nombre de matériel et d’outils servant à fabriquer des armes», a indiqué l’agence fédérale.

Girard Saenz a été remis en liberté jeudi matin contre une caution de 50 000 dollars.

AFP

Le propriétaire de l’arsenal, Girard Damien Saenz, 57 ans, se trouvait chez lui et a été arrêté. Il risque des poursuites pour infraction à la loi californienne sur «le transport, la vente, le don ou le prêt d’un fusil d’assaut», a indiqué Chris Ramirez, porte-parole de la police de Los Angeles.

Il n’est pas illégal de posséder autant d’armes en Californie, mais on ignorait encore jeudi matin s’il disposait de toutes les autorisations nécessaires.

«Je n’avais jamais vu autant d’armes en 31 ans de carrière», a relevé le porte-parole de la police, se disant encore plus surpris de les découvrir dans un quartier huppé.

Il aura fallu plus de 15 heures et une trentaine de membres de forces de l’ordre pour fouiller la maison où étaient entreposées les armes, les recenser et les évacuer, ont indiqué les autorités.

L’imposante demeure est située dans les collines de Los Angeles, à proximité du célèbre Playboy Mansion fréquemment visité par les touristes, et à moins de 1,5 km de la villa de Jay-Z et Beyoncé.

Selon le Los Angeles Times, la maison appartient à Cynthia Beck, qui a eu plusieurs enfants lors d’une liaison avec Gordon Getty, fils du milliardaire J. Paul Getty. Mme Beck, que le quotidien n’a pas pu contacter, possède avec Girard Saenz plusieurs biens immobiliers dans la région de Los Angeles ainsi qu’un immeuble de bureaux à San Francisco.

D’après des études sur la circulation des armes aux États-Unis, il y a en moyenne plus d’une arme à feu par habitant dans le pays, enfants compris, et les Américains possèderaient à eux seuls environ 40% des armes vendues dans le monde.

https://www.lapresse.ca/

Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l’assiette


Il y a quelques mets énuméré ici que j’avais vu dans l’émission américaine « Bizarre appétit » animé par Andrew Zimmern. Franchement, ce gars a un estomac à toutes épreuves. En tout cas, ce musée de la nourriture dégoutante pique ma curiosité. Il faut quand même comprendre ce qui est dégoutant pour un ne l’est pas nécessairement pour d’autres, et cela ne vaut pas la peine de faire un incident diplomatique pour cela.
Nuage

 

Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l’assiette

 

Du « vin de souriceaux » chinois est proposé aux visiteurs du Musée de la nourriture dégoûtante qui a ouvert dimanche à Los Angeles Robyn Beck  /  AFP

Vous reprendrez bien un peu de tarentule frite et d’oeuf à l’urine? Avec un doigt de vin de souriceaux pour faire glisser?

Ces mets font partie des 80 plats inscrits au menu du « Musée de la nourriture dégoûtante » inauguré dimanche à Los Angeles, avec pour but non pas d’ouvrir l’appétit mais bien plutôt l’esprit des visiteurs à d’autres façons de s’alimenter.

Initialement lancée en Suède en octobre, l’exposition va rester à Los Angeles durant deux mois.

« Si nous pouvons changer ce que les gens considèrent comme dégoûtant, peut-être pouvons-nous aussi les préparer à accepter des nouvelles formes de protéines durables », déclare à l’AFP Samuel West, fondateur de l’exposition, en présentant une assiette de vers mopane.

Ces grosses chenilles de papillon constituent une source de protéines importante pour des millions de Sud-Africains.

Diplômé en psychologie, Samuel West reste prudent: en guise de ticket d’entrée au musée, le visiteur se voit remettre un sac à vomi.

Certaines spécialités gastronomiques sont simplement répugnantes en raison de leur odeur: il en va ainsi de l’époisses, un fromage français, ou du surstromming, recette suédoise dont le fumet, considéré comme l’un des plus forts au monde, explique qu’il soit généralement consommé à l’air libre…

Le est fait à base de hareng de la mer Baltique cru, fermenté durant au moins six mois. On dit qu’un propriétaire allemand a expulsé son locataire en 1981 pour en avoir ouvert une boîte dans la cage d’escalier.

D’autres plats révulseront certains par leur mode de préparation: le vin de souris chinois, obtenu en noyant des bébés souris dans de l’alcool de riz et en les y laissant longuement macérer.

Dans les assiettes du musée, on trouve également des animaux vivants, comme le « casu marzu », fromage de brebis fabriqué en Sardaigne et qui grouille d’asticots, lui donnant sa texture crémeuse si caractéristique.

Plus étonnant encore, les « oeufs de garçonnet », mets traditionnel de l’est de la Chine très proche d’un banal oeuf dur… mais longuement bouilli dans l’urine de garçons prépubères.

Tous les goûts ont beau être dans la nature, certains pays ont eu du mal à avaler le choix des spécialités qui les représentent, a souligné Andreas Ahrens, conservateur du musée.

« Le Vegemite d’Australie est en train de causer un incident diplomatique », regrette M. Ahrens, en référence à cette pâte à tartiner brun foncé et salée produite à base d’extrait de levure, tandis que les Américains sont vexés par la présence dans l’exposition de la « root beer », soda douceâtre aromatisé au sassafra et à la salsepareille, et des Twinkies, génoises fourrées à la crème, bourrées de gras et de sucre…

« Quant aux Péruviens, ils sont mécontents de voir que nous avons mis le cuy, cochon d’Inde grillé, un célèbre plat de leur pays », poursuit le conservateur.

Aucune raison de s’emporter, assure Andreas Ahrens. « Le but est de faire prendre conscience aux gens que nous ne devons pas juger la nourriture des autres cultures trop hâtivement. Mais on ne pouvait pas appeler ça +Musée de la nourriture durable+ ou +Exposition des différences culturelles+, personne ne serait venu ».

https://www.ladepeche.fr/

Il s’est tatoué le visage et fait poser des implants pour ressembler à un clown


Chacun ses rêves ! Je n’arrive pas à comprendre comment on peut changer d’apparence à ce point. En vieillissant, il fera un clown tout ridé et triste sous son faux sourire.
Nuage

 

Il s’est tatoué le visage et fait poser des implants pour ressembler à un clown

 

Crédits : Richie the Barber/Facebook

par  Malaurie Chokoualé

 

Il aurait pu continuer à se maquiller de temps à autre, mais Richie the Barber a préféré que ces touches de couleurs deviennent permanentes.

Ce barbier de Los Angeles a décidé de se faire tatouer le visage et poser des implants en silicone sous les sourcils pour les rehausser. Les yeux cernés de bleu, le nez, la bouche et les sourcils colorés de rouge, Richie est très fier de son apparence pour le moins… troublante.

 

« Je vais vous dire pourquoi j’ai tatoué mon visage. C’est parce que j’ai toujours voulu être un clown », explique-t-il au début d’une vidéo postée sur sa chaîne YouTube.

En remontant un peu dans ses souvenirs, il se rappelle de sa première rencontre avec un clown quand il était petit. Il dit avoir été stupéfait et qu’il a immédiatement voulu en être un lui aussi. Avec le temps, il dit avoir compris que personne ne le comprenait vraiment, et il est devenu ce qu’il appelle un « clown de placard » attendant de faire son improbable coming out.

Des années plus tard, il a déménagé à Hollywood et là, tout a changé. Après avoir acheté un monocycle, il a commencé à jongler un peu partout et a intégré des lancers de confettis dans ses rasages. Puis, il est passé au tatouage. Dans sa vidéo, il explique également que son obsession pour les clowns et ses tatouages ont bien eu une incidence sur sa vie personnelle, mais qu’importe, il a continué de suivre son rêve. Aujourd’hui, il est barbier, et surtout il est clown tout le temps, comme il en avait toujours rêvé.

Crédits : Richie the Barber/Facebook

Sources : Richie the Barber/Facebook

https://www.ulyces.co

Hollywood demande de retirer l’étoile de Trump du Walk of Fame


Avec tout le vandalisme et la position du West Hollywood face à Donald Trump, c’est une bonne chose à faire d’enlever son étoile. Imaginez, cela fera des économies pour les réparations qu’ils pourront faire n’ayant plus l’étoile de Trump.. Reste maintenant la décision finale !
Nuage

 

Hollywood demande de retirer l’étoile de Trump du Walk of Fame

 

Le conseil municipal de West Hollywood, quartier de Los Angeles où se situe la célèbre Walk of Fame (Promenades de célébrités), a adopté à l’unanimité une résolution demandant à ce que l’étoile de Donald Trump soit retirée de la célèbre promenade touristique, a annoncé son maire mardi.

L’étoile de Donald Trump, inaugurée en 2007 quand le milliardaire était une vedette de la télévision, grâce à son émission phare The Apprentice, est la cible de vandalisme depuis son entrée en politique.

West Hollywood, commune connue pour sa vie nocturne et sa communauté LGBTQ+, revendique fièrement ses valeurs progressistes, en opposition à la politique du président américain.

Le conseil municipal de West Hollywood demandera donc à la Chambre de Commerce d’Hollywood, responsable de la Walk of Fame, de retirer l’étoile du célèbre boulevard, au nom notamment du « traitement dérangeant des femmes » reproché à Donald Trump, plusieurs fois accusé d’agression sexuelle.

La décision est maintenant dans les mains de la Chambre de Commerce.

En 2015, cette dernière avait refusé d’enlever l’étoile du comique Bill Cosby, reconnu depuis coupable d’agression sexuelle.

En juillet, un homme a détruit à l’aide d’une pioche l’étoile de M. Trump, véritable symbole de succès dans le monde américain du divertissement.

À l’été 2016, un artiste de rue avait déjà emmuré l’étoile du républicain avec des parois de 15 centimètres.

http://www.lapresse.ca/

Un canular tourne au drame au Kansas


Tu parles d’une plaisanterie après une chicane sur un jeu. Une mort d’homme qui n’aurait jamais du arriver et qui fini mal l’année pour la famille
Nuage

 

Un canular tourne au drame au Kansas

 

La police de Los Angeles a arrêté le présumé auteur d'un canular qui s'est... (Photo d'archives)

PHOTO D’ARCHIVES

 

Associated Press

La police de Los Angeles a arrêté le présumé auteur d’un canular qui s’est révélé funeste: un homme a été tué chez lui par un policier d’un groupe tactique d’intervention, ont indiqué les autorités, samedi.

Un «plaisantin» a appelé jeudi le 911, à Wichita, au Kansas, pour y raconter faussement qu’il avait entendu des coups de feu et vu un kidnapping en donnant l’adresse de la victime. Les policiers sont rapidement intervenus et le tout s’est terminé tragiquement. Les autorités n’ont pas révélé l’identité de la victime tuée jeudi, mais des proches ont indiqué qu’il s’agissait d’Andrew Finch, âgé de 28 ans.

Le suspect, Tyler Barriss, âgé de 25 ans, a été arrêté vendredi à Los Angeles, ont dit les services de police de Los Angeles et de Wichita.

Un porte-parole de la police de Wichita, Paul Cruz, a ajouté que les deux corps policiers collaboraient avec le FBI sur cette affaire. Il n’a pas précisé si l’individu arrêté sera transféré au Kansas ou si des accusations seront portées contre lui.

La police de Wichita a fait entendre vendredi un enregistrement de l’appel. On y entend un homme affirmer qu’il vient d’abattre son père et qu’il tient sa mère et un autre membre de sa famille en otage. L’interlocuteur, parlant avec un calme relatif, a aussi raconté qu’il avait aussi versé de l’essence dans la maison et «pouvait allumer un incendie».

Des policiers ont cerné la maison correspondant à l’adresse fournie par l’appelant. Quand M. Finch s’est présenté à sa porte, les agents lui ont ordonné de lever les mains et de se déplacer lentement. Le chef de la police adjoint de Wichita, Troy Livingston, a dit que l’homme avait bougé sa main vers sa ceinture. Un policier, craignant que M. Finch tentât de s’emparer d’une arme dissimulée, a tiré un coup de feu. La victime est décédée quelques minutes plus tard à l’hôpital. La police a reconnu que celle-ci n’était pas armée.

Le policer ayant tiré, qui compte sept ans d’expérience au sein de la police de Wichita, a été suspendu avec solde pendant la durée de l’enquête.

Une source policière a dit que le canular avait été provoqué par une dispute concernant le jeu Call of Duty. Barriss pensait qu’une des personnes impliquées dans cette dispute demeurait à l’adresse de la victime. Toutefois, les enquêteurs ne croient pas que M. Finch était la bonne cible. La mère de M. Finch a déclaré que son fils n’était pas un joueur.

Les policiers ne savent pas si Barriss était aussi impliqué dans la dispute ou s’il a été recruté pour tenter le canular.

Selon des documents judiciaires, Barriss a été condamné à deux ans de prison en 2015 après avoir lancé de fausses alertes à la bombe en Californie.

M. Livingston a décrit l’affaire comme étant du «swatting», une pratique qui consiste à dénoncer des faux crimes pour assister à des interventions policières.

Le FBI évalue à 400 le nombre de cas de «swattings» par année.

http://www.lapresse.ca/

Un étrange phénomène lumineux a affolé les habitants de Los Angeles


Un phénomène lumineux dans l’état de Californie à Los Angeles est apparu dans le ciel. Assez impressionnant que certains ont pensé qu’un vaisseau d’extraterrestre avait fini par voler dans un ciel terrien. Comme de raison, la logique l’emporte sur le fictif … Et non, ce ne sont pas les aliens qui débarquent sur terre, mais plutôt une fusée qui prend son élan vers l’espace
Nuage

 

Un étrange phénomène lumineux a affolé les habitants de Los Angeles

Insolite

 

Les habitants de Los Angeles ont bien cru voir des aliens débarquer chez eux durant la nuit du vendredi au samedi 23 décembre. Un étrange phénomène lumineux est apparu dans le ciel californien en début de soirée.

Des dizaines de messages accompagnés de vidéos ont envahi les réseaux sociaux hier soir. Les habitants de Los Angeles ont bien cru voir des aliens voler dans le ciel, et affolés ou amusés, tous ont tenté de comprendre quelle était cette mystérieuse chose dans le ciel, qui dégageait une puissante lumière et laissait d’immenses traces de fumée derrière elle.

Les images sont d’ailleurs impressionnantes, et il n’est pas si étonnant qu’elles aient créé un petit vent de panique à L.A. Toutefois, il s’agit simplement d’une belle frayeur puisque ce n’était pas un vaisseau extra-terrestre, mais plutôt une fusée de la société américaine SpaceX. L’entreprise avait pourtant annoncé le lancement de la fusée sur Twitter, mais l’information n’est pas si bien remontée jusqu’aux internautes. Les réactions des internautes ont d’ailleurs beaucoup amusé le créateur de SpaceX.

https://www.ladepeche.fr